Page 192 sur 194

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 05 Juin 2019, 16:08
par Shane_Fenton
Poppy a écrit:Qui sait, peut être que ce sont les gamers qui sauveront LR ? J'y crois moyennement... :lol:


Déjà qu'ils n'ont pas sauvé la France Insoumise :lol:

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 05 Juin 2019, 19:20
par Elincia
De toute manière, les gauchistes ont toujours été les plus grands avocats de l'extrême droite. Absolument tout ce qu'il se passe aujourd'hui est de leur faute.


Ahlala, tous ces gauchistes qui réchauffent la planète, licencient à tour de bras, financent le terrorisme, tabassent des homosexuels, tuent des noirs, moi ça me dégoûte.

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 06 Juin 2019, 00:00
par Zure
Alors déjà la discussion porte sur le jeu vidéo, j'aurais dû préciser tout ce qu'il se passe dans le JV mais bon il me semblait que c'était induit. Ensuite, le fait de ne pas être gauchiste ne signifie pas que tu es automatiquement raciste et homophobe. Moi je ne suis ni l'un ni l'autre et je ne suis pas gauchiste, Obama non plus, Beyoncé non plus, un paquet de stars d'Hollywood et des millions d'autres gens.

Ensuite, dans le JV, il est indéniable que les hostilités n'ont pas été ouvertes par la communauté qui n'a jamais rien demandé à personne sauf qu'on lui foute la paix. Avant Sarkeesian, les SJW, le GamerGate et tous les différents bordels qui se sont succédés, on ne faisait chier que ceux qui venaient nous emmerder avec des sermons sur la violence, l'asociabilité ou whatever. Et encore, on le faisait de manière relativement soft (comparé à ce qui s'est passé à partir du GG). Maintenant, que se passe-t-il quand tu viens faire de la morale à 2 balles à une communauté qui est réputée pour son entre-soi ? Bin ça se passe pas bien, ça paraît évident hein mais il faut croire que non.

Donc quand tu prends des gens qui ne comprennent rien à la culture JV ni aux us et coutumes de cette communauté comme Sarkeesian et que tu rajoutes une flopée de journalistes qui se sont mis à promouvoir le message de ces SJW/féministes/militants gauchos sans aucun discernement. Il se passe quoi ? Bin on lâche les chiens. C'est à dire que toute la frange un peu limite qui était auparavant relativement tenue en check par la communauté elle-même, a été lâchée sur l'envahisseur. Les dommages collatéraux, certains graves et regrettables, ne se serait jamais produit si à la base ces gens-là n'étaient pas venus foutre leur nez dans nos affaires. La réputation de la presse spé qui est aujourd'hui dans le fond des chiottes puisqu'ils ont réussi à s'aliéner mêmes les membres modérés du mouvement comme moi (et là je dois dire que pour réussir cet exploit, vraiment, ça force le respect hein puisqu'en l'espace de 2 ou 3 ans, j'ai blacklisté 95% des sites de JV) est entièrement de leur faute.

Donc quand ils ont vu que la situation leur a pété à la gueule, tu pourrais te dire qu'ils auraient pu essayer de comprendre ce qu'il s'était passé. Hé bin non. Ils ont considéré que les joueurs étaient les vecteurs de la masculinité toxique. Donc là évidemment, ils ont perdu le peu de crédit qu'il leur restait et is ont réussi le second exploit et là ça force tellement le respect que j'ai envie de leur sucer la bite et même de boire leur semence, ils ont réussi à se faire haïr. C'est à dire que moi aujourd'hui, je déteste viscéralement des mecs comme Jason Schreier (entre autres hein, la liste est trop longue). Le mec est passé sur mon radar de totale indifférence à détestation mais le plus beau c'est que le mec continue de se comporter comme s'il n'avait rien fait.

Les mecs poussent leurs valeurs dans nos gorges et ils le font de force. T'as une quantité de publications aujourd'hui qui ne font que ça.

Donc t'es obligé de constater que le journalisme JV n'a aucune éthique considérant qu'une bonne partie fait exclusivement la promotion d'un seul courant de pensée, qu'ils taxent de toxique absolument quiconque s'oppose à eux. La réaction est normale, on ne va pas rester les bras croisés pendant qu'ils rêvent d'installer une dictature communiste sur notre hobby.

Tu pourrais aussi te demander pourquoi ces mêmes journaleux ne vont pas dénoncer l'industrie porno qui est en à faire des gangbang avec triple anale, crachats sur la gueule et slapping mais vraisemblablement Lara Croft, un personnage fictif, est plus dangereuse pour la représentation des femmes que la triple anale qui, comme on le sait tous, est une pratique hautement respectueuse et pas du tout objectifiante. C'est de l'hypocrisie. La vérité c'est que c'est plus confortable, c'est plus simple d'avoir le cul vissé sur son canapé et d'analyser la politique des JV plutôt que lever son gros cul pour aller sauver des migrants qui se noient. Les SJW qui sévissent dans le JV c'est la version petite bite, les petits roquets qui jappent et nous font chier avec ce monde qu'ils veulent changer mais ils ont quand même envie de le changer en ayant leur derche étalé sur un canapé parce que bon le confort c'est peut etre un concept capitaliste mais c'est pas si mal. J'aime pas les gauchos en général mais ceux qui risquent leur vie pour leur idéal, eux au moins je les respecte. Venir me faire la leçon sur le cul de Lara ou le fait que je flingue des voyous dans The Division, qu'ils aillent s'autosucer la bite.

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 21 Juin 2019, 09:58
par Shane_Fenton
"L'affaire Familles de France" a 20 ans cette année, et ça n'intéresse absolument personne ou presque. Un encart dans la rubrique "20 ans après" du magazine JV Le Mag (je me demandais quand est-ce qu'ils allaient en parler parce que le début de leur action datait en fait de février 1999), et c'est tout ce que j'ai pu trouver. Je ne dis pas que c'est bien ou mal : je constate, et ce fait en lui-même est intéressant à étudier. De même que le contraste total entre l'époque où deux clampins dans une assoce pouvaient provoquer un tel chambardement (couverture médiatique de plusieurs mois, jeux retirés des rayons, procès en cascade, "commission cassette" chargée d'évaluer les jeux avant leur distribution, etc...) et la nôtre, celle où Game of Thrones s'affiche sur toutes les couvertures de magazines, et Fortnite est le jeu n°1 au collège.

De même, la tuerie de Columbine a 20 ans cette année. Cette fois, les articles qui reviennent dessus mentionnent çà et là que les jeux vidéo se sont retrouvés sur le banc des accusés, mais le temps d'une phrase (ou d'un paragraphe), et on passe à autre chose. Après tout, la news la plus importante, c'est que le lycée pourrait être démoli. Sans parler des souvenirs des uns et des autres, des interrogations sur ce que les survivants sont devenus (l'un d'entre eux est récemment mort d'overdose), ce que l'ancien directeur du lycée devient, sur la vie au lycée et comment c'était avant, sur le nombre de schools shootings qui se sont produits depuis...

J'ai l'impression qu'entre Columbine, Familles de France et Ubifree chez nous, la tuerie de Bad Reichenhall en Allemagne... 1999 est un peu "l'annus horribilis" du jeu vidéo, en comparaison avec le crû exceptionnel de 1998. J'ai également l'impression que de manière plus générale, Columbine et le fiasco de Woodstock 99 ont "tué les 90's" tout comme Charles Manson et le fiasco d'Altamont ont tué les 60's.

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 01 Juil 2019, 12:57
par Shane_Fenton
Je n'ai pas de sympathie particulière pour Fortnite, mais je ne m'attendais pas à ce rapprochement-là : http://memri.fr/2018/11/19/le-cheikh-de ... -fortnite/

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 02 Juil 2019, 13:53
par Elincia
Eh beh.

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 02 Juil 2019, 15:57
par Shane_Fenton
Avec l'avènement des séries télé (explosion de l'offre, engouement médiatique sans précédent, etc...), je me pose parfois la question : mais où sont passés les détracteurs de la violence des médias ? Tous ceux qui gueulaient dans les années 80-90 contre des programmes aussi "violents" que Transformers, GI Joe, les Tortues Ninja, les Power Rangers, Ken le Survivant chez nous ? Que font-ils, que pensent-ils quand ils voient Game of Thrones en couverture de Philosophie Magazine ? (chose impensable il y a 15-20 ans, que ce soit pour la couverture médiatique ou pour l'accueil favorable d'une série avec un tel contenu)

Et puis je me suis souvenu d'Annie Lobé, dont j'avais déjà parlé en ces lieux. Je suis allé voir son site après tout ce temps. Et j'ai ma réponse :
http://www.santepublique-editions.fr/Netflix.html
http://santepublique-editions.fr/Les-ec ... anite.html

Ils sont toujours là. Plus grand-monde ne les écoute. Mais ils vont bien, merci ! :lol:

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 08 Juil 2019, 12:58
par Shane_Fenton
Here comes a new challenger : Guillaume Gillet.
https://psychologienumerique.wordpress.com/
https://twitter.com/GilletGuiDavOli

Pyschologue clinicien, psychothérapeute, enseignant et formateur, il prépare en ce moment une thèse sur le jeu vidéo comme objet de soin (il a déjà rédigé des articles avec Yann Leroux). Comme beaucoup de gens, il s'est retrouvé frustré par les discours actuels sur (ou plutôt "pour" ou "contre") les jeux vidéo, et il a ressenti le besoin d'aller plus loin. Jusqu'ici tout va bien.

Le problème... comment dire... le mieux, c'est d'aller lire certains de ses tweets :
https://twitter.com/GilletGuiDavOli/sta ... 0972497926
https://twitter.com/GilletGuiDavOli/sta ... 7717357569
https://twitter.com/GilletGuiDavOli/sta ... 9636946945
https://twitter.com/GilletGuiDavOli/sta ... 9563266048
https://twitter.com/GilletGuiDavOli/sta ... 9003311105
https://twitter.com/GilletGuiDavOli/sta ... 2909337600
https://twitter.com/GilletGuiDavOli/sta ... 6453605376
https://twitter.com/GilletGuiDavOli/sta ... 0267325442
https://twitter.com/GilletGuiDavOli/sta ... 4448117760

Un tel concentré d'arrogance, de morgue, de suffisance, de cuistrerie, alors que ce jeune homme n'en est qu'à début de sa carrière d'universitaire... ça promet !

Et bien sûr, je ne suis pas en train de défendre la position inverse à la sienne (en fait, si on creuse, on se rend compte que les idées que je développe dans mes articles ne sont pas si éloignées). Et moi aussi, j'ai un ego. Et moi aussi j'ai été thésard, donc je connais bien la tentation du jeune doctorant de se croire mieux que ses prédécesseurs parce qu'on ramène sa fraise avec une idée à laquelle ils n'avaient pas pensé (du moins c'est ce qu'on croit). De s'imaginer que le monde entier l'attendait, lui et pas un autre, pour avoir enfin la vérité vraie. Mais à ce point ?... Purée, est-ce qu'on est obligé d'être aussi hautain et prétentieux ?

Et un dernier pour la route : https://twitter.com/GilletGuiDavOli/sta ... 1924328449

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 08 Juil 2019, 13:10
par Zure
C'est pas la peine de t'énerver Shane, c'est juste un mec qui se branle tout seul.

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 08 Juil 2019, 13:10
par cKei
"Moi moi MOIMOI moi Moi *fap fap fap*"

Woh con. :?

Bon au point il ne parait pas être dans une posture de dédouanement généralisé comme peut l'être Leroux (du moins sur son compte twitter) et qui personnellement me frustre. Parce que d'un côté je souscris un peu à sa vision de la "maladie JV" trop montée en épingle sans traiter les causes réelles de ces mal-êtres, ou encore à la nécessité de ne pas montrer que les côtés négatifs. Mais de l'autre il ne sert à rien de faire l'autruche, ni de nier que certains JV (par exemple les F2P) sont conçus pour mettre en jeu des mécaniques "addictives" ou peuvent causer des problèmes quand ils sont mal utilisés (i.e par des gosses avec la carte de crédit des parents)..

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 10 Juil 2019, 10:46
par Poppy
Je suis étonné qu'on puisse faire une thèse sur un sujet aussi général et éculé que "l’utilisation du JEu vidéo comme objet de soin auprès de populations variées et sur des terrains de pratiques différents afin de proposer une conceptualisation de l’utilisation des objets numériques comme support et une aide aux personnes présentant des difficultés psychiques". Ca n'a pas déjà été fait des milliers de fois ça ? Que ce soit la mission d'un institut OK, mais un sujet de thèse ?

Après de ce que j'ai lu rapidement du gars sur son blog (sur Twitter, il twitte, donc il fait un peu le kéké, c'est normal non ?), j'ai rien lu de particulièrement bouleversant. Dans le JV il y a du bon et du mauvais, il faut regarder de près les pratiques, dialoguer, etc. C'est un peu de l'enfonçage de porte ouverte, non ? A par les à fond pour (le JV) et les à fond contre, qui peut avoir à y redire ?

En fait ça m'intéresse assez peu ce genre de choses parce que je "sais" ce qu'est le JV et je sais faire le tri entre une pratique sans conséquence voire éventuellement positive et du jeu de merde. Je dis ça pas spécialement par rapport à moi - ça n'a évidemment aucun intérêt ici - mais par rapport à mes enfants. Concrètement je n'ai pas besoin d'attendre le résultat de la thèse du gars pour juger et si besoin pour orienter la manière dont mes mômes pratiquent le JV. Enfin je le sens bien comme ça et jusqu'à présent je n'ai pas l'impression que mon jugement ait été pris particulièrement en défaut.

Après je maîtrise nettement moins tout ce qui touche aux réseaux sociaux, à la consommation de vidéos, de séries, etc. D'ailleurs ça me fait penser qu'il faut que je trouve un moyen de débrancher ma fille qui est bien partie pour passer ses premières semaines de vacances affalée sur son lit les yeux rivés sur son smartphone... mais même là je vais pas attendre l'avis d'un spécialiste et je vais me contenter de lui chiper son appareil aux moins quelques heures par jour pour l'obliger à faire autre chose. :lol:

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 06 Aoû 2019, 01:12
par Shane_Fenton
Il vient d'avoir un énième mass shooting aux US. Plus précisément à El Paso. Comme d'hab', beaucoup de choses sont pointées du doigt, avec plus ou moins d'arguments solides. En ce qui concerne les jeux vidéo, je l'ai déjà dit plusieurs fois et ça se vérifie encore, on est très loin des cabales de grande ampleur de l'époque de Columbine il y a 20 ans, des cabales qui réunissaient la majorité de la presse généraliste et de la classe politique dans une détestation et une condamnation communes de la violence vidéoludique.

Certes, il y a toujours quelques voix pour blâmer le JV, mais elles sont minoritaires, et elles servent surtout à détourner l'attention d'autres "usual suspects" comme les armes à feu, qui elles, sont autant dans le collimateur qu'à l'époque de Columbine sinon plus. Même si Trump y est allé de ses propres déclarations anti-JV, il avait fait la même chose l'an dernier, et même s'il m'a fait flipper avec la réunion qu'il a organisée avec quelques pontes de l'industrie, il ne s'est finalement rien passé, ce n'était que de la gueule.

En revanche quelque chose a changé, et Ian Bogost le pointe très bien dans The Atlantic :
https://www.theatlantic.com/technology/ ... ue/595456/

Pendant une quinzaine d'années, depuis les premiers school shootings (Jonesboro, Columbine...) jusqu'à la tuerie de Sandy Hook en 2012, la condamnation de la violence vidéoludique pouvait mettre d'accord des politiques des deux bords. Côté démocrate, Bill Clinton, Hillary Clinton, Leland Yee, Joe Lieberman, Herb Kohl... Côté républicain, Mitt Romney, Sam Brownback, John McCain... Et on peut aller plus loin que l'article et développer un peu le sujet : des activistes de droite comme Jack Thompson et Dave Grossman ont toujours eu un paquet d'admirateurs et d'alliés à gauche, et ils ne se sont jamais cachés que l'un des points clés de leur croisade anti-violence des médias était de transcender les clivages politiques pour parvenir à une coalition la plus large possible. D'ailleurs, ce schéma se reproduit dans les autres pays. Quand Familles de France a sévi il y a 20 ans, Laurent Joffrin a applaudi dans le Nouvel Obs. Et en Allemagne, la lutte contre les "killerspiele" a rassemblé des écologistes, des soclialistes, des altermondialistes, et des ministres de l'intérieur de droite.

Sauf que depuis Parkland, la condamnation de la violence vidéoludique n'est plus aussi "bipartisane" qu'avant : elle provient essentiellement des républicains pro-Trump.

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 09 Aoû 2019, 17:34
par Oscar
Alors, j'avais une lecture de la situation identique à la tienne, et puis là, depuis ton post, il y a le cas de Walmart qui demande à ses employés d'arrêter de mettre des jeux vidéo en avant et d'ESPN qui a annulé la retransmission d'un tournoi d'Apex Legends, dans les deux cas "par respect envers les familles de victimes". Et j'ai l'impression que c'est inédit, ou alors que ce n'est plus arrivé depuis longtemps (bon forcément les retransmissions d'esport chez ESPN c'est pas si vieux, mais au moins pour Walmart ?) Et je ne pige pas cette réaction qui est une validation totale de l'idée que le problème vient du divertissement (ça ne se limite pas qu'au jv pour Walmart, ça concerne les films aussi)(inutile de préciser qu'ils n'ont donné aucune instruction pour changer la mise en avant de leurs armes à feu)

Et, vraiment, tu comprends pas. Au-delà de son racisme et de tous les problèmes de sa politique, je pensais que, sorti des tarés de Fox News & co, y avait au moins une forme de consensus sur le fait que Trump est un demeuré qui dit sans arrêt de la merde, mais en fin de compte non, ses propos parviennent à avoir un tel écho ?

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 10 Aoû 2019, 02:11
par Shane_Fenton
Oscar a écrit:Alors, j'avais une lecture de la situation identique à la tienne, et puis là, depuis ton post, il y a le cas de Walmart qui demande à ses employés d'arrêter de mettre des jeux vidéo en avant et d'ESPN qui a annulé la retransmission d'un tournoi d'Apex Legends, dans les deux cas "par respect envers les familles de victimes". Et j'ai l'impression que c'est inédit, ou alors que ce n'est plus arrivé depuis longtemps (bon forcément les retransmissions d'esport chez ESPN c'est pas si vieux, mais au moins pour Walmart ?) Et je ne pige pas cette réaction qui est une validation totale de l'idée que le problème vient du divertissement (ça ne se limite pas qu'au jv pour Walmart, ça concerne les films aussi)(inutile de préciser qu'ils n'ont donné aucune instruction pour changer la mise en avant de leurs armes à feu)


J'en ai entendu parler, et j'en vois qui s'affolent, ou au moins se désolent. Voir cet article : https://venturebeat.com/2019/08/09/the- ... h-attacks/

Tl;dr : Walmart peut se permettre de s'en prendre aux JV parce que l'industrie est un ramassis de lâches qui ne savent pas se défendre (tiens, ça me rappelle un de mes vieux articles issu d'un dossier jamais terminé). Ils ont trop peur de prendre parti sur quoi que ce soit, et surtout sur un sujet politique, la preuve avec le GamerGate. Sauf que les attaques actuelles contre le JV font partie d'une stratégie politique (absoudre les armes à feu et détourner l'attention) mise en oeuvre par un courant politique particulier (la droite pro-Trump et pro-NRA). En tout cas, c'est ce que j'ai compris de l'article.

Par contre, je n'arrive pas encore à m'affoler parce que le coup d'une chaîne de magasins qui arrête de vendre tel genre de jeux ou de faire de la pub dessus, je l'ai déjà vu plusieurs fois. En fait, c'est un grand classique post-tuerie, déjà vu par exemple après le massacre perpétré par Anders Breivik à Utoeya en 2011. Après une fusillade de ce genre, il y a une crispation ou un risque de crispation qui concerne tout ce qui peut rappeler cette fusillade. Donc les personnes impliquées dans la création et la commercialisation d'oeuvres susceptibles d'engendrer cette crispation vont être tentées de faire profil bas, le temps que le deuil se fasse. Je ne sais pas si c'est bien ou mal, mais en tout cas c'est prévisible, et pour les jeux vidéo, c'est assez courant (j'ai mentionné la Suède, mais ils font la même chose en Allemagne et aux US).

On peut rapprocher ce réflexe des interrogations personnelles des joueurs après qu'une tuerie surgit près de chez eux. Par exemple, après le Bataclan en 2015, il y a eu des témoignages en France comme quoi certains pratiquants de FPS à la Call Of n'arrivaient plus à prendre autant de plaisir qu'avant, parce que c'était une trivialisation de choses qui venaient de se produire presque sous leurs yeux. Dans mon cas, je devais aller voir le dernier Hunger Games le jour d'après avec ma chérie, on a plutôt décidé de rester chez nous avec un Disney. Par contre on s'est fait le Hunger Games en question le lendemain (et je n'ai pas eu de problème à continuer ma partie de Witcher 3).

Oscar a écrit:Et, vraiment, tu comprends pas. Au-delà de son racisme et de tous les problèmes de sa politique, je pensais que, sorti des tarés de Fox News & co, y avait au moins une forme de consensus sur le fait que Trump est un demeuré qui dit sans arrêt de la merde, mais en fin de compte non, ses propos parviennent à avoir un tel écho ?


En fait, c'est Fox News qui a eu un écho pendant plus de 20 ans qu'on aurait tort de sous-estimer (cf. la série The Loudest Voice avec Russell Crowe). J'ai lu sur Twitter une phrase qui à mon avis résume bien le truc : "Fox News did to our parents what they thought video games would do to us". Et puis, il y a la haine du camp d'en face qui peut s'avérer tellement forte qu'on est prêt à suivre n'importe quelle personne qui saura encourager cette haine. J'ai vu ça avec le GamerGate, quand tous ces types étaient prêts à tourner le dos à des sites qui les ont toujours informés et défendus (GamePolitics, par exemple) pour aller suivre des hurluberlus qui, soit les ignoraient complètement (Christina Hoff Sommers), soit leur avait crachés dessus juste avant (Milo Yiannopoulos).

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 10 Aoû 2019, 08:39
par cKei
On peut rapprocher ce réflexe des interrogations personnelles des joueurs après qu'une tuerie surgit près de chez eux. Par exemple, après le Bataclan en 2015, il y a eu des témoignages en France comme quoi certains pratiquants de FPS à la Call Of n'arrivaient plus à prendre autant de plaisir qu'avant, parce que c'était une trivialisation de choses qui venaient de se produire presque sous leurs yeux. Dans mon cas, je devais aller voir le dernier Hunger Games le jour d'après avec ma chérie, on a plutôt décidé de rester chez nous avec un Disney. Par contre on s'est fait le Hunger Games en question le lendemain (et je n'ai pas eu de problème à continuer ma partie de Witcher 3).

Sur ce point c'est pareil pour tout, les films de catastrophe aérienne annulés après le 11 septembre 2001, la série Fire Force repoussée suite à l'incendie de KyoAni, ... On évite de sortir des choses trop proches dans leur esthétique ou leurs mécaniques.
C'est non seulement une question de décence mais aussi logique d'un point de vue communication, et il y a une sorte de dégout normal d'images qui peuvent rappeler une tragédie pendant une courte période, surtout quand en parallèle les médias te retransmettent h24 des images ou des gens effondrés.

Après ça revient, et sur les articles dont tu parlais post-bataclan j'avais lu aussi des témoignages de rescapés que les jeux de tir avaient aidé. c'était très variable en fonction des individus.

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 11 Aoû 2019, 14:47
par Zure
Shane_Fenton a écrit:En fait, c'est Fox News qui a eu un écho pendant plus de 20 ans qu'on aurait tort de sous-estimer (cf. la série The Loudest Voice avec Russell Crowe). J'ai lu sur Twitter une phrase qui à mon avis résume bien le truc : "Fox News did to our parents what they thought video games would do to us". Et puis, il y a la haine du camp d'en face qui peut s'avérer tellement forte qu'on est prêt à suivre n'importe quelle personne qui saura encourager cette haine. J'ai vu ça avec le GamerGate, quand tous ces types étaient prêts à tourner le dos à des sites qui les ont toujours informés et défendus (GamePolitics, par exemple) pour aller suivre des hurluberlus qui, soit les ignoraient complètement (Christina Hoff Sommers), soit leur avait crachés dessus juste avant (Milo Yiannopoulos).


C'est un peu plus compliqué que ça hein parce que dans le JV le truc est ultra binaire et genre t'es un fasciste simplement parce que tu émets des réserves sur des personnes spécifiques alors qu'il est parfaitement légitime de remettre en cause des personnes comme Sarkeesian considérant surtout qu'elles sont remises en cause elles-mêmes par des femmes qui écrivent ou travaillent dans le JV comme Sophia Narwitz par exemple ou que tu as des personnes comme Amy Hennig (of all people) qui s'est faite crucifier par les mêmes SJW qui l'encensaient lorsqu'elle bossait chez ND. Et quand tu sais que Sarkeesian fait quasiment du porte à porte pour métastaser ses idées auprès des pro de l'industrie, on dirait un témoin de Jéhovah. Please. Tu peux tout à fait être sympathisant de causes féministes et ne pas adhérer au féminisme ultra orienté de Sarkeesian qui rejette des segments entier de femmes simplement parce qu'elles ont le malheur de ne pas être comme elle et qui veut déterminer toute seule ce qui est bien ou mal.

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 22 Aoû 2019, 14:04
par Shane_Fenton
Le mois dernier, la VDVC ("Verband für Deutschlands Video- und Computerspieler"), une association allemande de joueurs, fête ses 10 ans : https://vdvc.de/blog/2019/07/28/10-jaeh ... oritaeten/

Elle a été fondée dans le but de faire entendre la voix des gamers allemands dans les médias, notamment pendant les périodes de tueries de masse et de débats sur les jeux violents ("killerspiele"). Sur ce point, elle a atteint son objectif puisque cette parodie de débat s'est envolée. Un autre objectif était d'adoucir les règlementations très strictes sur la vente de jeux vidéo, notamment le système de mise à l'index des oeuvres jugées "dangereuses pour la jeuness". Là encore, l'objectif a été plus moins atteint dans le sens où la loi est toujours là, mais les critères d'indexation se sont relâchés. Pour le reste, les membres souffrent d'un manque de temps et de motivation, sans parler des autres causes qui les préoccupent (du genre, l'aggravation de la situation politique et écologique dans le monde). Sur ce point, je ne peux pas leur en vouloir.

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 24 Aoû 2019, 15:38
par Oscar
En rangeant mes dossiers, je suis retombé sur cette citation de Julien Bardakoff, ancien traducteur de chez Nintendo France qui a notamment établi les noms français des premiers Pokémon, et ça m'a fait rire.

Ok, Canarticho ça veut rien dire. Mais en japonais, Kamonegi vient de kamo (canard) et negi (une sorte d’oignon). C’est un Pokémon faible car c’est aussi une expression qui évoque une personne qui se jette dans la gueule du loup… Allez traduire tout ça… Donc je me suis dit Canard, artichaut, Canarticho. Comme c’est très con, ça va marcher. Pareil pour Tadmorv et Grotadmorv. En japonais, ça vient de deux onomatopées qui évoquent le bruit que fait un doigt qui essaye de toucher un truc qui colle, comme un chewing gum. J’ai vu le visuel, ça ressemblait à un tas de morve. Y’a pas de grande recherche j’avoue, mais j’ai reçu une lettre de plainte de Famille de France pour celui-là.

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 26 Aoû 2019, 12:27
par Shane_Fenton
C'est là où je me dis qu'il manque VRAIMENT une rétrospective complète et exhaustive de "l'affaire Familles de France", avec témoignages des protagonistes et documents d'époque.

Certes, deux auteurs s'y sont collés un peu : Olivier Mauco dans Jeux vidéo : hors de contrôle et mon comparse Benjamin Berget dans L'histoire des jeux vidéo polémiques volume 1. Et c'est du bon travail... pour des essayistes amateurs. Et c'est justement ça le problème, malgré toute la sympathie que j'ai pour l'un et pour l'autre : ça reste du travail d'amateur, de seconde main (et soit dit en passant, moi aussi je reste au niveau "travail d'amateur"). Ce n'est pas du travail de journaliste du calibre de Sop ou Corentin Lamy. Et à mon avis, ça manque terriblement. Parce que tout de même, Familles de France, c'était il y a 20 ans exactement, donc l'anniversaire à chiffre rond, c'est une première justification. Et puis surtout, surtout, ça a eu des conséquences complètement inimaginables aujourd'hui : des chaînes de magasins traînées en justice, des jeux retirés des rayons ou vendus sous cloche, une tentative d'instaurer une commission de contrôle (la "commission cassette") comme pour les bandes dessinées, un lynchage médiatique... tout ça sans le prétexte d'une tuerie de masse (c'était quelques mois avant Columbine), uniquement parce qu'une personne (Dominique Marcilhacy, ex-présidente de FdF) avait lu un article dans le Figaro. Et elle a porté l'affaire pratiquement à elle toute seule, même si elle a eu pendant un temps le soutien de son assoce avant de s'en faire virer.

Pour en revenir au "travail d'amateur", j'ai suivi un peu le travail de Benjamin Berget et je lui ai même fourni quelques documents, donc je sais qu'il n'avait pas d'autre corpus que des articles et coupures de presse (généraliste et spécialisée) de l'époque, ainsi que des témoignages épars sur le Web. Olivier, à mon avis, n'est pas allé beaucoup plus loin, vu qu'il cite beaucoup les mêmes sources. Ce qui veut dire qu'on passe à côté de témoignages et d'anecdotes comme celle relatée dans le précédent post. Autre chose qui me chagrine : apparemment, personne n'a conservé le communiqué de presse de Familles de France, faxé à toutes les rédactions, qui a déclenché l'affaire vu qu'il a été repris sans recul par presque toute la presse généraliste. J'avais demandé à un co-fondateur de Canard PC qui avait travaillé à Joystick à l'époque (Ivan Gaudé, je crois, à moins que ce soit Jérôme Darnaudet), et il ne s'en souvenait plus.

Bref, j'aimerais beaucoup qu'un journaliste, un professionnel, marque le coup et fasse une rétrospective "spécial 20ème anniversaire", mais avec un vrai travail de journaliste derrière. Qu'on aille au-delà des articles d'époque (désormais assez faciles à retrouver et à compiler, après tout même moi j'avais réussi à le faire en traînant sur Abandonware Magazine et dans le service "archives de presse" de deux bibliothèques) et qu'on aille interroger les acteurs majeurs de l'époque. En particulier Dominique Marcilhacy, qui est le pilier central de l'affaire...

D'ailleurs, puisqu'on en parle, j'avais donné le mail de Miss Marcilhacy à Benjamin (je l'avais récupéré en fouinant sur le Net), et je m'en veux un peu, parce que quand j'ai lu leurs échanges de mails (qu'il m'a transmis un peu plus tard), j'ai vu à quel point elle lui en avait fait baver. Avec elle, aucun compromis possible, aucune concession, et elle est ultra-procédurière. Du genre, elle daignait accorder une interview, mais seulement à condition qu'il s'engage par contrat à ne pas émettre la moindre critique contre elle sous peine de devoir débourser 5000€ ! (j'ai halluciné quand il m'a montré ça) Bref, ça n'a rien donné. Et c'est dommage, parce que je le répète, c'est à elle qu'on doit tout ce pataquès, c'est donc elle qu'il faudrait interroger en premier, et à ma connaissance personne ne s'y est collé.

Re: Shane Fenton's Media Research Center

MessagePublié: 27 Aoû 2019, 10:46
par Oscar
Uh, c'est les 20 ans ? C'est quoi la date anniversaire exactement ?

(mon agenda surchargé ne te remercie pas)