Tout sur le rien

Et sa fameuse odeur de poisson pourri et de discussions avariées.

Re: Tout sur le rien

Messagepar Shane_Fenton » 27 Avr 2018, 10:50

cKei a écrit:Mood : j'ai enfin déménagé.

Attitude : j'ai pas le net, parce que les FAI et Orange sont infoutus de faire se déplacer un mec pour vérifier qu'effectivement y'a bien un immeuble là où j'habite et que la gérance ne répond pas à mes mails pour savoir si l'immeuble a été précablé (quoique ça veuille dire) oui ou non.

tldr : je suis crevé et j'ai envie de péter des trucs.


cKei, survivant de l'enfer
cKei, souvent croise le fer
cKei, dans le chaos des esprits
cKei, contre ces cons de FAI

OK, je :arrow:
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4444
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Tout sur le rien

Messagepar cKei » 27 Avr 2018, 15:28

Ah enfin un qui comprend la référence. :mrgreen:

Sinon toujours aucune évolution, si ce n'est que j'ai bouffé les 2h de mon forfait téléphonique à appeler sfr, orange, la gestionnaire de l'appart, de la copro, le SAV bouygues et tout le reste et que rien n'a bougé. J'ai toujours pas le net dans l'appart.
J'ai juste pu (après 3 semaines) faire intervenir un technicien qui m'a dit qu'apparemment il y a eu des bisbilles entre le constructeur de l'immeuble (bouygues) et orange, qui fait que les branchements sont bordéliques et qu'il faudrait donc les remettre à plat. Et y'a aussi des discussions pour la fibre.

Bref les cartes ne sont pas de mon côté, à part attendre et relancer je peux rien faire (j'ai tout tenté).
Ce qui me fait chier c'est qu'on m'a fait tourner en bourrique en me disant en gros que j'étais le seul à avoir des problèmes et que normalement ça marchait alors que pas du tout, et que la gérance aurait dû être au courant... :evil:
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 2004
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Tout sur le rien

Messagepar Shane_Fenton » 02 Juin 2018, 10:33

Les Guignols s'arrêtent pour de bon : https://www.lemonde.fr/actualite-medias ... _3236.html

Même si ça faisait longtemps que je ne les regardais plus, les quelques articles que j'avais lus sur leur déchéance me faisaient de la peine. Finalement, c'était malin de la part de Bolloré : plutôt que de les censurer brutalement (ce qui avait provoqué une levée de boucliers il y a 3 ans), il les a laissés pourrir jusqu'à ce qu'ils n'intéressent plus personne et qu'ils ne manquent à personne (même si ce n'est qu'une théorie et que je peux me tromper : http://www.leparisien.fr/culture-loisir ... 747803.php )

En fait, ce sont les Guignols d'avant qui me manquent, et cette disparition définitive me donne l'occasion de me souvenir d'eux. Je suis resté inconsolable de l'âge d'or", 1991-1995, et du trio Halin - Gaccio - Delépine. Il y avait déjà une baisse de qualité avec le trio suivant (Gaccio - Magnier - Charlot, période 1996-2000) et le harcèlement moral contre Guillaume Durand était assez douloureux à regarder. Déjà, à l'époque, je les regardais davantage par habitude que par réel plaisir, en me contentant des beaux restes (parce qu'ils en avaient encore, tout de même). En 2001-2002, ils ont recommencé à vraiment me faire rire, avec "spice di counasse" et "supermenteur". Puis c'est redevenu de la routine avec quelques beaux restes et j'ai arrêté de les regarder circa 2005. C'est quand même étonnant qu'ils aient tenu aussi longtemps. Mais plus généralement, c'est l'âge d'or de Canal + que je regrette, celui qui pour moi coïncide avec celui des Guignols : les Nuls, Nulle Part Ailleurs période Gildas - De Caunes (- Garcia). La seule émission qui n'ait pas décliné et qui me fait encore rire, c'est Groland.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4444
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Tout sur le rien

Messagepar cKei » 04 Juin 2018, 14:42

En 2001-2002, ils ont recommencé à vraiment me faire rire, avec "spice di counasse" et "supermenteur". Puis c'est redevenu de la routine avec quelques beaux restes et j'ai arrêté de les regarder circa 2005. C'est quand même étonnant qu'ils aient tenu aussi longtemps. Mais plus généralement, c'est l'âge d'or de Canal + que je regrette, celui qui pour moi coïncide avec celui des Guignols : les Nuls, Nulle Part Ailleurs période Gildas - De Caunes (- Garcia). La seule émission qui n'ait pas décliné et qui me fait encore rire, c'est Groland.


Tout pareil.
Bon, même Groland c'est rare que je regarde mais depuis un an ou deux je ne regarde quasi plus la télé (quoiqu'en ce moment je recommence vu que j'ai pas le net :/). L'impression qu'il n'y a plus rien pour moi : les vieilles chaines n'ont plus grand chose pour elles, les nouvelles c'est 50% téléréalité et 50% émissions amerloques redoublées (enchères et compagnie), ou parfois des rediffusions de vieilles séries. Reste plus grand chose.
D'ailleurs je viens de voir que France 4 va disparaitre, pourtant c'est la seule qui me faisait l'effet de proposer des trucs originaux. Ils diffusent le rugby féminin et les U20, quelques programmes sympas comme celui sur le Zoo. Comment on peut couper ça et laisser les autres émettre, mystère.

Sinon tant qu'on cause télé, https://twitter.com/cKei_Dji01/status/1 ... 8697833472
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 2004
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Tout sur le rien

Messagepar Shane_Fenton » 05 Juil 2018, 12:45

En rapport avec le Blabla 18-25 de JV.com : deux harceleurs de Nadia Daam ont été condamnés à des peines de prison avec sursis. Maitre Eolas, Anaïs Condomines, Nicolas Carvalho et Thomas Baïetto en ont fait des LiveTweets passionnants à lire... et parfois consternants (certains commentaires ne sont pas en reste de ce côté-là).
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4444
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Tout sur le rien

Messagepar cKei » 13 Juil 2018, 14:56

cKei a écrit:Bon ben c'était cool ce petit resto, et je me suis même pas perdu dans la capitale.

J'en retiens que Pierre demande toujours le menu enfant et que Victor est sevré de pastis. Et plein d'anecdotes croustillantes sur les métiers de l’auto-entreprenariat journalistique dans la start-up nation.

Faudra que je rencontre les autres habitants de ce forum à l'occasion.


Même joueur joue encore, je serai de passage à Paris le vendredi 10 aout donc si vous voulez vous faire un petit resto méridien c'est le moment. :D
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 2004
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Tout sur le rien

Messagepar Shane_Fenton » 13 Juil 2018, 15:08

Raaaah, tu choisis toujours des moments où je ne suis plus là :cry:

Bon, ben ça sera pas cette année encore que je pourrai vous voir en vrai. Les soirées Unrelated me manquent...
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4444
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Tout sur le rien

Messagepar Elincia » 14 Juil 2018, 04:39

Ah bah on se voit à l'IRL non ?
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1890
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: Tout sur le rien

Messagepar cKei » 24 Juil 2018, 19:26

Nous oui. ;)
Pour les autres je réitère, faudrait que je tarde pas trop à prendre mes billets.
Je crois que Martin était chaud mais pas certain d'être dispo (du nouveau ?), Éniwane else ?

Sinon je prendrai un train plus tardif :)
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 2004
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Tout sur le rien

Messagepar Martin » 25 Juil 2018, 00:17

Le 10 août je suis là a priori, on doit rendre la voiture qu'on a louée. Après je ne connais pas mes disponibilités exactes.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 13160
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Tout sur le rien

Messagepar Le Yéti » 25 Juil 2018, 08:47

Normalement le 10 août je suis à Paris !
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8834
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Tout sur le rien

Messagepar cKei » 25 Juil 2018, 09:09

Allez viens, on est bien \o/
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 2004
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Tout sur le rien

Messagepar Pierre » 25 Juil 2018, 10:25

Je serai en Italie :( (je me plains pas hein, c'est juste dommage de rater un merlanpot)
Avatar de l’utilisateur
Pierre
 
Messages: 3081
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 18:41

Re: Tout sur le rien

Messagepar cKei » 26 Juil 2018, 10:37

Bon j'arrive à Paris vers 10h le 10 aout, donc j'ai laaaargement le temps de me déplacer dans un resto/bar/les deux de votre choix (vous vous y connaissez mieux que moi en adresses et en plus Yeti me fait constamment baver avec ses photos de bouffe FB :mrgreen: )
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 2004
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Tout sur le rien

Messagepar Elincia » 26 Juil 2018, 14:04

Bon bah je viens alors.
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1890
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: Tout sur le rien

Messagepar Alexis » 27 Juil 2018, 11:35

Je rentre à Paris par le train à 20h environ. C'est jouable ?
Avatar de l’utilisateur
Alexis
 
Messages: 2401
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 20:32
Localisation: Parisse

Re: Tout sur le rien

Messagepar cKei » 27 Juil 2018, 11:48

C'était pour midi en fait, le soir je suis à une autre irl ;) Dommage.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 2004
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Tout sur le rien

Messagepar cKei » 31 Juil 2018, 23:11

*s'assoie sur le sofa, attend que le psy me demande quel est mon problème*

En ce moment je découvre la difficulté de rester ami avec une ex-copine et ça me fait déprimer. :/

Quand on s'est séparé (en novembre dernier) c'était d'un commun accord et sans éclats de voix. Je savais dès le départ de notre relation que la probabilité que ça dure était faible et mon souci premier était qu'on garde de bons rapports vu que non seulement j'ai rien à lui reprocher mais qu'en plus on bosse dans le même labo. Du coup on continuait à se voir régulièrement hors-boulot, aller au ciné, se promener, sans ambiguïté de mon point de vue. Sauf que depuis le début de l'année on s'éloigne progressivement mais surement.

Il faut dire qu'elle est en thèse, c'est donc un boulot très stressant et prenant pour elle. Donc moi j'essaye de tout faire pour la rassurer, lui changer les idées. J'ai mis des mois à réussir à la faire se lier d'amitié avec les autres thésards du labo avec lesquels elle disait qu'elle n'avait pas d'affinités, finalement ces derniers mois elle a l'air de bien s'amuser dans ce groupe et j'en étais heureux. Pareil avec les titulaires du labo, par mon intermédiaire elle a bien accroché avec une des gestionnaires du labo avec qui elle discute régulièrement. Sauf qu'au final en se rapprochant d'eux c'est moi qui me retrouve éloigné.

Depuis 6 mois on s'est pour ainsi dire plus retrouvé à deux pour des activités, sauf pour aller chercher à manger le midi. A chaque fois que j'ai proposé un truc j'ai eu droit à "j'ai pas le temps" ou "je suis trop crevée" ; sauf qu'en même temps elle sort 3x par semaine avec les autres thésards pour se bourrer la gueule (ce qui m'inquiète encore plus vu qu'elle sait pas bien se gérer de ce côté là :? ). J'avais l'impression qu'elle était mal à l'aise avec moi et qu'elle pensait que je cherchais à la reconquérir - elle me l'a d'ailleurs confirmé - alors que je voulais juste être un bon pote.

Donc d'un côté elle a parfois l'air de ne pas se préoccuper de moi (genre hier je lui dis que je vais manger, elle me répond qu'elle arrive puis pas de nouvelle pendant 45 min : elle était partie avec les autres dans un resto sans même un petit message...) et de l'autre quand elle voit que je suis pas tout sourire elle s'inquiète de mon moral. Aujourd'hui on en a un peu discuté, elle me dit que j'ai qu'à plus m"intégrer mais en même temps ces derniers mois j'ai jamais autant bougé avec des gens de mon âge ou presque, sauf qu'elle n'a pas spécialement l'air d'apprécier ma compagnie à ces occasions non plus. Et puis j'ai l'âme ni d'un leader ni d'un suiveur, aucune envie de suivre un groupe comme un petit chien est espérant chopper des restes.
Je suis donc un peu perdu.

Bon déjà je suis pas le mec le plus à l'aise avec le social, je me prends surement beaucoup trop la tête par rapport aux gens "normaux" qui gèreraient ça de façon naturelle. Le truc c'est qu'autant la solitude sentimentale ne m'a jamais trop pesée (j'ai de toute façon besoin de me retrouver seul de temps à autre), autant le sentiment d'abandon j'ai toujours eu du mal. C'est ce qui explique que j'ai si peu d'ami proche (aucun en fait), dès que je sens une certaine distance s'installer j'ai tendance à l'accentuer avant que ça me blesse vraiment.
Bref j'ai beaucoup de mal à voir comment me comporter avec elle. Je veux absolument pas la stresser plus qu'elle n'est, ni la repousser en insistant trop pour qu'on garde le contact, mais je veux pas non plus faire la même erreur qu'avec mes amis plus anciens en partant trop loin. Je vais bien sûr faire d'autres rencontres (j'ai déjà 2-3 trucs de prévus pour l'été) mais je trouverais ça dommage qu'on se perde vraiment de vue alors que je l'apprécie.

PS : je sais c'est 3615 mylife mais j'ai besoin d'évacuer un peu et j'ai pas de skyblog ;)

Sur une note plus gaie je compte bien profiter à fond de mes 3 jours de congés estivaux. A part le 10 aout qui est réservé pour une irl (et j'espère que je pourrai bien en voir d'ici :mrgreen: ) j'ai passé le weekend dernier dans les Alpes. Enfin pu rencontrer celle avec qui je converse depuis presque 6 ans, une sorte de "crush épistolaire", tout ce que je recherche chez une femme, qui est tout aussi intéressante en chair et en os. :D Alors bon je sais pas si ça restera une simple amitié ou si ça évoluera comme j'aimerais, en tout cas c'est pas pour tout de suite vu qu'en plus de la distance elle n'est pas en état de se lancer là dedans à l'heure actuelle (pas sûr qu'elle en ait envie non plus).
Quoiqu'il en soit ça m'a un peu remonté le moral cette escapade ;)
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 2004
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Tout sur le rien

Messagepar Le Yéti » 01 Aoû 2018, 08:56

Tu as vraiment besoin de rester ami avec elle ? J'ai le sentiment en lisant ton post qu'elle ne t'apporte que des tracas en ce moment. Les relations c'est organique, faut laisser les choses se faire. Si tu insistes trop, c'est artificiel, ça ne peut pas prendre.
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8834
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Tout sur le rien

Messagepar Zure » 01 Aoû 2018, 14:38

cKei a écrit:*s'assoie sur le sofa, attend que le psy me demande quel est mon problème*

En ce moment je découvre la difficulté de rester ami avec une ex-copine et ça me fait déprimer. :/

Quand on s'est séparé (en novembre dernier) c'était d'un commun accord et sans éclats de voix. Je savais dès le départ de notre relation que la probabilité que ça dure était faible et mon souci premier était qu'on garde de bons rapports vu que non seulement j'ai rien à lui reprocher mais qu'en plus on bosse dans le même labo. Du coup on continuait à se voir régulièrement hors-boulot, aller au ciné, se promener, sans ambiguïté de mon point de vue. Sauf que depuis le début de l'année on s'éloigne progressivement mais surement.

Il faut dire qu'elle est en thèse, c'est donc un boulot très stressant et prenant pour elle. Donc moi j'essaye de tout faire pour la rassurer, lui changer les idées. J'ai mis des mois à réussir à la faire se lier d'amitié avec les autres thésards du labo avec lesquels elle disait qu'elle n'avait pas d'affinités, finalement ces derniers mois elle a l'air de bien s'amuser dans ce groupe et j'en étais heureux. Pareil avec les titulaires du labo, par mon intermédiaire elle a bien accroché avec une des gestionnaires du labo avec qui elle discute régulièrement. Sauf qu'au final en se rapprochant d'eux c'est moi qui me retrouve éloigné.

Depuis 6 mois on s'est pour ainsi dire plus retrouvé à deux pour des activités, sauf pour aller chercher à manger le midi. A chaque fois que j'ai proposé un truc j'ai eu droit à "j'ai pas le temps" ou "je suis trop crevée" ; sauf qu'en même temps elle sort 3x par semaine avec les autres thésards pour se bourrer la gueule (ce qui m'inquiète encore plus vu qu'elle sait pas bien se gérer de ce côté là :? ). J'avais l'impression qu'elle était mal à l'aise avec moi et qu'elle pensait que je cherchais à la reconquérir - elle me l'a d'ailleurs confirmé - alors que je voulais juste être un bon pote.

Donc d'un côté elle a parfois l'air de ne pas se préoccuper de moi (genre hier je lui dis que je vais manger, elle me répond qu'elle arrive puis pas de nouvelle pendant 45 min : elle était partie avec les autres dans un resto sans même un petit message...) et de l'autre quand elle voit que je suis pas tout sourire elle s'inquiète de mon moral. Aujourd'hui on en a un peu discuté, elle me dit que j'ai qu'à plus m"intégrer mais en même temps ces derniers mois j'ai jamais autant bougé avec des gens de mon âge ou presque, sauf qu'elle n'a pas spécialement l'air d'apprécier ma compagnie à ces occasions non plus. Et puis j'ai l'âme ni d'un leader ni d'un suiveur, aucune envie de suivre un groupe comme un petit chien est espérant chopper des restes.
Je suis donc un peu perdu.

Bon déjà je suis pas le mec le plus à l'aise avec le social, je me prends surement beaucoup trop la tête par rapport aux gens "normaux" qui gèreraient ça de façon naturelle. Le truc c'est qu'autant la solitude sentimentale ne m'a jamais trop pesée (j'ai de toute façon besoin de me retrouver seul de temps à autre), autant le sentiment d'abandon j'ai toujours eu du mal. C'est ce qui explique que j'ai si peu d'ami proche (aucun en fait), dès que je sens une certaine distance s'installer j'ai tendance à l'accentuer avant que ça me blesse vraiment.
Bref j'ai beaucoup de mal à voir comment me comporter avec elle. Je veux absolument pas la stresser plus qu'elle n'est, ni la repousser en insistant trop pour qu'on garde le contact, mais je veux pas non plus faire la même erreur qu'avec mes amis plus anciens en partant trop loin. Je vais bien sûr faire d'autres rencontres (j'ai déjà 2-3 trucs de prévus pour l'été) mais je trouverais ça dommage qu'on se perde vraiment de vue alors que je l'apprécie.

PS : je sais c'est 3615 mylife mais j'ai besoin d'évacuer un peu et j'ai pas de skyblog ;)

Sur une note plus gaie je compte bien profiter à fond de mes 3 jours de congés estivaux. A part le 10 aout qui est réservé pour une irl (et j'espère que je pourrai bien en voir d'ici :mrgreen: ) j'ai passé le weekend dernier dans les Alpes. Enfin pu rencontrer celle avec qui je converse depuis presque 6 ans, une sorte de "crush épistolaire", tout ce que je recherche chez une femme, qui est tout aussi intéressante en chair et en os. :D Alors bon je sais pas si ça restera une simple amitié ou si ça évoluera comme j'aimerais, en tout cas c'est pas pour tout de suite vu qu'en plus de la distance elle n'est pas en état de se lancer là dedans à l'heure actuelle (pas sûr qu'elle en ait envie non plus).
Quoiqu'il en soit ça m'a un peu remonté le moral cette escapade ;)


L'amitié homme/femme c'est toujours un peu compliqué même lorsqu'il n'y a pas eu d'histoire entre les deux personnes parce qu'à un moment la question va se poser et donc bouleverser la relation, mais d'après mon expérience, ça me paraît quasi-impossible quand il s'est passé quelque chose d'autre que genre on tire un coup, sex friends. Là ouais ça marche mais dans ton cas ça semble plus une vraie relation et donc là c'est chaud.

Enfin, après, oui tu restes pote dans le sens où tu croises une ex dans la rue, tu discutes 5 minutes, bisous bisous ça va ça va et voilà mais une vraie relation de pote, c'est compliqué.

Déjà parce que si tu as vécu une histoire intense avec la personne, forcément passer du temps avec elle ça te remet obligatoirement in that place et si tu veux tirer un trait bin c'est pas évident si tu es constamment dans la situation. Et c'est pareil pour elle. Après je ne connais pas les spécifiques de la séparation mais, en général, d'un commun accord au même moment, c'est assez rare. En général ce qu'on appelle d'un commun accord c'est que l'un amorce la séparation et l'autre acquiesce sans rouspéter mais ça ne veut pas dire qu'il/elle est convaincu pour autant. D'après son comportement de te laisser faire le lampadaire pendant 45 minutes sans te prévenir, c'est assez caractéristique de faire passer un message qu'elle est prête à passer à autre chose et/où qu'elle t'en veut d'un truc, même si ça peut être inconscient dans son processus. Le fait qu'elle s'inquiète de toi, ça veut probablement dire que les choses ne sont pas ultra claires dans sa tête.

En général, quand t'es à l'aise avec la rupture, tu fais pas poireauter les gens sans les prévenir. Faire ça, c'est une manière de dialoguer avec toi. Après, le truc d'avoir insisté pour qu'elle ait une vie sociale comme tu sembles le dire, je sais pas si c'est un super move de ta part pour le coup parce que là on dirait bien qu'elle utilise ça pour te mettre toi mal à l'aise, ce qui tends à penser qu'elle peux t'en vouloir d'avoir fait ça.

Après, bon je spécule en même temps parce qu'en fait tu détailles assez peu les spécifiques, le truc c'est que toi-même tu semble pas super serein sur elle. C'était quoi comme relation ? Un peu intense/romantique ou plutôt on est pote mais on baise de temps à autre ? Pourquoi tu veux rester pote avec elle ? Imagine un soir, elle fait un move sur toi, tu vivrais le truc ou tu lui dirais non ? Qui a mis la rupture sur le tapis en premier ? Là d'après ton texte, j'ai l'impression que c'est toi mais bon je peux pas savoir vraiment. Si oui, pourquoi ? Parce que c'est bizarre de vouloir rompre mais de vouloir rester pote ? En général, tu veux rompre, tu veux passer à autre chose donc ouais si tu tombes sur elle t'es sympa et tout mais en général tu ne recherche pas la compagnie d'une ex dans les semaines/mois qui suivent une rupture. Si ça vient d'elle, je pense que du coup t'es pas vraiment over her encore et que on reste pote, ça veut dire en réalité, je remettrais bien le couvert.

Mais bref, je m'égare.

Bottom line, le plus simple dans ton cas, si t'es vraiment certain d'être over her, c'est un clean cut. Tu ne recherche ni sa compagnie, ni tu ne prends de ses nouvelles. Si elle te contacte, tu es bien entendu cool et gentil mais distant, tu prends de ses nouvelles mais sans insister trop, tu prétextes des trucs, etc. de manière à lui faire comprendre que tu veux de la distance mais soft.

Si elle a initié le truc et que t'es en mode je veux être pote mais en réalité je suis pas du tout over her ou je l'aime c'est la femme de ma vie mais je le savais pas ou whatever raisons de cet acabit. Là t'es dans la merde. Le clean cut fonctionne bien aussi mais par contre tu vas le vivre genre mal parce que tant que tu gardes contact, la rupture elle se passe pas vraiment donc tu morfles un peu mais ça va, c'est plus un état mélancolique qu'un état où tu te répètes "putain je suis une grosse merde" du matin au soir. Si elle coupe le contact, là t'es un peu mal, tu vas avoir la phase jogging, low self esteem, c'est normal. Est-ce qu'il est possible de reprendre ou pas ? Si ça vient plutôt d'elle, non, parce que le taux de reprise est très bas et la potentialité pour que tu morfles très haute et donc ça ne vaut pas le coup. Là idéalement ce qu'il faut c'est du rebound sex, et genre sans attendre. Plus tu vas attendre, plus ta self confidence va baisser et plus ça sera difficile de te remettre en selle. Si t'as une sex friend, appelle la direct, sinon trouve-toi une summer romance vite et genre pas une meuf qui lit de la poésie tu vois mais plus un Tomcat qui va te faire sortir ton ex de ta tête et booster ta self confidence à 1000%.

Moi, perso, c'est ce que je faisais dans une rupture sentimentale difficile. Je coupais toujours net ou plutôt non je me faisais dumper d'abord mais après je coupais net :lol: . Je m'accordais une quinzaine de jours d'auto apitoiement intense à bouffer de la merde, à pleurer en regardant des romcom et en écoutant Careless Whisper 500 fois par jour, après je faisais 15 jours de sport comme un teubé et après soit j'appelais ma sex friend, soit j'allais me pécho un avion de chasse et après bim tu repars pour une nouvelle histoire, puis nouveau cœur brisé, et puis rebelote.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 12141
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

PrécédentSuivant

Retour vers Le bistro

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités