Tout sur le rien

Et sa fameuse odeur de poisson pourri et de discussions avariées.

Re: Tout sur le rien

Messagepar Le Yéti » 07 Juil 2016, 11:06

Parce que ça foutrait la honte à tout le monde en France ?
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8622
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Tout sur le rien

Messagepar Martin » 07 Juil 2016, 11:19

Au départ, on parlait d'une fille qui a eu le bac L. Et oui, il y a des gens qui ont le bac L surtout avec les langues, où est le problème ? Et puis les notes, c'est tout de même très variable... Quelqu'un qui a 10 en français à l'écrit du bac L est à peu près capable d'analyser un texte (bon après il y a le problème des exercices aux choix, mais passons), juste il ne le fait pas super bien. 10 c'est pas que tu maîtrises la moitié des trucs, c'est que ton niveau est passable. Après une note, c'est toujours relatif est compliqué, ça dépend des matières, du contexte... Le bac n'est pas une fin en soi, c'est juste la marque d'un niveau suffisant pour poursuivre.

Je suis passé par le système des prépas littéraires, où les moyennes étaient super basses (il paraît que ça évolué depuis), avec un 9,5 au concours tu étais limite admissible à l'ENS, donc bon... Et c'est pareil à l'agreg, que j'ai eu malgré un oral à 3,5/20 en explication de texte (alors que c'était a priori sur une des oeuvres que je maîtrisais le mieux, peut-être que je me suis planté avec le stress, et j'ai bafouillé sur la grammaire alors que j'étais plutôt bon dans cette matière...).
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12788
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Tout sur le rien

Messagepar cKei » 07 Juil 2016, 11:52

Ben chez moi un mec qui a eu bac et BTS juste juste avec de grosses lacunes en maths ou autres mais un bon niveau d'anglais ne sera pratiquement plus inquiété jusqu'à son arrivée en thèse et peut potentiellement flinguer un appareil de plus de 1.5M€ pour un problème de calcul, ou intoxiquer une centaine de personne parce qu'on ne s'est pas inquiété de savoir s'il avait des notions d'hygiène et sécurité en amont.
Ça fait relativiser hein.

L'objectif du bac ou de tout diplôme, c'est de s'assurer qu'un élève a assimilé des notions suffisamment pour exercer les métiers qui les demandent ou pour poursuivre ses études. Avec le système actuel, tu peux en partie remplacer ça par des matières complètement déconnectées de ton cursus.
Dans les filières générales, admettons, tu ne sais pas encore forcément vers quoi t'orienter et peu importe, on te donne des notions en tout un tas de choses et tu fera le tri plus tard. En filière techno ou pro, c'est trop tard.
Alors tu auras très certainement des gens très moyens niveau notes qui feront d'excellents employés, et l'inverse également, mais c'est quand même un risque.

A la limite si tu faisais du bac non plus une moyenne générale mais un ensemble d'épreuves à valider unitairement, ça ferait plus son job.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1738
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Tout sur le rien

Messagepar Martin » 07 Juil 2016, 12:02

cKei a écrit:Ben chez moi un mec qui a eu bac et BTS juste juste avec de grosses lacunes en maths ou autres mais un bon niveau d'anglais ne sera pratiquement plus inquiété jusqu'à son arrivée en thèse et peut potentiellement flinguer un appareil de plus de 1.5M€ pour un problème de calcul, ou intoxiquer une centaine de personne parce qu'on ne s'est pas inquiété de savoir s'il avait des notions d'hygiène et sécurité en amont.
Ça fait relativiser hein.


C'est quoi ce BTS chimie (je suppose) que tu peux avoir juste avec l'anglais ? :shock:

Pour le reste si tu peux arriver en thèse de chimie sans avoir un niveau correct en maths, le problème me semble plutôt être à la fac...
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12788
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Tout sur le rien

Messagepar laurentb » 07 Juil 2016, 12:12

Ouais c'est louche quand même. 5 années de filtrage qui ratent, j'imagine que ça peut arriver mais faut avoir du skill en slalom.

Le bac est vraiment différent du reste. Non, ça n'est pas un certificat de compétence à un quelconque travail. Il faut le voir plus comme un examen de culture gé minimal pour la fac, avec des pondérations selon ce que tu choisis.

Pour la suite par contre je continue à défendre ma paroisse : on fait vraiment gaffe à ne pas filer le diplôme à des gens qui sont trop à l'ouest. Tout simplement parce que sinon, le diplôme ne vaut plus rien et la fac non plus. Evidemment y'a pas mal d'inertie dans le système et les erreurs ça arrive.
Avatar de l’utilisateur
laurentb
 
Messages: 1976
Inscrit le: 29 Mar 2012, 13:11

Re: Tout sur le rien

Messagepar tapif » 08 Juil 2016, 11:35

J'arrive un peu après la bataille, mais je lis beaucoup trop de choses qui me surprennent pour ne pas réagir.


cKei a écrit:http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/finistere/quimper/quimper-29-sa-copie-retrouvee-la-bacheliere-allemande-ne-va-plus-au-rattrapage-1042155.html

Je sais pas vous mais ça m'a toujours étonné qu'au bac et autres diplômes on donne autant d'importance à des épreuves additionnelles qu'aux épreuves cruciales pour l’obtention d'un vrai savoir faire :? Bon je sais pas ce qu'il en est pour elle (et à la limite peu importe) mais là quand en littéraire tu as à peine la moyenne même en ajoutant de très bonnes notes en langue, c'est probablement que le reste pêche, non ?

Je dis ça parce que dans ma branche je vois souvent arriver des gens (en thèse, master ou licence) qui n'ont même pas le niveau bac sur la pratique de la chimie ou des sciences de labo, et finalement quand je vois qu'on peut obtenir le diplôme sans avoir les compétences spécifiques je comprends mieux. Et des fois on passe franchement à côté de la catastrophe, en plus des fois où on dépense juste l'argent du contribuable en perdant du temps ou des produits...


L'article parle d'une copie d'allemand égarée. Vu le coefficient de la note, elle a du choisir allemand en spécialité, il s'agit donc d'une LV1 approfondie, dont le coefficient total est de 8. C'est plus que la philo on est loin du cas de figure de l'option qui te ramène des points.


Mais là je te parles surtout des épreuves en options que tu peux pratiquement empiler pour rattraper des points qui te manquent dans des matières plus importantes dans ta future carrière.


mais avoir le droit d’exercer parce qu'il est bon en langues ou en sport ou qu'il a eu des cours de piano étant petit, ça me parait dangereux.


Bon déjà, pour avoir passé le bac option musique, ça va un petit peu plus loin que "savoir jouer du piano";) . Tu as des oeuvres imposées à étudier, et tu n'arrives donc pas la bouche en coeur a l'épreuve (même si ça reste assez facile).

Ensuite, il faut arréter un peu avec les options, à te lire, on dirait qu'on peut rattraper deux points de moyenne avec ces dernières. Si je somme les coefficients des épreuves obligatoires de la série S, j'arrive à 38. Si tu as 20 à tes deux options coeff2, tu remonteras donc ta moyenne de 1.05 point. Dans la réalité, je pense que les élèves vont remonter leur moyenne de 0.5 point. Et ce n'est pas si facile, le sport c'est très chaud. Regarde les temps de natation, il faut tapper le 800m en 13 minutes tout en étant régulier. C'est vraiment rapide. A moins d'être trilingue, tu ne scores pas facilement le 20 dans deux options.



Concernant le niveau des gens que tu rencontres dans ta filière chimie, autant on peut se poser la question du bien fondé de certaines filières "dépotoirs" à admission libre post-bac. Mais si tu retrouves des personnes avec des grosses lacunes en master, je ne vois pas en quoi c'est la faute du bac. Il y a quand même des examens qui filtrent à la fin de l'année, non? Comment les gens passent au travers des mailles du filet? Les bons masters sont de plus en plus sélectifs.
Encore plus en thèse, où, en science dures, un professeur va quand même investir plus de cent mille euros dans un étudiant. Si il est incapable de regarder son bulletin de notes, d'avoir un entretien avec lui, de reconaitre un master pipeau, ou même de le prendre en stage quelques mois avant, ce n'est pas le bac que je vais remettre en question.

Pour les appareils à 1M5, je ne sais pas comment cela se passe chez toi, mais chez nous, il est hors de question qu'un étudiant (en thèse, master ou bachelor) touche à une seule machine un tant soit peu onéreuse sans une formation au préalable. Et si il a des lacunes en chimie/biologie parce qu'il a suivi une autre formation, c'est quand même le but d'un stage de faire un travail de recherche personnel pour se remettre à niveau. Tu as des exemples précis de trucs qui sont arrivés?
Mais même au vas ou, je ne vois pas quelles connaissances de chimie de terminale vont t'aider en terme de sécurité. Le seule exemple qui me vient à l'esprit concernerait les réactions acide-base.

Y'a des tas de professions potentiellement dangereuses que tu peux exercer juste avec le bac et presque sans passer d'autre évaluation. Je suis en plein dedans et je le remarque tous les jours ;)


Comme quoi? Je suis curieux pour le coup, des jobs qui demandent uniquement un bac S, je n'en ai aucun en tête :)
Avatar de l’utilisateur
tapif
 
Messages: 770
Inscrit le: 03 Sep 2013, 15:43

Re: Tout sur le rien

Messagepar cKei » 08 Juil 2016, 14:04

Comme je disais plus haut, je partais du cas de cette étudiante pour ouvrir un cas plus théorique et général. En théorie, la situation que je décris (avoir le bac grâce aux options sans pour autant avoir les compétences suffisantes dans les matières cruciales) est largement possible. Que dans les faits ça ne soit pas répandu ou que ça se tasse avec la poursuite d'étude, c'est un autre débat.

Il y a autre chose qui m'embête aussi avec ce système, en poussant un peu le bouchon, c'est que finalement ce sont des options qui me semblent laisser sur le carreau des tas de gens qui disposent de compétences ou prédispositions moins répandues ou moins valorisées. Est-ce qu'il existe des options programmation, culture générale, ou autres (c'est une vraie question, j'en sais rien) ? Le mec qui n'est pas spécialement doué en langues ou en sport mais qui passe son temps libre à encadrer des gosses en difficulté, il ne mérite pas aussi qu'on récompense son implication ? Enfin, ce sont des pistes qui pour moi seraient tout aussi intéressantes à valoriser (dans l'esprit) que l'habituel trio "talent naturel/langue maternelle/profession des parents".

J'ai rien contre l'option musique hein, c’était pour forcer le trait. Mes deux parents sont musiciens, ma soeur a fait cette option au bac et j'aurais probablement pu la faire aussi si j'étais pas aussi glandeur. Donc je sais bien que c'est du taf aussi. ;)

Comme quoi? Je suis curieux pour le coup, des jobs qui demandent uniquement un bac S, je n'en ai aucun en tête :)

Ben avec un bac S/STL/STI ou autres tu peux être embauché comme adjoint technique ou même Technicien au CNRS ou autres et potentiellement avoir la responsabilité de machines couteuses, gérer des produits dangereux etc.
Pour info moi j'ai un BTS mais uniquement un poste de tech (ouvert aux simples bacheliers) et des responsabilités d'assistant ingénieur, pour te dire la logique du système :roll:

Concernant le niveau des gens que tu rencontres dans ta filière chimie, autant on peut se poser la question du bien fondé de certaines filières "dépotoirs" à admission libre post-bac.

Je n'ai jamais parlé de dépotoir, ce sont des filières qui demandent au contraire de lourdes connaissances spécialisées comme générales (en BTS chimie tu fais encore beaucoup de physique, maths, anglais, et même un enseignement de culture générale et expression, malheureusement trop peu exploité. En plus de tout le reste.). Seulement par le truchement des équivalences tu as quelques personnes qui n'ont pas le niveau dans les matières principales au départ et qui ne peuvent rattraper leurs lacunes.
D'autre part pour la suite, faut aussi comprendre que même des gens qui avaient le diplome au départ n'ont pas forcément les compétences pour y travailler. J'ai vu des vieux (notamment) proches de la retraite qui faisaient leur taf depuis 40 ans mais dont les notions d'HSE datent aussi de 1970. Sans parler de ceux plus jeunes mais juste je-m'en-foutistes. Et tout ça, vu que les formations à long terme ne sont pas forcément obligatoires, si ça n'est pas rentré dans ta tête au départ, ben c'est trop tard.

Et si il a des lacunes en chimie/biologie parce qu'il a suivi une autre formation, c'est quand même le but d'un stage de faire un travail de recherche personnel pour se remettre à niveau. Tu as des exemples précis de trucs qui sont arrivés?
Mais même au vas ou, je ne vois pas quelles connaissances de chimie de terminale vont t'aider en terme de sécurité. Le seule exemple qui me vient à l'esprit concernerait les réactions acide-base.


Y'a pas que l'acide base comme réaction violente. Typiquement savoir se servir d'une bouteille de gaz sous pression si tu ne te souviens plus de tes cours sur les gaz parfaits, tu peux très bien être inconscient des risques.

On a eu un thésard américain y'a quelques années (ok je sors de la situation "utilité du bac" mais c'est pour dire) : le mec n'avait aucune idée de comment faire un produit en croix pour calculer une concentration. Si on n'avait pas vérifié, il aurait pu flinguer des parties de l'appareil.
Le mois dernier une thésarde avait foutu environ 20kg de sédiments/sable baignant dans 10L de flotte à l'étuve à 60°C pour le sécher. Bon là on est plus de l'ordre du facepalm, mais avoir des notions de tension superficielle, de chaleur latente de vaporisation ou juste un peu de sens commun, ça peut servir.
La dernière en date ? Un étudiant en thèse qui transvase (sans me demander avant) 15 litres de solution acidifiée (heureusement pas trop concentrée) par un tuyau flexible dans un contenant de 10L posé au sol, et se barre le temps que ça coule. Fatalement tu te retrouves avec 5L au sol, ça passe dans le bureau du patron en dessous qui est justement en pleine discussion avec un mec important. True story.

Ben tu vois ça je gueule tous les jours pour qu'on forme les nouveaux arrivants avant qu'ils fassent des conneries. Seulement ce sont les encadrants qui décident, et vont au plus facile (pour eux). Faut dire aussi que je pratique dans un labo de géochimie, avec donc des gens qui viennent de chimie faire de la géologie mais l'inverse est vrai aussi : t'as des gens qui du coup n'ont pas les notions élémentaires. Par exemple les master 1 (certains futurs thésards) qui n'ont manifestement pas fait beaucoup de labo.

Alors tu vois, dans le cas d'un concours y'a plein de questions sur l'HSE, des pictogrammes à connaitre, des questions pratiques ; dans le cas d'une thèse, j'ai l'impression qu'on considère que ces sont des choses qui doivent être connues et maitrisées en amont et qu'on ne vérifie pas (en tout cas je le constate). De fait si tu ne trouves pas un système filtrant au départ pour t'en assurer, c'est trop tard pour la suite. Alors bien sûr que "les notes" ne sont pas suffisantes pour juger, et les comportements sont surtout du fait de la personnalité des gens, mais ce qui me parait clair c'est qu'une personne ayant son bac avec des notes trop moyennes dans les matières clé a certainement des lacunes. ;)

PS : et pour clarifier, je ne suis pas en train de dire que les gens qui passent leur bac juste juste sont des nazes, ou que le diplôme est galvaudé ou autres. Ca m'aurait peut-être soulé aussi qu'un vieux con vienne me le dire. Ce sont juste des choses que j'ai remarqué après la fin de mes études, en m’apercevant de mes propres travers et du fait que malgré tout les cours théoriques et pratiques j'étais pas parfaitement préparé au monde du travail tel qu'il se présente en réalité. Et ce alors que j'ai eu des notes plutôt bonnes dans les matières clés : ceux pour qui ça n'est pas le cas, j'ose pas imaginer. Du coup le bac tel qu'il est, en tant que diplôme, ne me semble pas faire son office en terme de vérification des connaissances et compétences.
Dernière édition par cKei le 08 Juil 2016, 14:46, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1738
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Tout sur le rien

Messagepar Martin » 08 Juil 2016, 14:43

Pour ce qui est du bac, j'ai l'impression que tu mélanges deux choses :

- En L la musique ou les langues peuvent être des spécialités, au même titre que les maths ou la SVT en S. Ce sont donc des matières essentielles, pas scandaleux d'avoir le bac en cartonnant dans sa spécialité. En gros le bac L a plusieurs profils, dont les arts et les langues, pas seulement la philo et la litté.
- Les options sont en effet très -- trop -- valorisées, comme par exemple le latin qui est coeff 3 et en gros les notes commencent à 15. Après il faut se taper les cours, généralement en fin de journée. Et dans le cas d'options comme la musique, ça permet parfois de valoriser des talents qui ne rentrent pas toujours dans les clous. Après on ne peut pas faire toutes les options, il y a un coût à gérer (et on va plutôt dans la diminution, malheureusement).

Au final le but du bac n'est plus de faire une grosse sélection (ça va peut-être changer un peu avec les nouvelles règles d'orientation), mais de valider que les acquis minimum du secondaire sont là : donc un élève qui a plus ou moins écouté en cours, qui n'est pas trop limité et pas fait nimp', a le bac sans souci.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12788
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Tout sur le rien

Messagepar cKei » 08 Juil 2016, 14:51

Et dans le cas d'options comme la musique, ça permet parfois de valoriser des talents qui ne rentrent pas toujours dans les clous. Après on ne peut pas faire toutes les options, il y a un coût à gérer

D'où inégalités.

mais de valider que les acquis minimum du secondaire sont là : donc un élève qui a plus ou moins écouté en cours, qui n'est pas trop limité et pas fait nimp', a le bac sans souci.

C'est justement le problème à mon avis, étant donné ce à quoi on est confronté par la suite, probablement que le minimum demandé (10/20 de moyenne générale typiquement) est trop bas par rapport à ce dont on aura besoin (14-15 minimum dans des matières spécifiques).

Encore une fois c'est bien sûr plus facile à dire une fois que t'as le bac en poche, mais c'est aussi là que tu peux vraiment en juger ;)
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1738
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Tout sur le rien

Messagepar Martin » 08 Juil 2016, 16:20

Ben 10/20 par construction c'est la moyenne attendue pour être passable. Si par la suite il faut plus de sélection, c'est ensuite qu'elle doit se faire. Je dis pas que tout est rose dans la version actuelle du bac, qui est en parie déagogique (on veut pas que les parents aient l'impression que leurs gosses n'ont pas le niveau), mais qui a aussi des effets positifs en donnant un certain bagage culturel à une plus grande partie de la population.

Pour prendre un exemple, depuis quelques années j'ai des BTS compta, qui viennent parfois d'ES ou de S, plus généralement de STMG et parfois de bac pro. Le niveau est hétérogène, même s'il y a d'excellents étudiants (souvent les meilleurs STMG d'ailleurs), mais la sélection est réelle à l'examen, avec pas loin de 50 % de recalés. Et avec un BTS compta tu débutes en bas de l'échelle, ceux qui veulent devenir experts comptables doivent encore enchaîner des années d'études séletives...

Sinon ce que tu postes sur les concours de la fonction publique est tout de même pas très réaliste : en général les lauréats sont largement au dessus du niveau minimum demandé, sans une licence ça me paraît souvent très dur d'avoir un concours catégorie B par exemple...
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12788
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Tout sur le rien

Messagepar Thufir » 08 Juil 2016, 21:13

le problème d'un bac à plus de 85% de réussite, c'est que ce n'est plus qu'un outil de ségrégation. Ca apporte rien à ceux qui l'ont (vu que depuis des décennies, même quand je le passais, on savait bien que le niveau était plutôt nul). Et par contre ça fout radicalement dans la merde les 15% qui l'ont pas et qui passent, du coup, pour des débiles mentaux.

Résultat : pour être caissier chez Franprix, si t'as pas le bac tu te fais envoyer paître. Une personne qui n'a pas le bac se traîne un véritable handicap de vie. Un handicap socio-économique mais un handicap quand même. Bravo à notre société si intelligente et qui met en place de nouveaux handicaps.

Mon opinion : y'a deux stratégies valables. Soit tu relèves le niveau du bac. Tu valides une réalité : non 85% des gens ne sont pas fait pour se cogner des études supérieures généralistes. Soit tu supprimes le bac et la sélection se fait après le lycée (ce qui est déjà le cas pour les filière qui ont un tout petit peu de crédibilité).

Mais l'entre-deux minable qu'on inflige à la jeunesse, c'est une option indéfendable.
Avatar de l’utilisateur
Thufir
 
Messages: 2506
Inscrit le: 23 Sep 2010, 11:10

Re: Tout sur le rien

Messagepar Martin » 08 Juil 2016, 21:37

C'est clair que c'est un marché de dupes. Après le seul point positif c'est que tu exposes certains élèves a priori pas destinés à faire de grandes études, à un petit peu de culture "élitiste". Je sais pas si c'est toujours efficace, je suis en première ligne pour me rendre compte quand ça ne passe pas.

En tout cas le lycée actuel est en crise, je me demande ce que ça va donner... On se dirige vers un équivalent du collègue unique pour tout le secondaire, je ne sais pas si c'est une bonne idée. Le bac perso j'y crois plus trop, même si les élèves ont l'air d'y croire : j'ai reçu un mail d'une élève (que j'aime bien en plus, même si bon, on peut pas vraiment dire qu'elle écoutait les conseils de méthode) me disant que j'étais un prof merdique et que je l'avais pas assez aidé parce qu'elle n'était pas contente de ses notes, et que son avenir était gâché. :o
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12788
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Tout sur le rien

Messagepar tapif » 09 Juil 2016, 09:33

Ben avec un bac S/STL/STI ou autres tu peux être embauché comme adjoint technique ou même Technicien au CNRS ou autres et potentiellement avoir la responsabilité de machines couteuses, gérer des produits dangereux etc.
Pour info moi j'ai un BTS mais uniquement un poste de tech (ouvert aux simples bacheliers) et des responsabilités d'assistant ingénieur, pour te dire la logique du système :roll:


Tu dis y être exposé tous les jours. Est ce que tu as dans ton entourage des techniciens qui sont simples bacheliers et qui ont 35 ans ou moins?

Je n'ai jamais parlé de dépotoir, ce sont des filières qui demandent au contraire de lourdes connaissances spécialisées comme générales (en BTS chimie tu fais encore beaucoup de physique, maths, anglais, et même un enseignement de culture générale et expression, malheureusement trop peu exploité. En plus de tout le reste.). Seulement par le truchement des équivalences tu as quelques personnes qui n'ont pas le niveau dans les matières principales au départ et qui ne peuvent rattraper leurs lacunes.




Par filière dépotoir, je parle des sections ou tout le monde peut postuler à condition d'avoir le bac. Typiquement les licenses de physique et de chimie à Jussieu, ou la plupart des éléments les plus brillants iront se former via la prépa. Je ne dis pas que tous les élèves de fac sont nuls, mais on y trouve de tout, et surtout de n'importe quoi. Ce qui est différent des prérequis nécessaires pour valider ton année (là je m'y connais beaucoup moins). Mais si un élève a des lacunes a partir du niveau master, ce n'est pas le bac que je vais blâmer, mais les examens de passage.

D'autre part pour la suite, faut aussi comprendre que même des gens qui avaient le diplome au départ n'ont pas forcément les compétences pour y travailler. J'ai vu des vieux (notamment) proches de la retraite qui faisaient leur taf depuis 40 ans mais dont les notions d'HSE datent aussi de 1970. Sans parler de ceux plus jeunes mais juste je-m'en-foutistes. Et tout ça, vu que les formations à long terme ne sont pas forcément obligatoires, si ça n'est pas rentré dans ta tête au départ, ben c'est trop tard.


C'est un autre problème, on parle déjà d'un sujet beaucoup trop étendu :)

Mais ton étudiant américain, il a quoi comme bagage scientifique?
Avatar de l’utilisateur
tapif
 
Messages: 770
Inscrit le: 03 Sep 2013, 15:43

Re: Tout sur le rien

Messagepar Thufir » 09 Juil 2016, 09:51

Martin a écrit:C'est clair que c'est un marché de dupes. Après le seul point positif c'est que tu exposes certains élèves a priori pas destinés à faire de grandes études, à un petit peu de culture "élitiste". Je sais pas si c'est toujours efficace, je suis en première ligne pour me rendre compte quand ça ne passe pas.

Ben ça oui, c'est incontestablement positif. Mais on a pas besoin d'un examen comme le bac pour faire ça.
Non, la seule justification du bac, elle est anthropologique. C'est un rituel de passage à l'âge adulte, comme il y en a dans beaucoup de civilisations, et qui passe par le sacrifice symbolique de ceux qui y échouent. Bon ceci dit, si on pouvait mettre un peu de rationnel dans tout ça :)

Martin a écrit:j'ai reçu un mail d'une élève (que j'aime bien en plus, même si bon, on peut pas vraiment dire qu'elle écoutait les conseils de méthode) me disant que j'étais un prof merdique et que je l'avais pas assez aidé parce qu'elle n'était pas contente de ses notes, et que son avenir était gâché.

:lol: :lol: :lol:
C'est pas spécifique au bac, ça. J'ai tellement eu la même avec des plus grands, niveau master (et master payant cher en plus). Des gamins qui après avoir séché toute l'année crachaient sur ma formation parce qu'ils n'avaient pas acquis les compétences indiquées sur la plaquette. Sauf que, bordel, j'avais jamais promis que je les leur communiquerai par télépathie :)
Avatar de l’utilisateur
Thufir
 
Messages: 2506
Inscrit le: 23 Sep 2010, 11:10

Re: Tout sur le rien

Messagepar cKei » 19 Juil 2016, 13:17

Jean peuplu.

Image
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1738
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Tout sur le rien

Messagepar Thufir » 25 Aoû 2016, 08:54

La mort au 21ème siècle
Facebook m'envoie une notification pour me rappeler de souhaiter bon anniversaire à un ami mort il y a dix huit mois dans un accident de voiture.
Si j'atteins les 90 ans je me demande à quoi ressemblera mon wall
Avatar de l’utilisateur
Thufir
 
Messages: 2506
Inscrit le: 23 Sep 2010, 11:10

Re: Tout sur le rien

Messagepar Pierre » 25 Aoû 2016, 09:51

:cry:
Avatar de l’utilisateur
Pierre
 
Messages: 2954
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 18:41

Re: Tout sur le rien

Messagepar Thufir » 25 Aoû 2016, 10:37

bah, c'est pas forcément triste, faut pas croire.
C'est pas si mal de se souvenir d'un ami disparu. Enfin en tous cas c'est mieux que de l'oublier. Lors du décès de ce type, son mur facebook s'est transformé en mémorial numérique. Ses potes de Lycée y ont posté des photos de lui ado, ses étudiants y ont raconté leurs souvenirs communs, lui ont rendu hommage. C'était - et c'est encore, du coup - assez beau en fait.
Avatar de l’utilisateur
Thufir
 
Messages: 2506
Inscrit le: 23 Sep 2010, 11:10

Re: Tout sur le rien

Messagepar laurentb » 01 Sep 2016, 13:50

Ca fait des années que je me dis que je m'achèterais un accordéon. Mais bon, c'est mille boules minimum. En me promenant chez Emmaüs je tombe sur un modèle qui a l'air ok, chromatique, touches piano, basses standard, exactement ce que je voulais. Allez, banco pour 260€ (c'était probablement l'objet le plus cher de tout l'Emmaüs).

Après quelques essais, toutes les notes marchent à peu près mais certaines sont un peu faiblardes : des lames qui ne vibrent plus. Je commence la délicate opération de démontage, de nettoyage, puis de réajustage. Je passe une petite heure sur un seul fa mal en point, je fais des bêtises, j'apprends de mes erreurs (je pourrais aller voir un professionnel, mais ça me coûterait le prix de l'instrument ...). Au final j'ai quasiment récupéré toutes les lames, ça sonne du feu de dieu. Je suis trop content. Ne reste plus qu'à se mettre la main gauche dans les doigts ... je m'amuse déjà beaucoup.
Avatar de l’utilisateur
laurentb
 
Messages: 1976
Inscrit le: 29 Mar 2012, 13:11

Re: Tout sur le rien

Messagepar roger » 01 Sep 2016, 19:23

C'est toujours agréable de réparer un objet ou de le nettoyer pour qu'il fonctionne bien, et quand c'est un objet qui produit du beau c'est encore autre chose ;)
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2101
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

PrécédentSuivant

Retour vers Le bistro

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités