Open World

Édito

Le bord du ciel

Editorial

Ibi deficit orbis

La sortie de Skyrim le 11 novembre est l’occasion pour Merlanfrit de parler de l’exploration et de la liberté dans les mondes ouverts.

Articles

Pisciculture

The Crew

Back in the USA

Peut-on encore aimer l’Amérique trumpisée ? En tout cas un road trip sur les Interstates de The Crew peut nous aider à rechercher les traces du rêve américain : celui de nos amours littéraires et musicales.

Fonds marins

Metal Gear Solid V : The Phantom Pain

Never be game over

Jeu d’adieu, Metal Gear Solid V : The Phantom Pain est un passage de témoin entre Hideo Kojima et le joueur. Un legs qui clôt une relation tumultueuse.

Poisson frais

Tom Clancy’s The Division

Fantaisie sécuritaire

The Division est un jeu détestable : le fantasme paramilitaire dans les rues de Manhattan, l’éloge de la loi martiale, très peu pour moi. Et pourtant, grâce à la rigueur de ses mécanismes, le MMO-TPS d’Ubisoft est passablement plaisant.

Pané

PULSAR : Lost Colony

Ceci n’est pas Star Trek

mais y ressemble un peu.

Poisson frais

Fallout 4

How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb

Fallout 4, ou comment la nostalgie peut sauver du néant un jeu rouillé.

Contes gluants

Surgelé

Dragon Quest VIII, Dragon Quest (série)

La possibilité du ciel

Dragon Quest VIII, périple vers le ciel.

Poisson frais

Mad Max

Cabossé

Jeu de ferrailleur au moteur pétaradant, Mad Max est plein de promesses. Mais le bolide d’Avalanche est trop cabossé pour réellement arriver à destination.

Poisson frais

Mad Max

Le jouet vidéo

Désolés. Vraiment, désolés. On a fait un jeu vidéo. Un simple jeu, avec des objectifs, des mecs à tuer et des voitures qui explosent. C’est tout. Comment ça vous n’en voulez pas  ? Mais on pensait que vous aimiez ça, vous, les jeux vidéo juste des jeux vidéo  ?

Poisson frais

Metal Gear Solid V : The Phantom Pain

Mille éclats

Hideo Kojima livre avec son dernier "Metal Gear Solid" un jeu-monde à la proposition ludique inattendue, où l’auteur s’efface pour offrir un ultime baroud d’honneur à son plus fidèle allié : le joueur.

Poisson frais

The Witcher III : Wild Hunt

The Watcher

The Witcher III m’a projeté dans un Moyen-Age boueux, sombre, aux décors magnifiquement tourmentés. Mais après une vingtaine d’heures d’aventure, je peine encore à trouver ma place dans cet univers, dont j’ai l’impression d’être le spectateur plus que l’acteur.

© Merlanfrit.net | À propos | web design : Abel Poucet