DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Elincia » 23 Mar 2017, 19:33

Bizarre, de mémoire y'a une pop-up qui te dit "Vous avez obtenu le programme de pod : scanner" quand tu vas le chercher. J'ai ptet halluciné cela dit. My bad.
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1797
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Poisan » 24 Mar 2017, 11:25

OK. J'ai envie de prendre le casque de Yoko Taro pour chier dedans là. Deux fois que je me tape l'intro de 9S en ayant beaucoup de mal à passer le long tunnel juste avant le robot géant tellement le shmup est une purge (à tous points de vue, je ne fais que crever dans ce tunnel à cause de la caméra mouvante qui nique les repères). Et quand j'y arrive, je n'ai plus une once de force vu qu'il n'y a jamais de regen, donc je meurs bêtement et il me lance la fin W. Et je dois recommencer. Deux fois que ca m'arrive putain. Et ils filent rien pour se soigner donc ca va être pareil si je reperds 30 minutes pour tenter à nouveau. C'est une horreur. Les mecs se prennent pour des grands philosophes geeks mais c'est juste des tâcherons en fait.

C'est vraiment dommage car je commençais à trouver ca super (le robot qui doit chercher l'huile) mais l'exécution des séquences de jeu est une catastrophe permanente et Platinum est aux fraises. Quelle tristesse.
Avatar de l’utilisateur
Poisan
 
Messages: 2899
Inscrit le: 23 Nov 2011, 12:12

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Elincia » 24 Mar 2017, 16:00

T'es bien seul à critiquer ces aspects cela dit (cf 90% des reviews). Je comprends pas comment tu peux mourir dans cette phase qui est piece of cake. T'as quoi comme chip ? Je pense que c'est là le pb si t'as plus de vie. T'as du "soin mortel" (ça te redonne un % de pv à chaque ennemi tué), du "soin offensif" (te redonne du % de vie sur les dégâts que t'inflige) ou du "guérison" (après 6s, grosse regen de vie) ? Sans ça, normal que tu crèves. C'est très RPG au final, plus que BTA, donc si y'a pas un bon build/level, ça coince. + oublie pas que tu peux utiliser le càc même en vision shmup.
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1797
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Le Yéti » 24 Mar 2017, 16:05

Sauf que tu ne peux pas modifier tes puces dans cette phase, tu dois finir le prologue pour avoir accès au menu... Du coup Poisan il est condamné à être soit super bon, soit à recommencer tout le jeu :/
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8665
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Elincia » 24 Mar 2017, 16:08

Ah c'est vrai que c'est super con ça par contre. Nul Platinum.
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1797
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Le Yéti » 24 Mar 2017, 16:11

Et j'ai mon bug dans ce passage... Du coup j'ai dû me retaper l'intro avec le petit robot. Deux fois d'ailleurs puisque j'ai commencé par choper l'ending K il me semble.
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8665
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Elincia » 24 Mar 2017, 16:13

Haha tu t'es barré comme un voleur.
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1797
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Poisan » 24 Mar 2017, 16:29

Aaaaaaaah, vous me sauvez la vie ! Merci !

Oui, je n'avais pas de chips d'équipé donc cetait archichaud, vraiment infaisable et j'arrêtais pas de mourir. Mais je viens de voir qu'elles sont dans mon inventaire et que je peux les équiper juste avant de prendre l'avion (j'avais essayé pendant mais impossible d'accéder au menu). J'y avais même pas pensé parce que pour moi, nouveau perso égale remise à zéro de l'inventaire. Mais en fait non, pour une raison totalement illogique. Avouez que c'est très mal branlé quand on ne connaît pas le principe...

Du coup je m'équipe là et ca va être les doigts dans le nez (je comprenais pas non plus pourquoi c'était le seul moment du jeu où je mourrais). J'aimerais maintenant vraiment que le jeu me laisse l'apprécier et arrête de me mettre des bâtons dans les roues à cause de tous ses trucs obscurs qui ont pourri ma partie.

Le petit robot, ca fait 4 fois que je le fais. Ca m'a un peu flingué le kif.
Avatar de l’utilisateur
Poisan
 
Messages: 2899
Inscrit le: 23 Nov 2011, 12:12

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Elincia » 24 Mar 2017, 17:09

Super bizarre, de mémoire j'avais tjrs mon build de chip du premier run équipé pour ce passage. Je crois que ta copie du jeu s'est faite marabouter, c'est pas possible avec toutes ces couilles. Sinon oui, c'est une constante des jeux de Yoko : tu gardes tout, tout le temps, pas de remise à zéro. Ce qui avouons-le, est quand même bien plus confortable et moins frustrant.
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1797
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Le Yéti » 24 Mar 2017, 17:17

Perso je meurs jamais entre les Auto-Heal, Deadly Heal, et compagnie...
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8665
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Poisan » 24 Mar 2017, 17:26

Oui donc là avec le chip regen +20% à chaque ennemi tué j'ai roulé sur la séquence. Je me disais aussi. J'étais à poil quoi.

Peut-être que j'ai trafiqué les chips juste avant la fin du premier run, je sais plus. Mais bon je ne comprenais pas pourquoi le jeu était aussi punitif d'un coup. Et quand j'arrivais au robot géant, après une dizaine de tentatives au moins, c'était à bout de vie et fatalement je mourais, sans possibilité de continuer puisque le jeu m'envoyait une mauvaise fin, me forçant ainsi à recommencer au petit robot. J'avais clairement limpression qu'on se foutait de ma gueule, que cetait punitif exprès. Si j'avais fait le premier jeu j'aurai sans doute eu une meilleure intuition sur ces points.

Mais purée, j'ai que des couilles, c'est un miracle que j'aie pas ragequit pour de bon. Je connaissais toute la séquence d'intro du coup, avec l'ordre d'apparition des ennemis. Le positif, c'est que plus jamais je ne mourrai dans une séquence de shmup.
Avatar de l’utilisateur
Poisan
 
Messages: 2899
Inscrit le: 23 Nov 2011, 12:12

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Le Yéti » 24 Mar 2017, 17:32

J'étais dégoûté d'avoir perdu mon premier build lors d'une visite d'une zone un peu chaude (sous le pont) ; mais en fait je ne suis mort que deux fois en 20 heures de jeu. Mais aussi j'ose pas passer en HARD tellement mourir est une punition.
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8665
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Elincia » 25 Mar 2017, 11:06

Bah tu peux aller récup ton build comme dans Dark Souls. Donc ça va.
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1797
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Poisan » 25 Mar 2017, 11:45

J'ai joué 5 heures d'affilée aujourd'hui. :D

Bon c'est nettement mieux sur le second run, car on sait à quoi s'en tenir. Et on entre bien dans l'histoire, la répétition et l'approfondissement des séquences aidant. Il y a toujours des grosses foirades niveau jeu mais on s'en fout car les possibilités évoluent. Et j'accroche enfin totalement à l'humour pour normaliens du jeu. C'est pas mal. Vraiment pas mal.

Premier run : hein ? quoi ? comment ? c'est quoi ce truc ? mais c'est de la merde !

Deuxième run : c'est vraiment pas mal, ok, c'est bien quand on a compris.

J'anticipe.

Troisième run : hahahahahahaha, fabuleux, encore ! Kierkegaard, Immanuel, Beauvoir !

Quatrième run : Dieu est grand et Elincia est son prophète.
Avatar de l’utilisateur
Poisan
 
Messages: 2899
Inscrit le: 23 Nov 2011, 12:12

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Elincia » 25 Mar 2017, 13:16

<3
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1797
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Le Yéti » 25 Mar 2017, 22:49

Elincia a écrit:Bah tu peux aller récup ton build comme dans Dark Souls. Donc ça va.

1. Je déteste Dark Souls.
2. Je déteste Dark Souls.
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8665
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Alexis » 26 Mar 2017, 03:24

J'ai terminé mon premier run en un peu moins de 20 heures de jeu. J'ai retrouvé avec délice le monde de NieR. C'est assez drôle de voir Poisan se dépatouiller avec le jeu alors que de mon côté, tout m'est apparu comme très naturel puisque, d'une certaine manière, le jeu reste très fidèle au premier opus même à la sauce Platinum.
Avec un seul run, on le sait, ce n'est pas (encore) le moment de se faire un avis. Quoiqu'il en soit, je trouve la cohérence formelle de Yoko Taro assez dingue. Le fait d'avoir poussé cette histoire de sauvegarde jusqu'au bout sert de pivot central à l'expérience de jeu et j'apprécie vraiment que son créateur n'ait pas cédé à "ce qui fait tendance" dans le jeu vidéo actuellement. Comme tout cette correspondance avec l'informatique : le piratage, les puces, l'interface joueur etc.
Si on retrouve le créateur de NieR et de Drakengard, on retrouve aussi le créateur de R-Type. Et les phases de shoot'em up sont un vrai ravissement, notamment pour les yeux. Le jeu rend un hommage sincère au jeu vidéo en jouant sur ses registres et ça lui donne un côté très humain toute cette générosité. c'est un peu une déclaration d'amour.

Après, effectivement, j'ai totalement roulé sur le jeu en mode normal. Alors que le début m'avait paru assez rude, j'ai joué la carte de la sécurité en faisant du level-up et en m'équipant de puces de régénération. Du coup, vers la fin, je laissais les boss exprimer leurs jolis patterns avant de les occire en quelques mouvements. C'est un peu triste. J'ai passé le jeu en hard pour le second run mais il faut s'habituer au gap. Le lock a disparu et les coups ennemis m'enlèvent un bon tiers d'énergie à chaque coup, il faut savoir esquiver. Mais pour le moment j'y arrive plus ou moins... Je me blinde d'objets de soins. On verra si je résiste. Je suis niveau 35.

Comme je le dis plus haut, il est trop tôt pour se faire un avis, mais pour le moment, le duo 2B et 9S n'est pas encore à la hauteur du quatuor de NieR avec ses personnages secondaires inoubliables : Kainé, Weiss, Emil. Reste que toute la réflexion sur les robots est intéressante, entre les épicuriens, les philosophes, les religieux etc. Et la façon dont ils s'éveillent avec une sensibilité pour la beauté, le raisonnement, le spirituel. Comme Facade dans le premier jeu, chaque zone est une allégorie de quelque chose. De prime abord ça semble forcé, mais à mesure que l'on creuse, le jeu se révèle. Et toutes les possibilités que laisse entrevoir le jeu me donne furieusement envie de continuer.
Avatar de l’utilisateur
Alexis
 
Messages: 2339
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 20:32
Localisation: Parisse

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Poisan » 26 Mar 2017, 04:51

Alexis a écrit:De prime abord ça semble forcé, mais à mesure que l'on creuse, le jeu se révèle.


C'est exactement ça. Je commence à être conquis.
Avatar de l’utilisateur
Poisan
 
Messages: 2899
Inscrit le: 23 Nov 2011, 12:12

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Poisan » 26 Mar 2017, 13:08

Fini le run 2. OK, c'est mortel, superbe. Il fallait juste y jouer 15 heures avant de comprendre ce que le jeu veut être.
Il faut dire que le hacking rend les combats plus intéressants aussi, j'ai adoré. Il est rudement bien utilisé, surtout vers la fin.
Et j'ai l'impression que l'histoire ne fait que commencer. Chic !
Avatar de l’utilisateur
Poisan
 
Messages: 2899
Inscrit le: 23 Nov 2011, 12:12

Re: DragonNieR : du sang, des larmes et du méta

Messagepar Martin » 26 Mar 2017, 14:25

Poisan a écrit:Fini le run 2. OK, c'est mortel, superbe. Il fallait juste y jouer 15 heures avant de comprendre ce que le jeu veut être.
Il faut dire que le hacking rend les combats plus intéressants aussi, j'ai adoré. Il est rudement bien utilisé, surtout vers la fin.
Et j'ai l'impression que l'histoire ne fait que commencer. Chic !


N'ayant jamais fini le premier Nier, je me demande... Qu'est-ce qui change d'un run à l'autre ? On doit se retaper les mêmes passages un peu relous, ou c'est totalement remixé ?

J'ai un peu du mal à comprendre l'intérêt de ce procédé dans l'absolu...
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12932
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités