Vivre comme une bĂȘte, penser comme un homme - commentaires Vivre comme une bête, penser comme un homme 2012-10-13T12:22:43Z http://merlanfrit.net/Vivre-comme-une-bete-penser-comme#comment1433 2012-10-13T12:22:43Z <p>Et ben même après ces critiques, il me fait bien envie ce jeu. Maintenant il faut que je trouve un ami avec un playstation</p> Vivre comme une bête, penser comme un homme 2012-10-13T07:08:30Z http://merlanfrit.net/Vivre-comme-une-bete-penser-comme#comment1432 2012-10-13T07:08:30Z <p>Je trouve vraiment que le côté statique de la carte se prête mal au gameplay très Rogue-like. Ca manque d'inattendu, et en effet on n'a pas forcément envie de se refaire en boucle des niveaux à la disposition indentique.</p> <p>Après je suppose que le côté rues de Tokyo a dû contribuer au succès du jeu au Japon, d'autant qu'ils sont en manque d'un bon Shin Megami Tensei, mais vu de France la fidélité du parc Yoyogi ou de la gare de Shibuya, ça ne m'émeut pas plus que ça.</p> Vivre comme une bête, penser comme un homme 2012-10-12T14:09:28Z http://merlanfrit.net/Vivre-comme-une-bete-penser-comme#comment1429 2012-10-12T14:09:28Z <p>Je partage un peu les deux avis en fait...</p> <p>D'un côté j'apprécie que le jeu nous évite le total random mal fichu qui aurait rendu des parties totalement injouables, de l'autre je trouve que le jeu ne se renouvelle pas assez, malgré les différents animaux. Par contre j'ai assez aimé le mode Story, idiot à souhait.</p> Vivre comme une bête, penser comme un homme 2012-10-12T13:19:20Z http://merlanfrit.net/Vivre-comme-une-bete-penser-comme#comment1428 2012-10-12T13:19:20Z <p>Je suis plutôt d'accord avec toi mais pour moi c'est encore insuffisant. Tu as raison sur la nécessité d'avoir des lieux qui restent les mêmes, géographiquement parlant. J'ai toujours adoré les jeux avec les allers-retours, les familiarités de lieux, les changements de climats, etc.</p> <p>Mais ce que tu décris ressemble plus à une évolution de la difficulté en fonction du temps. Le facteur aléatoire est très limité : les premières années, tu trouves partout de la bouffe tandis qu'à partir de 40-50 ans, où que tu ailles c'est Toxic City. Je trouve ça trop calibré, trop monotone d'une partie sur l'autre. Ce n'est pas tant que le jeu aurait dû respecter scrupuleusement les règles du <i>rogue-like</i>, c'est que je n'y vois pas assez de hasard. Pas de redistribution des données selon les seules lois chaotiques de la nature. Il est trop rigoureux, trop scientifique et j'ai fini par m'en lasser.</p> <p>Et peut-être que le map est trop petite, on tourne quand même pas mal en rond. Ou pas assez bien agencée (on est loin des interconnexions brillantes d'un <i>Dark Souls</i>). Les égouts, c'est une des meilleures zones mais pour le coup, elle est trop longue à parcourir. Quand on veut aller à Yoyogi et qu'on est à Suburbs, on regarde la map et on se dit : "oh, la flemme, je vais encore me retaper tout ça". Bref, j'ai l'impression que, sur la durée, ce sont surtout les artifices qui ressortent même si j'aime vraiment le jeu.</p> <p>Par contre, les gangfights entre animaux NPC ça reste toujours canon !</p> Vivre comme une bête, penser comme un homme 2012-10-12T13:09:11Z http://merlanfrit.net/Vivre-comme-une-bete-penser-comme#comment1427 2012-10-12T13:09:11Z <p>Très bien cet article.</p> <p>Sinon c'est personnel mais je suis pas du tout d'accord sur ce que tu dis de la répétitivité de la map. Je trouve au contraire qu'elle se renouvelle sans arrêt du fait que le climat change, le niveau de pollution aussi, ainsi que le type d'animaux qu'on y trouve. Une même zone peut être tour à tour un enfer post-apo au brouillard violet ou un paradis tranquilou plein de fruits ou une terre sauvage où des lions et des dinosaures s'entretuent violemment... Ça plus les souterrains à explorer, je ne me lasse vraiment pas. Et le fait que les rues ne soient pas aléatoires c'est essentiel : ça permet de pouvoir s'y habituer, de retrouver une impression de familiarité. C'est cohérent avec le propos que tu décris bien, le côté ruines de l'humanité.</p>