Les lendemains de l'innocence - commentaires Les lendemains de l'innocence 2016-10-22T13:16:58Z http://merlanfrit.net/Les-lendemains-de-l-innocence#comment6318 2016-10-22T13:16:58Z <p>Est-ce que ça vient vraiment de WoW ?</p> <p>Jeudi soir je suis allé sur Youtube pour écouter une chanson que j'aimais beaucoup 15 ans auparavant (Come Together, de Zakk Wylde), puis une vidéo en entrainait une autre. Ça me rendait triste aussi, limite douloureusement, sans forcément réveiller de souvenirs précis.</p> <p>Je crois plutôt que ça venait raviver un état émotionnel plus vif (car plus jeune) qu'on apprend à maîtriser avec le temps.</p> <p>Il y a deux sortes d'oeuvres du passé, celles qu'on redécouvre avec le sourire car on voit des défauts qui ne nous sautaient pas aux yeux à l'époque, et celles qui nous tirent en arrière, à un temps où ne savait pas ce qu'on allait devenir, où on ne savait pas de quoi serait faite la vie, c'est-à-dire une multitude de possibilités mais une seule voie à suivre. Ça fait ressortir des vieux rêves qui n'ont plus lieu d'être, et qui, s'ils avaient été atteints, ne nous empêcheraient pas d'être sensible à la nostalgie, parce que des vieux rêves, on en a des tas, et des rêves atteints, ce ne sont plus des rêves.</p> <p>Si je découvrais cette chanson aujourd'hui je trouverais peut-être ça vraiment bon, mais il est également possible que je ne l'écouterais pas jusqu'au bout. Réécouter Zakk Wylde, ça m'a surtout appris que ce qui est révolu doit rester derrière nous.</p> Les lendemains de l'innocence 2016-10-18T07:27:09Z http://merlanfrit.net/Les-lendemains-de-l-innocence#comment6317 2016-10-18T07:27:09Z <blockquote class="spip"> <p>Si World of Warcraft a pu être à ce point notre terrain de jeu, c'est que son caractère vide se prêtait parfaitement à cette expérience.</p> </blockquote> <p>Fort bien dit.</p> <p>Je me retrouve dans ce que tu dis. World of Warcraft a également été pour moi une expérience sociale de l'internet d'une richesse assez folle. Notre guilde a éprouvé toutes sortes d'événements, mêlant le virtuel de nos aventures au réel de nos conditions de joueur jusqu'à des rebondissements improbables qui feraient passer n'importe quelle telenovela espagnole pour un épisode de Derrick.</p> <p>À vrai dire, jouer à WoW a toujours été comme un alibi, un prétexte, pour passer du temps auprès d'une communauté. À un tel point d'ailleurs que nos relations se sont désormais cristallisées en dehors d'Azeroth. D'ailleurs, lorsqu'il m'arrive de partager ses propos avec d'autres joueurs assidus de MMO, quels qu'ils soient, c'est souvent le même son de cloche qui revient.</p> <p>Prêts pour les lendemains de l'innocence ? Je souhaite que non. Lorsque j'ai commencé naïvement à jouer à WoW, jamais je n'avais imaginé tout ce qui allait en découler. J'espère à présent être tout autant surpris de ce qui viendra ensuite, mais sous d'autres conditions, obligatoirement.</p>