Shane Fenton's Media Research Center

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar Shane_Fenton » 27 Nov 2012, 17:02

Pierre a écrit:J'ai envie de foutre dans un mixer tous mes contacts FB qui postent ce lien. ON. S'EN. BRANLE.

Pour la peine j'ai linké ton excellent article ^^


Merki !

D'ailleurs, je suis tenté de poster une brève sur Gaming Since (ou MF ?) où il n'y aurait que l'une de ces images :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Laquelle vous préférez ?
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4278
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar sop » 27 Nov 2012, 17:25

Je plussoie avec Pierre. Y a sûrement plus intéressant à lire et linker.

@Shane : toutes.
Avatar de l’utilisateur
sop
 
Messages: 2379
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 17:24

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar Martin » 27 Nov 2012, 17:41

Pas dans la ligne chez nous mais :lol:
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12986
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar Barbo » 27 Nov 2012, 20:33

Il manque la jaquette de l'album des Sex Beadochons.
Small minds discuss people, average minds discuss events, and great minds discuss ideas. Which one are you ?
Avatar de l’utilisateur
Barbo
 
Messages: 1418
Inscrit le: 04 Oct 2010, 14:17
Localisation: Brest

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar Shane_Fenton » 27 Nov 2012, 22:36

Mince, Gameblog m'a pris de court.

GameBlog a écrit:Alors que dire ? Il s'agit d'un point de vue et sans doute de rien de plus, certains le trouveront probablement erroné et pointeront l'absence totale de raisonnement ou de documentation sérieuse pour soutenir le propos lui-même plus que léger, alors que les autres l'applaudiront à la faveur de leurs propres préjugés, tandis que les derniers probablement les plus sages, n'y porteront pas d'attention, le rangeant d'office dans la case "redite".


Si même eux considèrent qu'on n'en a rien à battre, je ne vois pas ce que je pourrais ajouter. Tant mieux.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4278
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar BigBossFF » 27 Nov 2012, 23:19

Aux Etats Unis aussi, ils s'en foutaient, jusqu'au jour ou Jack Thompson s'est mis à harceler tout le milieu américain du JV, en sus de sa croisade envers le média. Par conséquent, la seule question légitime que l'on doit se poser est la suivante : est-ce que les enfants de Christine Boutin où bien de Philippe de Villiers font des études de droit ?

J'ai vérifié. A priori, non. Mais certains d'entre eux sont encore très jeunes.

Pour l'instant, on peut dormir sereinement. Pour l'instant... :D
Mon blog vidéoludique : http://experiencesvideoludiques.com/
Avatar de l’utilisateur
BigBossFF
 
Messages: 102
Inscrit le: 25 Avr 2012, 02:40

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar Shane_Fenton » 27 Nov 2012, 23:38

BigBossFF a écrit:Aux Etats Unis aussi, ils s'en foutaient, jusqu'au jour ou Jack Thompson s'est mis à harceler tout le milieu américain du JV, en sus de sa croisade envers le média.


Avec quelques différences, quand même :

1/ Aujourd'hui, on peut se permettre de s'en foutre. Entre autres, parce que la presse généraliste compte quand même pas mal de connoisseurs qui peuvent faire contrepoids (cf. Guilloteau et Woitier au Figaro, Coville au Monde, + quelques merlans comme Pierre ou Sop, mais je ne me rappelle jamais où ils crèchent).

2/ Jack Thompson était avocat. Il n'a pas commencé sa carrière par de simples diatribes, mais par des procès de masse, et pendant des années, il n'a eu aucun contradicteur en face de lui.

3/ Aujourd'hui, il est tellement carbonisé que son nom est devenu une insulte... jusque chez les détracteurs de la violence des jeux vidéo (exemple : pour disqualifier Christopher Ferguson, Craig Anderson l'a comparé à Jack... dit comme ça, on dirait les Dallas).

D'ailleurs, puisqu'on parle de Jack, son fils a eu 20 ans cette année, mais je ne sais pas quelles études il fait.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4278
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar BigBossFF » 28 Nov 2012, 02:55

Je pense que le point de vue "après tout, on s'en fout, le jeu vidéo fait son chemin, et on emmerde les détracteurs", bien qu'assez légitime, et plutôt partagé en ce qui me concerne, reste un point de vue très franco-français. En France, on a la chance d'avoir un accès libre et total à tout ce que la production vidéoludique peut nous offrir. Et malgré le discours paternaliste de certains politiques (Nadine, si tu me lis, saches que tu mérites amplement quelques coups de badine...), au final, nous pouvons consommer le JV comme des adultes responsables, et non des adultes sous tutelle.

Dans d'autres pays, le combat n'est pas gagné. Et même, il a été perdu il y a bien longtemps. En Australie, à peu près tout ce qui est du PEGI 18 chez nous est purement et simplement interdit là bas. En Allemagne, ça sort, mais seulement avec une censure assez pointilleuse. Or, leur combat, c'est le mien aussi. Si leur liberté est entravé, par empathie, je considère que la mienne est atteinte.

Après, on peut parfaitement avoir un point de vue individualiste, et considérer que si c'est gagné chez nous, alors la situation est satisfaisante. Mais, chez nous justement, le combat est t-il définitivement gagné ? Oui mais... pas définitivement. Aux Etats Unis, au fond, Jack Thompson peut toujours faire ce qu'il veut, au final, la production vidéoludique est protégée par le premier amendement (liberté d'expression). Mais en France, pour imposer une régulation plus poussée du jeu vidéo, voire une censure partielle, un simple revirement législatif suffirait. Un fait divers très médiatique, un emballement politique derrière, ou bien, l'arrivée au pouvoir de factions politiques très conservatrices (UMP 2017 ?) et hop, c'est fait ! Et en ces temps de crise économique, les valeurs conservatrices sont toujours à la mode.

Les mentalités évoluent. Le jeu vidéo est mieux vu aujourd'hui qu'il y a dix ans. Aucun doute là dessus. Mais je crois qu'on oublie souvent l'ampleur des efforts qu'il a fallu pour en arriver là, et que l'on sous estime grandement la force du fait divers, qui peut vite se transformer en fait de société, et qui en quelques semaines, peut très bien annihiler dix ans d'efforts. Le jeu vidéo, c'est un domaine qui reste assez insignifiant au regard de certaines lames de fond.

Maintenant, oui, l’article du Point incriminé est assez insignifiant. Mais il ne l'est qu'au regard du joueur averti, qui reste très minoritaire. Or, cet article s'adresse plutôt à ceux qui ne jouent pas, et qui n'ont pas, a priori, d'avis sur le bouzin. Ces gens là (ils sont plutôt vieux, et ils votent, surement même beaucoup plus que le gamer moyen, relativement jeune, et moins intéressé par la chose politique), ils peuvent parfaitement être convaincus par un article écrit par une incompétente de 74 ans, et qui ferait mieux de partir à la retraite. D'un, car tout est affaire de référentiel, et un ignare peut parfaitement convaincre un auditoire plus ignare encore ; de deux, parce que cette journaliste ressemble sociologiquement à son auditoire, ce qui n'arrange rien pour ce qui est de l'exercice critique de ce dernier. On est plus facilement convaincu par ses semblables. Et les élites de notre pays ne sont pas nos (nous, joueurs) semblables.

Cet article est insignifiant par son contenu, et dangereux par son contexte. Peu importe qu'on me menace avec un cure-dents : si dans mon dos, à bonne distance, les fusils pointent, alors il est hors de question que je baisse la garde.

N.B : c'était le pavé OSEF de la soirée. Désolé. :D
Mon blog vidéoludique : http://experiencesvideoludiques.com/
Avatar de l’utilisateur
BigBossFF
 
Messages: 102
Inscrit le: 25 Avr 2012, 02:40

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar JiPé » 28 Nov 2012, 13:17

@si fait un article sur le "Doritosgate" et parle de Merlanfrit... la classe :)
Avatar de l’utilisateur
JiPé
 
Messages: 558
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 17:01
Localisation: Valence

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar Sachka » 28 Nov 2012, 13:47

Ah zut c'est réservé aux abonnés :)
Avatar de l’utilisateur
Sachka
 
Messages: 4366
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 23:19
Localisation: Lyon

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar sop » 28 Nov 2012, 20:39

BigBossFF a écrit:Je pense que le point de vue "après tout, on s'en fout, le jeu vidéo fait son chemin, et on emmerde les détracteurs", bien qu'assez légitime, et plutôt partagé en ce qui me concerne, reste un point de vue très franco-français.


Non. Et d'un le discours n'a rien de légitime, s'il s'agit d'opiner naïvement du chapeau quand le jeu le plus vendu de l'année, un FPS militaire, a comme visage public et consultant un des bellicistes les plus ultra des administrations Reagon et Bush, Oliver North.


Par ailleurs si cet article fait 1993 et s'il est aujourd'hui si isolé, c'est pour une bête raison générationnelle, qui n'a rien de franco-français : le jeu vidéo est apparu dans les années 70, s'est démocratisé dans les années 80. Les journalistes nés à partir des années 80 ont juste une familiarité avec l'objet qui fait qu'ils ne peuvent pas y plaquer des fantasmes délirants. C'est la différence avec 1993, où les journalistes étaient nés dans les années 50 à 70. Et sans vouloir faire déshonneur à la dame, elle n'a pas l'âge pour parler de jeu vidéo, tout comme je serais probablement illégitime pour parler de Skylanders. C'est aussi pourquoi ce débat est juste con. Cette dame va contre le vent. Le jeu vidéo n'a plus de détracteurs, à part deux-trois bédouins mal renseignés et surmédiatisés. Le problème de fond, c'est qu'il y a dans la communauté des joueurs un goût de la persécution. Mais faut se réveiller, on est en 2012, tout le monde a bien compris que le JV était juste un loisir comme un autre, une économie à défendre, avec des bons jeux et des mauvais, des titres stimulants et d'autres lobotomisants. Bref. Elle n'existe pas. OSEF, putain.

Edit :

Tiens, sur France Inter, itw de Florent Gorges qui explique avec énormément de pédagogie les raisons du succès de Nintendo. Ca change des sempiternelles et idiotes comparaisons avec les smartphones.
Avatar de l’utilisateur
sop
 
Messages: 2379
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 17:24

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar Pierre » 29 Nov 2012, 00:00

Par ailleurs si cet article fait 1993 et s'il est aujourd'hui si isolé, c'est pour une bête raison générationnelle, qui n'a rien de franco-français : le jeu vidéo est apparu dans les années 70, s'est démocratisé dans les années 80. Les journalistes nés à partir des années 80 ont juste une familiarité avec l'objet qui fait qu'ils ne peuvent pas y plaquer des fantasmes délirants. C'est la différence avec 1993, où les journalistes étaient nés dans les années 50 à 70. Et sans vouloir faire déshonneur à la dame, elle n'a pas l'âge pour parler de jeu vidéo, tout comme je serais probablement illégitime pour parler de Skylanders. C'est aussi pourquoi ce débat est juste con. Cette dame va contre le vent. Le jeu vidéo n'a plus de détracteurs, à part deux-trois bédouins mal renseignés et surmédiatisés. Le problème de fond, c'est qu'il y a dans la communauté des joueurs un goût de la persécution. Mais faut se réveiller, on est en 2012, tout le monde a bien compris que le JV était juste un loisir comme un autre, une économie à défendre, avec des bons jeux et des mauvais, des titres stimulants et d'autres lobotomisants. Bref. Elle n'existe pas. OSEF, putain.


Tout. Est. Dit.
Avatar de l’utilisateur
Pierre
 
Messages: 3063
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 18:41

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar BigBossFF » 29 Nov 2012, 00:04

Je m’aperçois que tes deux paragraphes sont un peu contradictoires, tout comme ma phrase que tu quote est un peu contradictoire avec le reste de mon discours, car sortie de son contexte, et amplifiée. Du coup, je ne sais pas trop quelle est ta position, tout comme je ne sais pas de quelle manière peut être interprétée la mienne...

Au fond, là ou on se rejoindra peut-être, c'est sur la victimisation des joueurs, effectivement bien trop prononcée. En effet, le jeu vidéo n'est plus du tout victime (en France, mais pas forcément ailleurs) de l'amalgame permanent entre JV et violence. Je le dis clairement dans mon précédent post. Il est simplement victime de son manque de reconnaissance culturelle. Et ça, c'est plus de la faute des joueurs que des journalistes. Joueurs qui devraient vraiment se remettre en question et promouvoir les jeux les plus innovants, plutôt que les blockblusters "pan pan boum boum". Et je ne dis pas là qu'il faut arrêter d'acheter ces derniers, hein. Le jeu vidéo comme simple loisir, c'est bien. En revanche, le jeu vidéo à vocation uniquement ludique, en dehors de tout autre objet, là, j'adhère moins. Donc, oui, le joueur doit arrêter de se victimiser, de croire que le monde entier est contre lui, et promouvoir plus efficacement sa passion.

J'ajouterai quand même deux choses - et je dis clairement la première dans mon précédent post, tu es peut-être passé à coté :

- le joueur n'est pas persécuté en France. Donc, ouais, en France, OSEF. Mais il l'est en Allemagne, en Australie, en Chine, etc... donc, le "OSEF" est un concept uniquement franco-français. Ou plutôt, "franco-pas mal de pays", mais certainement pas universel. (et par conséquent, "l'argument générationnel" n'explique que partiellement la situation, en Allemagne aussi, ils ont des journalistes de moins de 70 ans...)

- l'article du Point n'est pas un article isolé. Ce genre de débat revient tous les mois sur les médias JV. Parce que il ne se passe pas un mois ou un journaliste ou quelqu'un appartenant aux élites" sort une saillie sur le JV. Je ne vais même pas me faire chier à faire une liste, hein... Mais ça arrive tout le temps. Tout comme il est vrai, évidement, qu'aujourd'hui, ces points de vue sont minoritaires, contrairement à il y a 15 ans. Donc, oui, quelque part, OSEF, il n'y a pas besoin de contre-attaquer ces personnes. Elles comptent pour quantité négligeable. Néanmoins, à la défiance, à succédé l'indifférence. Et je ne suis pas du genre à me contenter de cette indifférence. Car c'est celle-ci qui fait qu'aujourd'hui, le jeu vidéo est (relativement) ignoré des pouvoirs publics, au point que la filière jeu vidéo française est au final un peu boiteuse. C'est cette même indifférence qui fait que le joueur revendiquant la vocation culturelle du jeu vidéo, tout comme la considération de celui-ci en tant qu'objet d'étude (sans nier sa revendication ludique, j'insiste bien sur ce point) est assuré de passer pour un con sur la grande majorité des forums JV de France, tout comme il passera pour un con s'il souhaite lui-même, dans un cadre associatif, promouvoir le JV auprès des pouvoirs publics.

Le combat continue. Il a simplement changé de nature. On ne se bat plus contre Nadine Morano, ou bien encore Jack Thompson, mais plutôt contre "Kevin Tru3 H4RDC0R3 G4M3R" (pas en tant qu'individualité, mais plutôt le comportement de masse) et la rigidité des pouvoirs publics. Et la presse, généraliste ou spécialisée, même si elle a bien évidemment évoluée (et dans le bon sens, quoi, je dois bien le reconnaître ! :D) ces 15 dernières années, demeure néanmoins bien en retard par rapport aux aspirations légitimes de l'ensemble des acteurs du jeu vidéo. Autrement dit, la position absolue de la presse à évoluée, mais le décalage relatif entre celle-ci, et l'objet traité (le jeu vidéo) reste à peu près constant.

La presse n'a pas rattrapé son retard sur l'objet qu'elle traite ; elle a simplement rattrapé son retard sur... elle-même.
Mon blog vidéoludique : http://experiencesvideoludiques.com/
Avatar de l’utilisateur
BigBossFF
 
Messages: 102
Inscrit le: 25 Avr 2012, 02:40

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar Martin » 29 Nov 2012, 00:09

BigBoss je te jure que si même Shane s'en fout, c'est tout de même un signe. :lol:

Après Le Point, une vieille, tout ça, bon Le Point quoi.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12986
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar BigBossFF » 29 Nov 2012, 00:12

Ce que je précise dans mon dernier post, que tu n'as probablement pas eu le temps de lire. ;)

Mais, juste au cas ou, je vais encore me répéter : le Point, OSEF. Et pas que pour ses articles JV en plus... :lol:

Le contexte, lui, reste intéressant. C'est du contexte dont je parle. Le contexte le mérite.
Mon blog vidéoludique : http://experiencesvideoludiques.com/
Avatar de l’utilisateur
BigBossFF
 
Messages: 102
Inscrit le: 25 Avr 2012, 02:40

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar Shane_Fenton » 29 Nov 2012, 00:12

Préambule : 'tain, vous n'attendez même pas que j'aie fini mon pavé, et vous balancez 3-4 messages ! Bon tant pis, je les lirai plus tard.

@BigBossFF :
La situation est effectivement meilleure en France qu'en Allemagne ou en Australie, et tu as raison de souligner que ce n'est pas une raison pour être indifférent au sort de nos voisins. Cela dit, il est prématuré de parler de "combat perdu", parce que c'est le contraire qui est en train de se produire.

Tout d'abord, l'Australie va enfin se doter d'une classification "18+", et de toute manière, son absence n'a jamais empêché des jeux comme GTA de débarquer chez les kangourous (il leur suffisait d'édulcorer un ou deux trucs). Ensuite, l'Allemagne est soumise à "l'indexation", ce qui veut dire qu'un jeu indexé reste théoriquement autorisé à la vente aux adultes, mais interdit d'affichage et de publicité pour ne pas attirer l'attention des mineurs. En gros, c'est une demi-interdiction, voire une "interdiction aux 3/4". Cela dit, les critères d'indexation semblent s'être assouplis ces temps-ci. De plus, même dans ce pays où une partie de la classe politique est violemment opposée aux "killerspiele", ceux-ci sont de mieux en mieux acceptés, au point que l'un d'entre eux, Crysis 2, a été nominé "jeu de l'année" au cours d'une cérémonie sponsorisée par le Ministère de la Culture (une seule personne a gueulé, et elle s'est faite ridiculiser par la presse généraliste. Par ailleurs, une LAN a été organisée pour les députés au Bundestag par l'une d'entre elles, Dorothée Bär (qui était mon tout premier avatar en ces lieux). Bien sûr, il y a encore des détracteurs, mais ils sont de plus en plus marginalisés.

Ensuite, je pense que tu surestimes l'importance du "qu'en dira-ton ?". Bien sûr, des gens seront d'accord avec Claire Gallois, et pas seulement dans les rangs des "conservateurs" (ce qu'elle n'est pas d'ailleurs, et puis le jeu vidéo a des soutiens aussi à droite, cf. Patrice Martin-Lalande). Et alors ? Est-ce que ce torchon, ou un fait divers, va vraiment les inciter à se regrouper et se mobiliser pour interdire les jeux qu'ils n'aiment pas ? Même Breivik n'a pas suffi, alors que c'était le criminel le plus "compromettant". Compare la situation mondiale du jeu vidéo depuis la tuerie de Norvège (aucun projet de loi, aucune demande d'interdiction suffisamment audible, une poignée d'éditos, quelques jeux retirés des rayons d'une enseigne locale... et c'est tout), avec ce qui est arrivé à Richard Millet pour ses 18 pages "d'éloge littéraire".

Comme l'a dit Sop, le jeu vidéo n'a plus de "vrais" détracteurs, et Claire Gallois en tant que telle n'existe pratiquement pas. Tout au plus, son article mérite de passer à la postérité comme étant l'un des trois plus nuls jamais écrits en langue française sur (et contre) le jeu vidéo, au côté de "Il faut détester les jeux vidéo" de Jean-Claude Jaillette (Marianne, décembre 1998) et de "Vidéo Drogue" de Claude Sarraute (Le Monde, 27 février 1993). La "communauté" n'avait pas besoin de sonner le tocsin contre elle, et sa réaction est plus embarrassante qu'autre chose.

Finalement, ce n'est pas au jeu vidéo que Madame Gallois va nuire : c'est à la critique vidéoludique. C'est d'ailleurs le seul point sur lequel je ne m'en fous pas. A cause d'elle, tous ceux qui ont des objections, souvent légitimes, contre certains jeux "borderline" (soit par leur contenu, soit par leur idéologie ou leur marketing), ou contre leur accessibilité aux mineurs, ou encore contre le temps excessif passé devant l'écran, risquent de passer pour des charlots. Quelles que soient leurs objections, quel qu'en soit l'auteur, même si celui-ci est bien établi (comme Sop). Et leurs opinions vont être rabaissées et caricaturées de manière définitive, avec des remarques du genre "ah oui, vous êtes en train de dire qu'on va tous devenir des tueurs psychopathes, comme la Dame ? Sauf que c'est curieux, mais moi, je joue depuis l'âge de 5 ans et pourtant, je n'ai pas fait de mal à une mouche, alors vous voyez, hein". On me dira qu'on n'a pas attendu son torchon pour se coltiner ces remarques à la con. Même Adrien Guilloteau, pourtant journaliste spé, y a eu droit. Mais là, la mentalité de forteresse assiégée et le braquage communautariste vont faire un bond de géant. Quand 20Minutes affirme que Claire Gallois a "relancé le débat", je me marre : elle a plutôt achevé ce qui restait de débat.

Bon, on parle d'autre chose ? Ce pruneau désséché m'a déjà fait perdre trop de temps.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4278
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar Martin » 29 Nov 2012, 00:24

Et là tu tiens un papier Shane. :=)
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12986
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar Shane_Fenton » 29 Nov 2012, 00:27

Martin a écrit:Et là tu tiens un papier Shane. :=)


NAAAAAAAN J'VEUX PAAAAS, J'VEUX PAAAAAS !

... ou alors, à la rigueur, juste pour le dernier paragraphe, qui est le seul point où je pourrais dire quelque chose d'original. En résumé : les détracteurs cons et les défenseurs cons sont les deux faces d'une même pièce, dans le sens où ils ne font vraiment du mal qu'à leur propre camp, et qu'ils annihilent toute chance d'avoir un débat sain sur les aspects problématiques du jeu vidéo.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4278
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar Martin » 29 Nov 2012, 00:29

Oui le dernier paragraphe est très bien.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12986
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Observatoire de la presse vidéoludique

Messagepar BigBossFF » 29 Nov 2012, 00:36

Shane_Fenton a écrit:
Martin a écrit:Et là tu tiens un papier Shane. :=)


NAAAAAAAN J'VEUX PAAAAS, J'VEUX PAAAAAS !

... ou alors, à la rigueur, juste pour le dernier paragraphe, qui est le seul point où je pourrais dire quelque chose d'original. En résumé : les détracteurs cons et les défenseurs cons sont les deux faces d'une même pièce, dans le sens où ils ne font vraiment du mal qu'à leur propre camp, et qu'ils annihilent toute chance d'avoir un débat sain sur les aspects problématiques du jeu vidéo.


Ah, oui, tiens : +1. J'ai limite plus honte de ceux qui essaient de défendre le JV que ce ceux qui essaient de le dégommer. Les premiers sont en effet plus nombreux et plus caricaturaux que les seconds. A les entendre (et je vais moi-même être caricatural tant qu'à faire), la violence dans le JV n'existe pas, GTA, c'est bien pour le p'tit frère de 5 ans, et Call of Duty, c'est un jeu dénué d'idéologie.
Dernière édition par BigBossFF le 29 Nov 2012, 00:37, édité 1 fois au total.
Mon blog vidéoludique : http://experiencesvideoludiques.com/
Avatar de l’utilisateur
BigBossFF
 
Messages: 102
Inscrit le: 25 Avr 2012, 02:40

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 13 invités