Une expĂ©rience de jeu totale - commentaires Une expérience de jeu totale 2013-05-17T08:42:37Z https://merlanfrit.net/VLR#comment2844 2013-05-17T08:42:37Z <p>@Swann : merci pour ton commentaire, tes remarques sont du reste tout à fait pertinentes !</p> Une expérience de jeu totale 2013-05-15T06:32:44Z https://merlanfrit.net/VLR#comment2838 2013-05-15T06:32:44Z <p>Merci d'avoir pris le temps de répondre, j'y vois beaucoup plus clair.</p> <p>Je me garde cette fois-ci d'effectuer un jugement sur l'utilité ou non de ces concepts, je crois que je vais plutôt prendre le temps de les digérer avant de me prononcer.</p> <p>Encore une fois, superbe contribution, j'espère te lire à nouveau sur merlan frit :)</p> Une expérience de jeu totale 2013-05-14T22:27:29Z https://merlanfrit.net/VLR#comment2837 2013-05-14T22:27:29Z <p>Alors je réponds à rémi (et umbi en fait) :</p> <p>Désolé d'avoir parfois utilisé un vocabulaire très spécifique, ce n'est pas par coquetterie, c'est tout simplement que des mots existent pour dire des choses très précise alors on peut toujours faire des périphrases mais j'ai essayé à chaque fois d'expliquer les termes qui pouvaient paraître abscons.</p> <p>1 / Il y a 2 idées d'abord que l'action de jouer est insaisissable, le jeu s'opère en réalité dans l'esprit du joueur. Le jeu existe parce que le joueur décide de jouer. Ce n'est pas pas le jeu qui fait le jeu mais le joueur. D'où l'idée que l'acte de jouer s'opère dans une sorte d'antichambre au réel. Ce qui me fit penser à la citation de Clemenceau sur le fait de faire l'amour. Il considérait que le plus grand plaisir de l'acte était dans la projection, dans le fantasme, (dans l'escalier donc) et il y a là un équivalent intéressant avec la nature du jeu qui existe aussi dans cette projection. <br />une expérience diachronique est une expérience qui s'inscrit dans le temps. Pour comprendre, ressentir un jeu il faut jouer un certains temps, on ne peut le saisir de manière instantané, à la différence (même si bien évidemment ça se discute), d'une photo, une peinture, une sculpture. Quand je parle d'espace temps chronologique verticale, je dis juste que l'on est dans une conception du temps avec un avant et un après. Contrairement à un espace synchronique (horizontal) qui serait uniquement en un temps donné mais ici et ailleurs. C'est ce caractère diachronique de l'expérience jeu qui en empêche une représentation satisfaisante, à l'exception de quelques œuvres connues comme Les jeux d'enfants de Bruegel.(<a href="http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/24/Les_jeux_d%27enfants_Pieter_Brueghel_l%27Ancien.jpg" class="spip_url spip_out" rel="nofollow external">http://upload.wikimedia.org/wikiped...</a>). Mais cela reste frustrant puisqu'on est dans la photographie d'un acte qui s'inscrit dans le temps. Contrairement au Flowchart de VLR qui fait une photographie du caractère diachronique et synchronique de l'expérience.</p> <p>2/ Concernant le terme tautologique, il est vrai que j'en fais une utilisation un peu déviante. L'idée est que pour accéder à la vérité, à la réalité du jeu, il faut le joueur dans son entier, dans sa totalité. Et pour répondre à Umbi, sa première interprétation est très juste, mais la deuxième même si ce n'est pas ce que je voulais dire présentement est tout à fait intéressante et pertinente dans le contexte.</p> <p>3 / Dans un jeu à choix classiques on pourra vivre son choix et s'imaginer l'autre réalité, l'autre choix, c'est le principe de double conscience. L'omniscience c'est l'idée que le joueur va tout savoir du jeu qu'il joue. Donc dans l'espace diachronique (le temps) (ce qui est somme toute classique) mais aussi synchronique (l'espace) ce qui est plutôt original. Et ce qui permet la multiplication des espaces diachroniques. Dans VLR le joueur va vivre tous ces espace et donc expérimenter le jeu dans son entier, vivre de l'intérieur sa contingence.</p> <p>4/ Je vous invite à lire l'article de Sebastien Genvo pour ce qui touche à la contingence sémiotique. Mais pour faire simple. Il y 4 contingences dans le jeu : <br /><img src="https://merlanfrit.net/squelettes/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Performative (arriver à tirer sur une cible, à réussir un saut, etc...). <br /><img src="https://merlanfrit.net/squelettes/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Stochastique (imprévu hors jeu : lag, batterie de manette déchargées, météorite qui tombe dans le jardin, etc...) <br /><img src="https://merlanfrit.net/squelettes/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Sociale (on ne sait pas ce que l'autre joueur va faire) <br /><img src="https://merlanfrit.net/squelettes/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Semiotique : C'est à dire le changement du sens, du signe. Imaginez que vous êtes sur une route et qu'en roulant vous voyez apparaître de nouveaux panneaux que vous n'avez jamais vu... ça perturbe... dans le jeu, les règles peuvent changer en temps réel (elles évoluent tout le temps le Nonary Game). C'est ce que l'on peut voir/lire dans Hunger Games quand il est décidé en cours de jeu que 2 personnes du même camps pourront être sauvé, puis en fait non, puis en fait oui... Très bel exemple de contingence sémiotique... Le film Le Secret joue aussi sur cette structure... ou encore Le Meurtre de Roger Acroyd d'Agatha Christie, etc...</p> <p>Voilà en espérant avoir pu répondre à vos interrogations.</p> Une expérience de jeu totale 2013-05-14T17:12:20Z https://merlanfrit.net/VLR#comment2836 2013-05-14T17:12:20Z <p>Tout d'abord, j'ai adoré l'article. Très interressant, et très clair, sauf dans certaines envolées lyriques.</p> <p>Sérieusement :</p> <hr class="spip" /> <p>(1)Le jeu, cet acte éthéré, se vit réellement, pour reprendre Clémenceau [5], « quand on monte l'escalier » . Cette expérience diachronique, qui s'inscrit dans un espace-temps chronologique vertical, est donc par définition quasiment impossible à représenter</p> <p>(2)Par sa Game structure et sa réalisation, il arrive en effet à donner vie de manière tautologique à l'expérience jouée</p> <p>(3)une expérience qui transcende le principe de double conscience pour tendre vers l'omniscience et une appréhension synchronique des événements</p> <p>(4)La contingence sémiotique, c'est-à-dire la variabilité des objectifs du joueur, du sens de l'œuvre, des règles du jeu, est donc permanente et elle fait le sel de l'histoire.</p> <hr class="spip" /> <p>Quel est le but d'utiliser des tournures pareilles. Après les avoir relues plusieurs fois, avoir chopé leurs définitions, et remise le tout dans le contexte :</p> <p><img src="https://merlanfrit.net/squelettes/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Soit ça ne semble absolument rient vouloir dire et dans ce cas il serait bon d'envoyer un lien ou ce terme est proprement défini, et utilisé. (1 et 2)</p> <p><img src="https://merlanfrit.net/squelettes/puce.gif" width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Soit c'est absolument superflu, et loin de rajouter une quelconque profondeur, seule de l'obscurité est rajouté au texte. (3 et 4)</p> <p>Je me sens mal à l'aise de former de si vives critique sur un texte qui reste d'une profondeur et d'une qualité qui dépasse largement ce qui est fait habituellement en langue française sur le sujet (et souvent même anglaise), mais cette critique me semble essentielle.</p> <p>En rajoutant des concepts à foison et des formules de styles si peu compréhensible, on arrive pas à une pensée profonde, on arrive à une pensé obscure et peu compréhensible (n'en déplaise à Gilles Deleuze)</p> Une expérience de jeu totale 2013-05-14T14:18:50Z https://merlanfrit.net/VLR#comment2835 2013-05-14T14:18:50Z <p>Cela fait en effet plaisir qu'on s'intéresse à « Zero Escape », je me suis d'abord posé la question : pourquoi VLR plus-tôt que 999 ? Car il faut savoir que VLR a subit une certaine forme de censure, le précédent avais certes étais suffisamment populaire pour permettre de faire naître une suite (qui se traduit donc par l'amputation des bad end ultra sanglante et un poil « wtf ?! » du premier volet), cependant il a été demandé à l'équipe de rendre le jeu moins oppressent et glauque afin de pouvoir ratisser plus large en terme de publique. Mais force est de constater que ce 2e volet est bien plus riche (ne serai-ce que pour les « dossiers » qui permette de se remémorer ou d'approfondir certains éléments cités dans le jeu).</p> <p>En ce qui concerne l'entrelacement entre les éléments de gameplay et narratif sont légions dans la série, il faut savoir qu'ils sont légions, mais il est possible que certains ne soit pas évident à cause du fait que les « codes » qui régissent les visuals novels (VN) en général ne soit nous soit que trop peu connus. Par exemple, un autre fait que certains auront peut remarquer, le personnage principalement est la seule personne à ne pas disposer d'un doublage ; pour tout amateur de VN cela aurait étais anodins, car il normal pour un VN de ne pas doubler le personnage central de l'histoire afin de faciliter l'identification du joueur, mais une fois de plus, il s'agit d'un détail important et justifier dans l'histoire. (btw, je vous félicite d'avoir remarquer le liens entre la fonction skip et radical6, il était pas évident)</p> <p>Pour revenir sur la foultitude de référence (tel que le test de Turing, le chat de Schrödinger ou encore les 10 commandements de Knox), j'ai fortement apprécié à quel point le jeu s'amuse à soit les déformer, soit les contredire. Par exemple, ces fameux 10 commandements qui dictent les éléments prohibé dans une intrigue qui relève du mystère et de l'enquête se trouve perpétuellement bafoué dans ce jeu ; à savoir la 5e en premier lieu, qui interdit l'utilisation de pouvoir extra-sensoriel (d'autre règle se retrouve ainsi contredite, mais les relever signifierai spoiler une partie du récit, je vous laisse donc les chercher vous-même). Pour ce qui est de la déformation, je reviens sur les 3 lois de la robotique, celles-ci ce voit rajouter une 4e loi qui est : « Un robot ne doit pas, par son action ou son inaction, permettre au genre humains de s'exposer à un danger. » Cette loi par définition se trouve être la 0e, car elle est prioritaire sur les trois suivantes ; et elle introduit tous le concept surgi-jacent que l'on peut trouver dans la presque totalité des romans/films de science fiction traitant de la robotique ==> un robot peut-il blesser un humains dans le but de l'aider ? (ce qui entraine tous ces scénario de soulèvement des machines, qui cherche à exterminer le genre humain afin de l'empêcher de se nuire à lui-même, toussa toussa). Je finis de parler de toutes ces références, en appuyant le fait qu'elles ne sont pas simplement soulever dans le vent, le jeu leur donne presque vie, et il s'agit vraiment d'un point important en ce qui me concerne.</p> <p>Je passe maintenant à un peu de publicités du jeu, tout d'abord l'un des thèmes musical : <a href="https://www.youtube.com/watch?v=gFJ1r6_4mW4" class="spip_url spip_out" rel="nofollow external">https://www.youtube.com/watch?v=gFJ...</a> (dont je vous invite fortement à ne pas lire les commentaires, à moins de n'avoir déjà fini le jeu). Ensuite pour ceux qui aurai eu le plaisir d'avoir décortiqué le jeu dans toutes ses coutures, voici un lien pour quelque chose à mi-chemin entre une FAQ et une interview auquel répondent des membres de l'équipe responsable de VLR <a href="http://virtueslastreward.com/qahome/" class="spip_url spip_out" rel="nofollow external">http://virtueslastreward.com/qahome/</a> (celui-ci permet de rendre compte des intentions de l'auteur, d'autre interview son disponible sur ce site officiel, mais je n'ai mis que celui qui me semblais le plus pertinent).</p> <p>Je conclurai sur le fait que le genre « VN » fait tous ce qu'il peut pour se rependre, les VN les plus populaire sont adapté en série animé, qui sont déjà bien plus connus et reconnus en dehors des frontières nippones (comme les productions de Nitro+ tel que Steins ;Gate, mais aussi fate/stay night par exemple). Autre anecdote, un VN à eu le droit à un patch FR, et je ne parle évidemment pas d'un fan-made, Nitro+, une fois encore, à sortie en 2009 (ça date un peu du coup) un patch fr pour Saya no uta (jeu qui date de 2003, ça date encore plus du coup) ce titre à cependant du se cacher dans l'ombre de la honte, car classer eroge, et le coté « pornographique » fait probablement beaucoup de tord à l'importation des VN (qui initialement se servent de cet « ero » pour donner un coup de fouet à leur vente).</p> <p>Donc voilà, je remercie ceux qui auront eu le courage de lire ce pavé (même partiellement), je remercie Mr Congy ces dossiers (c'est le premier que commente, mais pas que je lis) et sur-ce m'en vais prier le dieu NIS pour que la localisation de Disagaea D2 se face rapidement, et ne nécessite pas de passer par la case « Republique ».</p> Une expérience de jeu totale 2013-05-14T14:05:53Z https://merlanfrit.net/VLR#comment2834 2013-05-14T14:05:53Z <p>Bonjour,</p> <p>Merci pour cet article. Je ne suis néanmoins pas sûr de comprendre la référence à la tautologie dans ce contexte. Quand vous dites "l'expérience proposée devient de fait tautologique et totalitaire" et, plus loin, "Par sa Game structure et sa réalisation, il arrive en effet à donner vie de manière tautologique à l'expérience jouée", je le comprends de deux manières :</p> <p>1.Si on prend la tautologie comme une proposition toujours vraie, dois-je comprendre que vous dites par là que le joueur ne peut jamais se tromper ? Dans le contexte très général du jeu, le joueur est amené à prendre des choix qui peuvent l'amener à la réussite ou l'échec selon les règles du jeu, i.e. subir un Game Over. Ramené à VLR, vous voulez dire que le joueur n'est jamais dans une situation d'échec ?</p> <p>2. L'expérience tautologique doit se comprendre comme une prise de conscience du jeu d'être joué, du coup renvoie le joueur à sa propre subjectivité (la dimension tautologique, vraie de l'expérience) et non pas à la subjectivité de l'avatar joué ?</p> <p>Je serais heureux si vous pouviez éclairer ma lanterne. :)</p> Une expérience de jeu totale 2013-05-14T13:03:43Z https://merlanfrit.net/VLR#comment2833 2013-05-14T13:03:43Z <p>Ouahou, tu m'as mis une claque : pour le coût j'ai vraiment envie d'y jouer. Je devrai me faire prétêr une 3DS. Cette question de l'interactivité et les nombreux chois de design ont l'ai vraiment étonnant, je suis définitivement curieux.</p> Une expérience de jeu totale 2013-05-14T12:18:03Z https://merlanfrit.net/VLR#comment2832 2013-05-14T12:18:03Z <p>Merci beaucoup pour ce texte absolument pertinent sur un jeu si complexe. J'avais pris une immense claque avec 999 sur DS et je commence juste VLR, mais je sens que l'effet sera le même. Et la conséquence de tout ce processus, comme il est d'ailleurs conclu ici, c'est effectivement la sensation d'une interaction, voire même d'une imbrication telle entre joueur et jeu, qu'on en oublie totalement la volonté qui est à l'œuvre derrière (à savoir celle du/des créateurs du titre). "Le joueur a cette impression singulière de communiquer avec un programme intelligent, avec une nouvelle forme de conscience", et non seulement cela, mais il se demande s'il n'est pas lui-même une part active de cette conscience ! Or arriver à une forme d'interactivé "absolue" en donnant pourtant les clés de la complexité même de cette interaction au joueur, il y a effectivement là un tour de force assez hallucinant...</p> Une expérience de jeu totale 2013-05-14T11:17:47Z https://merlanfrit.net/VLR#comment2830 2013-05-14T11:17:47Z <p>J'aime beaucoup cette analyse, j'espère qu'elle donnera envie de jouer car il est vraiment intéressant et qui au delà du jeu narratif nous plonge bien dans l'ambiance tel Liar game par exemple pour ne pas reprendre les citations de l'article et cette foi non pas en tant que spectateur mais en tant qu'acteur. <br />De plus il est accessible même pour des gens qui n'ont pas vraiment l'expérience de Visual novel de plus le récit n'a pas pour but de séduire une fille ce qui a tendance à donner une image à ce type de jeu et qui pour nous occidentaux est de l'ordre de l'incompréhension, ici le récit est centré sur le fait de survivre ce qui nous parle déjà bien plus.</p> <p>P.S : Et merci Antonin sans qui je serais peut être passer à côté de se 'jeu'</p>