Tout sur le rien

Et sa fameuse odeur de poisson pourri et de discussions avariées.

Re: Tout sur le rien

Messagepar Poppy » 02 Juil 2020, 17:47

C'est le risque nucléaire ou le pouvoir d'achat, faut choisir ! :lol:
Avatar de l’utilisateur
Poppy
 
Messages: 5266
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 17:30

Re: Tout sur le rien

Messagepar Shane_Fenton » 28 Juil 2020, 12:43

J'aimerais revenir sur un autre de mes goûts plus ou moins honteux : les magazines "pour hommes" ("lad mags" ou "lads' mags" en VO) comme FHM, Maximal ou Newlook. Entre 20 et 30 ans j'étais un consommateur assez régulier de ces magazines, et j'étais devenu familier de certaines de ses égéries, dont Keeley Hazell, l'une des plus célèbres "page 3 girls", nommées ainsi en raison de la fameuse page 3 du tabloïd The Sun, qui consistait à exhiber des femmes topless entre deux faits divers scabreux. Un article de 2017 sur lequel je viens de tomber vous en dira plus sur elle, son ancienne carrière et tout le contexte autour : https://www.independent.co.uk/life-styl ... 07086.html

Pour en savoir plus, on peut compléter par deux autres articles assez courts, sur la disparition brutale de ces magazines et de l'institution que représentait la "page 3" :
https://www.independent.co.uk/news/medi ... 40250.html
https://www.independent.co.uk/voices/co ... 92371.html

Je me souviens en particulier de l'époque où je préparais ma thèse à Vannes, avec un passage à Montréal, il y a 13-15 ans. Je me sentais parfois seul, exilé (surtout à Montréal, parce qu'on ne peut pas appeler "exil" le fait d'avoir quitté Rennes pour une autre ville bretonne qui se trouve à peine à 1 heure de train), en deuil à cause d'un décès d'un parent proche, et souvent très frustré sentimentalement et sexuellement. Et comme beaucoup, j'ai évacué ma frustration avec les moyens mis à ma disposition. Outre les vidéoclubs qui existaient encore (même s'ils étaient de plus en plus automatisés comme Cinebank), certains sites Internet de la même veine que YouTube qui se développaient encore timidement, on trouvait ce genre de magazines, ainsi que les pĥotos de leurs modèles qu'on pouvait facilement récupérer sur le Net. Keeley Hazell en particulier.

Ce qui me frappe avec le recul, c'est la place que ces magazines et ces photos topless avaient pris dans mon quotidien. Les deux mois où j'étais à Montréal, il n'y avait presque pas un jour sans que je les mate. C'était vraiment de la compensation. Quand j'y repense, toute la peine et la frustration que je ressentais à l'époque me revient en pleine figure. Ce qui me frappe encore plus, c'est la rapidité et la facilité avec lesquelles je m'en suis détourné. Beaucoup de facteurs sont entrés en jeu : un emploi stable, un nouvel environnement, des ami(e)s dignes de ce nom, mon dépucelage, mais aussi le développement des sites à la YouTube dont je parlais, qui rendaient ces magazines et ces photos obsolètes. D'ailleurs, me mettre en couple m'a fait diminuer drastiquement la fréquentation de ces sites, vu que je n'en avais plus besoin.

Ce qui me frappe enfin, c'est la "carrière" météorique de ces artefacts et des commerces qui vont avec. Ils connaissent une ascension fulgurante, ils s'installent dans notre quotidien du jour au lendemain comme si leur présence allait de soi, et peu de temps après (20 ans, 30 ans à tout casser), ils deviennent obsolètes et disparaissent aussi vite qu'ils étaient apparus. J'ai évoqué les vidéoclubs et les "lads' mags". Mais on pourrait aussi parler des salles d'arcade, des premiers CD-ROMS à vocation éducative ou culturelle, de MySpace, et dans une moindre mesure, des blogs et des sites internet des premiers temps. Quand je rejoue à un vieux Might & Magic par exemple, il m'arrive de consulter les sites qui étaient dédiés à cette saga, et qui étaient apparus très tôt vers la fin des années 90, et qui se sont quasiment fossilisées (à l'inverse des Wiki qu'on peut trouver pour une franchise encore active, par exemple les Diablo).
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4502
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59

Re: Tout sur le rien

Messagepar roger » 28 Juil 2020, 15:19

Moi j'ai acheté en tout et pour tout un Newlook. Je crois que c'était vers la fin du service militaire qui manifestait ainsi sa bonne influence sur moi. Il m'avait un peu servi, puis je l'avais gardé dans un coin quelques années avant de le jeter. C'était à l'époque où l'accession au porno demandait encore un peu de volonté. Ça a quand même été une grosse révolution ça, de pouvoir consommer des ouvrages "érotiques" ou du porno sans devoir s'exposer à un vendeur. Les bons côtés du progrès.
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2199
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Précédent

Retour vers Le bistro

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités