La nĂ©gation du joueur - commentaires La négation du joueur 2013-09-23T08:00:26Z http://merlanfrit.net/La-negation-du-joueur#comment3395 2013-09-23T08:00:26Z <p>Un autre exemple qui appuie une distance en Cole et le joueur : les journaux. <br />Il y en a 13 qui apporte des informations importantes sur la trame principale via des cinématiques qui ne sont pas des mises en images des mots posés par le journaliste sur le papier. <br />Ainsi on voit des magouilles, des meurtres dont Phelps ne sait rien mais dont nous avons connaissance. L'inspecteur devient dans ses moments là une quasi coquille vide qui ne se rend même pas compte qu'elle tient un journal et n'apprend pas ce que nous savons. <br />Le joueur a ainsi plus de cartes en main que la police, aimerait lui hurler les détails qu'il vient de voir, lui hurler le nom de l'assassin dans les enquêtes criminelles ( trouvé pour ma part dès la seconde enquête) mais il ne peut pas, il doit continuer de suivre un personnage traumatisé certes mais qu'il ne peut apprécier.</p> <p>Pour ma part, Phelps m'est totalement antipathique. Parce que le jeu supprime tous les fils de sa vie d'homme pour ne nous montrer que le policier et le soldat. Et selon moi ça ne fonctionne pas quand on sanctionne l'homme pour son adultère avant d'en sanctionner le policier. <br />Vu que l'on ne connait rien de lui, qu'on voit sa femme 2 fois dans le jeu, qu'on apprend au détour d'une rue qu'il a 2 enfants... il m'a été impossible de comprendre l'homme lorsqu'il fait le choix d'aller chez Elsa.</p> <p>Tout est cousu de fil blanc, les raccords entre les missions sont inexistants, la promotion intervient sur le lieu même de la résolution de la dernière affaire, le cadavre du coupable encore chaud. <br />Si un film comme les Incorruptibles fonctionne, c'est en partit grâce au fait que l'on suit des hommes et pas seulement des policiers. On craint pour la vie d'Elliot Ness et celle de sa femme et de sa fille car on a vu au préalable des scènes de vie de famille.</p> <p>L.A Noire fait plus office d'une visite aux archives de la police où l'on lirait une liste de nom, les rapports d'enquêteurs sur l'affaire. <br />Il souffre selon moi du même syndrome que Mafia 2 : la coquille vide. Des flous,une ville qui ne se veut qu'un décor sans réelle utilisation autre que la poursuite et le point A à B pour le trajet que l'on peut sauter. Des partenaires qui ne sont pas promus, qu'on ne rencontre que rapidement.</p> <p>Je me trouvais en retrait total du jeu, ne suis jamais rentré dans l'univers dépeint parce qu'on me montrait un décor vide, une coquille vide.</p> La négation du joueur 2013-04-25T01:48:55Z http://merlanfrit.net/La-negation-du-joueur#comment2733 2013-04-25T01:48:55Z <p>Très bon article.</p> La négation du joueur 2011-10-22T11:06:19Z http://merlanfrit.net/La-negation-du-joueur#comment50 2011-10-22T11:06:19Z <p>C'est très bien vu. <br />J'ai ressenti exactement la même chose et tu expliques bien ce qui se passe dans le jeu et provoque ce ressenti. <br />J'ajouterai que je me suis laissé prendre au piège : je me suis senti formidablement coupable de mettre la mauvaise personne sous les barreaux (le mari et le pédophile) ou de laisser mourir la blonde du boxeur, pensant que c'était le fait de mauvais choix dans les interrogatoires ou d'une fouille incomplète des lieux d'investigation. Un piège de référence interculturelle : depuis Heavy Rain, il est légitime de penser qu'un jeu qui continue à tourner malgré la mort d'un personnage précieux n'était pas nécessairement censé prendre ce chemin là de lui-même (j'avais laissé mourir Madison lors de ma première partie d'Heavy Rain, ce qui arrive ou n'arrive pas peu après le milieu du jeu).</p> La négation du joueur 2011-10-20T10:05:45Z http://merlanfrit.net/La-negation-du-joueur#comment43 2011-10-20T10:05:45Z <p>L'article "Le joueur et son double" répond en partie à tes interrogations je pense :)</p> La négation du joueur 2011-10-20T09:29:26Z http://merlanfrit.net/La-negation-du-joueur#comment40 2011-10-20T09:29:26Z <p>Malheureusement je n'ai pas encore joué à L.A Noire mais cela reste un de mes projets. Je suis justement curieux de cette expérience narrative et rien que pour remercier l'effort de la Team Bondy de se lancer dans un tel projet je me dois d'y joué. <br />Mais ce que tu dis là m'interroge ; d'un coté je comprends ce que tu veux dire par "la négation du joueur", je comprends les mécanismes que tu mets en lumières mais je ne suis pas convaincu que cette distanciation souligne que l'identification n'est pas souhaitée. J'ai presque envie de dire au contraire ; dans un jeu comme GTA où l'on embrasse l'intégralité de la vie du personnage je doute que l'on puisse s'identifier, le lien entre le joueur et le jeu est plus de l'ordre de la projection. Le héros et le joueur ne font qu'un nous sommes d'accord. Hors pour que l'on puisse s'identifier à un personnage il faut qu'il y ai une altérité bref il faut être deux ! Et justement la distanciation est nécessaire pour qu'il y ai deux entités, le joueur et le personnage. Après évidement que le jeu repose sur un parti pris, sur une proposition de personnage forte et que tous les joueurs ne pourrons pas s'identifier à lui. Mais c'est la même chose au cinéma, en littérature et même dans la vie réelle ; pour s'identifier à une figure forte il faut un minimum d'affinité entre elle et nous.</p> <p>Bien sur ce n'est là qu'un modeste avis qui plus est l'avis d'une joueur qui n'a pas encore joué à L.A Noire donc il ne vaut pas grand chose. En tout cas je viens de découvrir ton blog et j'aime beaucoup ton approche</p>