Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Et sa fameuse odeur de poisson pourri et de discussions avariées.

Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Messagepar Rudolf » 09 Oct 2012, 23:08

Bon, je ne sais pas si ce topic va faire un bide (mon premier topic de ce forum, yeah, c'est émouvant! :D ), si je suis le seul scientifique parmi les participants (ou tout au plus la seule personne intéressée par le sujet), mais il m'est venu comme ça dans l'idée de faire un topic pour parler un peu des Sciences de la Nature. En plus, on est en pleine période de Prix Nobel et aussi de la Fête de la Sciences, donc c'est toujours une bonne occasion de le faire.
Par ce titre, j'englobe toutes les disciplines qui décrivent la Nature et ses phénomènes, qui l'étudient: ça peut aussi bien être la Physique, que la Chimie, ou bien la Biologie, la Géologie, ou encore l'Astronomie par exemple. Par contre, je ne pense pas inclure les Mathématiques, domaine très particulier qui ne relève pas vraiment de la Science, dans la mesure où il s'agit "simplement" d'un outil puissant (et incontournable) pour décrire la Nature et modéliser ses phénomènes.
Et puis un tel topic, ça nous changera un peu des sujets de Sciences Humaines (Politique, Economie...). ^^

Image


Comme vous l'avez peut-être entendu aujourd'hui, le Prix Nobel 2012 de Physique a été décerné au Français Serge Harroche et à l'Américain David Wineland. Bon, ce topic commence fort, car il est très difficile d'expliquer en quoi consistaient leurs travaux, sans aller dans les grandes complications conceptuelles: en effet, on touche à la Mécanique Quantique. Je ne vous garantis pas que je ne vais pas vous perdre dans mes tentatives d'explications, mais je vais essayer de rester clair et d'illustrer au minimum.

Disons que ces deux chercheurs travaillaient vraiment dans la frontière entre le monde classique (macroscopique, celui qu'on voit tous les jours) et le monde quantique (microscopique, celui des atomes et des particules élémentaires, dans lequel les règles sont différentes de notre monde, où tout est "flou" sur l'état des choses).

Toujours est-il que cette frontière entre ces deux mondes a fait l'objet de discussion et de diverses expériences de pensée, à l'image du fameux "Chat de Schrödinger". Pour faire simple, une des grosses particularités du monde quantique par rapport au monde classique, c'est qu'il est possible de superposer plusieurs états différents pour donner naissance à un nouvel état.
Exemple tout bête: dans une boîte quelconque séparée en deux moitiés, dans le monde classique la particule peut être dans deux états différents: un état A dans lequel la particule se trouve dans la moitié gauche, et un état B dans lequel elle se trouve dans la moitié droite. Et bien, dans le monde quantique, il existe un état superposé "A + B" dans lequel la particule "est à la fois dans la moitié gauche et dans la moitié droite de la boîte", chose qui est impossible dans le monde classique mais qui constitue un état possible de la particule dans le monde quantique.

C'est là qu'on entre dans ce monde à la fois fascinant et effrayant que constitue le monde quantique. Dans ce monde, on ne perçoit plus les choses de la même manière que dans notre monde classique. Dans le monde classique, on raisonne en trajectoire pour définir par exemple le mouvement d'un objet, mais dans le monde quantique cette notion de trajectoire n'a plus de signification et est supplanté par la notion d'"état" (pour reprendre l'exemple ci-dessus, on aura l'état "la particule est à droite" ou l'état "la particule est à gauche", ou bien une superposition de ces deux états qui constitue un état à part entière existant), et tous ces états occupés par une particule sont définis par des probabilités de se produire.

C'est ainsi que par exemple, dans le monde classique, pour franchir une butte, un ballon doit avoir une énergie initiale suffisante pour escalader toute la pente et franchir la butte, alors qu'à côté un électron n'est pas obligé d'avoir l'énergie minimale pour franchir "classiquement" une barrière car il existe une probabilité non nulle pour qu'il traverse la barrière avec une énergie initiale inférieure à ce "seuil classique". C'est comme si dans le monde classique le ballon pouvait carrément traverser la butte alors qu'on lui communique une énergie initiale inférieure à celle requise pour qu'il franchisse normalement la butte. C'est ce qu'on appelle l'"Effet Tunnel".

Image

En revanche, si un état superposé existe... il est tout simplement impossible de l'observer! C'est simple: si on tente d'observer une particule dans un état superposé, on entraîne une brisure de superposition! Ainsi, la particule dans l'état superposé "A + B", dès qu'elle est observée, se retrouve soit dans l'état A, soit dans l'état B. D'une manière générale, une superposition d'état est brisée lorsqu'il y a interaction avec l'environnement extérieur, l'observation ou la mesure étant des formes d'interaction.

Tout cela est très perturbant, et a complètement remis en cause notre perception des choses, et révolutionné la physique. Mais des questions se sont posées: où commence et où se termine le monde quantique? Pourquoi les objets macroscopiques classiques de notre vie de tous les jours n'ont-ils pas ce comportement quantique? Pourquoi ne pourrait-on pas, par exemple, être à la fois au lit et au boulot,ou bien à la fois mort et vivant? Il y avait un problème quelque part. Des physiciens comme Albert Einstein étaient contre cette conception probabiliste de la Nature ("Dieu ne joue pas aux dés", disait-il), et certains ont imaginé des "expériences de pensée" tentant de confronter la Mécanique Quantique à ses contradictions, avec entre autres le fameux "Chat de Schrödinger", expérience qui menait à la conclusion que le chat pouvait être à la fois mort et vivant tant qu'il n'est pas observé, ce qui contredit notre réalité à nous. En gros, le chat est enfermé dans une boîte, avec une particule radioactive qui, si elle se désintègre, déclenche un piège mortel qui tue le chat. En considérant le chat et la particule comme un seul objet quantique (c'est une conséquence d'un aspect de la théorie quantique appelée "intrication quantique", dans lesquels deux objets d'un système forment un unique système avec des états entremêlés sans pouvoir dissocier les deux objets et sans pouvoir les traiter indépendamment), et sachant que d'après la mécanique quantique l'état "la particule est à la fois désintégrée et pas désintégrée" existe pour la particule, alors l'état "le chat est à la fois mort et vivant" devrait exister pour le chat (qui est "intriqué" avec la particule), tant qu'on n'ouvre pas la boîte pour voir.

Image

Plusieurs théories ont été imaginées pour lever cette contradiction, avec entre autres la "décohérence", et des expériences réelles ont été faites pour mettre en scène les "expériences de pensée" de la mécanique quantique (comme donc le Chat de Schrödinger). Ca consiste à dire qu'en fait, le système chat + particule radioactive n'est jamais vraiment isolé de l'extérieur, ou alors s'il l'est, ça dure un temps infime, au bout duquel des perturbations extérieures brisent cette superposition d'état. Et il est dit que ce "temps de décohérence" est faible que le système est grand ou constitué d'un grand nombre de particules: ce qui explique pourquoi nos objets macroscopiques ont un comportement "classique", c'est parce qu'ils sont très grands et constitués d'un nombre gigantesque de particules.


C'est justement ce phénomène de décohérence qui a été étudié par l'expérience par les deux lauréats du prix Nobel. Serge Harroche a imaginé un piège à photons (photon = "grain de lumière" qui constitue la lumière), alors que David Wineland a imaginé un piège à ions (ion = atome qui a perdu ou gagné des électrons), et ils ont visualisé une radiographie des superpositions d'état (ou "interférences quantiques" comme dit dans la vidéo décrivant l'expérience de Harroche) de ces particules et surtout l'influence du temps sur la disparition de ces interférences quantiques. Cette expérience est un peu plus expliquée et illustrée dans cette vidéo (de 2009, pour l'occasion de l'obtention de la médaille CNRS de Harroche):

http://www.dailymotion.com/embed/video/xu768d


Bon, ce n'est pas facile à expliquer quand même à des gens qui ne connaissent pas le sujet, et c'est un sujet bien compliqué à concevoir, c'est un sacré exercice! :)
Avatar de l’utilisateur
Rudolf
 
Messages: 1202
Inscrit le: 10 Avr 2011, 14:16
Localisation: Strasbourg

Re: Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Messagepar Rudolf » 10 Oct 2012, 22:29

Suite du tour d'horizon des prix Nobel 2012. Bon, ce sera un peu moins développé que mon post précédent car ça correspond à des domaines que je connais assez peu, j'ai appris pas mal de choses.

Prix Nobel de Médecine 2012:

Image

Le prix a été décerné au Britannique John Gurdon et au Japonais Shynia Yamanaka, sur la "reprogrammation des cellules matures en cellules souches ou pluripotentes". Quelques explications.

Ce qu'il faut savoir, c'est que notre corps est constitué de plein de types de cellules différentes, qui sont toutes issues des mêmes cellules souches présentes pendant le développement de l'embryon. Au fil du développement de l'embryon et du foetus, ces cellules souches vont se "différencier", pour donner naissance à tous les types de cellules ou de tissus de notre corps (muscles, os, peau, organes...). Adulte, il ne subsistera que quelques cellules souches dans certains tissus, qui ne pourront se différencier qu'en un petit nombre de cellules spécialisées.
Il y a plusieurs types de cellules souches:
- les cellules souches multipotentes, celles qui sont présentes entre autres chez l'adulte dans certains tissus et pouvant se différencier en quelques cellules différenciées.
- les cellules souches pluripotentes qui se trouvent dans un embryon âgé de plusieurs jours et pouvant se différencier en des centaines de types de cellules.
- les cellules souches toripotentes, qui sont présentes durant les premiers heures et premiers jours de l'embryon et pouvant se différencier en tous les types de cellules possibles.

Image

Pendant un temps, on pensait que ce processus de différenciation en cellules spécialisées à partir de cellules souches était irréversible. C'est là qu'entrent en jeu les travaux de John Gurdon, dans les années 60. Celui-ci a eu l'idée de remplacer le noyau de l'ovule d'une grenouille par le noyau d'une cellule issue de l'intestin: contre toute attente, l'embryon s'est formé et le têtard est né! Cela a donc montré que l'ADN des noyaux des celles différenciées possède toujours l'information de base des cellules souches. C'est le début du rêve d'une médecine générative, et l'essor de travaux sur le clonage.

Plus tard dans les années 80, le chercheur (et prix Nobel) Martin Evans a découvert les cellules souches embryonaires à partir desquelles vont naître tous les types de cellules de l'organisme durant son développement. Il s'est alors posé un problème éthique: pour récupérer les cellules souches d'un être humain par exemple, on était obligé de détruire l'embryon, ce qui a freiné voire stoppé les progrès dans ce domaine.

C'est alors qu'en 2007, une équipe japonaise dirigée par Shynia Yamanaka est parvenu à "reprogrammer" les cellules différenciées provenant de la peau pour qu'elles redeviennent des cellules souches pluripotentes! Pour cela, ils ont "activé" des gènes (il fallait les trouver et les tester) qui ont activé ce processus de réversibilité.

En bref, tout ce qui concerne les cellules souches relèvent de découvertes scientifiques puissantes, qui laissent à rêver d'une future médecine régénérative. Même s'il y a encore pas mal de choses à faire et à découvrir chez les cellules qui ont décidément bien caché leur jeu.


Prix Nobel de Chimie 2012:

Image

Le prix a été décerné à deux Américains: Robert Lefkowitz et Brian Kobilka. Encore un domaine finalement très lié à la biologie, ou plutôt à la biochimie.

Là aussi, j'ai appris pas mal de trucs que je ne savais pas. Les travaux récompensés portent sur les "RCPG" ou "Récepteurs Couplés aux Protéines G". Qu'est-ce que c'est que ça? Moi-même l'ignorais.

En fait, il faut savoir que la cellule est entourée par une "membrane", sorte de paroi qui protège la cellule de l'environnement extérieur tout en permettant des échanges entre la cellule et l'extérieur. Chez les mammifères, la membrane comporte des tas de récepteurs appelés "RCPG". Ces récepteurs sont des molécules assez grosses qui ont une partie exposée hors de la cellule et une partie se trouvant dans la cellule. La partie hors de la cellule va capter des "signaux" ou stimuli qui vont l'activer: des photons (lumière), des atomes, ou encore des molécules. Une fois ce récepteur activé par l'extérieur, cette excitation va se propager jusqu'à l'autre extrémité se trouvant à l'intérieur de la cellule, et cette extrémité va réagir avec des protéines appelées Protéines G. Ces protéines-là vont ensuite réagir avec d'autres effecteurs qui vont donner vie à la cellule et modifier son métabolisme: une sorte d'effet domino qui se déclenche.

Image

Ce sont ces récepteurs qui sont à l'origine de certains sens comme l'odorat ou le goût, qui vont permettre aux cellules de réagir aux hormones ou aux médicaments. C'est là qu'on entrevoit les possibilités qui s'ouvrent en matière de pharmacologie, de médicaments, ou de compréhension de certaines maladies et la façon de les traiter comme le diabète de type 2 ou la calvitie qui ont un rapport avec ces récepteurs. Robert Lefkowitz et Brian Kobilka ont chacun travaillé sur la formule et la structure de certains de ces récepteurs sur certains organes (un récepteur sur les cellules du poumon pour le premier, et d'autres récepteurs pour le second chercheur). Depuis, cela a ouvert le champ à plein d'autres travaux sur ce domaine-là, prometteur pour l'avenir en pharmacologie.


Voilà à peu près tout ce que je peux en dire, n'en sachant pas tellement plus (j'ai tout appris sur le tas en peu de temps). Pas eu le temps de lire davantage sur ces sujets, mais cela permet déjà d'avoir une meilleure idée des travaux qui ont été récompensés cette année par le Prix Nobel 2012.
Avatar de l’utilisateur
Rudolf
 
Messages: 1202
Inscrit le: 10 Avr 2011, 14:16
Localisation: Strasbourg

Re: Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Messagepar Martin » 11 Oct 2012, 08:43

Image

A gauche il a réussi à convertir les cellules de son cuir chevelu en cellules souche de chouette. Ils ont des vieilles tronches de persos de MGS pour être honnête.

Sinon bonne idée de topic. Je suis un peu un scientifique frustré (mais heureux), je lisais avidemment Science & Vie (et les conneries qu'il y a dedans) quand j'tais pré-ado. De temps en temps je me remettrais bien à lire de la vulgarisation scientifique. Des conseils ?
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 13088
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Messagepar Shane_Fenton » 11 Oct 2012, 09:31

Excellent topic... et très bonnes idées d'avatar. :D
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4395
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Messagepar Marie » 11 Oct 2012, 15:02

Merci pour le topic!

Martin a écrit: Je suis un peu un scientifique frustré (mais heureux), je lisais avidemment Science & Vie (et les conneries qu'il y a dedans) quand j'tais pré-ado. De temps en temps je me remettrais bien à lire de la vulgarisation scientifique. Des conseils ?


Je ne connais pas bien Science & Vie, mais je lis beaucoup la revue Pour la Science, qui je trouve très intéressante : assez facile d'accès, néanmoins les recherches sont bien décrites et expliquées.
A noter que les articles de fond de cette revue sont des adaptations d'articles parus dans la revue américaine "Scientific American".

Je trouve ça un peu long de lire chaque mois le nouveau numéro donc je ne suis pas abonnée, mais je l'achète à chaque fois que je dois faire un long voyage en train.

La qualité scientifique est assez sérieuse donc je recommande la revue sans problème.

A moins que tu aies un sujet particulier en tête?
Marie
 
Messages: 131
Inscrit le: 28 Nov 2010, 19:13

Re: Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Messagepar Rudolf » 11 Oct 2012, 15:31

Oui, il est vrai que certains chercheurs ont une tête qui fait peur. Je me demande si les pires, ce ne sont pas les physiciens. D'ailleurs, ça me rappelle un petit sketch, sur la mécanique quantique. ^^

http://www.youtube.com/watch?v=8mSed9Du0kU

Je n'oublierai jamais cette anecdote: moi et un pote, qui avons étudié un an à Munich à la LMU (Ludwig Maximilians Universität), on avait un jour révisé ensemble un samedi, dans un bâtiment de la fac de physique, au dernier étage, avec un boulot à faire dans la salle informatique. C'était le matin, vers 11h, quand tout à coup, un mec d'âge mûr débarque, en pantoufles, les cheveux un peu ébouriffés, en train d'aller chercher un café, avant de repartir, et au fond on entendait de la musique classique! Il planait bien quoi, ça faisait peur, ça donnait vachement envie d'être chercheur. Pour info, c'était l'étage des chercheurs en physique théorique: ce sont les pires du lot! :P

Sinon, oui, Pour la Science, c'est une bonne revue. De même que la Recherche. Après, ça peut être un peu chaud de suivre ça tous les mois, il y a quand même du contenu à lire, et un coût, et parfois certains articles peuvent être lourds à digérer si c'est la première fois qu'on se renseigne sur tel sujet, mais en général c'est accessible aux gens qui ne travaillent pas dans la science, et si on est intéressé par le sujet, il n'y a pas de raison que ça ne passe pas. Ou alors, un bon plan: se procurer des numéros hors série, surtout s'ils portent sur des thématiques particulières qui intéressent le lecteur, ils sont en général de très bonne qualité.

Après, il y a aussi des bouquins de vulgarisation, et sûrement aussi des vidéos sur Internet (genre, Youtube ou Dailymotion), mais je connais moins. Faudrait que je demande à un pote qui regarde beaucoup de vidéos et lit beaucoup d'ouvrages de vulgarisation scientifique.

Sinon, n'oubliez pas que ce week-end, c'est la fête de la science, aussi une manière d'en profiter (même si, c'est sûr, ça se focalise plus sur la jeunesse). :)
Avatar de l’utilisateur
Rudolf
 
Messages: 1202
Inscrit le: 10 Avr 2011, 14:16
Localisation: Strasbourg

Re: Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Messagepar Martin » 11 Oct 2012, 17:20

Je vais essayer Pour la Science : si je capte rien, tant pis. :lol:

Pour les chercheurs et les intellectuels en général, je te rassure, c'est la même en sciences humaines des fois... ma femme se souvient avec émotion de son prof de lettres classiques de Khâgne qui se baladait dans la ville les yeux rivés sur un bouquin.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 13088
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Messagepar Thufir » 11 Oct 2012, 21:52

Martin a écrit: ma femme se souvient avec émotion de son prof de lettres classiques de Khâgne qui se baladait dans la ville les yeux rivés sur un bouquin.


Il était grave, ce type. Une espèce de tête de veau à binocles qui parlait à coups de périodes cicéroniennes sans jamais se planter. Très très très flipant.

Sinon dans la catégorie vulgarisation scientifique pour gros nazes comme moi, y'a Wikipedia qui est assez cool. J'ai passé pas mal de temps à bouffer des articles d'astrophysique l'an dernier. Mais bon à un moment, mes limites m'ont rattrapé. Elles sont plus vite atteintes que celles de l'univers.
Avatar de l’utilisateur
Thufir
 
Messages: 2588
Inscrit le: 23 Sep 2010, 11:10

Re: Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Messagepar Marie » 12 Oct 2012, 09:03

En effet, wikipédia peut être pas mal; mais a quelques inconvénients : lorsque l'on cherche à comprendre, on arrive souvent à des articles destinés à des connaisseurs, incompréhensibles sans explication (ou alors, il faut cliquer sur tous les liens et les liens des liens etc).

Prenons un exemple. Vous tombez sur cette page web et vous tapez "plasmons" sur wikipédia, pour voir ce que c'est. L'article en question n'est pas évident à comprendre je trouve (surtout les premières lignes, de quoi décourager).

D'ailleurs, le site http://www.futura-sciences.com/ n'est pas si mal que ça bien qu'il ait l'air (?) plutôt destiné aux enfants, assez simple, mais ça peut être intéressant dans une première approche.
Marie
 
Messages: 131
Inscrit le: 28 Nov 2010, 19:13

Re: Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Messagepar Poppy » 12 Oct 2012, 11:29

Je me satisfais de Wikipedia sur lequel je vais piocher de temps en temps des articles suivant l'actualité. Par exemple cet été pour la (presque) confirmation de la découverte du boson de Higgs au CERN. C'est vrai que ça peut être assez chaud à capter, surtout quand ça aborde des sujets peu intuitifs comme la mécanique quantique par exemple.

Je suis ingénieur de formation mais passé du côté obscur du business depuis pas mal de temps. J'ai même jamais exercé mon métier d'ingénieur pour tout dire... je reste pourtant fasciné par les sciences, surtout physiques: mécanique, electromagnétisme, quantique. Et je trouve toujours ça incroyable qu'on puisse modéliser les règles de la nature avec des équations mathématiques (je déteste les maths).

Et si vous avez des mômes, le Palais de la Découverte c'est très bien. Surtout les démonstrations réalisées par des doctorants. J'y suis allé dimanche dernier et la petite gonzesse qui s'occupait de l'électromagnétisme et de l'électrostaque était mignone à craquer. Super pour donner le goût des sciences (c'est absolument nécessaire en France, mais là on dérive sur le politique) aux enfants comme aux papas ! En plus les expériences étaient ludiques au possible.
Avatar de l’utilisateur
Poppy
 
Messages: 5075
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 17:30

Re: Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Messagepar Marie » 12 Oct 2012, 12:49

Poppy a écrit:Et si vous avez des mômes, le Palais de la Découverte c'est très bien. Surtout les démonstrations réalisées par des doctorants. J'y suis allé dimanche dernier et la petite gonzesse qui s'occupait de l'électromagnétisme et de l'électrostaque était mignone à craquer. Super pour donner le goût des sciences (c'est absolument nécessaire en France, mais là on dérive sur le politique) aux enfants comme aux papas ! En plus les expériences étaient ludiques au possible.


Je confirme, le Palais de la Découverte c'est génial, avec ou sans môme d'ailleurs. A l'époque où j'étais en école et que je m'occupais de faire du tutorat avec des lycéens (issus de ZEP); j'avais organisé un voyage à Paris :le Palais de la Découverte a été leur visite préférée pour un grand nombre d'entre eux. Il faut dire que c'est effectivement très ludique, et sans guide, un musée comme le Louvre peut paraître un peu peu austère, ou très scolaire.


A l'époque le Palais de la Découverte menaçait de fermeture, je suis contente de voir que finalement ça s'est arrangé.

Et notre laboratoire a déjà fait quelques démonstrations là-bas
Marie
 
Messages: 131
Inscrit le: 28 Nov 2010, 19:13

Re: Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Messagepar Martin » 12 Oct 2012, 13:23

Sur le boson imho la presse généraliste avait pas mal fait son taf, j'avais lu de bons papier (de mon niveau) sur Le Monde, le Guardian, le NYT... Mais c'est rare que la science ait une telle couverture.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 13088
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Messagepar Rudolf » 12 Oct 2012, 19:24

Sur Wikipedia ou Futura Sciences, on tombe effectivement sur des mots-clés qu'on ne connaît pas mais qui cachent des liens menant vers des pages qui les définit, des pages comportant elles-mêmes de nouveaux mots-clés inconnus menant vers de nouvelles pages comportant aussi de nouveaux mots inconnus menant sur d'autres pages, etc, jusqu'à ce qu'on retombe sur nos pieds: c'est assez démoniaque, mais j'adore, je me prête très bien au jeu, c'est bien fichu.

Après, sur Wikipedia, des fois les démonstrations ne sont pas toujours rigoureuses, il faut un petit peu attention à ce qu'ils disent. Parfois, c'est bien aussi de lire la partie "Discussion", et aussi les liens sources qu'ils mettent à la fin.

Par contre, je n'ai pas l'impression que Futura-Sciences soit destiné aux enfants. Par exemple, trouvez-vous que cet article sur l'intrication quantique se destine aux enfants?

@Poppy: Tu énonces justement la raison pour laquelle je me suis désintéressé de l'ingénierie: une impression qu'on fait davantage du business que de la science, ça ne me faisait pas rêver.

Sinon oui, la façon dont les maths interviennent pour modéliser la nature est assez fascinante. En fait, c'est là où par exemple les physiciens diffèrent radicalement des matheux: les matheux font des maths pour des maths, ils réfléchissent sur des objets susceptibles d'être intéressants et en font ensuite des axiomes, des théorèmes, etc, en restant vraiment dans l'abstraction, sans forcément avoir pour but d'appliquer ça à quelque chose de réel. Les physiciens, eux, font des expériences, voient ce qui se passe dans la nature, et après ils font toutes sortes de "tests", ils testent plein d'équations différentes, jusqu'à un jour tomber sur une équation qui colle à la réalité: c'est ce qui s'est passé avec Newton et sa mécanique, ou Maxwell et ses équations de l'électromagnétisme, ou encore Schrödinger et son équation d'onde en mécanique quantique. Et puis après, on se rend compte qu'une théorie ne marche plus pour tel cas limite qui se présente dans la nature, et on cherche une nouvelle théorie qui modélise ça et qui en plus inclut l'ancienne théorie en tant que cas particulier de la nouvelle théorie.

Après, dans l'histoire récente de la science, on a eu des théories physiques qui relevaient plus des mathématiques pures que de la physique, où on est vraiment dans l'abstraction, avec donc des physiciens théoriciens qui rejoignent un peu des matheux et travaillent aussi avec. Et ce qui est génial, c'est qu'on a fait des théories physiques qui ont prédit des phénomènes qui n'avaient encore jamais été observés (ex: les trous noirs ou les ondes gravitationnelles prédits par la relativité générale d'Einstein avant d'être découvert de façon indirect, ou encore l'antimatière et plein de particules prédites avant d'être observées).


Ce qui peut être aussi très intéressant pour des non scientifiques (mais aussi pour des scientifiques), c'est de lire tout simplement... l'histoire des sciences. Voir un peu comment ont évolué la sciences, les idées et concepts scientifiques, les représentations de la Nature au fil des siècles. En parlant de physique par exemple, vous allez voir comment les Grecs anciens se représentaient le monde physique, comment on en est arrivé à la mécanique classique, quelles ont été les avancées dans les domaines de l'électricité, du magnétisme, comment on est venu à unifier tout ça dans les théories de l'électromagnétisme, incluant aussi l'optique qui est une manifestation de l'électromagnétisme se propageant comme une onde, puis le chambardement qu'ont été la relativité d'Einstein (qui se base sur la contradiction entre la vitesse de la lumière indépassable et la mécanique classique) et la mécanique quantique. En chimie, vous allez voir aussi comment on est passé de l'alchimie à la chimie. Vous allez voir comment a évolué la médecine aussi, les connaissances des organes et de leur fonctionnement, de la biologie, ou encore de la connaissance de la terre et la géologie d'une manière générale.

Pour des gens intéressés, je peux vous recommander ça (j'en avais lu une bonne partie, après j'ai manqué de temps), même si ça reste assez orienté physique:

http://www.physique.usherbrooke.ca/~dse ... PHQ399.pdf

C'est un gros pavé, mais c'est agréable à lire je trouve.
Avatar de l’utilisateur
Rudolf
 
Messages: 1202
Inscrit le: 10 Avr 2011, 14:16
Localisation: Strasbourg

Re: Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Messagepar Martin » 12 Oct 2012, 20:01

Rudolf a écrit:C'est un gros pavé, mais c'est agréable à lire je trouve.



Image
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 13088
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Messagepar PetitPrince » 09 Nov 2012, 02:55

Street cred: je fais des études de bioenginérie à l'epfl. Les trucs du vivant, c'est mon dada, le tout avec une approche de geek.
Sur le prix nobel de médecine

En fait Yamanaka n'a pas "réactivé" les gènes, il en a carrément ajouté des copies supplémentaire ! (un peu comme si on avait rajouté des pages de recette à un livre dont certaines pages auraient été collé ensemble) Ce qui m'étonne le plus avec cette découverte, c'est qu'il n'y ait finalement pas autant de problème que à dédifférentier une cellule; je me serais attendu à beaucoup plus d'entrave au niveau de la physiologie de la cellule (un peu comme revenir de l'époque internet à l'époque téléphone: on perdrait plein de chose au change; là c'est plutôt revenir de la voiture au cheval: ça marche quand même sans trop de perte)(attention, je n'ai pas lu en détail le papier de Yamanoka, si ça se trouve je dis des conneries).
Sur celui de (bio)chimie

Des GPCR (G-protein Couplet Receptor), il y en a partout, partout, partout dans notre corps. C'est un des types majeur de récepteurs membranaire (== le bureau de poste / FAI / central télégraphique) de la cellule. Ce que Lefkowitz et Kobilka est tellement fondamental que dans mon monde merveilleux des analogies foireuses, c'est comme s'il avait découvert qu'on peut aussi nous envoyer du courrier plutôt que de passer par le téléphone pour nous envoyer un message.

Sur les journaux scientifiques grand publique

Depuis que je suis entré à l'uni et que j'ai des connaissances un peu plus poussée, j'ai vraiment l'impression que Science & Vie est un tabloïd sensationnaliste. À cet égard, pour ce que j'en ai lu, Pour la Science et La Recherche sont qualitativement bien meilleurs bien qu'un peu moins facile d'accès.
Rudolf je serais curieux de savoir ce que propose ton ami en terme de vidéo de vulgarisation (je ne connais que l'excellent MinutePhysics, et je suis trop fainéant pour explorer les autre chaines youtube associé ^^)
Je suis moins patibulaire que mon avatar laisse paraitre.
Avatar de l’utilisateur
PetitPrince
 
Messages: 4
Inscrit le: 09 Nov 2012, 01:34

Re: Sciences de la Nature: Physique, Chimie, Vie, Terre, Univers

Messagepar PetitPrince » 14 Nov 2012, 01:12

Up and Down the Ladder of abstraction
Un article magnifique modélisation mathématique de phénomènes. Ça devrait être une lecture obligatoire pour tout aspirant scientifique/ingénieur, et une lecture conseillée pour tout ceux qui voudrait saisir la pensée scientifique.

Le reste de ce qu'il a écrit et fait est également de très haut niveau.
Je suis moins patibulaire que mon avatar laisse paraitre.
Avatar de l’utilisateur
PetitPrince
 
Messages: 4
Inscrit le: 09 Nov 2012, 01:34


Retour vers Le bistro

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités