La bonne fin (risque de spoilers)

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar Martin » 17 Mar 2017, 19:19

Comment bien finir un jeu ?

Le Yéti a écrit:Après c'est TELLEMENT difficile de faire une bonne fin dans un jeu vidéo. J'en parle continuellement avec mes collègues : la fin de Last of Us c'est presque plus un coup de pot qu'autre chose. Ce n'était pas la fin initiale, c'est venu tard, c'était une réaction après des années passées sur le projet... Déjà je sais pas comment ils font pour FAIRE un jeu, alors le finir.


Vite fait, je pense à quelques jeux dont la fin est marquante (et je finis pas souvent les jeux) :

- Deadly Premonition
- L.A. Noire
- Mass Effect 1 pour toute la séquence finale qui est une montée permanente (les autres jeux de la série ont des fins plus... discutables...)
- Silent Hill 2
- MGS 3 avec un combat de boss quasi parfait. Et peut-être le 2 pour le nawak ?
- Destiny Vanilla avec cette magnifique cinématique que tu étais ravi de revoir à chaque fois que tu te tapais la mission finale en daily.
- The Walking Dead : Saison 1.
- TLOU.


Il y a un intrus dans cette liste sauras-tu le repérer ?

Après des tas de jeux, y compris des excellents, ont des fins toutes pourries.

Je sais pas si ces fins ont grand-chose en commun... Certaines sont des twists, souvent tragiques. D'autres exploitent le fil émotionnel ou le gameplay (TWD fait les deux, et c'est pour ça que c'est génial), d'autres se font tambour battant...
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12988
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar cKei » 17 Mar 2017, 19:43

Elle a quoi de marquante la fin de TLoU ? vraie question.

Sinon j'ai adoré la fin de Portal 2. Elle est toute conne, un coup de pied au cul et la fin d'un running gag mais franchement sur le coup j'avais envie de chialer de bonheur :D
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1928
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar Martin » 17 Mar 2017, 19:51

Je ne sais pas si je l'aime tant que ça, mais on la citait dans le topic précédent (Anthony peut-être ?), et disons qu'elle a pour elle à la fois une sorte de simplicité et d'ambiguïté qui la rend au moins sujet à débat.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12988
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar Elincia » 17 Mar 2017, 19:59

La fin de NieR Automata c'est pour de vrai la meilleure fin que j'aie jamais vu dans un jv. Alors que celle de NieR était déjà costaude. Sinon c'est vrai que c'est compliqué, y'a pas bcp de fins super bien gérées qui m'aient laissé un souvenir impérissable (enfin si, celle de Drakengard 3, mais c'est différent). Y'a FF X of course, Brothers qui fonctionne super bien, Halo Reach et FF VII Crisis Core pour la même raison, voire Remember Me qui est assez touchante. Dernièrement j'ai bien aimé les séquences de fin de Beyond Two Souls et Virginia. Yakuza aussi c'était sympa. Life is Strange j'ai été assez déçu par la façon dont ça se ferme. Ah si, mention pour le final de The Magic Circle, complètement wtfesque. Si je remonte plus loin, la fin de RDR était assez poignante aussi je trouvais, et bon tu sentais que y'avait du sens. Sinon d'accord sur MGS 3 (je mettrais même le 1 et le 4, et le 2 aussi tiens). Moins avec The Walking Dead.
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1804
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar laurentb » 17 Mar 2017, 21:46

  • Diablo 1.

Moi j'aime bien finir les jeux, mais je viens de parcourir tout mon dossier "fini" et effectivement, c'est la louse. Même S.T.A.L.K.E.R. SoT, qui avait tout pour finir en beauté, se rate avec une "vraie fin" très bof. (Si on se tient à la "fausse fin", c'est tout-à-fait ok !)

Allez quand même, vite fait aussi,
  • Shovel Knight
  • Skyrim (le coup du Valhalla, je ne l'avais pas trop vu venir. Malheureusement la fin-fin est bizarrement en queue de poisson.)
  • Alan Wake (plus discutable, mais je ne sais pas, elle m'a marqué. Peut-être simplement un climax bien réalisé ?)
  • et évidemment Brothers, la fin qui m'a fait me pelotonner dans mon lit pendant une semaine.
Avatar de l’utilisateur
laurentb
 
Messages: 2307
Inscrit le: 29 Mar 2012, 13:11

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar laurentb » 17 Mar 2017, 21:52

Ah et tous les Lands of Dream ont cette capacité de te retourner totalement au dernier moment. Même en le sachant, à chaque fois ça me bouleverse. Même ceux qui durent 30 minutes.
Avatar de l’utilisateur
laurentb
 
Messages: 2307
Inscrit le: 29 Mar 2012, 13:11

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar Donnie Jeep » 18 Mar 2017, 01:14

Le problème de la "bonne fin" c'est que ça tient du mélange entre ce qui est bon pour l'histoire et pour le joueur (et donc les attentes qu'il avait et/ou qui ont été générées tout le long du jeu). Pour celles qui m'ont vraiment marquées, je dirai :

- Max Payne 2 (la voix off finale est simplement magistrale)
- The Last of Us (terriblement humaine, et c'est tellement appréciable qu'ils soient restés à hauteur d'hommes d'un bout à l'autre du jeu)
- Left Behind (et pourtant on sait comment ça va finir en plus)
- Bioshock Infinite (y a du mind fuck ; et la façon dont les mecs d'Irrational foute le joueur à poil est très grande - bon, peut-être que je suis un peu maso^^)
- Burial at Sea (là j'ai chialé, si si)
- To the Moon (idem)
- Uncharted 4 (parce que rien que faire un nouvel opus pouvait faire flipper - jurisprudence Indiana Jones 4... qui n'a pas existé - et ils réussissent l'épilogue à la perfection là où, par exemple, une JK Rowling avait échoué sur Harry Potter)
- Firewatch / Gone Home (elles peuvent sembler anti-climatiques, mais pour moi elles sont dans le parfait esprit du jeu et, plus important, des personnages)
- The Walking Dead (là, ça tient sans doute à l'attachement aux persos)
- Life is Strange (et là c'est une question de choix, parce que si celle que j'ai eu m'a salement secoué, l'autre est par contre salement bâclée)
Sic Parvis Magna
Avatar de l’utilisateur
Donnie Jeep
 
Messages: 456
Inscrit le: 12 Oct 2016, 16:25
Localisation: Bayonne

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar Poisan » 18 Mar 2017, 01:41

La fin de Persona 5 ! Au moins aussi puissante que le début de Persona 5 et le milieu de Persona 5 ! :D

Je dirais la fin de FFVIII qui m'avait hanté par son romantisme. La fin de MGS3 et sa montée fantastique, juste devant la fin de MGS4. La petite scène de camping pendant le générique de FFXV m'a mis la larme à l'œil. La fin de SOMA a envoyé mon cerveau dans l'espace. Les fins des ME m'ont toutes marqué, mais je choisirais d'abord celle du premier. La fin de Walking Dead saison 1 pour sûr. L.A. Noire aussi certainement même si je ne suis pas fou du reste du jeu. La fin de Silent Hill 2, oui, mais là il faut mettre tout le jeu. La fin de Dragon Age Origins n'est pas mal mais ne vaut pas le début. Les fins des Super Mario Galaxy avec cette sensation qu'on a d'être devenu un virtuose du pad. La fin de Silent Hill Downpour est extrêmement malaisante et celle de Evil Within est vachement réussie dans son genre grand-guignol. Aussi, la fin de Shenmue 1 et son grand départ, quand il faut dire au revoir à tout le monde.

La fin de Destiny Vanilla, Martin, hahahahaha ! Serieux, Destiny me manque vachement. En plus ils ont revu les niveaux des raids récemment, ou ils vont le faire. Vous voudriez pas vous y remettre un peu ?
Avatar de l’utilisateur
Poisan
 
Messages: 2927
Inscrit le: 23 Nov 2011, 12:12

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar Le Yéti » 18 Mar 2017, 01:58

La toute fin de The Last of Us est sublime.
C'est Joel qui ment à Ellie pour la garder avec lui. C'est un monument de malaise et je vois peu de films qui osent faire ça, alors ne parlons même pas des jeux vidéo grand public.

The Swapper fout bien le malaise. L.A. Noire est brillant dans toute sa dernière partie — quel jeu ! La fin de Twilight Princess est magistrale : les combats finaux délirants, Midona redevenue elle-même, sa promesse, le miroir… pffffiou. La fin de The Walking Dead Season 1 bien sûr.

Bon on pourrait noircir des pages et des pages. Je crois qu'une bonne fin de jeu vidéo se doit de clore de manière renversante les quarante heures précédentes ; soit par une surprise de taille, soit par un détournement des tropes. Du coup FFXII n'y arrive pas du tout, mais FFXV le fait superbement bien. Mass Effect. Dragon Age Inquisition...

Si après soixante heures on te dit "bravo, tu as sauvé la princesse" tu seras dégoûté, non ?
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8702
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar upselo » 18 Mar 2017, 10:14

Beaucoup de bonnes fins déjà citées.

J'aime beaucoup la fin de Red Dead Redemption, pas spécialement la vengeance de Jack, mais plutôt John qui se case et se fait rattraper par son passé.
Et la fin de Portal 1, ou l'on découvre enfin l'envers du décor et l'on s'émancipe.
Et la fin de Save the Date, une réflexion sur les fins.
Et la fin de Shadow of the Colossus, ou le poids de nos actes nous fait basculer, et l'épilogue qui fait le lien avec ICO.

Dans le nawak, je valide MGS 2, et je relance de Killer7
Avatar de l’utilisateur
upselo
 
Messages: 1104
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:52

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar Poisan » 18 Mar 2017, 10:55

Oui, Killer 7 bien sûr ! :)
Avatar de l’utilisateur
Poisan
 
Messages: 2927
Inscrit le: 23 Nov 2011, 12:12

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar cKei » 18 Mar 2017, 11:00

La toute fin de The Last of Us est sublime.

Tellement que je m'en souviens même plus. (bon ok je trolle un peu).

Pour moi une "bonne fin" n'a pas forcément à être hyper percutante ou originale pour marquer. Celle de mon jeu de l'amour (FFIX) est très bonne, c'est un pseudo happy-end avec juste un zeste d’amertume en sous-texte et un rien laissé à l'imagination du joueur dans les dernières secondes. Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
Des fins comme ça y'en a surement un paquet mais ça vient compléter à merveille des jeux qui ne cherchent pas le mindfuck perpétuel pour intéresser le joueur.

Par exemple, celle de Portal 2 dont je parlais plus haut et que je considère comme le prolongement naturel du 1 (la fin du 1 n'en est pas vraiment une). Elle passe avant tout par le générique à la fois drôle et éloquent.

Mais aussi par la scène finale qui s'adresse non pas à Chell mais au joueur. Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher

Voilà, c'est con mais ce dénouement me file les larmes aux yeux. Pas pour sa puissance (encore une fois c'est juste une runing joke) mais parce que comme d'autres éléments de Portal ce "personnage" est devenu mémétique. Donc quand cet évènement se produit, on ne pense pas à ce qu'il représente dans le jeu (qui entre les 2 volets ne dure qu'une 20aine d'heures tout au plus), mais à sa fonction au sein d'une communauté soudée et dynamique, à des blagues qui nous ont accompagnées pendant plusieurs années. Ce twist final, c'est juste une apothéose, la cerise bien réelle sur le gâteau. :D


A l'opposé du spectre y'a celle de Bioshock Infinite, qui pour moi est un étron car elle est forcée. En soi y'a rien de méchant mais quand t'ajoutes tout le ramdam dans la presse et chez les joueurs qui ont voulu faire du jeu un chef d'oeuvre subversif, perso j'ai vu cette fin pleine de trous comme si le développeur m'intimait l'ordre de la porter aux nues. "Hey t'as vu j'ai mis un gros mindfuck à base de paradoxes temporels c'est génial hein ?". Désolé mais non, pour moi c'est du foutage de gueule et ça ne tient pas 5 minutes si tu essayes d'y réfléchir logiquement. Bon j'exagère, ça aurait pu tenir si y'avait pas eu le marasme ambiant.

Et je ne parlerai pas de fins plus classiques mais efficaces comme celle de Valkyrie Profile (la fin A), pour l'obtenir c'est tellement la misère que quand t'y arrives t'es simplement heureux pour Lenneth, et en plus tu comprends plein de choses. La fin même est un happy end classique mais c'est ce qu'il y a avant qui marque vraiment.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1928
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar Pierre » 18 Mar 2017, 11:41

Je suis d'accord avec bon nombre de vos exemples, donc je vais en citer d'autres :

The Legend of Zelda : Majora's Mask
Le lieu final est magique, l'antagoniste étrangement touchant, et la récompense quand on trouve tous les masques est absolument jouissive lors du combat ultime.

FFVI
En matière de fin "classique" de FF, c'est un sommet, avec le combat contre les derniers boss irrigué par des ziks à l'orgue à tomber par terre, puis un medley magnifique des leitmotivs des nombreux persos, un court moment émouvant si Shadow est mort pendant la partie, et l'animation assez impressionnante pour l'époque de ce livre dont les pages se tournent...

FFVII
Mais évidemment, c'est du pipi de chat en comparaison de la fin de FFVII, entre le combat monumental avec Sephiroth (surtout quand on lui balance les Chevaliers de la table ronde dans la tronche) et ce dernier plan superbe, l'un des plus iconiques de toute l'histoire du jv, qui met en perspective le jeu et en accentue la dimension écolo...

Chrono Trigger
Pour ses treize fins, chose totalement inhabituelle dans un RPG jap de l'époque.

Crackdown
J'ai protesté contre les stéréotypes racistes pendant toute la partie, avant d'être retourné par le twist totalement inattendu des dernières secondes du jeu. La verticalité du level design et du traversal acquiert d'un coup une signification évidente, à la fois littérale et métaphorique.

Silent Hill : Shattered Memories
Pendant toute la partie, le jeu analyse votre comportement pour sonder votre inconscient, et la fin, outre son twist très émouvant, vous balance en plein générique votre profil psychologique, fondé sur l'International Personality Item Pool. Gros poing dans la gueule.

Half-Life 2
En une seule réplique, le grand méchant remet en question toutes les actions du héros, après une formidable montée en puissance ludique et architecturale dans la citadelle. Dommage que les deux suites n'en fassent rien.

Dead Rising
On l'a peu dit, mais le premier Dead Rising est un jeu politique dont la révélation finale condamne les conséquences des modes de consommation occidentaux sur les pays pauvres. Et comme c'est en accord parfait avec le décor et les mécanismes fondés sur la foule, eh bien ça fonctionne du tonnerre. Un digne héritier de Romero.
Avatar de l’utilisateur
Pierre
 
Messages: 3064
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 18:41

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar laurentb » 18 Mar 2017, 12:21

Pierre a écrit:Half-Life 2
En une seule réplique, le grand méchant remet en question toutes les actions du héros, après une formidable montée en puissance ludique et architecturale dans la citadelle. Dommage que les deux suites n'en fassent rien.


Ah, ça se discute. Effectivement le dernier niveau est incroyable (celui de HL1 aussi d'ailleurs), mais ce twist final ? c'est trop téléphoné, il ne m'a pas trop plu.

En final oufdingue y'a aussi celui de Tomb Raider 1, avec ses sphincters et ses muqueuses, qui tranche totalement avec le reste du jeu ... ça laisse des marques !
Avatar de l’utilisateur
laurentb
 
Messages: 2307
Inscrit le: 29 Mar 2012, 13:11

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar Poisan » 18 Mar 2017, 14:21

Mais je suis bête : Monkey Island 2, évidemment ! So nineties...
Avatar de l’utilisateur
Poisan
 
Messages: 2927
Inscrit le: 23 Nov 2011, 12:12

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar Zure » 18 Mar 2017, 17:03

Pétard, y a un paquet de fins que j'ai aimé, je sais même pas si je vais me rappeler de toutes.

Ma best fin ever, c'est le dernier acte de ME2 avec la mission suicide en Insanity et toute la préparation, la difficulté de ouf en situation avec des combats méga tense et spécialement la tension quand t'attends de savoir si les différents groupes que tu as organisé ont tous survécu ou pas. Cette attente, c'était pareil qu'attendre un résultat d'examen et après la joie qui éclate quand non seulement tous les groupes ont survécu mais aucune victime n'est à déplorer, se dresser debout dans le salon, en gueulant "putain mais c'est qui le papa ! c'est qui le papa !" devant la télé, avec ton chat qui te regarde d'un air ahuri et ta meuf qui vient en courant "qu'est ce qui se passe ?". C'était grandiose. :lol:

ME3, l'émotion de la fin, les frissons, les gros sanglots à 3h12 du matin quand tu réalises pendant que le générique défile que quelque part c'est terminé, il va te falloir quitter ces personnages qui t'ont accompagné pendant 5 ans et cet univers et tu sais que jamais plus un jeu te fera cet effet, comme ça, de cette manière précise. C'est la fin la plus dure et le souvenir de JV le plus douloureux depuis l'annonce du retrait de SEGA, ça a été un crève coeur.

ME1 obviously pour l'epicness, parce qu'à la fois tu te régales de l'intensité des événements (l'attaque de la Citadelle en 2007 dans un jeu vidéo c'était breath taking, c'était du jamais vu sur console) et à la fois tu rêves du futur, de ce qu'il va se passer après. Tout est possible.

Halo Reach. Grosse émotion, le last stand à la fin en sachant que tu vas y passer. En Legendary, c'est d'une difficulté atroce et pourtant tu donnes tout comme si tu faisais une performance sportive de haut niveau, j'avais les mains incrustées dans le pad (j'ai eu mal aux bras pendant 2 jours après coup tellement j'étais crispé) et cette dernière image avec le casque de spartan sur le sol. Grosses larmes évidemment aussi. Super intense.

Halo 3. Pour le final solennel, C'est un peu too much probablement, mais j'étais tellement à fond pendant tout mon run sur Halo 3 que cette fin à trop bien fonctionnée sur moi.

Tomb Raider 2013. Idem, le final est probablement un peu kitschouille mais idem, j'étais tellement à fond durant toute l'aventure, que ça a super bien marché, j'étais super content d'en être sorti, soulagé, j'avais la responsabilité de Lara, j'avais assuré, j'étais fier.

Deus Ex Human Revolution/Mankind Divided. Comme ME, les deux derniers Deus sont des jeux que j'ai vraiment adoré, qui sont hyper importants pour moi et donc j'étais supra investi jusqu'à la dernière seconde.

FFVII. Le combat contre Sephiroth obviously, dans mon cas, ça a été un peu particulier parce que j'ai tellement bloqué sur ce jeu à l'époque que je suis arrivé level 99 avec tout ce qu'il était possible d'avoir et notamment la Table Ronde sur chaque membre de ma team en level maître. J'ai donc one shoté le boss final, le mec il a pas compris. :lol: Mais au lieu de trouver ça dommage ou whatever, j'avais tellement la haine contre ce FDP à cause d'Aerith que ça servait totalement mon immersion. "ah ouais, tu fais le beau ? Tu fais ton monologue ? Tu l'as tué fils de pute !" et là bim je lâche tout. :lol: Grosses sensations. Et puis bon, les vrais boss de FFVII c'était les Armes en fait.

Shenmue/Shenmue II. La fin du 2 pour moi, ça a été la tragédie, la fin de la Dreamcast, tout ça. J'étais super déprimé, profondément ému. Shenmue pour moi, le 1 comme le 2, ça a été la fin de l'innocence, la fin de quelque chose, un deuil. A part Mass Effect, il y a aucun jeu qui m'a touché à ce point ou qui a autant d'importance pour moi.

La fin de n'importe quel Tomb Raider de Core, pas extraordinaire en soi, mais pris dans le flow d'une série majeure de ma vie de joueur, elles ont un sens particulier, une force d'évocation très JV, maladroite, mais vraiment cool.

Dishonored/Dishonored 2. Beaucoup d'affection pour les personnages, leur histoire, l'univers et du coup la fin est chouette, tu te sens concerné, attentif, t'as l'impression d'avoir vécu les tourments de leur vie à leurs côtés, c'était deux super ride, thank you for playing.

MGS4. Même maintenant que la série à dégringolé de son piédestal, MGS4 restera mon épisode préféré, bien plus que le 3 (que j'aimais beaucoup). Le final interminable était vraiment bien, émouvant et à l'époque de sa sortie, tu pensais que c'était le dernier (ce qu'il aurait dû être), du coup c'était très émouvant. Puis bon la scène du micro-onde.

Et un paquet d'autres dont il faut que je me rappelle.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11881
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar gal » 26 Mar 2017, 10:48

En y réfléchissant, il y a bien peu de fins dont je me souvienne vraiment bien, et je retombe plus ou moins sur les titres déjà cités. Encore faut-il s'entendre sur ce qu'on appelle la fin: le dénouement du scénar, l'épilogue, la mise en scène, la dernière phase de jeu... voici celles dont je sais qu'elles m'ont marqué, à défaut de m'en souvenir toujours très clairement:
- deus ex 1, pour le choix politique / philosophique où l'on décide plus ou moins de l'avenir du monde.
- ME 3, surtout pas pour le genre d'épiphanie hollywoodienne qui m'a bien gonflé, mais pour la fin du jeu lui-même, la course désespérée vers le moissonneur dans lequel on est aspiré ; grand souvenir.
- The walking dead 1
- The witcher 3, avec la "mauvaise fin", qui m'a foutu une sacrée baffe émotionnelle; puis l'épilogue de blood and wine, pour la raison inverse: jolie façon de dire au revoir à la série, j' y pense encore quand je m'endors :)
- la palme de la fin minimaliste: another world (en même tps, j’étais ado, je sais pas trop ce que ça donnerait maintenant.)
gal
 
Messages: 10
Inscrit le: 23 Mai 2015, 22:59

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar Poisan » 31 Mar 2017, 13:12

Alors oui, c'est vrai, il y a la vraie fin de Nier: Automata. :shock:
Avatar de l’utilisateur
Poisan
 
Messages: 2927
Inscrit le: 23 Nov 2011, 12:12

Re: La bonne fin (risque de spoilers)

Messagepar Elincia » 31 Mar 2017, 14:52

:DDDDDDDDDDDDDD
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1804
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux


Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités