Litres et ratures

Et sa fameuse odeur de poisson pourri et de discussions avariées.

Re: Litres et ratures

Messagepar roger » 19 Déc 2015, 00:59

En ce moment j'écoute Les Misérables en courant (ça va me tenir l'équivalent de plusieurs marathons), et ces quelques mots évoquant Javert m'ont fait très forte impression, tant ils sont universels et nous parlent de tous les temps, dont le notre, et d'une manière bien différente qu'on ne le fait, "barbarisation" des méchants oblige :

"la probité, la sincérité, la candeur, la conviction, l'idée du devoir, sont des choses qui, en se trompant, peuvent devenir hideuses, mais qui, même hideuses, restent grandes ; leur majesté, propre à la conscience humaine, persiste dans l'horreur. Ce sont des vertus qui ont un vice, l'erreur. L'impitoyable joie honnête d'un fanatique en pleine atrocité conserve on ne sait quel rayonnement lugubrement vénérable."

C'est de tous les temps, mais on dirait quand même que Victor Hugo a vécu le XXème siècle.
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2104
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Re: Litres et ratures

Messagepar Elincia » 19 Déc 2015, 22:51

De mon côté j'ai lu le Musashi de Eiji Yoshikawa (en deux parties, La Pierre et le Sabre et La Parfaite Lumière). C'est fou comme après la lecture, j'ai l'impression de mieux comprendre toute la production culturelle japonaise.
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1804
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: Litres et ratures

Messagepar cKei » 19 Déc 2015, 23:20

Ça m'avait fait le même effet :D
D'autant que les Sengoku influencent tellement de prods de jeux et manga...
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1926
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Litres et ratures

Messagepar laurentb » 07 Jan 2016, 09:35

Littérature vidéoludique : je viens de terminer Rainbow Six de monsieur Clancy.

Ca m'a pris très longtemps, because un gros pavé en VO. Et puis c'est pas super passionnant non plus et bourré de jargon militaire (qui n'est pas pour me déplaire totalement, mais ça sent franchement l'ajout "pour faire sérieux"). Et surtout c'est assez bizarre : les 3/4 du bouquin sont assez crédibles (prises d'otages à gogo) mais la fin part complètement en cacahouète. Avec une morale plus que douteuse. Bref, je préfère finalement SAS.
Avatar de l’utilisateur
laurentb
 
Messages: 2274
Inscrit le: 29 Mar 2012, 13:11

Re: Litres et ratures

Messagepar bleubleubleu » 10 Fév 2016, 06:16

Après des années à scruter sans y croire le haut des rayonnages polars dans les librairies, je me suis finalement décidé à commander un ADG, Pour venger pépère. C'est une vraie synthèse littéraire de l'anarchisme de droite, tout y est, le dégoût des masses, la haine du pouvoir et des médias, la défiance envers la justice, l'individualisme, etc..., ça pue la rancoeur et la réaction à plein nez, c'en est désarmant d'honnêteté, jusqu'à la naïveté parfois. Le portrait qu'il fait de la communauté communiste avec ses enfants bêtes, sales et méchants, les champs négligés, les bêtes mal soignées. Le héros qui écoute Bach et Bethoveen plutôt que du rock, la francisation systématique... C'est vraiment glaireux à souhait, très puissant. Le style est exceptionnel, les jeux de mots fusent de partout et il faut garder un dictionnaire d'argot à proximité tellement le vocabulaire est riche. Je ne regrette vraiment pas d'avoir attendu si longtemps.
Avatar de l’utilisateur
bleubleubleu
 
Messages: 1238
Inscrit le: 05 Nov 2010, 16:28
Localisation: Verneuil sur Avre

Re: Litres et ratures

Messagepar Le Yéti » 10 Fév 2016, 10:49

Je viens de terminer le premier tiers de Mars la verte et c'est toujours aussi passionnant... et parfois imbitable. Là je viens de lire 30 pages d'une géologue qui fait de la varappe et qui commente les pierres qu'elle croise. C'est assez dingue :D
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8696
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Litres et ratures

Messagepar Martin » 10 Fév 2016, 12:45

J'ai un peu du mal à finir Red Mars, en partie parce que je bosse trop et que je suis cassé le soir, mais aussi parce qu'il y a tout de même franchement des longueurs et des passages à l'écriture très discutable. Enfin, je pense que je l'aurai fini d'ici les vacances et que je pourrai passer à autre chose. Je lirai peut-être même la suite, cet été par exemple...
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12968
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Litres et ratures

Messagepar Le Yéti » 10 Fév 2016, 13:00

Il m'a semblé que les 100 dernières pages étaient vraiment vraiment prenantes.

Tu as lu la scène avec les derviches ?
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8696
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Litres et ratures

Messagepar laurentb » 10 Fév 2016, 13:04

Alors attention, ça s'étire de plus en plus. Au moins Mars la Rouge y se passe des choses concrètes. Perso j'ai adoré jusqu'au bout, mais faut le prendre avec ses longueurs.
Avatar de l’utilisateur
laurentb
 
Messages: 2274
Inscrit le: 29 Mar 2012, 13:11

Re: Litres et ratures

Messagepar Le Yéti » 10 Fév 2016, 13:05

Ça ne me dérange pas ; j'aime bien le côté "chronique" qui s'étire sur des années, avec des bulles narratives de plusieurs dizaines de pages... Ça me va :)
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8696
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Litres et ratures

Messagepar Martin » 10 Fév 2016, 13:24

Le Yéti a écrit:Il m'a semblé que les 100 dernières pages étaient vraiment vraiment prenantes.

Tu as lu la scène avec les derviches ?


Celle où ils fêtent je sais plus quoi pendant qu'un astéroïde brûle dans l'atmosphère et qu'ils chantent Mars dans toutes les langues ? C'est exactement ce genre de scènes que je trouve absolument catastrophiques en fait. :/
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12968
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Litres et ratures

Messagepar Le Yéti » 10 Fév 2016, 13:56

Non, non, avant... Tu as John qui passe dans une caravane arabe et ils vont danser en combinaison alors que la nuit tombe... Exactement le genre d'image qui me rend dingue <3
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8696
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Litres et ratures

Messagepar Martin » 10 Fév 2016, 14:11

Toutes ces scènes de fête me sortent par les trous de nez... Je préfère largement dix pages de liste de minéraux. :D

C'est assez courageux de la part de KSR d'avoir montré comment les cultures terriennes -- notamment la culture islamique -- s'adapteraient à Mars, mais je trouve ses considérations un peu trop caricaturales pour être réussies... Peut-être parce qu'il a tendance à utiliser la même technique de "survol" aussi bien avec les sciences "dures" qu'avec les analyses culturelles... Et ça ne fonctionne pas trop.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12968
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Litres et ratures

Messagepar Le Yéti » 10 Fév 2016, 14:49

Son livre fait déjà 600 pages...

Mais je comprends. Je crois que dans un cas ou dans l'autre, j'aime assez deviner laisser mon imagination faire le boulot. Cela dit il y a des nouvelles aussi, qui rentrent peut-être davantage dans le détail de certaines communautés.
Tout le début de Mars la Verte parle d'alchimie, c'est vraiment chouette (même si j'aime assez peu le trope qu'il sort ensuite avec une sorte de messie martien un peu tarte).
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8696
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Litres et ratures

Messagepar cKei » 10 Fév 2016, 15:06

Pas de SF de mon côté, mais j'ai terminé Millenium 4 : Ce qui ne me tue pas

Malgré mon appréhension face au changement d'auteur (lequel est biographe de Zlatan ibrahimovitch :? ), c'était très plaisant à lire.
C'est dans la veine des 2 et 3 et leur suite directe, tellement que j'ai eu l'impression de les relire par moments. Ça complète la trame scénaristique sans la conclure pour le moment. Dommage qu'il ne se soit pas basé sur les notes de Stieg Larsson, je me demande ce que ce dernier avait prévu pour ses persos, ceci dit en aveugle je n'aurais probablement pas remarqué le changement d'auteur.

C'est un peu un croisement des romans de Dan Brown avec 24h chrono. Et puis bien sûr, Girl Power à mort, parfois à la limite de la caricature.

On y retrouve notre bon vieux Mickael Blomkvist, toujours droit dans ses bottes, prototype du héros capable de se taper 4 femmes différentes dans le même bouquin (bon ça c'était Millenium 1, il s'est assagi depuis) et d'écrire un brulot pour mettre le gouvernement et la Sapo à terre avant son petit déjeuner.

Mais la vraie héroïne est... découvrons la ensemble... Lisbeth Salander ! On bah tiens on s'y attendait pas. Bien sûr on a toujours aussi quelques grandes figures féminines en persos secondaires.
Lisbeth, c'est wonderwoman et Jack Bauer à la fois. Elle peut avoir 18 balles dans le corps, c'est pas grave, elle décime les rangs ennemis et pirate des organismes gouvernementaux.

Bon, toujours aussi caricatural, c'était attendu. Mais ça reste plaisant à lire, en attendant la suite qui ne manquera pas de continuer l'histoire vu que rien n'est encore réglé. ;)
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1926
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 19 Fév 2016, 14:55

Je viens donc d'acheter Dangerous Games de Joseph Laycock, qui se concentre sur la croisade anti-JDR (et plus spécifiquement anti-Donjons et Dragons) qui a eu lieu dans les années 1980-1990.

Image

C'est le livre que j'attendais depuis des années. Jusqu'à présent, sur le sujet, je n'ai eu que les articles de l'excellent site Places to go, People to be (ou PTGPTB). Puis j'ai dû me contenter des quelques paragraphes qui étaient alloués à cette cabale anti-JDR dans les (rares) livres retraçant l'histoire du média. C'est le premier bouquin qui lui est entièrement consacré, et pour ce que j'en ai lu, c'est une réussite. J'ai appris plein de choses, j'ai tout plein de nouvelles références, et surtout l'auteur ne se contente pas de lister et de compiler les faits et les documents anti-JDR : il les analyse à fond, en les replaçant dans leur contexte de leur époque : la "panique satanique" des années 80, la grande vague de paranoïa de la décennie précédente, la peur de l'imagination de la part de certaines couches fondamentalistes de la société, etc... De fait, même quand il revient sur les grands évènements déjà connus de cette panique morale (la disparition de James Dallas Egbert, puis le début de la croisade de Pat Pulling), il leur donne un éclairage nouveau, avec une recherche réactualisée par rapport aux articles de PTGPTB, et une analyse plus poussée des instigateurs de cette panique.

Seule petite déception : en lisant ce livre, je ne sais toujours pas pourquoi ni comment cette panique a pris fin d'un coup. L'auteur le constate, donne quelques pistes, mais rien de probant. Et surtout (c'est pour moi la seule vraie faiblesse du bouquin), même si le "camp adverse" est largement cité et analysé, on n'a jamais leur point de vue sur la question. Visiblement, l'auteur n'a pas pu (ou pas voulu ?) interviewer les principales figures de ce camp "anti-JDR" encore en vie. C'est un peu dommage. Mais ça n'enlève rien à la qualité, l'exhaustivité et l'érudition de cet ouvrage, que je recommande vivement à toute personne intéressée par le jeu de rôle ou les paniques morales.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4264
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar roger » 20 Fév 2016, 10:12

Umberto Eco est mort, vous me pardonnerez d'en parler ici plutôt que dans le fil nécrologique. J'avais beaucoup aimé le Nom de la Rose que j'ai lu avant de griller la moitié de mes neurones et que j'avais réussi à apprécier malgré son aspect plutôt touffu. Evidemment j'avais adoré le film que j'avais vu adolescent (avec l'une des toutes meilleures scènes d'amour du cinéma) et je trouve encore que c'est une très belle œuvre, qui certes vulgarise énormément le bouquin mais le fait de manière sympathique, transformant du beau élitiste en un autre beau, à portée du plus grand nombre. Par contre je dois avouer que je suis resté à quai en tentant de lire Le pendule de Foucault.
Mais mon meilleur moment grâce à Eco c'est clairement Baudolino, qui n'est pas son livre le plus connu, ni probablement le plus brillant, mais qui m'a beaucoup parlé. Si vous avez d'Umberto Eco l'image d'un type qui pond des livres certes admirables mais obscurs, lisez donc celui-ci, il est plein d'aventure, de chair et d'émotion.
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2104
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Re: Litres et ratures

Messagepar Zure » 20 Fév 2016, 10:24

P'tain mais ce début d'année 2016. :cry: C'est le fire Umberto Eco, j'ai rien compris au Pendule de Foucault non plus (mais c'est l'un des buts de ma vie de le comprendre justement :lol: ) mais Le Nom de la Rose c'est vraiment génial, Baudolino aussi et j'aime aussi beaucoup L'île du jour d'avant. J'ai pas lu ses derniers romans mais je suppose que je vais m'y mettre maintenant.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11866
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Litres et ratures

Messagepar Martin » 20 Fév 2016, 10:55

Ca me fait penser que j'ai pas encore lu Le Nom de la Rose, c'est une bonne excuse. J'avais adoré Le Pendule de Foucault quand j'étais ado, mais il faut dire que c'est le seul livre d'Eco qui m'a marqué. L'ile du jour d'avant j'avais pas bien vu l'intérêt, et les quelques essais par-ci par là que j'ai commencé ne m'ont pas non plus scotché.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12968
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Litres et ratures

Messagepar cKei » 20 Fév 2016, 12:26

J'avais beaucoup aimé le Nom de la Rose que j'ai lu avant de griller la moitié de mes neurones et que j'avais réussi à apprécier malgré son aspect plutôt touffu. Evidemment j'avais adoré le film que j'avais vu adolescent (avec l'une des toutes meilleures scènes d'amour du cinéma) et je trouve encore que c'est une très belle œuvre, qui certes vulgarise énormément le bouquin mais le fait de manière sympathique, transformant du beau élitiste en un autre beau, à portée du plus grand nombre.

Tout pareil. jamais lu ses autres romans par contre.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1926
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

PrécédentSuivant

Retour vers Le bistro

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités