Wake Up, Get Up, Get Out There (Persona)

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

Re: Wake Up, Get Up, Get Out There (Persona)

Messagepar cKei » 29 Avr 2017, 16:08

Poisan a écrit:N'empêche, il y a vraiment un truc qui me tracasse dans toute cette histoire. J'ai personnellement trouvé le rythme impeccable de bout en bout, pas une minute de trop, rien à redire, vous pouvez aller voir mes tweets de l'époque. Et l'écriture est fabuleuse dans son genre, les joutes verbales entre les personnages, les vannes, etc. Donc vraiment, je n'arrive pas à comprendre ce que vous ressentez. On n'a pas joué au même jeu.

Or, vous n'êtes pas des jambons en JV donc vous avez d'excellentes raisons de penser cela, mais honnêtement ça me rend très interrogatif. J'aimerais comprendre comment on peut avoir des avis aussi opposés.


Assez d'accord avec Zure. Probablement que déjà ta condition d'imbibé de la vie japonaise permet d'avoir au jeu une résonance particulière que nous n'avons pas, du moins pas aussi forte.
Peut-être aussi que ça te fait passer au jeu une partie de ses problèmes structuraux en te laissant porter par le flow, quand personnellement j'ai bien du mal à me dégager des pertes de temps.

Je fais souvent mon introspection : je suis clairement quelqu'un qui analyse trop les jeux pour réussir à les apprécier unilatéralement. Pas que dans ma vie de joueur, irl aussi (c'est probablement pas pour rien si je travaille dans l'analyse chimique, j'aime comprendre comment fonctionnent les choses). Et c'est d'autant plus vrai quand on me vend un jeu comme la huitième merveille du monde, le jeu d'une génération, celui qui relancera le RPG jap. Qu'on puisse sincèrement penser ça (comme pour BotW et autres exemples récents) me fait dire que les gens jettent sur les précédents production un regard trop dédaigneux en comparaison avec la prod actuelle. Donc pour moi dire que Persona 5 est un très bon RPG qui possède des compartiments mal branlés, ça n'est pas tant une critique acerbe qu'un constat qui me permet de mettre mon ressenti à plat. je suis comme ça et je dois faire avec.

Le fait est que je ne suis pas le seul à le remarquer d'ailleurs, je vois la même chose poindre sur d'autres forums, à partir du moment où la lune de miel s'estompe et que les gens commencent à gamberger. D'autres joueurs ont eu le même ressenti sur cette période aout-septembre (qui est le pire représentant de ce rythme batard), trouvent aussi que les dialogues se répètent pour pas grand chose, que tout ce côté mécanique un peu daté dessert le jeu (malgré ses indéniables qualités).

Faudrait peut-être que d'autres ici donnent leur avis sur le jeu, mais Yeti Martin et Bleubleubleu ont l'air de l'avoir déserté.

___________________________

Sinon pour parler d'autre chose j'ai terminé l'avant-dernier palace. L'histoire s'accélère et le rebouclage sur le début du jeu est plutôt bien trouvé, mais y'a un truc qui pose question :

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


C'est typiquement le genre de choses sur lesquelles les dialogues passent trop vite pour que ça n'ait pas l'air d'un TGCM, alors que c'est nécessaire à ce que l'explication soit crédible.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1925
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Wake Up, Get Up, Get Out There (Persona)

Messagepar cKei » 04 Mai 2017, 21:27

Fini Persona 5 en 118h (tous les Confidants au max, 90% du compendium, lvl93). J'ai déjà donné amplement mon ressenti sur ce grand jeu perfectible ici en cours de partie et j'ai pas la force de faire une grosse critique, donc je me contenterai de c/c mon com twitter en l’agrémentant :

J'ai pas mal pesté sur le déroulement poussif de l'histoire, ses irrégularités, ses facilités, mais ça reste un RPG solide avec un très bon gameplay. Dommage que ce soit resté si figé dans la formule des années PS2, car malgré les très bonnes idées (les capacités de Confidants qui donnent de la pêche au système, le Mementos pour briser la monotonie) et la réforme graphique dingue, le reste manque de folie. J'aurais vraiment aimé voir ce qu'Atlus aurait pu proposer en se libérant des chaines qu'ils s'imposent eux-mêmes.

Ce qui me reste en travers de la gorge, c'est aussi que les trailers sont bien plus épiques que le jeu lui même. Ca promettait beaucoup sur le concept des outcasts, bien amené au début du jeu mais qui laisse finalement très vite sa place à une "réforme de la société" dégoulinante de bons sentiments shonens mielleux dans la plus pure tradition des jrpgs, sans jamais proposer autre chose. Ca m'a vraiment pourri la fin du jeu, c'était ridicule. Sans oublier que comme "mis au ban de la société" les Ryujis et compagnie font vraiment tiep, c'est totalement dans la veine "je suis un lycéen japonais délinquant alors je me teins les cheveux en blond". Bref, tout cet aspect m'a laissé sur ma faim, et c'est également le cas du lycée sous-exploité et - plus étrange - de la ville de Tokyo dont on ne visite que quelques quartiers très cloisonnés et dont la fonction iconique est peu exploitée. La statue d'Hachiko par exemple, presque jamais évoquée in-game. La tour de Tokyo aussi.

Au final bien plus que ce scénario convenu, ce que j'en retiendrai ce sont toutes les relations tissées au fil des dizaines d'heures avec les Confidants, qu'on se prend à apprécier petit à petit jusqu'au final. C'est là que résideront les meilleurs souvenirs du temps passé, et quasiment le seul serrage de gorge que j'ai eu avant les crédits.

Alors, GOTY ? GOAT ? Non. Persona/10 et j'attends vraiment un plus gros effort de Persona 6 pour créer un jeu vraiment surprenant.

PS : pour revenir sur la question de l'appréciation du message du jeu, je me demande si le fait que je sois relativement cynique n'a pas désamorcé tout le discours porté par le jeu, en fait. Même en dehors des lourdeurs type "tous les adultes sont méchants et cons" (je paraphrase à peine certains dialogues), j'ai jamais eu l'impression que le jeu allait plus loin qu'un constat de l’inefficience de la société, avec comme solution de se bouger le cul et d'avoir des amis. Je serais vraiment demandeur de lire l'avis de ceux qui ont apprécié ça et ce qu'ils en ont tiré.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1925
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Wake Up, Get Up, Get Out There (Persona)

Messagepar ippo » 05 Mai 2017, 09:03

J'en suis à 75h de jeu, et je ne l'ai pas encore terminé (Palace de Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
).
Mais étant donné qu'il s'agit de mon premier Persona, je ne peux qu'être en admiration devant cette formule qui parvient à entremêler si habilement Visual Novel et RPG.
Je trouve que ce système de jeu dépoussière totalement le genre. Il permet une véritable implication vis à vis des Confidants avec la possibilité de CHOISIR avec qui on va essayer d'approfondir la relation. Et comme cette implication a un lien direct avec le système de combat via des "bonus", c'est une motivation supplémentaire qui nous invite au resserrement des liens qui nous unissent avec nos amis. C'est un cercle vertueux.
Et franchement quand l'un d'eux se met en opposition face à un coup critique pour sauver la vie de mon personnage principal pendant un combat, ça fait vraiment chaud au cœur. Idem pour le système du Baton Pass qui permet de passer le relais à un de nos alliés pendant le combat, avec un high five stylé, c'est vraiment hyper impliquant.
Tout est si bien lié dans le jeu, je redoute déjà de le finir un jour prochain... et de quitter tout cet univers auquel je suis tellement attaché.

cKei a écrit:PS : pour revenir sur la question de l'appréciation du message du jeu, je me demande si le fait que je sois relativement cynique n'a pas désamorcé tout le discours porté par le jeu, en fait. Même en dehors des lourdeurs type "tous les adultes sont méchants et cons" (je paraphrase à peine certains dialogues), j'ai jamais eu l'impression que le jeu allait plus loin qu'un constat de l’inefficience de la société, avec comme solution de se bouger le cul et d'avoir des amis. Je serais vraiment demandeur de lire l'avis de ceux qui ont apprécié ça et ce qu'ils en ont tiré.


C'est vrai qu'une once de cynisme ne doit pas aider à apprécier cette opposition manichéenne entre les jeunes et les vieux :). Mais il n'y a pas que ça dans le jeu, et comme tu l'as terminé, tu as dû t'en apercevoir.
Tous les adultes ne sont pas à mettre dans le même sac : au fil de l'histoire, on découvre que tous ne sont pas à jeter, loin de là !
J'ai adoré Sojiro, patron du bar Leblanc, figure paternelle compréhensive, cool, et admirable. La doctoresse Takemi ou la prof Kawakami qui semblent toutes deux animées par des ambitions peu recommandables, et dont l'histoire s'étoffe et modifie notre jugement initial. Et même le procureur Sae Niijima qui place la justice au dessus de tout, se trompe dans les moyens de parvenir à ses objectifs pour un idéal qu'on peut essayer de comprendre. Je n'ai pas beaucoup creusé le Confidant Yoshida (homme politique), mais le peu que j'en ai vu montre aussi qu'ils ne sont pas "tous pourris" dans ce registre là non plus...

En fait ce que j'en retiens, ce n'est pas tellement une confrontation entre les jeunes et les vieux, mais plutôt entre les ambitions constructives (la quête de Justice, et de vérité des Phantom Thieves) d'un côté, et les ambitions dévorantes (la quête de pouvoir, de domination, de soumission, d'argent, de vengeance) de l'autre.
C'est une question de personne et de personnalité, et de comment on peut s'améliorer ou aider l'autre à s'améliorer (en volant son cœur, quand tout espoir semble perdu).
Il ne faut donc pas être cynique, et ne pas abandonner tout espoir !
Dans le jeu on force le destin et on peut redonner de l'espoir.

A ce sujet la quête de Futaba était bouleversante. Mais plus encore, sa très progressive métamorphose en tant que Confidant, notre aide dans l'accomplissement de sa "liste" pour enfin aboutir, dans les tous derniers dialogues avec elle, à son Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
. Waouh.
Avec Futaba, Persona 5 synthétise tout son propos.
Et c'est avec ce genre d'histoire qu'on comprend l'essence de la motivation des Phantom Thieves et à quel point ils peuvent être essentiels.
Avatar de l’utilisateur
ippo
 
Messages: 376
Inscrit le: 08 Fév 2011, 10:08

Re: Wake Up, Get Up, Get Out There (Persona)

Messagepar ippo » 11 Mai 2017, 08:46

Bon. J'ai terminé le jeu en 88h.
Et je suis tellement dégouté de constater que la dernière section (de fin décembre à mars) n'était "pas vraiment jouable", mais qu'il s'agissait d'un long corridor qui me conduirait inéluctablement aux adieux et à la fin de l'aventure...

'Tain.
Nier Automata m'avait aidé à me sevrer de Zelda BOTW.
Persona 5 m'a aidé à me consoler de Nier Automata.

Et quelle autre aventure pourra m'aider à recomposer les pièces éparpillées de mon cœur après le vide laissé par Persona 5 ?
Avatar de l’utilisateur
ippo
 
Messages: 376
Inscrit le: 08 Fév 2011, 10:08

Re: Wake Up, Get Up, Get Out There (Persona)

Messagepar cKei » 11 Mai 2017, 09:20

Et quelle autre aventure pourra m'aider à recomposer les pièces éparpillées de mon cœur après le vide laissé par Persona 5 ?


Y'a les Trails in the Sky tous dispo sur Steam sinon.
Image
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1925
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Wake Up, Get Up, Get Out There (Persona)

Messagepar ippo » 11 Mai 2017, 10:15

cKei a écrit:Y'a les Trails in the Sky

Ah oui ça à l'air mignon tout plein ça !
cKei a écrit:tous dispo sur Steam sinon.

En ce qui me concerne, "Le PC, c'est fait pour travailler !" :o
Et comme je n'ai pas envie de ressortir la Vita du placard, j'attendrais une version PS4 (et pourquoi pas Switch si jamais la licence n'est pas exclusive aux machines Sony / PC ?).
Avatar de l’utilisateur
ippo
 
Messages: 376
Inscrit le: 08 Fév 2011, 10:08

Re: Wake Up, Get Up, Get Out There (Persona)

Messagepar Le Yéti » 11 Mai 2017, 10:35

Oui, qu'ils sortent tout Ys et Trails sur Switch, merci <3
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8695
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Précédent

Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité