Le manga en 2016, parlons-en !

Et sa fameuse odeur de poisson pourri et de discussions avariées.

Re: Le manga en 2014, parlons-en !

Messagepar Zali L. Falcam » 24 Fév 2015, 11:56

Ca décolle un peu après. Y'a deux gros twists (assez connus maintenant mais je vais pas trop spoiler), qui rebattent pas mal les cartes et qui impulsent une énorme tension dramatique dans ce qui se passe. Les derniers tomes parus Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
installent un sentiment d'urgence et de fin du monde imminente qui manque un peu au début. Le début du manga a un peu le problème du "on te présente 50 personnages et on en bute 45 dans les deux chapitres suivants". Ça se tasse un peu après et les morts deviennent un peu plus marquantes.
Avatar de l’utilisateur
Zali L. Falcam
 
Messages: 1241
Inscrit le: 09 Mar 2013, 17:11

Re: Le manga en 2014, parlons-en !

Messagepar tapif » 24 Fév 2015, 12:10

Je vais continuer a les regarder.

IL y a des choses que j'adore dans cet anime, et d'autre un peu moins, mais je ne trouve pas mes mots pour tout bien exprimer. Mais au final, ca reste un très bon show.
Avatar de l’utilisateur
tapif
 
Messages: 753
Inscrit le: 03 Sep 2013, 15:43

Re: Le manga en 2014, parlons-en !

Messagepar Zali L. Falcam » 08 Juin 2015, 10:04

Suite à une énorme peer-presure de gens qui me disaient que c'était formidable, j'ai commencé à acheter les Bonne Nuit Punpun. J'avais lu le tome 1 et bien aimé il y a quelques temps, mais j'avais pas poursuivi parce que c'était franchement le truc le plus malaise et le plus déprimant de tous les temps. M'enfin ça y est ,je suis tombé dedans. Ca raconte l'histoire de Punpun, un gamin dessiné comme un petit oiseau muet qui va grandir dans une famille de merde et vivre une vie qu'on devine pas partie pour s'améliorer des masses. Ça cause de dépression, d'échec, de noyau familial en miette, de détresse (voire de folie) psychologique et d'amour, c'est terriblement déprimant mais c'est vraiment très bien écrit. Y'a un style qui mélange psychédélisme, surréalisme et hyperréalisme qui installe une sale impression de vieux malaise tout du long. L'auteur est un gars connu pour les propos assez marginaux et extrêmes de ses mangas, et faut bien avouer qu'il est particulièrement bon là-dedans. J'ai rarement été aussi mal en lisant un manga, et en même temps les rares moments d'espoir arrivent presque comme une claque dans la gueule tellement ils sont bien rendus.

Image
Avatar de l’utilisateur
Zali L. Falcam
 
Messages: 1241
Inscrit le: 09 Mar 2013, 17:11

Re: Le manga en 2014, parlons-en !

Messagepar KotL » 08 Juin 2015, 14:44

Ah mais c'est de Inio Asano, je me disais bien que je reconnaissais le dessin. Ses mangas sont effectivement pas très joviaux, j'ai les 2 tomes de "Un monde formidable" et c'est super ambiance de tristesse aussi.
Merci de me rappeler que cet auteur existe ;)
Avatar de l’utilisateur
KotL
 
Messages: 282
Inscrit le: 14 Mai 2012, 05:20
Localisation: Montpellier

Re: Le manga en 2014, parlons-en !

Messagepar cKei » 08 Juin 2015, 20:18

J'avais lu les deux premiers volumes à l'époque, mais pas trop accroché, ni trouvé que c'était particulièrement génial. faudrait que j'insiste un peu, mais je suis pas dans le mood.

Sinon tant que j'y suis, je vais pas c/c tous mes essais depuis février, mais juste me concentrer sur mon coup de coeur du moment :

A Silent Voice

Une bonne surprise. Je sais plus qui m'en avait parlé sur un forum ou twitter, mais je regrette pas d'avoir testé.
On voit rarement des manga traiter avec justesse de sujets de société, et là on en a deux pour le prix d'un.

D'un côté, la surdité qui n'est qu'effleurée dans le premier volume mais qui se retrouve quand même au centre de l'histoire, est montrée là dans son côté le plus sombre, à savoir l'exclusion qu'elle engendre pour ceux qu'elle frappe. Et on imagine pour la suite que l’héroïne trouvera un réconfort dans sa communauté mais aussi dans sa relation au héros.

De l'autre, le harcèlement dont peuvent faire preuve les gens (et particulièrement les gosses/ados) à l'égard de ceux qui sont "différents", et le retour de bâton ensuite pour le héros, ce qui l’amènera à changer et à réagir.

En fait ça me fait pas mal penser à REAL d'Inoue. Et c'est un compliment. Avec le rival du héros plutôt égocentrique qui se retrouve à son tour frappé d'infirmité, et va progressivement changer.

C'est un aspect du problème auquel je suis particulièrement sensible, je pense qu'on a tous un jour été confronté à la problématique des Bully, d'un côté ou de l'autre de la barrière, et je trouve ça très bien de montrer ça sous cet angle et sans partir dans le n'importe quoi. :)

Donc oui c'est un manga à lire et j'ai hâte de lire la suite (j'en suis à 3 tomes). :D
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1691
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Le manga en 2014, parlons-en !

Messagepar cKei » 01 Juil 2015, 17:57

Ultraman : J'ai jamais été fan de tokusatsu (du moins plus depuis mes 6 ans et les Bioman), par conséquent ce reboot me laisse de marbre. je pense que pour les fans ça sera une lecture agréable, mais perso je me suis fait chier, c'est cliché à mort, il se passe rien. Je ne continuerai pas, ça n'est clairement pas pour moi.



EX-VITA
:

Comme d'hab, la découverte d'une énergie anti-gravitationnelle va servir de base au développement d'une société proche de la notre, mais en plus cybernétisée et technologiquement avancée.

Deux fliquettes, une humaine brune délurée et une gynoïde blonde froide, investiguent dans leur coin, en découvrant petit à petit de plus gros morceaux.

Rien d'hyper original, mais ça me fait beaucoup penser à Gunsmith Cats ou You're Under Arrest, pour ceux qui se rappellent de la bonne époque milieu 90's :)

J'adore le dessin aussi, de très bonne qualité, dynamique pendant les scènes de bagarre, sensuel quand il faut. Un manga à l'ancienne et c'est plutôt cool. ;)



Sword Gai :

Un jeune homme perturbé du fait de sa naissance matricide qui l'a laissé entouré de plein de serpents, travaille désormais dans une forge perdue dans la foret. Il est peu à l'aise en société mais ne vit que pour la forge. Alors qu'ils forgent (avec son maitre) une épée habitée par un démon, il a une absence qui le pousse à mettre son bras sous le tranchant de l'épée. Ouille ensues. On lui pose une prothèse fabriquée avec une autre épée hantée fondue.

Du coup ça le transforme en "démon" mais c'est bon, il va apprendre à gérer. A côté de ça se greffe des sociétés secrètes peuplées de gens mi-démon qui se maravent la gueule.

C'est assez chiant à lire en fait, attendu, pas original, du réchauffé.

Par contre l'éditeur (Tonkam) fait du bon boulot avec l'édition proposée, bien fournie et soignée, qui renforce les dessins.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1691
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Le manga en 2014, parlons-en !

Messagepar cKei » 26 Mar 2016, 14:42

Tiens, ça fait un moment que j'ai plus posté ici (et faut que je change le titre du topic).

Depuis deux mois je met mes critiques sur mon blogendra perso.

Quelques mangas que je retiens de ce début d'année :
Sans aller à l'école, je suis devenu mangaka

Vertical et Erased

(le second fait pas mal parler de lui en ce moment par le biais de son anime, mais perso c'est surtout que le manga a bien décollé dans son sixième volume).

Le chef de Nobunaga

Voilà ce que j'appelle un bon manga de cuisine. Généralement, les série de ce style comme Yakitate ! Japan ou plus récemment Food Wars ont un style assez outrancier et tape-à-l'oeil dans leur traitement des recettes, il faut absolument qu'ils fassent forte impression à chaque chapitre. Ici, c'est beaucoup plus mesuré, on s'attarde plus sur la praticité d'un plat plus que de donner 40 adjectifs à sa saveur et à lui trouver des propriétés débiles. C'est aussi des produits qui sont parfois mis à l'honneur.

Pour le reste, la forme est aussi loin des traditionnels "tournois" qu'ils finissent tous par devenir habituellement. On est placé au coeur de la période Sengoku (que j'affectionne particulièrement) avec un cuisinier de notre époque débarqué en plein moyen age, mais évidemment qui souffre d'amnésie. Le mec trouve une copine en puissance, est repéré et recruté par Nobunaga en personne qui va en faire son chef cuisinier officiel. Après on n'échappe pas à l'exagération, avec le Daimyô qui le charge de taches culinaires bien au dessus de ce qu'on est en droit de demander à un cuisinier, avec sa vie en jeu en cas d'échec. Mais bon je dirais que c'est le genre qui veut ça.

Y'a aussi une certaine satire dans la personnalité des personnages, notamment celle d'Hideyoshi Hashiba présenté comme un bouffon suspicieux.
En tout cas c'est prometteur.

Sinon j'en profite pour conseiller la chronique Koma de Rufio, que je trouve léchée à la fois sur le fond et la forme. :)

Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1691
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Le manga en 2014, parlons-en !

Messagepar cKei » 06 Juil 2016, 13:06

Mes derniers essais (transformés ou non) en date :

- Les vieilleries de juin : GE Good Ending, Blue Exorcist, Twin Star Exorcist, et surtout Niji Iro Tohgarashi que m'avait conseillé Zali, et à raison :D

- Les nouveautés de juin 2016 partie 1 et 2. Vais pas tous les citer mais beaucoup de séries pas terribles, et quelques bonnes surprises.

- On remonte un peu avec celles de mai et notamment ReLife.

- Et celles d'avril.

Je crois qu'avec ça je suis à peu près à jour.

Ah mais c'est de Inio Asano, je me disais bien que je reconnaissais le dessin. Ses mangas sont effectivement pas très joviaux, j'ai les 2 tomes de "Un monde formidable" et c'est super ambiance de tristesse aussi.
Merci de me rappeler que cet auteur existe ;)

J'avoue, j'ai lu La Fille de la Plage voilà quelque mois et c'était déprimant...
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1691
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Le manga en 2016, parlons-en !

Messagepar Elincia » 07 Juil 2016, 14:51

J'ai finalement lu Nausicaä de mon côté. C'était épique.
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1744
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: Le manga en 2016, parlons-en !

Messagepar cKei » 27 Avr 2017, 19:55

Pas fait d'update ici depuis un moment mais là c'est pour la bonne cause, je viens de démarrer Dragon Ball Super, la suite "officielle" du manga.
WHOPUTAIN :shock:

J'ai pas vu la série télé décriée pour son dessin indigne mais ça doit vendre du rêve. Parce que je viens de lire le premier tome du manga et franchement, sans que ça soit totalement nul j'ai eu l'impression de lire une fanfic :|

Ca part très vite en live sans que la puissance des combattants ne veule plus dire quoique ce soit. Y'a des ellipses partout pour l'entrainement, les gars découvrent un nouveau degré de super saiyen et le débloquent en 2s sans aucun épique, juste par la force de la volonté.

C'est comme si cette nouvelle "saison" était une déconstruction de tout ce qui a fait Dragon Ball et en particulier le post-Piccolo, ainsi qu'une tentative d'unification de The World ET du multivers dans un même manga - un peu comme à l'époque d'Arale, mais avec Jaco le Patrouilleur Galactique à la place. Ça reprend un peu l'humour Toriyamesque de quand il faisait du gag manga sauf que pour ma part, ça ne prend pas. Parce que Dragon Ball a évolué au fil des ans (pour le meilleur et pour le pire) et que j'ai l'impression qu'on essaye de faire rentrer un adulte dans un corps d'enfant, ça ne va pas.

Quant à l'intrigue, c'est un gloubi-boulga informel, on prend des persos pour les faire apparaitre et non pour la cohérence du récit, lui même déjà décousu à cause des ellipses ("y'a eu Freezer doré mais ils l'ont battu hors-screen, reportez-vous au flim" :shock: ), les nouveaux personnages sont à peine introduit auprès du lecteur qu'ils deviennent super potes avec nos deux héros (Goku et Vegeta). Et on t'invente des petits morceaux de lore bonus ("au fait y'avait des planètes soeurs à celle desguerriers de l'espace peuplés de saiyens qui ont été détruites à cause du dieu omnipotent que Végéta a étrangement oublié"). J'ai rarement vu ça dans un manga papier en fait.

Peut-être que si on est amateur du multivers et qu'on le prend comme un spin-off ça peut passer mais perso je vais faire comme pour GT et considérer que ça n'existe pas. (bon, je lirai peut-être le 2ème tome pour voir comment ça évolue.)
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1691
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Le manga en 2016, parlons-en !

Messagepar Shane_Fenton » 05 Mai 2017, 11:05

Quand je vois Dragon Ball Super, la première chose qui me vient à l'esprit, c'est que je connais plein de "doujin" (fanfics dessinés, ça peut se dire ?) qui sont d'un bien meilleur niveau. Dragon Ball Multiverse, entre autres. Mais quelque part, ça me fait plaisir de voir Toriyama reprendre (un peu) du service. Et c'est bien moins pire que Saint Seiya Omega, par exemple.

D'ailleurs, en parlant de doujin DBZ, je viens de tomber sur Ha !, qui fait de nos saiyans des danseurs étoile. C'est hilarant et bien dessiné, et je me dis que c'est ça, exactement ça, que j'aimerais voir adapté en anime.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3888
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Le manga en 2016, parlons-en !

Messagepar Barbo » 05 Mai 2017, 11:34

Vu ce que Grégoire Hellot disait au sujet de Toriyama dans le Gaijin Dash de Janvier (à partir de la onzième minute), je pense que le monsieur ne doit VRAIMENT pas faire grand-chose sur DBS.
Small minds discuss people, average minds discuss events, and great minds discuss ideas. Which one are you ?
Avatar de l’utilisateur
Barbo
 
Messages: 1389
Inscrit le: 04 Oct 2010, 14:17
Localisation: Brest

Re: Le manga en 2016, parlons-en !

Messagepar Shane_Fenton » 22 Nov 2017, 10:58

Apparemment, les autorités japonaises ont décidé de sévir contre les sites de scans et de raws, ce qui fait que pour beaucoup de séries (dont celle que je suis régulièrement, Hajime no Ippo sur la boxe), on n'a pratiquement plus aucune nouvelle en attendant les trads anglaises, à part 2-3 images et des spoilers plus que douteux. Et c'est un beau bordel. C'est là que je me rends compte que les spoilers peuvent être une drogue dure... d'autant plus dure qu'elle est le plus souvent de très mauvaise qualité.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3888
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Le manga en 2016, parlons-en !

Messagepar cKei » 22 Nov 2017, 16:34

Perso je ne lis plus (du tout) de scans depuis 2010-2011 environ, même Ippo.
D'un côté je regrette d'avoir perdu ce côté de la découverte des futures séries en avant-première (comme c'était le cas pour Naruto et d'autres, et ça m'avait permis de connaitre Ippo bien avant la diffusion Fr). D'un autre côté ça me laisse beaucoup plus de temps pour le reste (JV, écriture) et j'ai l'impression d'avoir gagné en qualité de lecture là où, à un certain moment, j'enchainais les séries sans trop prendre le temps de m'y arrêter.

Mais bon même en manga licenciés France y'a largement assez de bonnes séries pour continuer dans ma passion.

Sinon tant que je suis là les nouvelles bien réjouissantes de ces derniers jours :

- Akira Toriyama cité comme bénéficiaire des Paradise Papers. Bon un peu osef, le mec a toujours dit qu'il ne s’intéressait pas à l'argent et qu'il laissait Bird s'occuper des finances. Je suppose qu'il est mouillé par ricochet, comme plein de riches.

- La seiyû historique de Bulma (et autres) est décédée.

et last but not least

- L'auteur de Kenshin (Nobuhiro Watsuki) arrêté pour détention de pédo-pornographie.

J'en discutais hier sur twitter, ce n'est pas une nouvelle qui m'a choquée au sens où les auteurs même populaires restent des êtres humains avec leurs vices, donc sont tout autant susceptibles de dévier. En revanche ça m'a surpris dans la mesure où, bien sûr, je suis un grand fan de son oeuvre et que Kenshin a pas mal compté dans mon regain de passion du début 2000. Mais surtout autant certains mangakas ont une forte tendance à représenter des personnages très jeunes, dénudés, sexualisés (par exemple Kentaro Yabuki ou Ken Akamatsu, quoique je pense de leurs travaux) autant là c'était pas un auteur dont les séries étaient racoleuses, au contraire. Y'a pas une once de moe ou de lolis dans Kenshin, et je crois pas qu'il y en ait dans Buso Renkin non plus ni dans les autres. Du coup là c'est typiquement un homme qui a caché sa déviance. Comme quoi faut bien séparer l'oeuvre de l'auteur.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1691
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Le manga en 2016, parlons-en !

Messagepar Shane_Fenton » 23 Nov 2017, 11:09

cKei a écrit: Comme quoi faut bien séparer l'oeuvre de l'auteur.


Une leçon que j'ai apprise à la dure depuis Lovecraft jusqu'à Phil Spector, en passant par Gary Glitter et Rick James (une pensée à mes copines fans de Noir Désir, une autre pensée à mes copains fans de catch et de Chris Benoit).

En tout cas, pour l'un des mangas que je suis le plus, à savoir Hajime no Ippo, c'est la pagaille chez les fans.

Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un manga de boxe écrite et dessinée par George Morikawa depuis bientôt 30 ans (c'est son unique oeuvre, il s'y consacre exclusivement). Le héros, Ippo, est un lycéen martyrisé par ses camarades jusqu'à ce qui croise le chemin d'un boxeur, Takamura, qui l'introduit à ce sport. Il devient boxeur pro dans la catégorie poids plume, puis champion du Japon, et rencontre successivement son entraîneur et père spirituel, le coach Kamogawa, son futur rival Miyata, son amoureuse inavouée Kumi, ses camarades Aoki et Kimura, puis plus tard d'autres collègues et rivaux (notamment les boxeurs Itagaki, Vorg, Sendo, Mashiba, et Date), qui ont leur propre trajectoire et leurs propres combats. L'objectif est double : battre Miyata sur un ring pro, et tant qu'à faire, battre également le champion du monde poids plume Ricardo Martinez, invaincu en plus de 60 combats.

Grâce à sa rage de vaincre, la puissance de ses coups, son endurance et sa résistance inégalées, et la foi inébranlable dans les enseignements de son coach, Ippo devient une bête de combat qui prend un tas de coups, mais finit par triompher presqu'à chaque fois. Je dis "presque" parce qu'il a connu deux défaites : l'une face à Date Eiji pour le titre de champion du Japon (celui-ci abandonnera la ceinture pour défier le champion du monde Martinez, mais il finira vaincu et prendra sa retraite), et l'autre face à Alfredo Gonzales, le numéro 2 mondial, tout récemment. Cela laissait présager d'une longue rédemption et d'un combe-back en fanfare, plus fort que jamais, avec une nouvelle technique comme après sa défaite contre Date.

Le problème, c'est que ça fait quand même 30 ans que ça dure, que les combats sont de plus en plus longs (ils s'étalent parfois sur 30-40 chapitres à raison d'un par semaine, soit 6 mois), et que la santé de l'auteur, Morikawa, s'est déteriorée, ce qui le conduit parfois à dessiner des chapitres de 10 pages seulement. Et le dernier combat contre le champion philippin, qui d'ordinaire aurait été plié relativement facilement, est en train de tourner au drame. En effet, Morikawa a décidé depuis quelques années d'ajouter une dimension supplémentaire à son personnage : l'ivresse du boxeur, ou "punch-drunk", c'est-à-dire les dommages au cerveau après avoir accumulé les coups à la tête tout au long de sa carrière. Et depuis quelques temps, on (son coach, ses coéquipiers, les lecteurs...) soupçonnent Ippo d'être brisé physiquement.

Et ça se confirme pendant son dernier combat. Ippo domine largement son adversaire pendant les premiers rounds, mais il a des moments d'absence. Quand il reçoit un coup à la tête, il devient momentanément inconscient. Il ne se rappelle plus ce qui lui est arrivé. Et plusieurs fois, il tombe, tout ça parce que son adversaire lui effleure le crâne. Sauf que dans les derniers chapitres, il est tombé pour la 3ème fois pendant le même round !

Du coup, chez les fans, c'est l'émeute. C'est aussi l'occasion d'avoir des spoilers farfelus, ainsi que des photomontages chelous et des images tirées des chapitres précédents pour faire croire qu'Ippo a perdu. Personnellement, je m'accroche à l'hypothèse que la cloche avait sonné, qu'il a été sauvé par le gong et qu'il va remporter ce combat. Parce qu'il a quand même prévenu que s'il perdait une 3ème fois, il se retirerait définitivement. L'autre hypothèse, c'est que Morikawa a une santé trop mauvaise pour pouvoir dessiner comme avant, qu'il veut donc en finir, et qu'il a décidé de conclure la série sur une défaite tragiquet suivie d'une retraite des rings.

Pour ma part, les derniers développements me laissent un goût amer. J'avais déjà un goût amer quand une autre série que je suivais assidûment, Shamo/Coq de Combat, s'est terminée abruptement sur la mort solitaire et sans gloire du héros, ou plutôt de l'anti-héros Narushima, après son dernier combat contre un personnage que j'ai trouvé caricatural et sans relief. Mais bon, c'était le choix de l'auteur/dessinateur, donc j'ai laissé couler. De même, je ne suis pas du genre à me plaindre quand une série que j'aime part en sucette (coucou Naruto, coucou Dragon Ball, coucou Saint Seiya avec Next Dimension, et j'en passe), c'est juste que je continue de la "consommer" comme je vais au McDo. Donc si Hajime no Ippo se termine comme ça, je trouverai bien le moyen de faire avec. Mais ça me ferait un peu ièch' quand même. 30 ans pour en arriver à une conclusion aussi pitoyable... et même si je ne suis la série "que" depuis 10 ans, le goût est tout aussi amer. Une telle fin serait peut-être "réaliste" (surtout quand on considère les fins de carrière de boxeurs célèbres et bien réels), mais ça me ferait quand même bien ièch' :x
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3888
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Le manga en 2016, parlons-en !

Messagepar cKei » 23 Nov 2017, 12:30

C'est surtout que ça colle pas vraiment avec ce manga qui est du pur nekketsu dans les codes, et doit donc nécessairement montrer qu'avec de l'abnégation et de la persévérance on peut arriver à tout. J'en suis pas aussi loin que toi (j'avais dû m'arrêter de lire les scans vers le volume 105) mais je crois pas du tout que l'auteur puisse terminer en queue de poisson.

C'est assez différent d'un truc comme Ashita no Joe, qui est un drame dès le départ, ou de l'exemple de coq de combat que tu cites.

Après je trouve aussi qu'il fait trop durer les choses, depuis le coup de malcolm Gedo et de tarzan, là. Ce sont deux combats qui ne collent pas à l'image "réaliste" que j'ai d'Ippo (bien que l'exagération soit courante), ça dure trois plombes et on oscille entre le surnaturel ("wesh son bras s'allonge") et le génie à l'état pur (le mec est limite champion du monde de cirque élevé par les singes, il fait plus du catch que de la boxe). :| Mettre du challenge c'est bien mais il devrait rester dans les limites de son univers.
J'ai peur que ça fasse comme HxH, et je sais pas si c'est l'auteur qui veut ça ou la kodansha qui veut garder sa poule aux oeufs d'or. probablement les deux.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1691
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Le manga en 2016, parlons-en !

Messagepar Shane_Fenton » 27 Nov 2017, 13:25

Bon, ben Ippo a perdu. Les quelques images qui nous parviennent parlent d'elles-mêmes : Ippo étendu sur le ring, une serviette en-dessous de la tête, qui ne répond pas aux appels de son coach. Et je crois que maintenant que la tension est retombée, les fans commencent à se faire une raison. En tout cas, moi, je me fais une raison, et j'essaie de relativiser, ou plutôt de "rationaliser".

Pour commencer, quand Ippo a perdu contre le n°2 mondial Alfredo Gonzales, il a reconnu sa défaite sans se chercher d'excuses. Et il a eu une discussion très importante avec Takamura, qui lui a alors expliqué que c'était précisément parce qu'il ne se cherchait pas d'excuses qu'il était peut-être temps qu'il arrête la boxe. Que quand on admet sa défaite, il est inutile de continuer. Et là, il a tracé une ligne sur le sol, en expliquant que c'était la ligne qui le séparait du niveau mondial, et qu'il ne fallait surtout pas la franchir si on voulait rester humain, et que seuls les monstres étaient capables de survivre. Jusqu'à présent, Ippo ne l'a jamais franchie : il s'est toujours contenté de la contourner. Donc il fallait peut-être une nouvelle défaite à Ippo pour le mettre au pied du mur, que ce soit pour ses troubles neurologiques ou pour son envie d'être champion du monde.

Ce qui est un peu pénible, c'est que ça dure aussi longtemps. Dans Ashita no Joe, le héros a lui aussi une longue période de reconstruction et de remise en question, et il passe par trois défaites honteuses avant de réellement remonter la pente. Sauf que si on considère le temps de publication du manga, cette période de remise en question a peut-être duré 6 mois, pas 3 ans comme pour Hajime no Ippo. Je continuerai à lire le manga autant que je pourrai, mais les lecteurs n'ont pas toute leur vie... et l'auteur non plus.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3888
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Le manga en 2016, parlons-en !

Messagepar Shane_Fenton » 02 Avr 2018, 20:05

Donc, un article co-écrit par sop m'apprend que Captain Tsubasa / Olive et Tom va connaître un reboot : http://www.lemonde.fr/pixels/article/20 ... 08996.html

Et personnellement, ça me laisse perplexe. Qu'on se comprenne bien, j'aimerais beaucoup que ce manga ait une nouvelle adaptation en anime... à condition bien sûr qu'elle traite de TOUT le manga. Chose qu'on n'a jamais eue jusqu'à présent.

Le premier anime de 128 épisodes, qu'on connaît sous le nom "d'Olive et Tom" va jusqu'au tome 25, et couvre la partie "purement japonaise", où Tsubasa / Olivier Atton essaie de gagner le championnat national junior.

Le deuxième anime de 13 épisodes, "Shin Captain Tsubasa", traite les tomes 26 à 37, où cette fois l'équipe nationale japonaise essaie de remporter la coupe du monde junior. A noter qu'à ma connaissance, "Shin Captain Tsubasa" n'a jamais été diffusé sur la télé française.

Puis il y a eu un premier reboot de 47 épisodes avec "Captain Tsubasa J", où ils ont recommencé depuis le début ! A savoir, 33 épisodes qui couvrent les 24 premiers tomes, puis 14 autres qui zappent complètement la période "coupe du monde junior" pour attaquer la nouvelle série "World Youth", où à nouveau, les joueurs japonais tenteront de remporter à nouveau la coupe du monde junior malgré de nombreux obstacles (départ du héros au Brésil pour essayer de briller là-bas, rencontre de nouveaux rivaux, remises en question, etc...). Enfin, quand je dis que ce nouvel anime "attaque" la nouvelle série, il ne fait qu'en gratter la surface (les 6 premiers tomes de World Youth, pas plus).

Et en 2002, il y a eu un deuxième reboot de 52 épisodes sur lequel j'avais placé quelques espoirs, "Road to 2002", alias "Olive et Tom : le Retour". En fait d'espoirs, je voulais que ce nouvel anime couvre aussi tout ce qu'on n'avait pas vu en France : les deux coupes du monde junior (celle de la série d'origine + la série World Youth), et la nouvelle série "Road to 2002" qui paraissait au Japon. Bilan : les 19 premiers épisodes se concentrent sur le 25 premiers tomes qu'on connaît déjà, puis les 10 tomes suivants traitent de la première coupe du monde junior (les tomes 26 à 37 de la première série, donc). Il ne reste plus que 20 épisodes pour faire un mix bizarre entre la partie "World Youth" (mais uniquement les premiers tomes) et la partie "Road to 2002" (mais là encore, seulement les premiers tomes). Et pouf, ça s'arrête ! J'ai donc été très déçu et très frustré par ce nouvel anime.

Et là, j'apprends que l'énième reboot n'ira que jusqu'au tome 14 de la première série, à savoir, le premier championnat national du héros, à l'époque où il n'a que 11 ans. Alors j'imagine que si ça marche, l'anime continuera sur sa lancée. Mais j'ai très peur que, comme pour les adaptations précédentes, il soit interrompu en cours de route.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3888
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Le manga en 2016, parlons-en !

Messagepar cKei » 02 Avr 2018, 20:34

Tout le problème d'une industrie qui cherche le profit avant la cohérence des œuvres. Les producteurs vont là où ça peut rapporter (logique, c'est leur boulot) et non dans le sens du développement logique.

Bon je suis pas un inconditionnel de Captain Tsubasa (plus regardé depuis mes 10 ans et jamais lu le manga) mais j'ai le même problème avec la gestion de Dragon Ball. Ou plutôt l'inverse, puisque là ils étirent la série qui était déjà prête à craquer y'a 20 ans, ils l'essorent alors qu'ils n'ont rien de plus à raconter; Du coup ça part dans tous les sens avec autant de fan service que de l'irrespect du matériau de base ( Gohan, que t'ont-ils fait ?), des puissances qui ne veulent plus rien dire.
Ca pourrait presque me faire hurler si j'avais pas déjà l'expérience GT que je trouvais déjà abusive à l'époque. :roll:

Après on trouve la même chose dans le JV, dès qu'une série a une certaine notoriété. Genre Valkyrie Profile qui au lieu d'être sacralisée ou complétée par un "n°3" à sa mesure se voit déclinée en mobage et en portage viteuf. :|
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1691
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Le manga en 2016, parlons-en !

Messagepar Shane_Fenton » 02 Avr 2018, 20:50

cKei a écrit:Gohan, que t'ont-ils fait ?


C'est EXACTEMENT la question que je me suis posée. :evil: Bordel, il pouvait être plus fort qu'un SSJ3 sans même se transformer, et là, dans l'arc "Résurrection de Freeza", on l'a "métamorphosé" en pauvre paillasson sur lequel même le menu fretin peut s'essuyer. J'ai décroché depuis l'arc Zamasu, donc je ne sais pas ce qu'il en est ensuite (sauf pour l'Ultra Instinct qui fout la misère au SSJ Blue qui fout la misère au SSJ God... qui fout la misère au SSJ4 de DBGT qui est censé se passer ensuite...).
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3888
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

PrécédentSuivant

Retour vers Le bistro

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités