Qui trop embrasse mal ├ętreint ? - commentaires Qui trop embrasse mal étreint ? 2017-04-03T01:02:35Z http://merlanfrit.net/Qui-trop-embrasse-mal-etreint#comment6478 2017-04-03T01:02:35Z <p>En effet, il est un enseignement à tirer de toute expérience, positive ou négative, aussi étrange soit-elle ;)</p> <p>Et puis n'est-ce pas aussi ce qui fait fait l'essence de l'analyste ? Tester les possibilités, comprendre les systèmes, déduire leur efficacité... Quitte à ne jouer le jeu que le temps d'avoir fait le tour de ses mécanismes et d'en avoir retenu quelques applications plus ou moins fructueuses.</p> Qui trop embrasse mal étreint ? 2017-03-28T08:57:04Z http://merlanfrit.net/Qui-trop-embrasse-mal-etreint#comment6461 2017-03-28T08:57:04Z <p>"Pathologie", c'est le mot, en effet ;) Mais je me soigne, et je pense être guéri. Pour commencer, je crois qu'on ne me reprendra plus à de telles extrémités. Même si dans le fond, c'est grâce à ce genre "d'extrémités" que j'ai pu découvrir les mécanismes de Mordheim et apprécier ses qualités.</p> Qui trop embrasse mal étreint ? 2017-03-24T18:23:24Z http://merlanfrit.net/Qui-trop-embrasse-mal-etreint#comment6450 2017-03-24T18:23:24Z <p>Je fais la même chose avec la création de personnage. Le pire étant sur les Icewind Dale où on peut créer toute son équipe en personnalisant chaque personnage. 7h pour créer une équipe, biographies comprises, pour la jouer deux heures et recommencer. Ceci dit, j'aime le roleplay donc je vais généralement un peu plus loin, surtout quand le jeu me plaît : Sur 5 parties de Baldur's Gate 2 commencées, j'en ai amené une paire à l'acte deux ou trois, de même qu'Arcanum qui m'a tenu très longtemps, et quelques autres. Mais il est vrai que j'arrive souvent à un point dans les CRPG ou un pic de difficulté incongru me fait mettre le jeu de côté quelques semaines et à la reprise, la tentation de repartir de zéro plutôt que de reprendre où on s'était arrêté est forte. Parfois au point de reporter encore et encore le retour à un jeu que l'on adore pourtant.</p> <p>Pour le reste, je suis encore à peu près à l'abri, surtout quand je vois ce que l'ami Shane a fait pour Mordheim. A ce niveau, ça relève presque de la pathologie XD</p> Qui trop embrasse mal étreint ? 2017-03-24T08:12:22Z http://merlanfrit.net/Qui-trop-embrasse-mal-etreint#comment6447 2017-03-24T08:12:22Z <p>@Laurent Braud : Je vois très bien ce que tu veux dire, mais si cette activité m'a échappé, c'est parce que je n'y ai pas consacré assez de temps.</p> <p>Certes, il y a des jeux auxquels je me suis adonné moddés, et pour certains d'entre eux, c'était la condition <i>sine qua non</i> pour que j'y joue. Je pense au premier <i>Rome : Total War</i>, sur lequel j'ai passé probablement des dizaines d'heures, mais seulement une fois rajouté <i>Rome : Total Realism</i>. Ou à <i>Oblivion</i>, que j'ai utilisé avec le mod <i>Oscuro's Oblivion Overhaul</i>. Je pense également aux mods graphiques comme <i>Widescreen</i> pour <i>Baldur's Gate</i> et assimilés. Mais à chaque fois, le temps de configuration des mods était nul : j'installais, j'essayais, ça marchait ! Le fait que je n'utilise qu'un mod à la fois (ou 1 gros mod et 2-3 autres plus petits et non-concurrents) facilitait grandement le processus. Quand j'avais moins de chance (exemples : les mods pour <i>Deus Ex</i> ou <i>Vampire la Mascarade : Redemption</i>), j'abandonnais tout de suite.</p> <p>Pourtant, j'ai été tenté par la grande aventure d'un jeu reconfiguré de bric et de broc. En particulier, les mod-lists pour les différents Elder Scrolls me faisaient rêver, et je m'étais promis de m'y lancer à mon tour. Et avec <i>Morrowind</i>, je me suis "presque" lancé. Je dis "presque" parce qu'à ma grande honte, j'ai abandonné dès le premier bug (ou alors, comme tu dis, j'ai arrêté à la première bagarre). Mais un jour, je me mettrai à l'assaut d'<i>Oblivion</i>, et surtout de <i>Skyrim</i>. Un jour... En attendant, <i>Enderal</i> (total conversion du dernier opus) suffit à mon bonheur.</p> Qui trop embrasse mal étreint ? 2017-03-23T16:50:09Z http://merlanfrit.net/Qui-trop-embrasse-mal-etreint#comment6446 2017-03-23T16:50:09Z <p>Vu l'exhaustivité de l'article, j'ajouterais bien une activité également chronophage, qui ne compte même pas comme temps de jeu : c'est celle de la configuration des mods. On peut passer des heures à choisir les modifications pour Baldur ou pour Skyrim, les assembler dans le bon ordre, lancer, crasher, en rajouter ou en enlever, etc. Pour finalement arrêter l'aventure après la première bagarre.</p> Qui trop embrasse mal étreint ? 2017-03-23T11:41:21Z http://merlanfrit.net/Qui-trop-embrasse-mal-etreint#comment6445 2017-03-23T11:41:21Z <p>C'est un vrai problème de game-design, ton article.</p> <p>Moi aussi j'ai du mal avec les créations de personnages. Physiquement j'essaye, si possible, de faire un perso à mon image pour régler le problème, mais sinon au bout de quelques heures me vient l'envie de voir évoluer dans le jeu un autre avatar, tiens ça donne quoi en femme ? en elfe ? J'aime bien qu'on me propose de créer mon personnage, mais je constate aussi que ça vient gâcher le jeu.</p> <p>Pareil pour les classes, si on en a plusieurs, je n'y vois pas de rejouabilité, mais de la frustration, car au bout de quelques heures j'aimerais savoir comment se joue l'archer, ou le mage, etc.</p> <p>J'aime d'ailleurs The Witcher 2 ; on choisit pas son bonhomme, et on augmente dans la catégorie qu'on souhaite, c'est ouvert. On peut essayer les trois branches différentes, et là il y a rejouabilité si on souhaite se spécialiser plus loin dans telle branche la prochaine fois.</p>