Litres et ratures

Et sa fameuse odeur de poisson pourri et de discussions avariées.

Re: Litres et ratures

Messagepar Martin » 15 Oct 2016, 14:37

Je te trouve un peu casu sur le coup Zure. Tu serais pas du genre à écouter des livres audio avec un casque Turtle Beach ?
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12966
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Litres et ratures

Messagepar Zure » 15 Oct 2016, 15:33

Nan mais j'ai exagéré, mais bon ça veut dire quoi littérature ? Y a plein de trucs super littéraires que je trouve ultra chiant à lire et plein de trucs mal considéré que je trouve palpitants donc bon. Au final, quand je lis un truc, je m'en fous que ça soit de la littérature ou pas, je regarde si ça m'intéresse ou pas surtout.

Après je lis pas mal, je dois me torpiller une vingtaine de romans par an je pense mais en revanche, y a pas beaucoup de vraie littérature dedans. :lol:
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11865
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Litres et ratures

Messagepar Elincia » 15 Oct 2016, 19:01

Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1804
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 17 Oct 2016, 14:19

Poisan a écrit:Oh, et puis merde, allez, tant pis ! Puisqu'on parle de prix, je décerne un point Finkielkraut au forum du site Merlanfrit.net !


En parlant de Finkielkraut : http://www.dailymotion.com/video/x4xe1y ... ature_news
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4262
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Martin » 17 Oct 2016, 19:16

Première règle du Fink Club : on ne parle pas du Fink Club. Merci.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12966
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Litres et ratures

Messagepar Thufir » 18 Oct 2016, 07:48

Parfois je lis des trucs postés par F...t. parfois, aussi, je vais me vautrer dans les commentaires du Figaro après un article qui parle du burkini. D'un doigt tremblant mais sûr, je clique sur un lien qui m'envoie vers un papier de Causeur, ou de Fdesouche.
Je n'en suis pas bien fier, mais je l'assume, c'est pour ça que je l'écris ici (c'est aussi à ça que ça sert un forum avec pseudonymat). Je pense que nous avons tous notre part d'ombre et de saleté et que moins on la refoule, moins on la cache, mieux on se porte :P
Avatar de l’utilisateur
Thufir
 
Messages: 2550
Inscrit le: 23 Sep 2010, 11:10

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 03 Avr 2017, 14:58

Image

Je viens de terminer la lecture du livre d'Aude Lancelin, Le monde libre. Je me suis régalé. C'est un pamphlet redoutable, bien écrit, parfois drôle, parfois amer, mais toujours mordant et acide. Je ne partage pas toutes ses opinions, mais je pense avoir cerné son discours : en gros, elle n'a jamais supporté les tièdes ni les médiocres, elle n'a jamais hésité à rentrer dans le lard de ceux qu'elle considérait comme tels (notamment BHL, Finkielkraut, Minc, d'Ormesson...), à l'inverse elle a toujours accordé son estime aux penseurs qu'elle jugeait dignes de ce nom (Badiou, Emmanuel Todd...), mais pour son malheur, le Nouvel Obs, journal dans lequel elle a travaillé toutes ces années (avec un interlude de 2 ans à Marianne) était au service des premiers, ou plutôt au service d'une social-démocratie molle et médiocre, dont les premiers étaient les profiteurs. C'était déjà le cas au moment de sa fondation par Claude Perdriel et Jean Daniel, c'était encore plus le cas quand Laurent Joffrin était directeur de la rédaction. Mais un tournant a été atteint avec le rachat du journal par le groupe "Le Monde Libre", dirigé par Xavier Niel, Pierre Bergé et Matthieu Pigasse. Lesquels ont placé leurs pions à la tête de la direction (Matthieu Croissandeau et Louis Dreyfus) et ont imposé à la rédaction les méthodes de management "à la Free". Tout ça pour aboutir au licenciement sec et brutal d'Aude Lancelin, trop "à gauche" et pas assez tiède, ni pour les historiques du journal, ni pour ses nouveaux patrons, ni pour le pouvoir (elle affirme que son renvoi a été commandité par François Hollande, qui est dans une relation d'inter-dépendance avec Niel). En guise d'épilogue, l'auteure dépeint une presse écrite qui, depuis qu'elle est tombée entre les mains du patron de Free, a régressé au stade du 19ème siècle.

Bref, elle se livre à un jeu de massacre, où elle utilise des pseudonymes et des surnoms pour désigner les artisans de sa chute. Je n'ai pas eu beaucoup de mal à reconnaître la plupart d'entre eux : le Nouvel Obs devient "l'Obsolète", Jean Daniel devient "Jean Joël" alias "Le Narcisse de Blida", Laurent Joffrin devient "Laurent Môquet", Xavier Niel "l'ogre des télécoms", Matthieu Croissandeau "Mathieu Lunedeau" alias "Dark Croissant de Lune", Claude Perdriel "Claude Rossignel", alias "Le cyrano des sanibroyeurs". J'ai eu plus de mal avec Louis Dreyfus, surnommé le "factotum" du groupe "Le Monde Libre". Quant aux autres protagonistes (BHL, Finkielkraut ou Minc), ils sont appelés par leur vrai nom.

Ce que j'attendais de ce livre, c'était sa version des faits à elle, et quitte à ce que ce soit un pamphlet, je voulais au moins qu'il ait du style et de l'humour. Mission accomplie : le livre se lit très facilement, il décrit une histoire très intéressante avec une plume vivante, sa version des faits est effectivement présentée sans aucune ambiguïté. Autant les articles d'Aude Lancelin m'agaçaient parfois, autant j'ai dévoré son bouquin, même si encore une fois je n'adhère pas à tout (ce qui n'est pas très important).
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4262
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar laurentb » 16 Sep 2017, 19:44

En train de lire Flashback de Dan Simmons.

Image

Oh ça fait longtemps qu'on sait que chez Dan Simmons il y a de tout : du génial, notamment au début, au moins génial (oui Illium et Olympos, c'est vous que je regarde). Mais bon j'étais serein en démarrant le dernier (traduit) de l'auteur d'Hyperion.

Mais là c'est autre chose. Ca n'est pas franchement mauvais, littérairement parlant, même plutôt correct. C'est d'ailleurs la raison principale qui me pousse à continuer. Parce qu'à côté ... c'est quand même un roman alt-right, mais alors à fond les ballons. Flashback se déroule en 2035, dans une distopie où l'Amérique, ruinée par les "plans sociaux" d'un président "élu en 2008" (mais jamais nommé), a totalement abdiqué face au "Califat" qui a tout dévoré, à commencer bien sûr par l'Europe "qui a ouvert ses portes aux musulmans". Seuls les Japonais se sont sauvés grâce à leur xénophobie légendaire, et dominent ce qui reste des US. (Oui dit comme ça c'est un peu Le maître du Haut Château, avec l'Islam dans le rôle du nazisme.) On se prend donc un ramassis de clichés en pleine face pendant de longues parenthèses, ce qui m'a d'autant plus surpris que je ne me doutais absolument pas d'une telle obédience politique. Je me suis pris à chercher, dans le style, des traces d'ironie dans les diatribes des personnages, mais peine perdue. C'est vraiment comme ça qu'il pense.

En même temps c'est assez intéressant de voir, de bout en bout, le discours construit d'un ultra-conservateur et ses pires frayeurs.
Avatar de l’utilisateur
laurentb
 
Messages: 2268
Inscrit le: 29 Mar 2012, 13:11

Re: Litres et ratures

Messagepar Thufir » 17 Sep 2017, 11:21

laurentb a écrit:En même temps c'est assez intéressant de voir, de bout en bout, le discours construit d'un ultra-conservateur et ses pires frayeurs.

tu viens peut être de me le vendre. 8-)
Avatar de l’utilisateur
Thufir
 
Messages: 2550
Inscrit le: 23 Sep 2010, 11:10

Re: Litres et ratures

Messagepar K2R2 » 17 Sep 2017, 21:45

Dan Simmons a complètement pété les plomb depuis une bonne dizaine d'années, déjà Olympos avait des relents idéologiquement douteux. J'ai totalement arrêté de lire ses bouquins depuis.
Avatar de l’utilisateur
K2R2
 
Messages: 1133
Inscrit le: 26 Aoû 2010, 15:48

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 19 Sep 2017, 00:38

laurentb a écrit:En même temps c'est assez intéressant de voir, de bout en bout, le discours construit d'un ultra-conservateur et ses pires frayeurs.


Pour ça, pas besoin d'un roman, il suffit de lire un essai.

Image

Je te recommande en particulier The Hollywood Culture War de Michael Vincent Boyer, ou l'histoire exhaustive de la "guerre culturelle" orchestrée, selon l'auteur, par l'élite gauchiste hollywoodienne contre le public américain, et ce sur tous les fronts : pas seulement le cinéma (l'abandon du Code Hays, Jack Valenti, Oliver Stone, les communistes, les homosexuels...), mais aussi la musique (le rap), la télévision (sexe et violence), la littérature (Harry Potter et son auteure ont droit à deux chapitres), et la politique (Bill Clinton ET Barack Obama). Les jeux vidéo ont droit à une ou deux mentions négatives, mais sans plus, dommage. C'est très complet, très dense (730 pages), probablement l'un des bouquins les plus complets que j'ai lus sur les fameuses "culture wars" de ces trois dernières décennies. Et c'est de l'ultra-néo-conservatisme dans toute sa splendeur.

L'auteur en question, récemment décédé, était un ancien "location scout", c'est-à-dire une personne chargée de trouver des bons lieux de tournage pour les films. Il a travaillé notamment sur Forrest Gump et Beignet de Tomates Vertes. Il a côtoyé un grand nombre de personnes dont il parle dans le monde du cinéma et de la politique, y compris des gens qu'il détestait profondément, et il a recueilli leurs confidences et témoignages. Ce qui est fascinant, c'est le mélange de vrai et de faux, ou plutôt, les témoignages et situations authentiques interprétés avec des oeillères ultra-conservatrices.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4262
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 29 Sep 2017, 10:26

L'an dernier, la rubrique Pixels du Monde publiait le résultat d'un sondage, selon lequel une écrasante majorité de français ne considérait pas le jeu vidéo comme faisant partie de la culture. Plus récemment, Pixels a rapporté les propos de Françoise Nyssen, Ministre de la Culture, qui considérait au contraire que le jeu vidéo faisait partie intégrante de la culture. Bref, on en revenait à l'éternel débat : le jeu vidéo est-il un art ? Le jeu vidéo mérite-t-il une place au sein de la culture ? ou de la Culture avec un grand "C" ? Ce qui amène aux questions plus générales : qu'est-ce que l'art ? Qu'est-ce que la culture ? Qu'est-ce qui mérite d'en faire partie ou pas ? Est-ce qu'il y a une Culture supérieure et des sous-cultures ?

En rapport avec ces questions, j'ai pris connaissance, un peu par hasard, d'un livre que je me suis procuré, et que je suis en train de lire en ce moment :
Culture et contre-cultures de Jean-Louis Harouel.

Image

L'auteur est un professeur et un historien du droit. C'est aussi un essayiste fortement marqué à droite. Dans son livre, qui a été primé en son temps par l'Académie des sciences morales et politiques, il annonce clairement la couleur, sans ambiguïté : il n'y a qu'une seule Culture avec un grand "C" qui mérite d'être appelée comme telle et qui mérite d'être prise au sérieux, c'est la Culture classique, qui regroupe la Littérature, la Peinture, la Sculpture, la Musique, la Danse et l'Architecture. Classiques, bien entendu. Pour lui, le Cinéma n'en fait pas partie. Ce n'est pas un art, ça ne fait pas partie de la culture, ce n'est que du divertissement, au même titre que la photographie, d'ailleurs.

Pourquoi ? Parce que selon lui, le cinéma et la photographie, à cause des progrès techniques qu'ils apportent et de leur facilité à reproduire la réalité, sont antinomiques de l'art, qui demande un effort pour approcher cette réalité. Il faut que l'artiste fasse un effort de créativité (sans être aidé par la technique, ou le moins possible) pour retranscrire la réalité et la beauté, et il faut également que de son côté le lecteur/auditeur/spectateur fasse un effort d'imagination pour "visualiser" cette réalité et cette beauté. Pour Harouel, c'est dans cet effort que réside la clé de l'art et de la culture, parce que c'est aussi la clé pour s'élever et devenir meilleur.

Tout ce qui tend à gommer cet effort "artificiellement", au moyen d'un progrès technique, ne fait que le gâcher, et se retrouve donc, intrinsèquement et irrémédiablement, en contradiction avec l'idée même d'art. Par conséquent, tout ce qui peut résulter de ce progrès technique qui reproduit la réalité plutôt que d'essayer de s'en approcher est par essence inférieur à la "vraie Culture", et constitue même une menace pour elle.

Harouel tranche donc dans le vif : la photographie, c'est déjà une trahison de l'Art. Le cinéma, ce n'est pratiquement pas de l'Art. Ou en tout cas, c'est radicalement inférieur à la Littérature. Tout ce qui est commercial est ennemi de la Culture. L'art contemporain est ennemi de l'Art (thèse développée dans un autre de ses essais, "La grande falsification", en 2009). La télévision est par essence une menace mortelle pour l'Art et la Culture. Elle conduit d'ailleurs à lire des bandes dessinées, or la BD n'est surtout pas de l'Art, surtout pas de la Littérature (et au Japon, le manga endommage le cerveau des jeunes). Le Rock, à cause de son poids commercial et de son absence d'effort pour "rentrer" dans la musique, est complètement antinomique de la Musique classique. La première édition que j'ai, qui date de 1993, ne fait pas mention des jeux vidéo, tout au plus de la réalité virtuelle, mais on devine que c'est complètement antinomique de l'effort artistique.

Bref, je me réjouis presque de tomber sur un rejet aussi radical, aussi complet, aussi assumé, de tout ce qui a pu découler du progrès technique. Ce n'est pas que je sois d'accord, bien entendu. Mais au moins, Jean-Louis Harouel est beaucoup plus cohérent, par exemple, que ceux qui crachent sur le jeu vidéo tout en s'assumant cinéphiles, bédéphiles, amateurs de rock... tout ça au nom de la Culture, bien entendu.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4262
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar cKei » 29 Sep 2017, 14:01

Je crois que je vais pas le lire parce que ça va m'énerver :/
Déjà que la réponse d'un mec de Charlie Hebdo (qui se prétendait Gamer) à Françoise Nissen m'avait gonflé, je vais pas m'infliger celle encore plus longue d'un réac primaire...
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1925
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Litres et ratures

Messagepar Le Yéti » 29 Sep 2017, 14:31

Mais il sait que tout ou presque tout ce qu'il juge Culturel était à l'origine… commercial ? Il aborde ce sujet ou pas du tout ?
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8696
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 29 Sep 2017, 15:05

cKei a écrit:Je crois que je vais pas le lire parce que ça va m'énerver :/
Déjà que la réponse d'un mec de Charlie Hebdo (qui se prétendait Gamer) à Françoise Nissen m'avait gonflé, je vais pas m'infliger celle encore plus longue d'un réac primaire...


Et pourtant, je te recommande sa lecture. Je ne te demande pas d'être aussi maso que moi, bien sûr ;) Mais il y a tout de même une différence de qualité entre le mec de Charlie et ce bouquin.

D'abord, le gros problème du mec de Charlie (Iegor Gran), c'est qu'il est confit dans sa connerie J'entends par là que sa pratique du jeu vidéo est complètement conne et décérébrante ("Tabasser des Bokoblins dans Zelda, tirer entre les yeux d’un Spetsnaz dans Call of Duty, me faire réduire en purée rouge dans Super Meat Boy, marquer un but avec Ronaldo dans Fifa 17"), qu'il en est conscient, qu'il en a honte (même si c'était son choix de le pratiquer comme ça), et qu'il éprouve le besoin de se justifier en prenant son cas pour une généralité, et en décrétant que tout le monde (en tout cas, le "monde" qui joue) est aussi con que lui. Ce faisant, il ignore, délibérément ou non, tout un pan du jeu vidéo qui ne cadre pas avec sa pratique.

Et c'est ça qui m'a personnellement le plus énervé dans son billet. Soit cette partie du jeu vidéo lui est inconnue. Dans ce cas il est complètement inculte dans ce domaine, et c'est déprimant dans le sens où nous (acteurs du jeu vidéo) ne sommes même pas capables de faire partager ne serait-ce qu'une culture minimale de notre loisir, y compris entre nous. Soit il connaît toute cette partie du jeu vidéo, mais il a décidé de ne pas en tenir compte volontairement (sans doute parce que ça invalidait son "argumentaire"), ce qui signifie qu'il est malhonnête, hypocrite, ou au moins de mauvaise foi. A mon avis, c'est un peu des deux. Dans tous les cas, ce n'est pas quelqu'un d'intéressant avec qui je pourrais discuter.

(et au passage, je te félicite d'avoir eu la patience de lui répondre calmement, même si contrairement à toi, je trouve que ce billet est très mal écrit, dans le sens où il contient tous les tics agaçants des jeunes pédants qui se prennent pour des pamphlétaires de génie parce qu'ils ont un vague sens de la formule, et qu'on trouve en masse chez Causeur, par exemple).

Harouel est différent parce qu'il y a toute une théorie derrière, et qu'il a le mérite d'être cohérent et intègre. Alors oui, quand tu le lis, tu as l'impression de te cogner contre un mur. Mais lui au moins n'est pas hypocrite, il ne va pas justifier son goût un peu honteux pour telle "sous-culture" en bavant sur telle autre : il rejette tout en bloc au profit d'une seule "vraie Culture".
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4262
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 29 Sep 2017, 16:05

Le Yéti a écrit:Mais il sait que tout ou presque tout ce qu'il juge Culturel était à l'origine… commercial ? Il aborde ce sujet ou pas du tout ?


Il faudra que je le lise plus avant pour te répondre. En attendant, je suis juste tombé sur un passage où il explique que tout ce qui est lié au commerce est anti-culturel et anti-artistique. Pas de demi-mesure.

D'ailleurs, je voulais apporter quelques précisions sur l'intérêt que j'ai pour un type comme Jean-Louis Harouel. Contrairement à Iegor Gran (le con autosatisfait de Charlie) qui est un hypocrite, le problème d'Harouel, on l'a compris, c'est qu'il est borné, buté. Une intransigeance granitique. Des idées bien arrêtées et non-négociables. Un certain fondamentalisme dans la foi en la supériorité de la culture classique occidentale et judéo-chrétienne (j'ai bien précisé qu'il était de droite, non ?). Mais tout ça au nom d'une vision du monde, de l'art et de la culture, qui a le mérite de la cohérence.

A titre de comparaison, j'en avais marre, et ce depuis longtemps, des hypocrites qui bavaient sur le jeu vidéo tout en sacralisant le cinéma, par exemple. Ou des bédéphiles qui crachaient sur les mangas. Des wargamers contre les rôlistes. Des rôlistes papier contre les joueurs de jeux vidéo. Des rockers contre les rappeurs. Des rockers, des sportifs, des bédéphiles encore une fois... contre le jeu vidéo. Bref, je n'ai jamais vraiment accordé beaucoup de crédit aux persécutés qui, une fois qu'ils ont obtenu la reconnaissance qu'ils réclamaient, se transformaient en persécuteurs et déversaient leur bile sur les nouveaux arrivants, comme si ces derniers allaient leur piquer leur place chèrement acquise. Le dernier exemple que j'ai en tête, c'est le psychiatre Nicholas Kardaras, auteur du bouquin Glow Kids qui se prend pour un "spécialiste de l'addiction", et qui a commis des articles radicalement anti-écrans et anti-jeux alors qu'à côté, il affiche fièrement sa passion pour Star Trek et ses références à Matrix.

Et au passage, j'en avais tout aussi marre des psychologues, psychiatres... qui sous prétexte de leurs études sur la dangerosité de certains jeux, déniaient toute légitimité artistique ou culturelle au jeu vidéo au nom de... de quoi, d'ailleurs ? Parce que ces psys, pour la plupart, voulaient le beurre et l'argent du beurre : d'un côté, ils expliquaient qu'ils se bornaient à étudier les effets sans jugement de valeur, mais de l'autre, dès que quelqu'un accordait de la valeur aux jeux "violents" qu'ils étudiaient, ils le ridiculisaient et le dénonçaient comme un suppôt de la Grande Méchante Industrie Multimillardaire du JV. En fait, quand je les écoutais, j'avais l'impression que s'ils déduisaient de leurs études que quelque chose était jugé "dangereux" pour la jeunesse, il leur était idéologiquement impossible de lui accorder le moindre mérite, le moindre crédit. C'était une vision de l'art et de la culture qui ne s'assumait pas, qui ne disait pas son nom, et qui était bâtie sur des critères n'ayant justement rien à voir avec l'art et la culture.

Du coup, ça faisait longtemps que je cherchais une diatribe qui rejette tout en bloc et qui, du coup, mette tout le monde d'accord. Qui trace la frontière, non pas à partir du jeu vidéo, mais à partir de la bande dessinée, du rock'n'roll, ou idéalement, du cinéma. Un adversaire radical, qui rejetterait mes loisirs "à la racine", mais qui serait cohérent et intègre, et qui irait jusqu'au bout de sa logique et de ses convictions. Jean-Louis Harouel est de cette trempe. Sa vision du monde, de l'art et de la culture n'est définitivement pas la mienne. Mais il a le mérite de l'exposer clairement, sans hypocrisie ni contradiction ni demi-mesure, donc je peux comprendre et respecter cette vision. Et parce que je peux la comprendre sans ambiguïté, je peux m'y opposer sans demi-mesure.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4262
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 29 Sep 2017, 20:22

Ah, et j'allais oublier à propos de Flashback de Dan Simmons :

laurentb a écrit:En train de lire Flashback de Dan Simmons.
Je me suis pris à chercher, dans le style, des traces d'ironie dans les diatribes des personnages, mais peine perdue. C'est vraiment comme ça qu'il pense.

En même temps c'est assez intéressant de voir, de bout en bout, le discours construit d'un ultra-conservateur et ses pires frayeurs.


Même Causeur n'a pas aimé. Même pour eux, c'était trop. Fucking Causeur, quoi. C'est dire : https://www.causeur.fr/science-fiction- ... ence-19764
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4262
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 09 Déc 2017, 11:15

Thufir, je suis en train de lire ton bouquin La ferme aux professeurs, qui me faisait envie depuis longtemps. Bon, ce n'était peut-être pas une bonne idée de l'entamer juste avant de m'endormir hier soir, parce que j'ai fait plein de rêves bizarres où se mélangeaient mon défunt grand-père et Bob Dylan sur fond d'espionnage. Mais les deux ne sont peut-être pas liés (ton bouquin et mes rêves).

En tout cas, les premiers chapitres sont particulièrement déprimants et oppressants. Et le livre est beaucoup plus abordable à lire que d'autres ouvrages du même tonneau, comme le Journal d'une institutrice clandestine de Rachel Boutonnet (plus fouillé, mais aussi beaucoup plus "lourd" à lire).

En fait, plus j'avance dans la lecture, et plus je me dis que ça ferait un excellent scénario de jeu vidéo d'horreur. Un peu comme les jeux d'aventure horrifiques (du genre Soma, Amnesia, Outlast...), mais en pleine lumière, sans aucun artifice. On pourrait faire un mix entre Life is Strange et Winter Voices, et on devrait combattre nos démons intérieurs (du genre la solitude, la dépression...).
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4262
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Thufir » 09 Déc 2017, 17:03

Incroyable, je savais pas qu'il était encore en vente :)
Avatar de l’utilisateur
Thufir
 
Messages: 2550
Inscrit le: 23 Sep 2010, 11:10

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 09 Déc 2017, 18:55

Acheté d'occase sur Amazon. Je ne suis pas sûr que l'argent que j'ai payé arrive jusqu'à toi ;)

Mais en tout cas, quand on le lit, on comprend bien des choses... Et on peut recouper avec d'autres témoignages pas plus rassurants.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4262
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

PrécédentSuivant

Retour vers Le bistro

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité