Litres et ratures

Et sa fameuse odeur de poisson pourri et de discussions avariées.

Re: Litres et ratures

Messagepar roger » 20 Fév 2016, 13:59

J'ai dit que Baudolino n'était probablement pas son livre le plus brillant mais c'était complètement idiot. Baudolino est justement d'autant plus brillant qu'il n'est pas obscur. Je suis un pauvre imbécile qui persiste à croire que ce qu'il comprend a forcément moins de valeur que ce qui lui échappe.
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2104
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Re: Litres et ratures

Messagepar Martin » 20 Fév 2016, 14:10

Je vois qu'on a été plusieurs a avoir été émoustillés par la scène entre Slater et la sorcière. <3
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12965
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Litres et ratures

Messagepar roger » 20 Fév 2016, 20:02

Ben en plus le personnage est puceau, alors ça multiplie l'effet sur un adolescent :)
Mais que la fille était belle, on ne se souvient pas de son nom (pas moi en tout cas) mais elle faisait très bien la femme-animal, d'ailleurs j'aimais beaucoup le côté pathétique de leur non-relation malgré quelques instants magnifiques. C'est même pas parce qu'il est un moine, mais c'est parce qu'elle est une bête. C'est incroyablement triste.
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2104
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Re: Litres et ratures

Messagepar Alexis » 20 Fév 2016, 22:15

Oui, la scène d'amour est absolument incroyable et m'a beaucoup marqué à mon adolescence, comme une révélation. La beauté de la fille, son comportement sauvage et dominant m'ont poursuivi de longues années.
Avatar de l’utilisateur
Alexis
 
Messages: 2343
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 20:32
Localisation: Parisse

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 05 Avr 2016, 11:19

Martin Monestier sort un nouveau livre, Immersion en misogynie, recueil de faits divers mettant en scène des femmes, et servant de prétexte à l'auteur pour faire l'apologie de la misogynie :
http://www.laprocure.com/immersion-miso ... 42531.html

Avec une interview de Causeur qui donne une idée du niveau : http://www.causeur.fr/martin-monestier- ... 37575.html

En fait, ce qui m'intéresse le plus, et la raison pour laquelle j'en parle ici, c'est Martin Monestier lui-même. Ecrivain spécialisé dans les faits divers et les sujets insolites (les seins, le crachat, les excréments, mais aussi les duels et la chirurgie reconstructrice), j'en ai entendu parler pour la première fois il y a 10 ans quand il est passé chez Marc-Olivier Fogiel (à l'époque sur France 3) pour faire la promotion de son livre Les enfants assassins :

Image

Avec un sujet pareil, je m'attendais à ce qu'il évoque les jeux vidéo violents. Je n'ai pas été déçu, c'est le moins qu'on puisse dire. Il leur consacre un chapitre intitulé "Influences meurtrières des jeux vidéo", où il reproduit (parfois jusqu'au plagiat) deux articles parus sur le site du parti de Jacques Cheminade (qui sont en fait des traductions d'articles de son gourou Lyndon LaRouche). Morceaux choisis :

Martin Monestier a écrit:Les jeux vidéo sont un autre vecteur d'imprégnation de la violence chez les jeunes générations. Les études les plus récentes, dont celle du docteur américain Craig Anderson, de l'université de l'Iowa, indiquent que « l'ensemble des recherches professionnelles sur les jeux vidéo violents prouvent définitivement leur extrême nocivité ».
(...)
On peut effectivement constater que la quasi-totalité des enfants tueurs ou massacreurs ont été des utilisateurs passionnés sinon forcenés de jeux vidéo violents. En Europe, toutes les études sur le sujet démontrent, elles aussi, le lien étroit qui unit ce type de divertissement qui s'est banalisé et l'augmentation de la violence juvénile.
(...)
« Tout est si réel que vous pouvez presque sentir le sang des victimes. » [à propos de ... Daïkatana]
(...)
L'arsenal d'armes virtuelles et les cris d'agonie presque réels sont présentés comme preuves de qualité et comme arguments de vente. Présenter la violence comme un acte volontaire et viril est des plus grisants, tout comme montrer ses semblables comme des objets qu'on peut manipuler ou détruire à sa guise.
(...)
Des adolescents meurtriers ont mis en cause devant leur juge d'autres jeux vidéo [que Grand Theft Auto] ultraviolents tels que Red Faction, Resident Evil, Postal 2, Manhunt ou Unreal Tournament. Ou encore Carmageddon où l'on tue des passants innocents, Day of Defeat qui fait gagner les forces de l'Axe, Tekken qui autorise à « cogner » des femmes aux formes généreuses et peu vêtues, etc. En avril 2002, un adolescent espagnol de 16 ans, fan de Final Fantasy 8, égorge ses parents et sa sœur. Arrêté, il assurera n'éprouver aucun remords.
(...)
Les adolescents qui s'y adonnent de façon abusive acquièrent une adresse diabolique, à tel point que lorsqu'ils prennent une arme réelle en main, ils deviennent exceptionnellement dangereux. [...] Le summum de l'adresse et de l'efficacité consiste non seulement à viser la tête, de face bien entendu, mais à la fracasser en réalisant des tirs doublés, ou, mieux encore, à la pulvériser avec de rapides frappes répétées, trois, quatre ou cinq. Ces jeux sont très réalistes, et la tête éclate, part en morceaux avant que « l'ennemi » ne s'effondre et trépasse. C'est ainsi que grâce au jeu Counter Strike, Robert Steinhaeuser, le jeune tueur d'Erfurt, s'est entraîné sur écran pendant un an à aller droit sur quelqu'un, à lui braquer un pistolet en plein visage et à appuyer plusieurs fois rapidement sur la gâchette.
(...)
Il y a quelques années, une nouvelle génération de jeux vidéo a fait son apparition à destination des plus petits. Véritable virus qui contamine déjà outre-Atlantique l'esprit de millions d'enfants, elle s'adresse cette fois aux enfants entre 3 et 7 ans et se répand dans le monde sous le nom de Pokemon. [...] Chaque jeu offre un scénario et un contexte particuliers, mais tous sont d'une grande simplicité et totalement mécanistes. On y joue en poussant mécaniquement sur des boutons. On peut toutefois imaginer l'influence de tels jeux, basés sur l'agression et l'attaque, la revanche et la destruction de l'adversaire, sur l'esprit et la sensibilité d'enfants aussi jeunes. [...] En février 2000, dans une école élémentaire du Michigan, un garçon de 6 ans, adepte des Pocket Monsters, vient à l'école avec un pistolet calibre 32 emprunté à son père, ouvre le feu et tue un jeune camarade du même âge à qui « il en veut ».
(...)
« Résultat, comme personne ne peut s'en prendre à Hollywood ou aux producteurs de jeux informatiques, pour entrer dans un lycée américain aujourd'hui, il faut d'abord passer au travers d'un détecteur de métaux, sans parler des policiers armés qui patrouillent dans les couloirs. » [citation d'Alexander Hartmann, un membre du parti de Lyndon LaRouche]
(...)
Cette idée [que "les jeux violents mènent à des "jeux" encore et toujours plus violents"] est déjà si bien ancrée parmi le grand public qu'aucune affirmation dans ce domaine ne lui paraît inconcevable. [sic!] Ainsi fut-il consterné d'apprendre que des Otaku, comme l'on nomme au Japon les "accros" aux jeux vidéo violents, ont été victimes d'une épidémie de "suicides de protestation" après l'annonce du report de la sortie en ligne d'un nouveau jeu ultraviolent, Dead or Alive. Selon Libération, qui donne l'information, "147 collégiens et lycéens se sont tués en avalant des poches de silicone. Autrement dit des implants mammaires. L'information est reprise le soir même par Philippe Rochot dans le journal télévisé de France 2. Il s'agit d'un canular lancé par l'éditeur du jeu dans le cadre d'un plan médiatique. La chose est intéressante dans la mesure oùm elle démontre que lorsqu'il s'agit de l'association "enfants et jeux vidéo", l'information la plus farfelue devient crédible, même pour des organes de presse considérés comme sérieux. [Re-sic!]Quoi qu'il en soit, comme le rappelle David Grossman, « on a besoin de trois facteurs pour tuer quelqu'un : un savoir-faire, une volonté de tuer et une arme. Les jeux vidéo violents transmettent aux jeunes les deux premiers : la compétence technique et la volonté. Les armes, elles, sont là depuis longtemps. »


Tout ça pour dire que depuis le jour où je l'ai découvert, j'accorde assez peu de crédit à ses enquêtes, vu ce qu'il est capable de gober sans aucun recul. Quant à ses revendications misogynes, elles me donnent envie de lui présenter Mar_Lard (je doute d'avoir besoin de le faire, elle tombera sûrement toute seule sur sa prose).
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4261
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Thufir » 05 Avr 2016, 13:36

Shane... tu me déconcertes... tu arrives à te cogner de ces trucs.
Monestier, je connaissais pas. J'ai lu l'interview que tu as linké et ce mec est un gros connard de beauf de merde. Quand j'ai dit ça, c'est suffisant : j'ai analysé de façon exhaustive, fine et précise tous les tenants et les aboutissants de la personnalité et de l'oeuvre du bonhomme. Il n'y a plus rien à ajouter.
Tu réussis vraiment à lire ce truc ?
Avatar de l’utilisateur
Thufir
 
Messages: 2550
Inscrit le: 23 Sep 2010, 11:10

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 05 Avr 2016, 13:43

Thufir a écrit:Shane... tu me déconcertes... tu arrives à te cogner de ces trucs.
Monestier, je connaissais pas. J'ai lu l'interview que tu as linké et ce mec est un gros connard de beauf de merde. Quand j'ai dit ça, c'est suffisant : j'ai analysé de façon exhaustive, fine et précise tous les tenants et les aboutissants de la personnalité et de l'oeuvre du bonhomme. Il n'y a plus rien à ajouter.
Tu réussis vraiment à lire ce truc ?


Ben, en ce qui concerne les jeux vidéo, j'étais un peu obligé, c'était ma marotte, et c'est pas ce biais que je l'ai connu. Après, l'interview en question, je l'ai lue parce que c'était Monestier, justement. J'ai voulu la lire pour voir si en dehors de ses prises de position sur le jv, c'était un type bien (ce qui arrive souvent)... ou pas. Là, je crois qu'on est dans le "... ou pas". :lol: :lol:
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4261
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 05 Avr 2016, 16:15

Allez, j'en remets une couche et j'arrête :
http://www.vice.com/fr/read/martin-mone ... 2n6/page/0

... et surtout :
https://books.google.fr/books?id=3FWUCwAAQBAJ

Edit: Plus je m'immerge dans la lecture du bouquin, plus je me dis qu'il ne croit pas aux conneries qu'il débite. C'est pas possible, c'est trop caricatural, à aucun moment on ne peut y croire... :shock:
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4261
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Martin » 05 Avr 2016, 18:40

Moi j'ai repris le Sur l'Etat de Bourdieu, que j'avais laissé tombé il y a quelques mois. Ce sont des cours au Collège de France, et c'est très bien, mais il y a tout de même des séquences d'égo trip dignes de Kanye West, à base de prétéritions ("je ne dis pas ça pour me vanter, mais ma démarche elle est scientifique, etc.")

Sinon autre pavé, l'Histoire véridique de la conquête de la nouvelle Espagne de Bernal Diaz Del Castillo, le témoignage d'un (pseudo ?) conquistador de base qui raconte les voyages de Cortes. Assez fascinant, et je suis tombé dessus par hasard, après avoir lu un essai -- Cortes et son double de Christian Duverger, un anthropologue qui étudie les civilisations méso-américaine à l'EHESS -- pas trop convaincant, qui expliquait qu'en fait l'auteur de cette histoire véridique ne pouvait être que Cortès en personne.

Quoi qu'il en soit, le bouquin de Diaz Del Castillo se lit comme un roman d'aventure, avec chez le narrateur un mélange de morgue colonisatrice et de fascination pour les Mexicains et leur coutumes.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12965
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Litres et ratures

Messagepar Zali L. Falcam » 05 Avr 2016, 19:27

Monestier, c'est un mec que je connais depuis la fac d'Histoire et qui a basé toutes ses "recherches" sur un gros pipeau de base : les méchanzistoriens ne s'intéresseraient qu'aux sujets "nobles" et lui à la "vraie" histoire. Sauf que c'est de la merde, ça fait au moins depuis les années 60-70 que les historiens s'intéressent de près au caca, au pipi, au sport, au vélo, à l'intime, à tout ce que lui a choisi de traiter par dessus la jambe, sans aucune méthode scientifique, pour vendre de la soupe au tout venant en lui promettant de l'histoire abordable alors que tout ce qu'il fait c'est compiler des faits-divers façon Nouveau Détective. Encore quand il faisait ça dans des domaines confidentiels, ça passait, mais depuis qu'il a trouvé le créneau du "politiquement incorrect", il passe son temps à geindre qu'il est une victime, c'est insupportable.
C'est dingue qu'un mec qui fait la même chose que Michelet 150 ans avant lui se fasse passer pour un avant-gardiste (en plus Michelet le faisait bien, avec un vrai souci de développer une méthode critique et de construire une historiographie).

L'Histoire a beau être une matière très propice aux charlatans, lui c'est vraiment l'arnaque des arnaques.
Avatar de l’utilisateur
Zali L. Falcam
 
Messages: 1241
Inscrit le: 09 Mar 2013, 17:11

Re: Litres et ratures

Messagepar roger » 05 Avr 2016, 20:19

En même temps quand tu lis l'interview tu peux pas vraiment t'estimer trompé sur la marchandise ensuite :D
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2104
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Re: Litres et ratures

Messagepar Martin » 05 Avr 2016, 20:27

roger a écrit:En même temps quand tu lis l'interview tu peux pas vraiment t'estimer trompé sur la marchandise ensuite :D


Non mais clairement, c'est le genre de mecs que tu ne peux même pas parodier tant il le fait lui-même. Des fois tu te demandes si c'est pas juste du gros troll à ce niveau de bêtise crasse. Enfin Causeur, quoi.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12965
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Litres et ratures

Messagepar Thufir » 06 Avr 2016, 16:21

Disons que c'est un vrai beauf : con et satisfait.
Avatar de l’utilisateur
Thufir
 
Messages: 2550
Inscrit le: 23 Sep 2010, 11:10

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 10 Mai 2016, 15:31

Je viens de tomber par hasard sur un livre consacré (entre autres) à la violence des médias : Media Monsters de Heidi Tilney Kramer. Du coup, je l'ai acheté pour voir ce qu'il avait dans le ventre. Je regrette mon achat.

Image
http://www.countercurrents.org/karmer130316.htm

L'auteure est une mère de famille et prof d'école primaire qui a beaucoup voyagé dans le monde afin de comparer les pratiques éducatives des différents pays. A ce titre, elle a été souvent confrontée à l'exaspération des parents du monde entier face aux médias américains, en particulier ceux qui sont populaires auprès des enfants. C'est pour eux qu'elle a d'abord écrit une thèse de master sur la représentation de la torture dans les dessins animés, puis ce bouquin consacré à toutes les choses qu'elle juge problématique dans les médias actuels (militarisme, violence, sexisme, racisme, etc.), que ce soient la télévision, les jeux vidéo, la musique, le cinéma, et en particulier les films pour enfants, Disney étant sa bête noire.

L'intention est louable, et je n'ai rien contre le fait d'aller voir de plus près les films pour enfants afin de décrypter les messages cachés et détails problématiques... à condition de ne pas sombrer dans le militantisme caricatural et l'enculage de mouches (comme peut le faire le site Le cinéma est politique, par exemple). Par exemple, je veux bien me tenir au courant des controverses concernant les films de Disney, mais pour autant, ça ne va pas m'empêcher de les apprécier. Et surtout, le discours critique n'oblige pas à être condescendant, imbuvable, intégriste... ou mortellement chiant. Quand je lis ces critiques d'Aladdin ou du Roi Lion (voir ici également), je n'arrive pas à adhérer. En particulier ce passage :

Il m’a fallu environ 15 ans pour me rendre compte de l’énormité de l’horreur que représente Disney et pourquoi (la plupart de) leurs films (et bien d’autres) doivent être dénoncés et critiqués à chaque tournant. J’ai dû regarder Le Roi Lion environ une trentaine ou quarantaine de fois (et ce n’est même pas le Disney que j’ai le plus regardé) quand j’étais gamin, sans me rendre compte à quel point les valeurs qu’il était en train de me communiquer étaient abominables.


Mais revenons au livre Media Monsters. Je ne remets pas en cause la sincérité de celle qui l'a écrit, et je reconnais qu'elle a fait un véritable travail de recherche sur les films de Disney/Pixar (et Dreamworks). Je reconnais également qu'elle n'est pas aussi hystérique que les zozos que j'ai cités plus haut. Mais ça ne suffit pas à en faire un travail de qualité. Quant aux autres chapitres (consacrés à la musique ou aux jeux vidéo, par exemple), je les trouve à chier : mal écrits, bâclés, avec un discours déjà entendu ailleurs, des références qui commencent sérieusement à dater (parce que bon, ça fait 15 ans qu'on nous bassine avec GTA), et surtout, une tendance permanente à l'indignation qui rend le tout carrément indigeste. Sans oublier la profonde niaiserie de l'auteure, qui donne l'impression de découvrir la lune à chaque page. Du genre : vous avez vu, ils ont appelé un jeu "Left 4 Dead", ce qui veut dire "laissé pour mort", roh là là c'est scandaleux, ça encourage la non-assistance à personne en danger... J'ai l'impression de revenir 20 ans en arrière à l'époque où l'on cherchait des noises à NTM à cause de l'expression "Nique Ta Mère".

Bref, ce n'est pas avec ce livre bâclé, niais et daté, que les opposants à la violence des médias retrouveront du crédit. Bien au contraire.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4261
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Elincia » 01 Juin 2016, 21:29

Je viens de finir Les Frères Karamazov de Dostoïevski. C'était tellement, tellement, beau. Quelque part, je ne regrette pas de découvrir ces classiques de la littérature qu'à mon âge, ne serait-ce que parce que je pense qu'ils ont un effet plus formateur sur ma vision du monde. En tout cas, ça ne ferait de mal à personne en ce moment de lire un peu de Dostoïevski. Spread the love.
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1804
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: Litres et ratures

Messagepar Thufir » 02 Juin 2016, 09:28

Ouais, les frères Karamazov c'est un de mes livres préférés de toute la vie. C'est énormissime et les toutes dernières pages, notamment, sont inoubliables. <3 <3 <3
Avatar de l’utilisateur
Thufir
 
Messages: 2550
Inscrit le: 23 Sep 2010, 11:10

Re: Litres et ratures

Messagepar Elincia » 02 Juin 2016, 10:00

Tiens, j'ai lu qu'après un passage au bagne, Dostoïevski aurait en partie renoncé à ses idéaux socialo-communistes, qu'il développe notamment dans les Frères Karamazov, et les remet en question dans Souvenir de la Maison des Morts, quelqu'un l'a lu ?

Edit : ah bah en fait Les Karamazov date d'après le bagne, quand il penchait déjà vers le nationalisme et le monarchisme. Hum.
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1804
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: Litres et ratures

Messagepar Poisan » 02 Juin 2016, 11:35

Elincia a écrit:Je viens de finir Les Frères Karamazov de Dostoïevski. C'était tellement, tellement, beau. Quelque part, je ne regrette pas de découvrir ces classiques de la littérature qu'à mon âge,


Ouais c'est sûr, à 56 ans ça fait un peu tard. :lol:
Non mais dis-donc, tu veux pas arrêter de raconter n'importe quoi, toi ? ;)

Probablement mon bouquin préféré. Remarque en ce moment je suis en train de lire Moby Dick dans le texte, ça envoie du lourd aussi.
Avatar de l’utilisateur
Poisan
 
Messages: 2904
Inscrit le: 23 Nov 2011, 12:12

Re: Litres et ratures

Messagepar Le Yéti » 02 Juin 2016, 12:04

Perso, j'aurais lu Madame Bovary ou Le Maître et Marguerite à 15 ans, j'aurais foutu le feu à mon lycée.

(quoi que peut-être pas Le Maître et Marguerite...)
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8695
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Litres et ratures

Messagepar Elincia » 02 Juin 2016, 16:04

Bah Victor, j'ai l'impression que ce sont des bouquins comme Bel-Ami et Bovary, ultra étudiés dans le secondaire, dont tu ne comprends en général guère la portée (enfin plutôt le message) à cet âge (moi Maupassant il m'est passé au dessus quand j'avais 15 ans) et que tu n'as pas le réflexe de reprendre quand t'es un peu plus vieux. Ca m'aurait embêté que Les Frères Karamazov en fasse partie, c'est tout ce que je dis. C'toi le nimp.
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1804
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

PrécédentSuivant

Retour vers Le bistro

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité