Litres et ratures

Et sa fameuse odeur de poisson pourri et de discussions avariées.

Re: Litres et ratures

Messagepar Barbo » 14 Déc 2017, 14:18

J'ai récemment lu pour la troisième fois Des femmes qui tombent de Desproges, c'est toujours aussi formidable.

En ce moment je suis sur Alice au pays des merveilles, je suis arrivé aux trois quarts. Heureusement que c'est court, parce que je préfère largement ça en jeu vidéo qu'en bouquin.
Small minds discuss people, average minds discuss events, and great minds discuss ideas. Which one are you ?
Avatar de l’utilisateur
Barbo
 
Messages: 1391
Inscrit le: 04 Oct 2010, 14:17
Localisation: Brest

Re: Litres et ratures

Messagepar Barbo » 09 Jan 2018, 23:32

J'ai fini à l'instant 1984 d'Orwell. Première partie d'exposition un peu longuette, deuxième partie qui laisse entrevoir un peu d'espoir dans un monde de fous, espoir que l'auteur démolit, ratatine, pulvérise jusqu'à la dernière miette dans une troisième et dernière partie absolument glaçante. C'est assurément un très bon bouquin, mais à ne surtout pas lire en période de déprime.
Small minds discuss people, average minds discuss events, and great minds discuss ideas. Which one are you ?
Avatar de l’utilisateur
Barbo
 
Messages: 1391
Inscrit le: 04 Oct 2010, 14:17
Localisation: Brest

Re: Litres et ratures

Messagepar Elincia » 10 Jan 2018, 04:40

Il fait toujours son petit effet oui.
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1745
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: Litres et ratures

Messagepar Barbo » 06 Fév 2018, 13:23

Après 1984, j'ai enchaîné avec Le meileur des mondes d'Aldous Huxley. C'est assez marrant de découvrir un monde ultra-aseptisé juste après un monde ultra-brutal, ce qui fait donc de ce bouquin un parfait complément à 1984, mais Huxley n'a pas tout à fait le brio littéraire d'Orwell à mes yeux. Il y a quelques belles fulgurances dans son style mais sa narration me paraît pénible par moments, a fortiori quand elle se perd à diverses reprises dans des détails qui alourdissent le récit sans forcément enrichir l'univers du bouquin. Mais l'histoire elle-même reste bonne donc je valide.
Small minds discuss people, average minds discuss events, and great minds discuss ideas. Which one are you ?
Avatar de l’utilisateur
Barbo
 
Messages: 1391
Inscrit le: 04 Oct 2010, 14:17
Localisation: Brest

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 08 Avr 2018, 18:17

Je suis en train de lire Twilight (le premier tome : Fascination) de Stephenie Meyer.

La traduction française est pleine de passé simple et de subjonctif imparfait. Et ça se lit vite.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3937
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 20 Avr 2018, 13:05

La meilleure analyse critique que j'aie lue sur Ready Player One (le bouquin) : https://www.theverge.com/2018/4/19/1725 ... t-dystopia
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3937
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Zure » 20 Avr 2018, 14:29

Ce qu'il y a de sûr c'est que le film ne m'a pas donné envie de lire le bouquin. :lol:
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11461
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 20 Avr 2018, 22:58

Zure a écrit:Ce qu'il y a de sûr c'est que le film ne m'a pas donné envie de lire le bouquin. :lol:


Pour ma part, je vais le lire par acquis de conscience. J'ai bien entamé la lecture du premier Twilight, alors...
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3937
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Barbo » 21 Avr 2018, 21:12

Je ne sais pas si tes goûts sont proches de ceux de Kwyxz, mais lui avait détesté le bouquin (qu'il avait lu avant de voir le film).
Small minds discuss people, average minds discuss events, and great minds discuss ideas. Which one are you ?
Avatar de l’utilisateur
Barbo
 
Messages: 1391
Inscrit le: 04 Oct 2010, 14:17
Localisation: Brest

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 21 Avr 2018, 23:29

Barbo a écrit:Je ne sais pas si tes goûts sont proches de ceux de Kwyxz, mais lui avait détesté le bouquin (qu'il avait lu avant de voir le film).


Je ne sais pas si nos goûts sont les mêmes. En général, j'ai confiance en son jugement, même si ça ne va pas m'empêcher d'aimer des trucs qu'il déteste, et inversement. En tout cas, j'ai lu sa critique du bouquin avant d'aller voir le film, du coup mon opinion était un peu biaisée.

Encore une fois, je lirai le bouquin (acquis en français), tout comme je lirai Armada (acquis en anglais), et je verrai bien.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3937
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 26 Avr 2018, 12:56

J'ai donc commencé la lecture de Player One (en français). Et pour l'instant je confirme ce qu'en a dit Kwyxz : la lecture est rapide, mais en même temps ralentie par des défauts de plus en plus pénibles. Les personnages principaux (Wade et Jim Halliday) sont franchement détestables, le name-dropping incessant est, au mieux, embarrassant, au pire, carrément indigeste. Et surtout, l'auteur a une telle manière de nous imposer sa vision de la pop culture qu'il finit par la rendre haïssable. Je me demande déjà si je vais prendre la peine de me fader les 600 pages.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3937
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 23 Mai 2018, 18:38

Parmi les livres dont j'ai entamé la lecture, il y a The Book of Luke: My Fight for Truth, Justice, and Liberty City de Luther Campbell.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce monsieur, c'est un pionnier du rap du Sud des Etats-Unis, et aussi un acteur de premier plan dans l'une des plus grosses controverses médiatico-juridiques de la fin des années 80. Il est né et il a grandi dans un quartier pauvre de Miami avant de faire fortune comme promoteur de groupes de rap locaux. En particulier, il est devenu manager et frontman de l'un d'entre eux, 2 Live Crew, et sous sa houlette, c'est devenu le plus célèbre groupe de "Booty Bass" / "Miami Bass". Musicalement, c'est de l'électro, et au niveau des paroles, c'est : du cul, du cul, du cul. La controverse médiatico-juridique dont je parle, vous l'aurez deviné, c'est celle-là : leur album "As Nasty As They Wanna Be" était conçu par "Luke" Campbell pour faire scandale, et ça a réussi au-delà de ses espérances, grâce à un avocat (de Miami, comme lui) que tout le monde connaît ici : Jack Thompson. Ce dernier est entré en croisade pour que cet album soit déclaré "obscène" et que les vendeurs de disques soient mis en prison pour avoir osé le vendre, et c'est ce qui s'est passé dans un premier temps. Mais Campbell (lui aussi emprisonné pour avoir chanté les chansons de cet album en concert) s'est battu pour faire valoir ses droits, et la controverse est devenue nationale : tout le pays s'est mis à en parler, et c'est la Cour Suprême qui a tranché en faveur de 2 Live Crew. Le groupe a périclité peu après, Luke est passé par une carrière solo qui a tourné court, et sa boîte a coulé. Il s'est depuis reconverti comme coach sportif.

Le livre raconte donc son histoire, mais il n'oublie pas de la replacer dans un contexte plus général de la condition des noirs américains, et surtout de la condition des noirs de Floride, depuis les années 60 jusqu'à nos jours. Et c'est tout ce qui fait son intérêt, malgré l'ego trip de l'auteur. En effet, on sent qu'il est frustré d'avoir été quelque peu oublié alors qu'il y a un film sur les NWA et qu'on se souvient encore de 2Pac et Notorious Big, alors il en rajoute un peu sur sa contribution à la musique rap, ou sur l'importance de son combat en faveur de la liberté d'expression de tout le monde. Mais bon, c'est inévitable, et les passages sur ce que ça fait d'être noir à Miami à cette époque là sont très intéressants et bien racontés.

Personnellement, je m'intéressais au personnage pour 2 raisons : en tant qu'ancien fan de 2 Live Crew dans ma jeunesse ("cul - nichon - bite", c'était parfait pour moi), mais aussi en tant que joueur qui s'intéresse à la vie de ses adversaires, Jack Thompson au premier chef. De ce côté-là, je suis un peu resté sur ma faim : contrairement à moi, Luther Campbell n'a pas vraiment de temps à perdre à essayer de savoir ce qui se passe dans la tête de Thompson. Mais au moins, il raconte les étapes essentielles de la controverse, et j'ai le point de vue des deux parties, donc je peux comparer et recouper. Et au passage, je le répète, j'ai un point de vue très instructif sur la condition noire et le racisme persistant dans les années 80.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3937
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Barbo » 30 Mai 2018, 09:51

J'ai tenté de lire récemment l'intégrale des poésies d'Arthur Rimbaud, pour finalement laisser tomber aux deux tiers. Hormis Le Dormeur Du Val (le classique des classiques), Sensation (chef d'oeuvre de concision et de limpidité) et Les Etrennes Des Orphelins, rien ne m'a parlé.

J'essayerai Baudelaire un de ces jours, j'espère que lui me paraîtra moins vain (il n'était manifestement pas dans le même trip donc j'y crois).
Small minds discuss people, average minds discuss events, and great minds discuss ideas. Which one are you ?
Avatar de l’utilisateur
Barbo
 
Messages: 1391
Inscrit le: 04 Oct 2010, 14:17
Localisation: Brest

Re: Litres et ratures

Messagepar Martin » 30 Mai 2018, 12:57

Sa poésie tardive est un peu obscure, il faut avouer. J'ai eu quelques difficultés à vraiment saisir Rimbaud, mais après l'avoir fait étudié, je dirais que c'est l'un de mes poètes français favoris.

Mais il y a des tas d'autres poèmes que j'adore. Peut-être pour le coup faut-il partir de sa biographie, qui aide à comprendre des chefs d'oeuvre comme "A la musique" ou "Le Bateau ivre".

Je suis plus circonspect sur Baudelaire, dont j'admire la prose, les textes théoriques... Et certains des FdM. Mais disons que s'il a des fulgurances, sa poésie me paraît parfois un peu convenue, un peu froide. Cela dit il a écrit des poèmes magnifiques, pas forcément les plus connus d'ailleurs.

Un des poètes de cette période que j'ai finalement vraiment découvert assez tardivement, et que j'adore depuis, c'est le jeune Verlaine, celui des Poèmes saturniens ou des Fêtes galantes. Dans ses meilleurs poèmes, pas un son, pas un mot de trop, et c'est parfois assez difficile à expliquer, la façon dont en quelques syllabes il te retourne.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12746
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Litres et ratures

Messagepar Barbo » 22 Juin 2018, 09:30

Martin a écrit:Un des poètes de cette période que j'ai finalement vraiment découvert assez tardivement, et que j'adore depuis, c'est le jeune Verlaine, celui des Poèmes saturniens ou des Fêtes galantes. Dans ses meilleurs poèmes, pas un son, pas un mot de trop, et c'est parfois assez difficile à expliquer, la façon dont en quelques syllabes il te retourne.


Je suis justement en plein dans les Poèmes Saturniens, et hormis quelques écrits qui me paraissent évasifs, c'est remarquable. Non seulement Verlaine atomise Rimbaud à mes yeux, mais il se permet en plus quelques pointes d'humour bienvenues (les deux premiers vers de la Sérénade, par exemple, sont succulents).
Small minds discuss people, average minds discuss events, and great minds discuss ideas. Which one are you ?
Avatar de l’utilisateur
Barbo
 
Messages: 1391
Inscrit le: 04 Oct 2010, 14:17
Localisation: Brest

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 22 Juin 2018, 19:44

Autant j'ai un mal fou à finir Ready Player One alors que je n'ai plus que 60 pages, autant j'ai lu d'une traite le dernier roman de Patrick Eudeline, Les Panthères Grises. C'est un récit court, atrabilaire à souhait (par moments on dirait du ADG), mais bien écrit, et vivant.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3937
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 25 Juin 2018, 13:14

Je suis finalement venu à bout de Ready Player One. Détestable jusqu'au bout. Quelle purge ! Mais je ne regrette pas de me l'être infligé jusqu'à la dernière page. Car maintenant je peux me faire ma propre opinion, ou si l'on veut, ma propre détestation. Et je ne regrette pas non plus d'avoir vu le film avant le roman, ça me permet de mieux me représenter la catastrophe absolue qu'aurait été une adaptation littérale. Au moins, dans le film, il y avait un sens, un fil conducteur, une histoire, on pouvait même tenter de bricoler une morale. Et malgré les moments pénibles il y avait d'excellentes scènes d'action qui ont fait que, globalement, j'avais passé un assez bon moment (merci Spielberg !). Là, j'ai été ballotté sans arrêt entre la consternation, l'ennui, et de nouveau la consternation.

Par contre, qu'on ne compte pas sur moi pour rempiler avec Armada. Je pense avoir eu ma dose d'Ernest Cline pour plusieurs vies.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3937
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar Barbo » 28 Aoû 2018, 09:23

J'ai commencé il y a peu Dracula de Bram Stoker. Pour l'instant, c'est trèèèèèèèès lent, mais c'est si bien écrit que ça ne me pose absolument aucun problème. Chapeau.

Et j'ai tenté Les fleurs du mal de Baudelaire : ça m'a fait à peu près le même effet que Rimbaud, j'ai vite décroché malgré des métaphores inspirées.

J'en retiens quand même les quelques vers ci-dessous, pour des raisons assez évidentes. ^^

"Sur l'oreiller du mal c'est Satan Trismégiste
Qui berce longuement notre esprit enchanté,
Et le riche métal de notre volonté
Est tout vaporisé par ce savant chimiste."
Small minds discuss people, average minds discuss events, and great minds discuss ideas. Which one are you ?
Avatar de l’utilisateur
Barbo
 
Messages: 1391
Inscrit le: 04 Oct 2010, 14:17
Localisation: Brest

Re: Litres et ratures

Messagepar Shane_Fenton » 16 Oct 2018, 13:29

J'aime beaucoup Bragelonne, qui est probablement l'une de mes maisons d'édition préférées. Grâce à eux, j'ai découvert ou redécouvert plein d'auteurs : Sapkowski, Heitz, Salvatore, Howard, et j'en passe... et j'apprécie vraiment qu'ils existent et portent haut la bannière de la fantasy en France. Mais je ne suis pas convaincu par l'article de son directeur : https://bibliobs.nouvelobs.com/actualit ... naire.html

J'ai beau être passionné de Fantasy, j'ai beau lui souhaiter le meilleur (à commencer par plus de reconnaissance), je trouve que l'article est creux et boursouflé. L'auteur se plaint du "retard français" de façon maladroite, sans donner beaucoup d'éléments concrets. Pire, il ne cherche même pas à répondre à la question qu'il pose (du coup, ça valait vachement la peine de la poser). Alors que les éléments de réponse existent, à commencer par la loi de 1949 sur les publications destinées à la jeunesse, et la Commission chargée de faire appliquer cette loi, qui vouait une haine effroyable envers la science-fiction et la BD (cf. les bouquins de Bernard Joubert et Harry Morgan sur la question). On peut aussi parler des premières tentatives de traduction des auteurs étrangers, qui relevaient parfois du charcutage (cf. les éditions Fleuve Noir avec les romans de R.A. Salvatore, qui passaient de 400+ pages à 200-250, tout ça parce que l'éditeur avait imposé un format court).
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3937
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Litres et ratures

Messagepar laurentb » 16 Oct 2018, 14:17

Bah je viens de me faire Chasse Royale I et II de Jaworski. Le tome I est tout simplement incroyable (enfin, 2.I, il faut lire le très bon "Même pas mort" juste avant). Une secousse livresque comme je n'en avais pas ressenti depuis des lustres. (Du coup, le tome II tombe un peu à plat après ça mais je lui pardonne.) Pendant ce temps ma gonzesse lit du Stéphane Platteau et elle dit que c'est top aussi.

Donc non, je ne m'inquiète pas trop pour la fantasy française.
Avatar de l’utilisateur
laurentb
 
Messages: 1933
Inscrit le: 29 Mar 2012, 13:11

PrécédentSuivant

Retour vers Le bistro

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité