Shane Fenton's Media Research Center

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Zure » 15 Nov 2018, 11:41

Ouais mais ça c'est sympa 5 minutes. Je veux dire j'adore explorer, là dans AC Odyssey, j'ai 130h de jeu au compteur, j'explore comme un taré mais c'est une occupation que je fais entre les combats, quand je me fais 1 ou 2 forts + 1 ou 2 quêtes après je me fais une bonne session d'exploration. Mais si il n'y avait que de l'exploration, genre un Walking simulator, je me ferais assez vite chier. C'est un peu comme si j'allais voir un film qui parle du couple pendant 3 heures et où il ne se passe rien. Autant je peux adorer discuter pendant 3h avec ma meuf dans la vraie vie, autant si je vais au cinéma je veux voir des trucs cools.

La violence dans un jeu vidéo c'est un peu comme le Tabasco dans les œufs brouillés, quand il n'y en a pas, c'est triste.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11880
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Shane_Fenton » 15 Nov 2018, 12:09

Les goûts et les couleurs. Mais je comprends tout à fait ton point de vue. Je me souviens que quand j'ai joué à Mass Effect 2, je pouvais avoir une session de 3 heures de jeu où je ne faisais qu'explorer, dialoguer, faire avancer telle quête ou telle intrigue... et le jour suivant ou le week-end suivant, je pouvais avoir une autre session de 3 heures de jeu où ce n'était que de l'action. J'ai apprécié les Mass Effect pour les deux aspects, pour l'ensemble de l'expérience. Idem pour la quasi-totalité des RPG auxquels j'ai joué. Même quand le système de combats était nul (comme c'était souvent le cas), même quand, passé l'excitation des 2-3 premiers affrontements j'en faisais le tour et que les combats devenaient répétitifs et chiants (comme c'était, le plus souvent, le cas), je trouvais le moyen de me raconter une histoire avec ces combats, et j'y prenais donc un certain plaisir. Encore une fois, j'apprécie d'avoir le choix. Et c'est la totalité de l'expérience qui m'intéresse.

D'ailleurs, en parlant de Walking Simulator, j'ai eu beau ne tuer personne dans Gone Home ou The Vanishing of Ethan Carter, il n'en reste pas moins que des évènements violents se sont produits et ont amené les protagonistes sur les lieux. Encore un moyen d'utiliser la violence de façon détournée pour installer une ambiance particulière (je pourrais aussi parler de Her Story).
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4278
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Zure » 15 Nov 2018, 15:16

Idem, je n'aime pas forcément les jeux basés que sur la violence, j'avais détesté Manhunt à l'époque par exemple parce que je trouvais ça super malsain, mais quand un jeu mélange exploration, univers immersif et action, c'est ce que je préfère.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11880
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Shane_Fenton » 16 Nov 2018, 21:00

Dans l'autre thread j'évoquais "des critiques qui commettent l'erreur classique de mettre toute "l'Industrie" dans le même sac, de jeter le bébé avec l'eau du bain et de déclarer que "les jeux vidéo" dans leur ensemble sont conçus pour être le plus addictifs possibles. Comme toujours, c'est énervant parce qu'il y a dans ces attaques un mélange de vrai et de faux qu'il est très difficile de démêler." J'ai déniché un exemple, un critique qui a fait son boulot de recherche et de synthèse, qui en est ressorti très énervé, très sincère... et très énervant : Richard Freed : https://medium.com/@richardnfreed/the-t ... 52870464ce

Il s'en prend à BJ Fogg pour avoir inventé le "persuasive design", à John Hopson pour avoir théorisé le "behavioral game design", et à Bill Fulton de Microsoft pour avoir théorisé la gamification. Pourquoi pas, leurs théories méritent d'être critiquées, et leurs applications encore plus. Mais qu'il s'en serve pour mettre toutes les "compagnies de jeux vidéo" dans le même panier a quelque chose de particulièrement pénible.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4278
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Shane_Fenton » 21 Nov 2018, 18:59

Vous connaissez L'Incorrect ? Je suppose que non, et vous ne perdez rien. C'est, pour faire court, le mensuel du fan-club de Marion Maréchal-Le Pen. Et il renferme tout ce que la droite a pu charrier de jeunes poseurs infatués de leur propre importance. Visiblement, le créneau est tellement bouché que malgré Causeur, Valeurs Actuelles et le Figarovox, il leur fallait encore une revue rien qu'à eux et rien que pour eux. Bref, je viens de jeter un coup d'oeil à ce qu'ils racontent à propos des jeux vidéo, et... ça confirme que ce sont de jeunes poseurs infatués de leur propre importance. Qui de surcroît ne savent pas écrire, et l'écrivent n'importe comment :
https://lincorrect.org/jeux-videos-a-la ... maginaire/ (par le mec qui chiait gratuitement sur les séries télé il y a peu)
https://lincorrect.org/jeuxvideos-lgbt-amp/
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4278
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar MrDekoninck » 21 Nov 2018, 20:07

Waouh, je me suis infligé les deux articles (ou plutôt billets d'humeur).
Ils sont foutrement nuls... et cons...
J'aimerais bien faire une vanne à leur sujet, mais ils ne m'inspirent désespérément rien...
Avatar de l’utilisateur
MrDekoninck
 
Messages: 514
Inscrit le: 21 Sep 2015, 23:04

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Alexis » 21 Nov 2018, 22:20

Moi aussi j'ai lu... c'est... ouais, non.
Avatar de l’utilisateur
Alexis
 
Messages: 2354
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 20:32
Localisation: Parisse

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar cKei » 21 Nov 2018, 22:22

Ca donne envie présenté comme ça mais je crois que je vais juste pas lire (et encore moins leur donner un clic).
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1928
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Shane_Fenton » 21 Nov 2018, 23:25

Quelque part, c'est rassurant qu'ils soient aussi nuls. Je veux dire par là que s'ils avaient fait une ou deux critiques valides à coups de références bien senties, ou s'ils avaient raconté n'importe quoi mais avec un minimum de style, ils auraient pu m'énerver juste un peu. Là, je suis presque soulagé parce que ce sont des gens pour qui je ne voulais rien éprouver d'autre qu'une indifférence méprisante, et qui se sont montrés à la hauteur de ce que "j'attendais" d'eux.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4278
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Zure » 22 Nov 2018, 13:06

Le passage sur Mass Effect, ça m'a donné envie de casser mon PC. Les mecs racontent n'importe quoi, les personnages LGBT sont présents depuis le premier volet, parce que moi ma FemShep a romancé Liara depuis 2007. Idem dans Dragon Age. C'est pas à cause d'une pression quelconque, c'est à cause du fait qu'on est plus en 1950 bande de gros bâtards.

Le problème avec les SJW c'est pas l'orientation sexuelle ou les minorités dans les JV, ça en l'occurrence c'est leurs apports positifs, c'est le fait qu'ils discutent la violence et les meufs sexy dans le JV.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11880
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Oscar » 22 Nov 2018, 17:12

Perso, rien que pour la réaction de Zure, j'applaudis ces articles.
Oscar
 
Messages: 93
Inscrit le: 27 Avr 2015, 19:14

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Shane_Fenton » 29 Nov 2018, 11:26

Cette news est vieille de 4 ans et n'a, a priori, aucun rapport avec les jeux vidéo... sauf un détail de taille : https://www.mysuburbanlife.com/2014/04/ ... 0/a77i6kj/

John Daniel Peace Thompson, 21, 5721 Riviera Drive, Coral Gables, Fla., was charged with driving under the influence of drugs, possession of marijuana and possession of drug paraphernalia at 12:08 a.m. March 20 at Gary Avenue and Wesley Street.


Ce jeune homme, "John Daniel Peace Thompson", n'est autre que le fils de Jack Thompson. :o :o :o

Le nom entier concorde (notre bon Jack le donne dans son autobiographie que je suis en train de lire), l'âge aussi (il est né en juillet 1992, là encore notre bon Jack donne sa date de naissance), et bien sûr la localité (Coral Gables, c'est la banlieue résidentielle de Miami où notre bon Jack s'est installé depuis les années 80).

Alors, ça ne change en rien mon opinion du bonhomme, et je suis prêt à compatir tout ce que vous voulez avec le désarroi d'un père dont le fils se conduit mal, mais... je trouve que l'ironie est tellement délicieuse. Surtout pour quelqu'un qui a lutté toute sa vie contre la "pollution" morale et culturelle de jeux comme GTA. Surtout pour quelqu'un qui aligne les références bibliques dans son livre comme Ernest Cline aligne les références aux années 80 dans Ready Player One.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4278
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Shane_Fenton » 09 Jan 2019, 10:58

Et puisqu'on parle de Jack Thompson :
https://eu.tallahassee.com/story/opinio ... 483703002/
https://eu.tallahassee.com/story/opinio ... 501505002/

Alors, dans les faits, on s'en fout de ce qu'il raconte. On peut permettre de s'en foutre, d'ailleurs, puisque ça fait 10 ans (plutôt 11, en fait : https://www.gamingsince198x.fr/entre-no ... as-il-y-a/ ) qu'il a été radié du barreau et qu'il ne pèse plus rien. C'est justement pour ça que je poste ces deux articles (le premier étant le sien, le second étant une réfutation de Christopher Ferguson, que je trouve assez faible au demeurant).

Pas pour leur contenu, ni pour le fond de leur pensée, qu'on a déjà lu une tétrachiée de fois, et qui n'a pas changé en 10 ans. Mais justement parce que le contenu et la pensée n'ont pas évolué alors que l'attention qu'on leur porte, si. Dix ans plus tôt, je leur aurais peut-être consacré un article, ou en tout cas ça ne m'aurait pas choqué qu'un blog spé leur consacre un article. Aujourd'hui, ils méritent à peine un post. Et encore, pour un aspect périphérique.

Pour finir, quand je parle de "pensée qui n'évolue pas", évidemment, dans le cas de Thompson, je trouve ça méprisable, et dans le cas de Ferguson, son côté "chevalier blanc des gamers" m'agace un peu (même si je ne peux pas lui enlever sa légitimité académique, ni sa pugnacité : c'est parce qu'il monte au front même pour la plus petite broutille qu'il a réussi à maintenir une présence médiatique et à faire accepter l'idée selon laquelle les jeux vidéo ne rendaient pas forcément violents). Mais bon, quand je relis mon propre article, celui de 2008 qui faisait suite à la radiation du barreau de Jack Thompson, je n'en changerais pas la moindre virgule. Même si ma crainte sur sa capacité de nuisance qui s'est révélée infondée, je maintiens tout ce que j'ai dit sur la "nuisance" du personnage. Si la "communauté des gamers" est un champ de ruines, c'est en grande partie de sa faute puisque c'est lui, avec Dave Grossman, qui a posé (indirectement et involontairement) les fondations de cette "communauté".
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4278
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Shane_Fenton » 08 Mar 2019, 14:21

Donc, sur Twitter, un professeur de philosophie du nom de René Chiche a pris position contre l'éducation aux médias à l'école, et lui oppose la lecture de "vrais livres". A ses contradicteurs, il a été encore plus explicite dans son mépris des médias, en particulier les mangas et les jeux vidéo (merci cKei et sop, dont je suis la tweet list, mais en fait... non, pas merci).

Dans le cas de ce gus, pas la peine de répondre, qu'on le laisse s'agiter tout seul puisqu'il ne représente que lui, n'engage que lui, n'amuse que lui et n'a aucun pouvoir réel de nuire aux médias qu'il exècre. Sachant qu'il a un homonyme journaliste et producteur de télé qui a écrit un livre sur Kev Adams et un autre sur Cyril Hanouna, je pense que le fait d'être confondu avec son homonyme suffirait comme punition.

Par contre, en ce qui concerne l'éducation aux médias, j'ai de très mauvais souvenirs d'il y a une dizaine d'années, quand je suivais l'actualité des "media literacy consultants" américains et canadiens, que ce soient des individus (Jacques Brodeur, Rose Dyson, l'allemande Sabine Schiffer...) ou des associations où l'on retrouvait justement ces individus (Acme Coalition, Center for Media Literacy, Common Sense Media, Campaign for a Commercial-Free Childhood, Edupax, etc...). Dans la plupart des cas, ces "éducateurs aux médias" se donnaient en fait pour mission d'éduquer contre les médias. Ou plutôt, ils étaient contre les industries créatrices/productrices de ces médias, et contre les mauvais messages véhiculés par ces industries, à savoir la violence, le sexisme, le racisme, le consumérisme, etc...

Ce qui, dans le fond, avait du sens, et en a toujours d'ailleurs, si l'on considère le poids énorme des grosses corporations que sont les industries culturelles. Il faut être critique des médias que l'on aime, ça ne me pose aucun problème. Et ces individus et associations avaient le plus souvent des messages positifs à faire valoir, à savoir : regarder les films et émissions de télé avec un oeil et un esprit critiques, décoder les messages cachés, ne pas se contenter d'être un consommateur, mais un citoyen, voire un producteur amateur... Les slogans à la mode étaient alors : "stop agonizing, organize", et "don't hate the media, be the media". Et c'est comme ça qu'on apprenait aux enfants à réaliser leurs propres films, leurs propres clips, leurs propres émissions de télé, etc... tout ça bien avant l'arrivée de YouTube.

Le problème, le gros problème, c'est que dès qu'on parlait de jeux vidéo, le message changeait. Il n'était sourtout pas question d'apprendre aux enfants à programmer ou concevoir un jeu, puisque c'était considéré comme un objet par essence marchand et appartenant à une des plus grosses industries culturelles, donc quelque chose d'intrisèquement néfaste produit par une "Industrie" prédatrice, en elle-même et dans sa totalité. Il n'était pas davantage question d'apprendre à jouer avec un esprit critique, ou même à sélectionner les "bons" jeux. Rien de tout ça. Il fallait plutôt se détourner, sinon des jeux vidéo dans leur totalité, au moins de ceux qui étaient considérés comme "violents". Il fallait, sinon arrêter totalement de jouer, au moins limiter drastiquement sa consommation.

On me dira : ils disaient la même chose des films, émissions et clips "violents", à savoir qu'il fallait s'en détourner, voire éteindre la télé de temps en temps pour faire autre chose. "Décrocher des écrans pour apprendre à les maîtriser", comme ils disaient. Mais il ne s'agissait pas de se détourner complètement des médias eux-même, seulement les pires contenus, qu'on devait contrebalancer en créant les siens. Dans le cas des jeux vidéo, j'ai eu beau éplucher leur discours, je n'ai jamais lu un tel message, au contraire. A part débrancher la console pour de bon, et se détourner complètement du JV, ils n'ont rien à proposer.

Pendant des années, j'ai suivi le fil d'actualité de Jacques Brodeur, qui a popularisé les "10 jours sans écran" dans les écoles françaises et québécoises (voir ici : http://jacbro13.com/colloques/ ). Si vous vous demander d'où viennent ces âneries sur les jeux vidéo qui "atrophient le lobe frontal", ont des "effets délétères", ou "endommagent le cerveau", il ya de bonnes chances que ça vienne de lui. Après plus d'une décennie à le suivre, à le lire, et ce faisant, à boire un bol d'ondes négatives tous les jours, j'ai fini par arrêter d'aller sur sa page parce qu'à force j'en avais marre. De toute façon, vu l'absence d'actualité sur les jeux violents, ainsi que l'évolution de mon travail, plus rien ne justifiait un "régime mental" aussi toxique.

Tout ça pour dire que ces souvenirs cuisants sont, en ce qui me concerne, une raison de me méfier de "l'éducation aux médias". Il y en a d'autres, en particulier la peur que ce soit mal ficelé, mal fichu, fait à la va-vite, en manquant de temps et de moyens comme pour tout ce qui concerne l'éducation. Mais des soi-disant "éducateurs aux médias" qui éduquent en réalité à l'ignorance totale, au mépris, voire à la haine de ces médias, j'en ai soupé.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4278
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar MrDekoninck » 08 Mar 2019, 15:27

Merci, Shane de t'infliger ça pour nous ;)
Avatar de l’utilisateur
MrDekoninck
 
Messages: 514
Inscrit le: 21 Sep 2015, 23:04

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Zure » 09 Mar 2019, 01:57

En même temps, le mec il s'appelle René déjà donc c'est chaud sa vie et derrière Chiche, c'est un peu un double combo, c'est normal qu'il n'aime pas les jeux vidéo.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11880
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Shane_Fenton » 17 Mar 2019, 13:02

Lyndon LaRouche est mort le 12 février dernier à l'âge de 97 ans. Je viens de l'apprendre en allant sur le site de son mouvement. Je ne compte pas mettre de liens vers leurs sites, mais je peux au moins vous fournir 2-3 éloges funèbres qui égratignent un peu l'idole :
https://www.jacobinmag.com/2019/02/lynd ... y-theories
https://reason.com/blog/2019/02/15/larouche
http://www.laobserved.com/intell/2019/0 ... uche_a.php

On se souvient de lui comme candidat multiple à l'élection prédisentielle américaine, leader d'un mouvement aux allures de secte, et théoricien de nombreuses conspirations farfelues. En France, on connaît son disciple et satellite français Jacques Cheminade. Et en Allemagne, on connaît un peu sa femme, Helga Zepp-LaRouche.

En ce qui concerne les jeux vidéo, lui est son mouvement les ont attaqués à 3 reprises. Tout d'abord en 1999 après la tuerie de Columbine. LaRouche avait écrit un article sur la responsabilité de toute une partie de la pop culture dans ce genre de tueries (les "jeux Nintendo" comme ils les appelaient, mais aussi les Pokémon, Star Wars, Tolkien et Donjons & Dragons, plus tard Harry Potter...). Ils ont écrit une tripotée d'articles sur le sujet pendant les 2 ans qui ont suivi. Ils ont interviewé Jack Thompson et Dave Grossman, qui semblait impressionné par leur ardeur à dénoncer la violence vidéoludique. Ils ont même organisé des conférences "pour stopper cette nouvelle violence" dont les actes et transcriptions sont encore disponibles sur le Net (Dave Grossman est intervenu à l'une d'entre elles. La seconde fois, c'était début 2002, après la tuerie d'Erfurt en Allemagne. A cette occasion, Helga Zepp-LaRouche a appelé à une interdiction internationale des "jeux violents". Le mouvement est resté actif toute l'année, avec publication d'articles à gogo, et une nouvelle interview de Dave Grossman, dont la traduction française s'est propagée bien au-delà de leur zone d'influence (on la retrouve dans un livre sur "les Enfants Assassins", un mémoire de master, et une conférence sur les armes à feu). Mais l'année d'après, il n'y avait plus grand-chose. Puis la troisième fois, c'était en 2007 après la tuerie de Virginia Tech, où ils ont réussi à attirer l'attention des médias américains en renouvelant leurs appels à une interdiction totale. GamePolitics les avait d'ailleurs couverts. Mais ensuite, plus grand-chose. On a fait tout un foin à propos d'une petite sortie de Jacques Cheminade en 2012 après les tueries perpétrées par Merah, mais ça ne valait rien, et c'était déjà daté. De toute façon il n'y avait plus de vraie "campagne" derrière cette déclaration sans lendemain. Apparemment, plus personne ne se souvient de ce qu'ils disaient sur la violence vidéoludique, donc il faut croire que ça n'a pas marqué les esprits.

Je n'ai pas d'émotion particulière. Cela fait plusieurs mois que je n'avais plus rien à foutre de ce qu'ils racontaient, lui ou Cheminade ou les autres. J'ai beaucoup psychoté sur eux il y a 10-15 ans parce qu'ils se montraient particulièrement virulents et prolifiques. Je lisais, décortiquais et sauvegardais chacun de leurs articles. Je retenais les noms de chacun de leurs auteurs, c'était limite si je n'étais pas capable d'identifier leur style, leur plume, au doigt mouillé. Je voyais leur influence partout. Je leur avais même consacrés un de mes premiers articles sur Gaming Since. J'étais obsédé par eux, assez littéralement. Mais je me suis vite rendu compte qu'ils n'avaient aucun poids véritable. Je leur ai accordé bien plus d'importance qu'ils n'en méritaient.

Quant à Lyndon LaRouche lui-même, qu'il repose en paix, je compte bien le laisser tranquille et je n'ai pas envie de lui consacrer d'article (ce post étant déjà bien assez). Tout d'abord parce que je n'ai pas envie de me coltiner ses fans, qui peuvent être particulièrement collants. Ensuite parce qu'il n'a pas assez contribué (même en mal) au débat sur la violence vidéoludique. Jack Thomson mérite bien un ou deux articles "in memoriam", comme tous les autres adversaires de la violence vidéoludique, qu'ils viennent des US, du Canada, d'Allemagne ou de France. Mais la bande à LaRouche, contrairement à ce qu'ils laissent croire, ne pèse pas grand-chose. Je ne compte même pas en faire mon avatar, parce qu'il était trop malfaisant.

En fait, plus j'y pense et plus je me dis que LaRouche, c'est un Donald Trump raté. Ou que Trump, c'est un Lyndon LaRouche qui a réussi à percer.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4278
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Shane_Fenton » 17 Mar 2019, 16:18

Rectification : en y repensant, Lyndon LaRouche serait plutôt à comparer à Alain Soral. Ils ont plusieurs points communs, notamment leur capacité, à travers des thèses complotistes et extrémistes et une stratégie réellement multi-médias, à fédérer un grand nombre de personnes politique autour d'un mouvement aux allures de secte. La différence, c'est que Soral touche un vaste public, mais qui reste cantonné à la France, alors que LaRouche a fait des émules dans tous les pays, mais son mouvement, ainsi que ses mouvements satellites, restent groupusculaires.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4278
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Shane_Fenton » 18 Mar 2019, 14:25

A propos du massacre raciste de Christchurch en Nouvelle-Zélande : en ce moment, la polémique porte sur l'influence de certains discours, et des personnalités du monde politique/journalistique/intellectuel qui ont diffusé et popularisé ces discours. Il y a aussi une polémique autour des armes à feu. On ne parle pas, ou très peu, de l'influence que les médias audiovisuels (jeux vidéo compris) auraient pu avoir sur le tueur. Rien de remarquable, si ce n'est qu'on a changé d'époque par rapport à la tuerie de Columbine survenue 20 ans plus tôt (20 avril 1999), et celle de Winnenden en Allemagne, survenue 10 ans après Columbine (11 mars 2009). C'était une décennie où les jeux vidéo violents occupaient le devant de la scène. On peut dire que la donne a vraiment changé lors de la décennie suivante.

Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas un ou deux articles cons qui tentent d'établir un lien au forceps. Et on peut compter sur Patrick Markey, co-auteur avec Christopher Ferguson du livre Moral Combat : Why the War on Violent Video Games is Wrong, pour les linker :
http://www.scoop.co.nz/stories/BU1903/S ... orists.htm
https://www.kidspot.com.au/parenting/re ... e5407f0807
https://www.dailymail.co.uk/news/articl ... ident.html (j'avais oublié le Daily Mail, mais c'est le Daily Mail)

Et ils sont énervants. Mais ils sont marginaux. Hormis le Daily Mail, ce sont les deux seuls exemples d'articles cons que j'ai lus sur le sujet, et ces sites sont, d'ordinaire, inconnus au bataillon de la presse ou du web. La plupart des médias que j'ai lus (qu'ils soient grands ou petits, en français ou en anglais) qui rapportent la mention de Fortnite dans le manifeste du tueur savent que c'est complètement ironique.

Ceci mis à part, la tuerie est effroyable. Elles le sont toutes, mais le racisme qui motivait cette tuerie la rend encore pire, sans parler des discours apologétiques / minimisateurs qui ont suivi.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4278
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Shane Fenton's Media Research Center

Messagepar Shane_Fenton » 26 Mar 2019, 17:48

Shane_Fenton a écrit:Lyndon LaRouche est mort le 12 février dernier à l'âge de 97 ans.
(...)
Quant à Lyndon LaRouche lui-même, qu'il repose en paix, je compte bien le laisser tranquille et je n'ai pas envie de lui consacrer d'article (ce post étant déjà bien assez).


J'ai changé d'avis. J'ai envie de leur consacrer un article. J'ai dépensé trop d'énergie pendant presque 2 ans à les lire et à les traquer qu'il faut qu'il en sorte quelque chose. Et puis ils sont tellement barrés... je viens de fureter sur le site des publications de leur mouvement (pas de liens, bien sûr). Même en laissant de côté leurs prises de position politiques, dès qu'ils parlent de culture populaire, c'est hallucinant : rien ne trouve grâce à leurs yeux, que ce soit le jazz, le cinéma, le rock, le reggae, le mouvement romantique, les mangas, la SF, la fantasy... Dès que ça sort de leur définition de la culture "classique", c'est diabolique et à bannir. Sans exagérer. Ils emploient ces mots, et plein d'autres ("dégénérés", "bestial", "pestilence", "satanique", etc...).
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4278
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité