Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar Zure » 19 Avr 2019, 14:18

ça ne se résume pas à des jeux à la Sekiro les problèmes de la presse, quasiment aucun jeu n'est testé en profondeur même les jeux courts comme Uncharted sont testés en mode Normal en traçant dans les niveaux. De toute manière, maintenant avec les Let's play, les Stream, etc. t'as plein de manières de te faire une opinion assez précise sur un jeu sans avoir besoin d'être éclairé par l'avis d'un journaliste pro. Pour Sekiro t'as ouatmille types qui l'ont streamé et tu te rends vite compte du genre de jeu que c'est en regardant 20 minutes du truc sauf si vraiment t'as découvert les JV avant hier. Après moi j'aime bien lire des impressions de jeu qui décrivent comment se passe une partie comme écrit Ckei ici plutôt que des tests qui ne m'intéressent plus du tout.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11812
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar Poisan » 19 Avr 2019, 16:27

Complètement d'accord. D'ailleurs je ne comprends pas pourquoi les éditeurs ne font pas tous les efforts du monde pour que les copies presse soient données 2 à 3 semaines avant la fin de NdA. En l'état, il n'y a plus aucun jeu qui est testé dans les conditions qu'il mérite. Ça pose de sérieux problèmes.

cKei a écrit:En fait passer le pont c'est possible, c'est même un prérequis pour une des fins. Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
Dans le NG je l'avais fait et j'avais glissé en allant contempler le pont détruit, et impossible de remonter ensuite. Par contre y'a rien derrière, juste quelques objets. :( C'est d'ailleurs très con en terme d'univers d'avoir un énorme pont qui ne mène sur rien.


Ah non, mais ça je sais, je l'ai fait en NG. En donnant du riz aux vieilles, j'ai été bien guidé. Supers découvertes d'ailleurs. Mais je me souvenais pas vraiment qu'on allait de l'autre côté du pont, juste en-dessous. Car en NG+ j'ai atteint cet endroit beaucoup plus tôt dans la partie, et le serpent n'y est pas tant que le pont n'est pas cassé. Dommage. Le fait de pouvoir utiliser le pouvoir subaquatique d'emblée en NG+ rendrait aussi les choses moins similaires et plus expérimentales.
Avatar de l’utilisateur
Poisan
 
Messages: 2887
Inscrit le: 23 Nov 2011, 12:12

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar cKei » 19 Avr 2019, 20:53

Le fait de pouvoir utiliser le pouvoir subaquatique d'emblée en NG+ rendrait aussi les choses moins similaires et plus expérimentales.

Complètement. C'est dommage ce côté scripté, ajouté au fait que finalement y'a peu de zones vraiment optionnelles ça donne une impression de guidage alors que le monde est plutôt ouvert dans sa progression; Mais tu dois tout explorer ou presque. D'ailleurs je me faisais la réflexion que même après 10 parties sur chaque Souls, tous platinés et 10 ans de pratique je continuais à systématiquement découvrir des trucs que je ne connaissais pas alors que dans Sekiro je pense que j'en ai fait le tour assez vite. Y'a pas tellement de choses cachées, et sur le NG+ à part la dernière perle, la quête d'Aneyama (que j'avais tué sans le vouloir dans mon premier run) et le truc du pont dont je parlais ci-dessus je n'ai rien trouvé de plus. Bon j'avais bien ratissé sur le NG aussi mais ça manque de secrets.

In other news j'ai terminé le NG+ cet après midi : fait le démon de haine pour récupérer le dernier lapis et boucler les prothèses, puis je me suis rendu devant le boss final que j'ai tué en un seul essai (contre les 20 du NG) :D Quand je disais que c'est de l'apprentissage, une fois que tu l'as bien en main ça va (presque tout seul).

D'ailleurs au final comme j'étais lancé j'ai démarré le NG+ et en une heure j'ai tué Genichiro tranquillou. Je vais tenter la fin Shura cette fois, ça devrait aller vite.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1863
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar cKei » 21 Avr 2019, 10:57

Bon j'ai fait la fin Shura en 5h, et encore j'ai pas mal pris mon temps pour terminer certains trucs et débloquer des skills. J'avais pas mal souligné l'abus de la technique Ichimonji Double mais alors c'est rien à côté de la Charge de L'ombre : utilisable à longue portée, gros dégats, stun brièvement sur quasi toute technique, et son amorce est exploitable même sans SP. :shock:

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


D'ailleurs ça m'a fait penser que plutôt qu'un easy mode idiot qui déséquilibrerait le jeu tel qu'il est conçu on pourrait facilement créer un arbre de compétence customisé visant à débloquer des techniques utiles plus rapidement pour ceux qui ont du mal. Pas forcément cette technique, qui casse un peu tous les boss, mais par exemple les passifs qui permettent de regen la vie à chaque exécution, ou celui qui augmente la durée d'effet des bonbons, le déblocage de SP supplémentaires ou la baisse de dégats de posture. Pour le coup ce sont des choses prévues par le jeu et ça demanderait un minimum de développement. Un peu comme le spherier expert de FFX permet de découvrir le jeu différemment sans le rendre plus facile pour autant.

Sur ce, il ne me reste plus que la fin "normale" à faire et toutes les techniques à débloquer. Mais comme je ne désespère pas d'avoir un dlc un jour et que j'ai pas envie de grinder comme un porc pour ce dernier trophée avant platine, je crois que je vais mettre Sekiro en pause et passer à un autre jeu. C'etait bien fun :D
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1863
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar Vinz » 22 Avr 2019, 10:01

Toujours en vadrouille, j'avance gentiment, en évitant les boss plus ou moins consciemment.

En effet, le jeu s'ouvre, et pas qu'à moitié :mrgreen:. Je suis presque complètement paumé. Je n'ai pas été plus loin dans Hirata (pas grand chose à y faire en dehors du boss et du mid-boss qui garde un objet sur une corniche), ni dans la prison, n'étant pas fan des niveaux dans le noir, et je n'ai pas eu le courage de me confronter au mid-boss du réservoir. Dans le sens opposé, je pense par contre que je suis presque allé trop loin, dans un niveau qui s'appelle La Vallée Engloutie (je crois). J'ai été jusqu'à un endroit gardé par des types avec des gros fusils. Pas forcément plus dur que certains trash mobs du château mais j'ai l'impression qu'il me reste encore pas mal d'endroits non visités à Ashina :
- une tour avec des samourais en bleu bien relous, avec deux embranchements possibles (vers le bas ou vers le haut).
- un embranchement dans le château qui n'a pas l'air de mener bien loin, juste avant la statue qui précède le chemin vers la vallée.

Ça fait pas mal (presque trop :mrgreen:) de possibilités. J'ai croisé un sacré paquet de portes verrouillées-d'un-seul-coté, ce qui me semble indiquer qu'il doit y avoir pas mal de raccourcis à découvrir....... ce qui m'a rappelé à quel point la découverte d'un raccourci dans un Soulborne pouvait être aussi gratifiante que la défaite d'un boss. Or, je ne ressens pas vraiment cet aspect dans Sekiro. Déjà parce que les checkpoints me paraissent beaucoup plus rapprochés, ensuite parce qu'il est relativement facile de rusher en évitant la grande majorité des combats une fois que tu as assimilé la topographie des lieux. Les grandes distances ne sont plus vraiment un obstacle, contrairement aux précédents FS, il n'y a vraiment que les boss (et dans une moindre mesure les mid-boss, mais ils sont généralement évitables) qui peuvent bloquer ta progression.

Bon j'espère que Martin ne va pas tarder à me rejoindre, j'ai un peu l'impression de faire un remake à moi tout seul du début de ce topic :D
Avatar de l’utilisateur
Vinz
Site Admin
 
Messages: 2150
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:38

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar cKei » 22 Avr 2019, 12:33

Euh y'a pas de niveau de la prison dans le jeu. Ou tu parles du donjon abandonné mais c'est juste un sous-terrain de 20m de longueur, ça aboutit assez vite à un grand niveau beaucoup plus éclairé (un des meilleurs du jeu imho) ;)

J'ai été jusqu'à un endroit gardé par des types avec des gros fusils.

Juste après l'idôle du Fort aux Canons tu as un mini-boss hyper formateur. Il risque de te défoncer la gueule :mrgreen: mais en fait il est très simple, suffit de bloquer son premier coup puis appuyer en rythme pour dévier le reste, ensuite il prend du recul et te fonce dessus, au moment où tu vois l'indication tu sautes et tu mets un coup, en général deux fois ça suffit à lui enlever une barre. même pas besoin d'attaquer, juste de gérer sa posture. Perso j'aurais voulu le faire plus tôt parce qu'il m'aurait beaucoup appris à jouer.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1863
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar Vinz » 22 Avr 2019, 12:39

cKei a écrit:Euh y'a pas de niveau de la prison dans le jeu. Ou tu parles du donjon abandonné mais c'est juste un sous-terrain de 20m de longueur, ça aboutit assez vite à un grand niveau beaucoup plus éclairé (un des meilleurs du jeu imho) ;) .


Oui je me suis arrêté quand j'ai vu une grosse lumière violette en contrebas, je me suis dit que ça ne présageait rien de bon, et j'étais encore en PTSD de madame Papillon :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Vinz
Site Admin
 
Messages: 2150
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:38

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar Poisan » 22 Avr 2019, 14:36

Non, t'as pas bien fouillé. Il y a une autre issue.
Avatar de l’utilisateur
Poisan
 
Messages: 2887
Inscrit le: 23 Nov 2011, 12:12

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar Vinz » 23 Avr 2019, 14:11

Poisan a écrit:Non, t'as pas bien fouillé.


J'ai surtout fui lâchement. :mrgreen:

Bon je crois que j'ai bien quadrillé la zone du château, j'ai déverrouillé la plupart des portes et... effectivement c'est assez peu gratifiant. En dehors de nous donner une idée plus concrète de la topologie des lieux, la plupart des raccourcis trouvés n'ont pas vraiment d'utilité pour faciliter la progression. Je ne sais pas si c'est seulement dû au placement beaucoup plus bienveillant des checkpoints, ou si le level-design est moins délicieusement torturé que celui d'un Bloodborne, mais pour le moment je suis moins impressionné par cet aspect. Peut-être que j'aurai une épiphanie lorsque j'aurai découvert plus de zones interconnectées, pour le moment, bon, c'est un gros château avec des portes verrouillées en sens unique.

Je ne pense pas qu'il me reste grand chose à faire au château, en dehors du boss du réservoir, du très gros boss sur le toit (out of my league je pense, même si j'ai été surpris de constater mon degré de résistance, peut-être que je m'améliore). J'ai buté le midboss ninja du dojo, qui permet d'accéder directement au boss, ce qui est plutôt rassurant pour ma santé mentale parce que l'autre chemin est assez long et qu'il faut affronter DEUX samourais bleus et TROIS ninjas foufous pour y accéder.

J'ai pu étrenner l'espèce d'ombrelle récupérée chez un marchand et.... hooooly shit le moins que l'on puisse dire c'est que c'est efficace. Le ninja du dojo n'a pas tenu bien longtemps. La fenêtre de parade est bien plus large que celle de l'épée (et j'ai l'impression que je subissais quand même des dégâts quand je bloquais ou parais avec le sabre). Je ne sais pas si l'ombrelle est aussi performante en ce qui concerne les autres boss / midboss mais c'est la première fois que j'envisage d'augmenter ma quantité max d'emblèmes spirituels.

J'ai vu lors d'un des messages d'aide de l'écran d'attente qu'Okami pouvait voir dans le noir. Je ne sais pas si c'est une technique à débloquer ou si c'est censé être le cas par défaut (ce que j'aurais du coup tendance à relativiser). La torche des Soulborne me manque parfois, même si je conçois que c'est difficilement compatible avec le combat au sabre.
Avatar de l’utilisateur
Vinz
Site Admin
 
Messages: 2150
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:38

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar cKei » 23 Avr 2019, 14:54

J'ai vu lors d'un des messages d'aide de l'écran d'attente qu'Okami pouvait voir dans le noir. Je ne sais pas si c'est une technique à débloquer ou si c'est censé être le cas par défau

C'est par défaut. En gros ça sert à rien mais tu mets une ou deux secondes lors des transitions de luminosité à bien y voir.

Je ne sais pas si c'est seulement dû au placement beaucoup plus bienveillant des checkpoints, ou si le level-design est moins délicieusement torturé que celui d'un Bloodborne

C'est surtout que le grappin permet d'accrocher directement les points en hauteur et donc de voler par dessus le level-design, celui-ci n'étant pas complètement intégré au nouveau déplacement. Concrètement dans le château tu as les deux portes principales qu'il faut ouvrir pour aller d'un côté ou de l'autre mais si tu passes par les toits t'en as pour 20s en évitant les ennemis pour te jeter dans le bassin ou redescendre vers le tombeau. Après y'a quelques caches mais rien d’extraordinaire.

J'ai surtout fui lâchement.

Encore une fois rien à craindre (sur le chemin principal, si j'ai bien lu tu es parti sur le côté vers un chemin quasi optionnel et c'est autrement plus compliqué), et ce niveau t'aidera bien à passer le boss du chateau. Qui n'est pas si difficile, juste pas évident de prime abord. mais c'est l'un des meilleurs du jeu pour ma part.

c'est la première fois que j'envisage d'augmenter ma quantité max d'emblèmes spirituels.

Attention, les augmentations se font de 1 en 1. A toi de voir si c'est rentable d'utiliser des points pour ça. Mais si tu as envie de te fixer sur l'ombrelle ça peut valoir le coup, perso j'ai pas spécialement utilisé cet outil dans ma partie et les shuriken/pétard n'utilisaient pas tellement d'emblèmes, du coup j'ai regretté après coup.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1863
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar Vinz » 23 Avr 2019, 15:13

cKei a écrit:Encore une fois rien à craindre (sur le chemin principal, si j'ai bien lu tu es parti sur le côté vers un chemin quasi optionnel et c'est autrement plus compliqué), et ce niveau t'aidera bien à passer le boss du chateau. Qui n'est pas si difficile, juste pas évident de prime abord. mais c'est l'un des meilleurs du jeu pour ma part.


Je vais retenter, j'ai été un peu déstabilisé par le manque de visibilité et les adversaires que tu ne vois pas arriver. Après, j'ai de toutes façons plein d'autres options en dehors du boss du toit.

cKei a écrit:Attention, les augmentations se font de 1 en 1. A toi de voir si c'est rentable d'utiliser des points pour ça. Mais si tu as envie de te fixer sur l'ombrelle ça peut valoir le coup, perso j'ai pas spécialement utilisé cet outil dans ma partie et les shuriken/pétard n'utilisaient pas tellement d'emblèmes, du coup j'ai regretté après coup.


Je vais déjà voir si l'ombrelle est vraiment utile en dehors de ce boss fight spécifique. Je viens de débloquer le double ichimonji qui est pas mal comme technique de contre-attaque (même si ça ne marchait pas du tout sur le ninja du dojo), et là je ne sais plus trop quelle compétence viser.... Le marchand près de la tombe vend un parchemin de techniques, je ne sais pas si ça vaut le coup de dépenser son argent pour ça.
Avatar de l’utilisateur
Vinz
Site Admin
 
Messages: 2150
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:38

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar cKei » 23 Avr 2019, 15:44

Je viens de débloquer le double ichimonji qui est pas mal comme technique de contre-attaque (même si ça ne marchait pas du tout sur le ninja du dojo),


Le Double Ichimonji c'est excellent jusqu'à la fin du jeu, en revanche faut faire gaffe : sur les boss en général le temps de latence pour regagner le controle après utilisation est généralement plus grand que le temps de récupération du boss. Ce qui fait que même si tu l'utilise au bon moment (genre après une technique sautée du boss) tu te prends une contre-attaque, et sur les combats longs (genre boss de fin) c'est mauvais. En revanche, et ça je l'ai compris en NG+, la lignée de la charge de l'ombre ça fait le café même en NG+++.
Mais globalement sur le long terme ça n'a pas tellement d'importance, et garde en tête que tu vas débloquer d'autres arbres de compétence au fil du jeu. Y'en a 5 en tout.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1863
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar Vinz » 23 Avr 2019, 20:13

Bon, il ne m'a pas fallu beaucoup de temps pour piger que l'ombrelle n'est vraiment efficace que sur les ennemis qui ont des combos à base de nombreux petits coups qui se succèdent rapidement. Je suppose que c'est la raison pour laquelle ça a si bien marché sur la barre de posture du ninja du dojo. Sur le ninja de la corniche à Hirata, c'est complètement useless (très peu de dégats de posture). J'ai fini par l'avoir à l'usure en lui tournant autour en sprintant et en lui fonçant dessus après chaque gros porté. Ca n'est pas la méthode la plus reluisante, mais so far ça fonctionne sur pas mal de midboss... à condition que le lock et la caméra suivent, ce qui n'est pas toujours le cas, et de ne pas de prendre les pieds et bloquer sur un caillou ou un morceau de branche.

J'ai récupéré les plumes de corbeau. Pas eu l'occase de l'essayer en combat. Je crois qu'il ne me reste plus qu'à affronter Lady Papillon (et acheter les objets utiles à l'espèce de boîte de conserve qui aime les écailles de poisson) pour boucler Hirata je pense.
Avatar de l’utilisateur
Vinz
Site Admin
 
Messages: 2150
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:38

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar Vinz » 03 Mai 2019, 19:25

Hop, petite absence prolongée suite à une bronchite qui m'a cloué au lit pendant une semaine. Faut reconnaître, Sekiro, c'est pas le jeu idéal quand t'as 39° de fièvre et que tu claques des dents.

Quelques avancées tout de même (avant et après la maladie), donc retour sur ce topic (où je pense que je vais être désormais le seul à poster vu qu'il semblerait que je sois le seul encore à jouer à Sekiro) :

- Lady Papillon de lumière is out. Comme souvent dans les jeux FS la longue pause entre les ouate mille tentatives précédentes et le retour à l'affrontement a été bénéfique : deux essais et la vieille ninja a rendu son dernier soupir. Bizarrement je n'ai pas ressenti le petit kick d'adrénaline habituelle après la victoire. Il y a presque eu comme un petit arrière-goût amer. Peut-être parce que je n'ai pas eu vraiment l'impression de jouer beaucoup mieux, juste d'avoir plus de vie, plus de pouvoir d'attaque et le double-ichimonji qui fonctionne très bien sur ce boss. Comme quoi le grind est pas totalement useless sur ce jeu, mais j'aurais bien aimé ressentir une réelle maîtrise de sa deuxième forme... Au final tous mes items de soin y sont passés, mais au moins je peux oublier Hirata.

- Le réservoir : j'ai été m'attaquer au mid-boss, le général avec la lance. Combat très intéressant, qui m'a vraiment aidé à mieux assimiler le contre-mikiri. Je pense que j'y serais arrivé plus vite si un des gardes en contrebas ne venait pas s'incruster, une fois sur deux, dans la bataille, histoire de compliquer les choses. Mais au final, affrontement très formateur. Contrairement aux boss fights plus pétés qui te rajoutent des éléments perturbateurs et rendent les affrontements moins lisibles, je trouve que ce genre de mid-boss ne provoque pas du tout le même désespoir face à des échecs répétés. On comprend très vite pourquoi on y arrive pas (après dans la pratique c'est une autre paire de manches). Repéré un autre mid-boss au fond d'un puits dans une zone assez proche. Mais j'en ai eu marre des duels et j'ai eu envie de me dégourdir les jambes.

- Le temple : je suis parvenu à vaincre ma peur du noir et j'ai été jusqu'à la zone du temple, probablement ma préférée jusqu'à présent. Non seulement c'est très beau (même si on est loin des vistas vertigineuses des Soulborne) mais en plus la progression se rapproche un peu plus de celle des jeux FS, avec des checkpoints un poil plus éloignés que ceux du château. J'ai vaincu le chevalier en armure qu'on croirait sorti d'un Souls. Pas particulièrement difficile mais les mecs n'ont pas pu s'empêcher de rajouter une petite énigme supplémentaire pour en venir à bout. J'ai l'impression d'avoir à peu près fait le tour du niveau, mais il me reste quelques cases à cocher :
    • un passage secret très sombre près d'une grosse cloche qui est censé rendre le jeu plus difficile (lol). J'y ai à peine posé un orteil, juste cru comprendre qu'il y avait des ennemis appelés sans-têtes, et j'ai très vite déguerpis.
    • ce qui semble être un boss (Sen le mille-pattes je crois). Je l'ai croisé par hasard en tombant dans une espèce de tour sans plafond et je me suis fait rôtir comme une merguez. Apparemment on peut le contourner pour continuer à progresser dans le niveau, ce qui est bizarre, je vais voir si je suis assez motivé pour y retourner.
    • des ennemis amorphes à grosses tentacules, pas forcément compliqués à buter, mais qui ressuscitent. Il y en a pas mal, surtout au niveau du dernier checkpoint.
    • un autre chemin tout sombre au niveau du dernier checkpoint. Manifestement avec des streums qui crachent du feu. J'ai une fois de plus pris la poudre d'escampette (je DÉTESTE les niveaux dans le noir.

Voilà. Je suis assez paumé, faut bien le dire. Un prêtre m'a filé un objet pour le gamin dont je ne sais pas trop quoi faire, et j'aimerais éviter de me retrouver à cours de zones à explorer avec juste comme perspective de progression une demi-douzaine de combats contre des (mid-)boss. Il va peut-être falloir que je m'en coltine un ou deux lors de mes prochaines sessions. :|
Avatar de l’utilisateur
Vinz
Site Admin
 
Messages: 2150
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:38

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar cKei » 03 Mai 2019, 20:13

Oui au fait je m'étais déjà vanté sur twitter mais j'ai platiné le jeu :mrgreen: Du coup j'ai plus vraiment envie de m'y replonger une cinquième fois.

Lady Papillon de lumière is out.

Yay GG :D
En fait la seconde forme c'est juste la première avec des objets de soin en moins et les apparitions en plus, si tu as vaincu la première tu arriveras tôt ou tard à faire la seconde.

Le réservoir : j'ai été m'attaquer au mid-boss, le général avec la lance. Combat très intéressant

ben tu vois j'ai eu l'expérience inverse parce que j'ai été m'attaquer à lui avant papillon et que je comprenais pas comment réagir, je l'ai tué à la zob. C'est seulement très tard que j'ai compris que toucher au stick analogique ça empêchait de faire le Mikiri. :/

(Sen le mille-pattes je crois)

C'est juste un mid-boss, qui est plutôt cool d'ailleurs. Il fait peur avec sa façon d'attaquer mais une fois appris il est ridiculement faible.

j'aimerais éviter de me retrouver à cours de zones à explorer avec juste comme perspective de progression une demi-douzaine de combats contre des (mid-)boss.

Pour le reste du temple et l'objet pour Kuro, en fait dans ce jeu tu as beaucoup de backtracking vers le château pour faire avancer l'intrigue une fois que tu auras battu son boss. C'est une sorte de clé qui te permettra d'accéder aux derniers recoins des zones (qui sont pour la plupart déjà ouvertes, mais je sais pas si tu es allé par exemple au Fort aux Canons ?)
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1863
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar Vinz » 04 Mai 2019, 13:12

cKei a écrit:ben tu vois j'ai eu l'expérience inverse parce que j'ai été m'attaquer à lui avant papillon et que je comprenais pas comment réagir, je l'ai tué à la zob. C'est seulement très tard que j'ai compris que toucher au stick analogique ça empêchait de faire le Mikiri. :/


Ha... bon ? J'ai toujours eu l'impression qu'il fallait se diriger vers l'ennemi pour faire le Mikiri. Par contre j'ai cru remarquer qu'on pouvait tapoter la touche, que le jeu était assez permissif de ce côté-là.

cKei a écrit:Pour le reste du temple et l'objet pour Kuro, en fait dans ce jeu tu as beaucoup de backtracking vers le château pour faire avancer l'intrigue une fois que tu auras battu son boss. C'est une sorte de clé qui te permettra d'accéder aux derniers recoins des zones (qui sont pour la plupart déjà ouvertes, mais je sais pas si tu es allé par exemple au Fort aux Canons ?)


J'y suis allé mais je suis mort avant d'atteindre le checkpoint.

Félicitations pour le platine, en tous cas (et le texte sur Merlan !)
Avatar de l’utilisateur
Vinz
Site Admin
 
Messages: 2150
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:38

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar cKei » 04 Mai 2019, 14:04

[quote="Vinz"
Ha... bon ? J'ai toujours eu l'impression qu'il fallait se diriger vers l'ennemi pour faire le Mikiri. Par contre j'ai cru remarquer qu'on pouvait tapoter la touche, que le jeu était assez permissif de ce côté-là.[/quote]

En fait l'explication du jeu est un peu trompeuse, il te dit juste d'appuyer sur rond au bon moment. En fait le contre Mikiri se déclenche si tu vas "vers" l'ennemi, ce qui veut dire utiliser le bouton d'esquive seul (qui a pour effet de te faire dasher en avant) ; le truc c'est que c'est assez permissif, tu déclenches le contre même si tu es vers la fin de ton animation de dash, y'a pas un timing hyper serré. Par ailleurs j'en ai déjà passé en ayant dashé en biais, donc pas besoin en théorie d'être pile face au boss. En fait faut trouver la façon de le faire avec laquelle tu te sens bien, moi ça m'a énormément aidé. A un moment ça devient un réflexe et comme la plupart des boss ont ce type de coups c'est un coup critique à maitriser à la fois pour faire du dégat et pour se défendre.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1863
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar Vinz » 07 Mai 2019, 19:33

Mille-pattes out. Effectivement rien de bien compliqué. Il faut faire quelques allers-retours dans la salle pour éviter de se faire coller par les bestioles qui crachent du feu, mais dans le genre boss + crowd control j'ai vu pire. J'ai un peu exploré la zone du temple, notamment le tunnel sombre sur les hauteurs. J'ai récupéré le parchemin Senpo. Je ne pense pas qu'il me reste grand chose à faire dans cette zone, en dehors du "sans-tête" mais je sens que mon corps n'est pas prêt.

Ninja du puits out. Bizarrement sans trop de difficultés malgré la caméra A-BO-MI-NA-BLEU... Je ne comprends pas que FS te foute un affrontement aussi vif dans une salle aussi exigüe, c'est déjà limite dans les grandes arènes. Une fois de plus je peux dire merci au Mikiri, même en étant brouillon, ça reste efficace.
J'ai poussé l'exploration du donjon, recroisé le type dans l'aura violette (pas osé m'en approcher), et en me jetant dans le vide, je suis tombé sur une nouvelle zone : les profondeurs d'Ashina.

En gros il me reste trois options : explorer les profondeurs, retenter de progresser dans la vallée ou... m'attaquer à Genichiro :shock:

Question : ça a un intérêt de faire les side-quests ?
Avatar de l’utilisateur
Vinz
Site Admin
 
Messages: 2150
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:38

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar cKei » 07 Mai 2019, 20:27

Qu'est-ce que tu appelles une "sidequest" ? Ce que te demandent les pnj ?
En fait ça dépend, je trouve que dans sekiro ça n'a qu'une importance relative, en général ça ne t'apporte qu'une option supplémentaire (par exemple un marchand qui peut vendre des sucres d'Ako) ou quelques objets + lore (dans le cas du "chirurgien") ou un accès à une zone spéciale (dans le cas par exemple de la vieille avec ses plaquemines qui te demande du riz). Normalement si tu explores tout ça peut être fait sans trop de mal, par exemple le gros bonze au début du temple te demande une "fleur", et tu peux en trouver deux différentes à côté l'une de l'autre --> ça donne trois embranchements différents selon que tu exauce son souhait, que tu lui donne la fleur rouge pour l'envoyer à Aneyama (si tu as suivi sa quête à lui), ou si tu l'envoies au chirurgien.
Et c'est pareil pour le samurai, en plus straightforward : l'envoyer au chirurgien ou juste suivre la route jusqu'à un mini-boss (bien vénère).

Je trouve qu'il y en a assez peu dans le jeu et les récompenses sont légères.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1863
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Sekiro : mon ninja manchot ne peut pas être si hardcore

Messagepar Vinz » 14 Mai 2019, 11:25

Résurrection de topic pour fêter mes quarante tentatives (infructueuses) sur Genichiro.

Pour me calmer les nerfs entre deux sessions de découpage de rondelles, j'ai été me "promener" au-delà de la vallée engloutie jusqu'au fort aux canons (juste avant ce qui semble être le même boss que le temple)...

QUEL.
ENFER.

J'ai vite compris que je devais contourner l'espèce de folle avec son fusil, mais les mobs avec leurs snipers ont bien failli me rendre fou. Ce n'était pas forcément la meilleure idée pour faire une pause "détente", mais je n'ai plus vraiment d'autres endroits à explorer, en dehors de zones qui me paraissent trop difficile par rapport à mon niveau.

On va donc retenter Genichiro jusqu'à la victoire (ou mon épuisement moral), en espérant y arriver avant de partir en vacances.
Avatar de l’utilisateur
Vinz
Site Admin
 
Messages: 2150
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:38

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités