La possibilit√© du ciel - commentaires La possibilité du ciel 2013-03-13T12:13:57Z http://merlanfrit.net/La-possibilite-du-ciel#comment2439 2013-03-13T12:13:57Z <p>@Damien : c'est vrai qu'il y a un peu de ça dans FFVI (surtout, j'imagine, pour ceux qui ont eu la chance de le découvrir à l'époque), mais l'overworld (et l'histoire) du jeu dégagent tellement de mélancolie que les émotions qui en découlent sont bien différentes. Le monde de DQ VIII est quand même autrement plus joyeux (malgré certains passages tragiques).</p> <p>@MarsupiLama : Merci ! C'est vrai que la DA à quelque chose de picturale (bon, une peinture pop japonaise, mais tout de même ;). C'est un des points intéressants du jeu je trouve : l'emprunt d'effets propre à la peinture dans un "cadre" différent (mais je pense que cela pourrait être relevé à propos de tous les jeux à la DA vraiment travaillée... et ils ne sont pas si nombreux en fait).</p> <p>@Alexis Bross : Merci (aussi) ! Tu détailles ce que je voulais dire par "relire le chemin parcouru" et je suis content de ne pas avoir eu une vision de l'esprit. Il est vrai que l'oiseau sert effectivement à atteindre le boss final, non sans être obligé, d'ailleurs, de revenir dans différents lieux pour récupérer certains objets nécessaires à ce combat, ce qui confirme, à mon sens, la volonté des développeurs de nous faire voyager avec un minimum...</p> <p>@Victor : C'est vrai que sur 3DS, il y aurait quelque chose à faire avec cet oiseau... ;) Mais la XL alors (et encore), sous peine d'y perdre vraiment trop.</p> <p>@Tonton : La phrase est "<i>semble </i> vous appartenir". Et je dirais que la contemplation relève de l'appartenance au regard. Appartenance subjective, certes, d'où la tonalité du texte. Mais les autres commentaires me laisse à penser que je n'étais pas si seul. Pour ce qui est de la "maîtrise", je dis qu'elle se fait "non par l'intermédiaire d'un sentiment de puissance, mais par celui d'un sentiment de <i>liberté</i>". Et appréhender la sensation de la liberté est toujours un beau moment, je crois... même si ça n'est "que" par l'intermédiaire d'un jeu.</p> La possibilité du ciel 2013-03-12T18:33:19Z http://merlanfrit.net/La-possibilite-du-ciel#comment2437 2013-03-12T18:33:19Z <p>Comment parvenez-vous à articuler l'idée de contemplation avec l'idée de "maîtrise de toutes les échelles du jeu" ? Je veux dire, comment pouvez-vous affirmer en même temps que : 1) le jeu est contemplatif et que 2) sa beauté se révèle le plus parfaitement lorsque le monde finit par nous appartenir ?</p> La possibilité du ciel 2013-03-07T09:57:18Z http://merlanfrit.net/La-possibilite-du-ciel#comment2426 2013-03-07T09:57:18Z <p>Mon Dieu, ce morceau... J'avais oublié à quel point le thème de l'oiseau, comme toute la BO d'ailleurs, était magistral. Bel article d'hommage à l'un des plus beaux RPG de l'histoire. Tiens, s'ils le sortaient sur portable pour que je me le refasse celui-là...</p> La possibilité du ciel 2013-03-04T19:17:24Z http://merlanfrit.net/La-possibilite-du-ciel#comment2421 2013-03-04T19:17:24Z <p>Un très bel article qui non seulement touche juste mais qui témoigne en plus du talent d'écriture de son auteur. Bravo.</p> <p>Ce qui m'a plus dans Dragon Quest VIII, une fois l'oiseau disponible, c'est qu'on ne survole pas seulement un paysage, mais l'ensemble de toutes nos aventures. On reconnaît les endroits, les histoires qui se sont déroulées, les difficultés que l'on a parcouru, la montagne inaccessible qu'on contourné maintes fois, la rencontre avec un personnage, le lieu où on a failli périr etc.</p> <p>L'apparition de l'oiseau est d'ailleurs bien placé dans la narration, puisqu'à cet instant, le joueur peut filer vers la fin de l'aventure. On ressent un attachement pour ne pas dire une affection toute particulière à ce monde en dessous de nous : on se dit qu'on ne peut décidément pas le laisser être saccagé.</p> La possibilité du ciel 2013-03-04T10:54:24Z http://merlanfrit.net/La-possibilite-du-ciel#comment2420 2013-03-04T10:54:24Z <p>Je savais que j'allais aimer le prochain article qui parlerait de Dragon Quest 8. Je le sentais. Mais je ne m'attendais pas à être époustouflé.</p> <p>Tu as mis des mots sur mes sensations et je t'en remercie.</p> <p>Cette idée de gameplay de contemplation est excellente. Et utiliser DQ8 comme exemple aussi. C'est d'ailleurs le seul jeu devant lequel je me suis jamais endormi. Trop de contemplation. <br />C'est aussi ce type de gameplay qui m'a fait apprécier les musées et leurs tableaux. La contemplation y est similaire. Le rapprochement entre jeu vidéo et art n'a jamais été aussi fort.</p> La possibilité du ciel 2013-03-04T09:50:59Z http://merlanfrit.net/La-possibilite-du-ciel#comment2419 2013-03-04T09:50:59Z <p>L'article m'a rappelé les mêmes sentiments que j'avais éprouvés avec <i>Final Fantasy VI</i> et son dirigeable ou encore <i>Secret of Mana</i> et <i>Flammy</i>.</p> <p>Là aussi, les thèmes musicaux étaient suffisamment travaillés pour qu'on s'en souvienne encore aujourd'hui, même vaguement. <br />La dimension aérienne qu'apportait le <i><a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Mode_7" class="spip_out" rel="external">Mode 7</a></i> de la Super Nintendo n'y était pas non plus étranger, puisqu'on passait d'un monde qui paraissait gigantesque et qui d'un seul coup était traversable en quelques secondes.</p> <p>Idem pour <i>Final Fantasy VII</i> et ses lieux inaccessibles sans au préalable passer du temps à jouer à l'éleveur de <i>Chocobos</i>.</p> <p>Se déplacer librement n'était alors pas un dû mais une vraie récompense qui, en plus d'apporter la satisfaction de s'affranchir d'un mode déplacement plutôt contraignant, permettait de faire un nombre de découvertes non négligeable.</p>