Ranger les mouchoirs - commentaires Ranger les mouchoirs 2015-10-03T19:11:40Z http://merlanfrit.net/Ranger-les-mouchoirs#comment5791 2015-10-03T19:11:40Z <p>je n'ai pleuré (réellement ... et j'avoue je suis quelqu'un de sensible, donc c'est facile) qu'a la fin de deux jeux. <br />le premier "walking dead" de taletale et le deuxième " this war of mine" ( quand mon dernier survivant s'est suicidé 1 jour avant la fin de la "guerre").</p> Ranger les mouchoirs 2015-09-18T11:24:23Z http://merlanfrit.net/Ranger-les-mouchoirs#comment5747 2015-09-18T11:24:23Z <p>@Martin Lefèbvre : vous avez sans doute raison, j'essaierai de me tenir mieux, et d'être plus constructif, même si je maintiens que la dénonciation des trolls est un cache-misère argumentatif.. Comme les traits satiriques systématiques j'imagine ;) <br />Par ailleurs je confirme avec certains de mes camarades que Sparklehorse fut considéré comme une référence de premier plan et apprécié de beaucoup de gens, dont je suis...</p> Ranger les mouchoirs 2015-09-13T17:56:59Z http://merlanfrit.net/Ranger-les-mouchoirs#comment5743 2015-09-13T17:56:59Z <p>De mon côté j'ai toujours été plus sensible aux jeux vidéo qu'aux autres médias en matière d'émotion. Je pense avoir une bonne culture dans la bd, cinéma et littérature et si on me demandait pourtant de désigner une oeuvre qui a sue me tirer une larme, je répondrais sans hésiter Demon's Souls et Dark Souls. Justement parceque ces jeux développent une narration subtile qui n'essaye pas de me faire larmoyer à tout prix et interroge mon imagination ainsi que ma raison. Si je devais l'illustrer en comparant par exemple avec un jeu comme heavy Rain, celui-ci me montrerait un clochard stéréotypé et pathétique puis enchainerait avec un gros plan sur son visage triste accompagné d'un violon lancinant puis me mettrait devant ma gueule un choix qui dirait en gros "tu es triste ou t'es un enfoiré ?". La morale lisse derrière étant évidente... Tandis que dans Demon's Souls je passerais devant le clochard sans même avoir remarqué qu'il était là et puis même si je lui parlais, il ne me raconterait sa vie par bride laissant libre cours à mon empathie ou mon dédaignement. Si je devais trouver un film qui s'en rapproche, je penserais à ceux de Jim Jarmusch qui ne visent pas directement l'émotivité mais à nous sensibiliser.</p> Ranger les mouchoirs 2015-09-11T15:07:08Z http://merlanfrit.net/Ranger-les-mouchoirs#comment5741 2015-09-11T15:07:08Z <p>C'est sûr qu'on peut rapidement se lasser des mélodrames un peu artificiels, mais d'un autre coté, le jeu vidéo vient d'assez loin pour que je sois content quand il réussit à me tirer une larme, même petite. Pour ma part, seul Silent Hill 2 est parvenu à me tirer des larmes de tristesse, à la fin.</p> <p>J'imagine que le jeu vidéo vit encore une sorte de période de classicisme et que petit à petit, les histoires se feront plus authentiques, en impliquant le joueur de manière plus subtile, car on a tendance confondre émotion des personnages et émotion du joueur.</p> <p>Sinon Sparklehorse c'est quand même vachement bien :p</p> Ranger les mouchoirs 2015-09-04T08:51:43Z http://merlanfrit.net/Ranger-les-mouchoirs#comment5737 2015-09-04T08:51:43Z <p>En fait je suis d'accord avec la réponse d'Icare. :D Et je trouve que Bobophonique insiste un peu fort sur les "traits satiriques" dans l'ensemble de son oeuvre (qui ne saurait tarder à égaler celle de Nietzsche, dont elle a déjà la forme fragmentaire).</p> <p>Pour le mauvais rock, c'est une question de goût, je suis déjà surpris d'apprécier le folk moderne de la bande son de LiS, il ne faut pas m'en demander trop.</p> Ranger les mouchoirs 2015-09-04T07:29:51Z http://merlanfrit.net/Ranger-les-mouchoirs#comment5736 2015-09-04T07:29:51Z <p>Alors là je dis non ! parler pour life is strange d'adolescentes qui dansent maladroitement sur du "mauvais rock" alors qu'il s'agit de la chanson Piano Fire de Sparklehorse et PJ Harvey c'est indigne de merlant frit ! ;) <a href="https://www.youtube.com/watch?v=V6Gzly1HGeo" class="spip_url spip_out" rel="nofollow external">https://www.youtube.com/watch?v=V6G...</a></p> Ranger les mouchoirs 2015-09-03T22:20:13Z http://merlanfrit.net/Ranger-les-mouchoirs#comment5735 2015-09-03T22:20:13Z <p>Il y a encore quelques années, c'est moins prégnant maintenant, les créateurs parlaient d'insuffler de l'émotion dans les jeu. C'était devenu un moto presque indispensable, ce qui pourtant est une base dans tout jeu pour embarquer le joueur. Par contre, le seul "domaine d'émotion" concerné était de l'émouvant, du triste, du violon-piano. On parlait beaucoup de "pouvoir pleurer devant un jeu vidéo", ce qui me paraît assez risible aujourd'hui (mais il a bien fallu en passer par-là). Ca a sans doute contribuer à valider le Jeu Vidéo comme médium recevable au potentiel artistique, mais avec des gros sabots.</p> Ranger les mouchoirs 2015-09-03T15:11:35Z http://merlanfrit.net/Ranger-les-mouchoirs#comment5734 2015-09-03T15:11:35Z <p>Faire un trait satirique s'appelle aujourd'hui "troller" ;) Misère de la rhétorique geek... Flaubert, La Rochefoucaud, Nietzsche : tous des trolls, c'est ça, Monsieur Icare ?</p> Ranger les mouchoirs 2015-09-01T19:36:18Z http://merlanfrit.net/Ranger-les-mouchoirs#comment5733 2015-09-01T19:36:18Z <p>En fait, je ne trolle pas dans mon mag. Je trolle pour le vendre ;) C'est très différent. Perso, je trouve ça dommage de s'éloigner du sujet alors que ça aurait pu l'enrichir. Car les gens qui ont pleuré devant Spec Ops l'ont fait pour des raisons différentes : sentiment de culpabilité, horreur. Alors on peut sans doute mettre en parallèle l'insistance de la mise en scène dans un mélodrame et dans un thriller militaro-horrifique du genre de Spec Ops (pour ceux qui verraient de l'emphase, notamment dans la pluie de phosphore, les charniers, l'effondrement du trio). Mais dire du jeu qu'il s'agit d'un mélodrame façon "la guerre, c'est triste", ça me paraît faux.</p> Ranger les mouchoirs 2015-08-30T09:14:52Z http://merlanfrit.net/Ranger-les-mouchoirs#comment5732 2015-08-30T09:14:52Z <p>Red Dead Redemption. Ah non, pas la fin ni la fin d'après mais ce moment où le jeu t'écrit en bas de l'écran "Allez retrouver votre famille." Là, un jeu m'a donné quelque chose de neuf. Il m'a donné une sensation de rentrer au foyer après une longue absence, de revoir enfin sa femme et son gosse. J'ai pris mon cheval et j'l'ai fait galoper comme un damné - limite en lui faisant mal - pour arriver vite à destination. <br />Une fois là-bas, ta femme sort de la baraque, t'engueule et te frappe parce que oui t'as un peu pris ton temps. Furtivement, j'ai repensé à ma chasse de puma à coup de dynamite et le peu d'importance que cela avait dans l'enjeu de sauver madame et Marston Junior. <br />Les larmes puis le rire. Bref, c'était chouette.</p> Ranger les mouchoirs 2015-08-29T07:55:20Z http://merlanfrit.net/Ranger-les-mouchoirs#comment5730 2015-08-29T07:55:20Z <p>Oui, c'est un peu trollesque, mais tu n'as pas de leçons à me donner dans ce domaine. :)</p> <p>Je t'avoue que Spec Ops m'a rapidement fait bailler.</p> Ranger les mouchoirs 2015-08-29T01:07:12Z http://merlanfrit.net/Ranger-les-mouchoirs#comment5729 2015-08-29T01:07:12Z <p>"Peut-être faut-il même remettre en question la portée de jeux comme Metal Gear Solid, This War of Mine ou encore Spec Ops : The Line, qui nous expliquent que la guerre fait des victimes, et que c'est bien triste ?"</p> <p>D'abord, ces jeux n'ont pas la même portée ni le même discours. Ensuite, Spec Ops n'a rien de larmoyant. Il ne dit pas non plus que "la guerre, c'est triste". Bref, ça n'a pas grand chose à faire là mais c'est bien placé dans google. C'est le but ?</p> Ranger les mouchoirs 2015-08-28T19:34:13Z http://merlanfrit.net/Ranger-les-mouchoirs#comment5728 2015-08-28T19:34:13Z <p>Tiens au fait, comme jeu émouvant Valkyrie Profile aurait tout à fait eu sa place dans cet article ;)</p> Ranger les mouchoirs 2015-08-28T09:35:08Z http://merlanfrit.net/Ranger-les-mouchoirs#comment5727 2015-08-28T09:35:08Z <p>C'est-à-dire que dans la palette des émotions, la puissance, la satisfaction / la frustration sont les plus évidentes à transmettre au joueur. Puis vient la tristesse, même si comme tu le dis, il faut un minimum de doigté. Idem pour la peur, je pense. Tiens, ça me rappelle un Pixar récent ... je vous laisse méditer sur le dégoût.</p> <p>En tout cas, ce sont des sentiments très nets. Il doit être nettement plus délicat de transmettre quelque chose de moins franc comme le bien-être d'une après-midi d'été. J'ai l'impression que ces moments-là s'attrapent un peu par hasard.</p> Ranger les mouchoirs 2015-08-28T08:29:08Z http://merlanfrit.net/Ranger-les-mouchoirs#comment5726 2015-08-28T08:29:08Z <p>"Peut-être faut-il même remettre en question la portée de jeux comme Metal Gear Solid, This War of Mine ou encore Spec Ops : The Line, qui nous expliquent que la guerre fait des victimes, et que c'est bien triste ?"</p> <p>J'avoue que j'ai un peu de mal à ce moment là, on ne sort pas un peu du cadre posé par l'article dans les paragraphes précédents ? Après tout, mis à part certains moments de MGS (chaque épisode ayant les siens), ces jeux ne sont pas du genre à verser dans le larmoyant. Bien sûr que ça parle du fait que des gens meurent à la guerre, que c'est pas joyeux, mais le parti pris est plutôt dans la recherche du viscéral, de ce qui va prendre aux tripes, sans pour autant vouloir faire pleurer dans les chaumières à tout prix.</p> <p>Mais la réflexion est intéressante, ça me convaincrait presque de pousser Life is Strange un peu plus loin que le premier chapitre – je n'aime pas la lourdeur des contrôles ainsi que l'ambiance de la DA qui, bien que très jolie niveau couleurs, m'a parue un peu forcée, clichée.</p> Ranger les mouchoirs 2015-08-28T06:51:04Z http://merlanfrit.net/Ranger-les-mouchoirs#comment5725 2015-08-28T06:51:04Z <p>Note qu'on peut très bien pleurer sur un jeu sans qu'il ne soit forcément un mélodrame, ni que la tristesse soit le déclencheur. Tu n'as pas cité Final Fantasy IX avec les autres, et pourtant c'est le seul pour lequel j'ai écrasé une petite larme finale (excepté la fameuse scène du VII bien sûr). Simplement parce que j'étais émotionnellement attaché à ces personnages, et que la déconstruction du happy end qu'est cette fin douce-amère m'a pris au dépourvu.</p> <p>Et j'étais à deux doigts dans Majora's Mask qui est le premier jeu "triste" dont je me souvienne comme tel.</p>