Resident Evil : le topic du danger biologique

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

Re: Resident Evil : le topic du danger biologique

Messagepar Poppy » 02 Mar 2017, 10:45

Je l'ai enfin démarré. Quel régal ! Je suis très surpris de la vélocité du perso, éventuellement inspirée d'Outlast, pour la série c'est un vrai game changer et je trouve que ça marche très bien. J'adore le rythme de ce jeu, et aussi son côté foufou (les attaques de la copine, le liquide qui remet le pied en place, etc.), limite rigolo (peut être que la VF y est involontairement pour quelque chose, mais ça marche aussi). Après, il y a des grosses ficelles, pour ce qui est de l'horreur comme pour ce qui est de certaines mécaniques de jeu, mais j'ai envie de dire que c'est secondaire. Chouette reboot en tous cas, audacieux et tout.
Avatar de l’utilisateur
Poppy
 
Messages: 4981
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 17:30

Re: Resident Evil : le topic du danger biologique

Messagepar Poppy » 12 Mar 2017, 13:52

Fini en 12h, en normal. J'ai pris mon temps. Je me demande bien ce qu'à pour faire Zure pour 20h dessus. :lol:

Malheureusement le niveau baisse sur la fin, à partir du moment où Mia trouve la mitraillette et/ou les bombes. Le jeu est excellent, tendu et oppressant, lorsqu'on est en situation de grande vulnérabilité (pendant une bonne partie du début, lors de la séquence de fuite après avoir trouvé le bras du spécimen D, avant que Mia devienne un tank sur le bateau, etc.) mais bien armé et hors des séquences de boss (et encore...), c'est nettement moins bandant ; il y a trop de munitions et les situations ne sont pas assez dangereuses. Je ne suis pas contre quelques moments plus action/shoot, mais alors ils doivent me faire suer des mains. Peut être que le jeu aurait pu faire l'impasse sur les armes les plus lourdes et ne garder que quelques pistolets et des armes de corps à corps ? J'ai aussi eu tendance à être de moins en moins dedans au fur et à mesure que le jeu se raccroche à la série. En même temps je comprends et accepte que ce soit un RE et pas autre chose.

Globalement, j'ai quand même bien pris mon pied. Je vais faire les DLC en espérant qu'ils soient plus dans le ton du début que dans le ton de la fin.
Avatar de l’utilisateur
Poppy
 
Messages: 4981
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 17:30

Re: Resident Evil : le topic du danger biologique

Messagepar Zure » 12 Mar 2017, 13:58

26h.

J'ai fait plein de sauvegardes et d'allers/retours. J'ai cherché tous les documents et surtout j'ai lu tout ce que j'ai trouvé, etc. Même si au final j'ai raté quelques trucs. J'ai trouvé tous les kit d'upgrade en revanche, j'ai chopé le super shotgun, j'ai stocké de l'ammo et des ressources. J'ai terminé le jeu avec plus de 300 bastos de fusil d'assaut, 50 et quelques cartouches de shotgun. Et j'ai tué absolument TOUS les ennemis, j'ai évité personne.

Et surtout, je m'imprègne de l'ambiance, je joue pas en courant ou en stormant chaque endroit comme ces mecs qui jouent à Mass Effect en courant comme des teubés dans le Normandy et donc quand j'explore une maison hanté en incarnant un personnage intellectuellement déficient comme Ethan, je suis précautionneux, je traverse pas les couloirs en courant et donc ça prend du temps.

Sinon pas d'accord, le jeu devient excellent quand t'es stuffé, avant c'est juste l'histoire d'un débile (le mec qui rentre dans une maison chelou, alors qu'il passe devant une sculpture d'animaux découpés à la scie) et c'est d'une incohérence totale.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11881
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Resident Evil : le topic du danger biologique

Messagepar Poppy » 12 Mar 2017, 14:08

Le shotgun de base est déjà trop puissant, alors j'imagine le super shotgun (que j'ai pas eu). :lol: Mais ne dis rien parce que je crois avoir compris comment le choper... En 12h je crois que j'ai bien rincé le jeu ; il doit me manquer 2 mister nowhere et 2 pièces antiques et j'ai lu tous les textes.

J'ai couru pas mal. Ca me semble pas illogique que tout en étant en effet précautionneux, Ethan cherche à retrouver Mia, qu'il sait en danger, et à se barrer au plus vite.
Avatar de l’utilisateur
Poppy
 
Messages: 4981
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 17:30

Re: Resident Evil : le topic du danger biologique

Messagepar Zure » 12 Mar 2017, 14:22

Poppy a écrit:Le shotgun de base est déjà trop puissant, alors j'imagine le super shotgun (que j'ai pas eu). :lol: Mais ne dis rien parce que je crois avoir compris comment le choper... En 12h je crois que j'ai bien rincé le jeu ; il doit me manquer 2 mister nowhere et 2 pièces antiques et j'ai lu tous les textes.

J'ai couru pas mal. Ca me semble pas illogique que tout en étant en effet précautionneux, Ethan cherche à retrouver Mia, qu'il sait en danger, et à se barrer au plus vite.


Non mais Ethan est pas capable de courir 30 mètres sans être épuisé. Le fait qu'il puisse traverser une maison en courant, c'est pas crédible. D'autre part, si t'es dans la même situation que lui, no way tu te mets à courir en faisant du raffut sauf si évidemment ta vie en dépend. Quand j'avais Daddy aux fesses évidemment que je courrais ! Mais par contre quand j'explorais la maison, je le faisais pattes de velours.

Ensuite, le prémisse est ridicule, retrouver sa femme disparue depuis 3 ans, dans une maison qu'il sait totalement louche (ça se voit) dans un univers où le danger biologique est réel (Raccoon City nukée à la fin du 3 déjà) et le mec ne se doute de rien, il y va genre tranquille, ne prend même pas le temps d'aller chercher au moins des armes (en Louisiane en plus). ça tient pas.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11881
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Resident Evil : le topic du danger biologique

Messagepar Poppy » 12 Mar 2017, 14:43

Non mais OK, ça tient pas. Ca revient à la fameuse suspension d'incrédulité, c'est ça ? Je crois être assez tolérant de ce point du vue et en l'occurrence pour RE 7 je pense que cette tolérance m'a permis d'apprécier le jeu à sa juste valeur du début à la fin. Donc le début tendu et oppressant est mieux que la fin bourrine. Faut dire aussi que d'une manière générale je m'intéresse plus aux jeux pour leurs mécaniques de gameplay et à ce qu'ils me demandent d'y faire que pour leur propension à m'immerger dans leur univers. Que tu sois plus tatillon, au fond c'est dommage pour toi parce que ça restreint le nombre de jeux que tu peux apprécier. En particulier jap, je crois que vous en discutiez plus haut.
Avatar de l’utilisateur
Poppy
 
Messages: 4981
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 17:30

Re: Resident Evil : le topic du danger biologique

Messagepar Zure » 12 Mar 2017, 15:27

Poppy a écrit:Non mais OK, ça tient pas. Ca revient à la fameuse suspension d'incrédulité, c'est ça ? Je crois être assez tolérant de ce point du vue et en l'occurrence pour RE 7 je pense que cette tolérance m'a permis d'apprécier le jeu à sa juste valeur du début à la fin. Donc le début tendu et oppressant est mieux que la fin bourrine. Faut dire aussi que d'une manière générale je m'intéresse plus aux jeux pour leurs mécaniques de gameplay et à ce qu'ils me demandent d'y faire que pour leur propension à m'immerger dans leur univers. Que tu sois plus tatillon, au fond c'est dommage pour toi parce que ça restreint le nombre de jeux que tu peux apprécier. En particulier jap, je crois que vous en discutiez plus haut.


J'ai bien aimé le jeu aussi mais je trouve dommage que dans un épisode officiel, qui a en plus une place dans la timeline, alors que TOUS les héros des précédents ont conscience de ce qu'il s'est produit dans l'univers du jeu (voir les dialogues d'intro de RE4 ou RE5 par exemple), on se retrouve avec un héros qui semble sorti d'une retraite au Tibet. Le début aurait pu être identique sauf que Ethan aurait pu avoir un accident et avoir été enlevé tandis qu'il était évanoui par les Baker, se réveiller dans la maison, arriver à s'échapper et commencer l'exploration à partir de là. ça n'aurait rien enlevé à la sensation d'être à poil dans la première partie mais ça aurait eu une cohérence.

Je ne suis pas tatillon, et je m'immerge facilement dans plein de jeux, mais dans la plupart il y a un semblant de cohérence. Dead Space par exemple, l'intro est crédible : c'est pas l'histoire d'un gars qui se jette volontairement dans la gueule du loup, il y a un accident, ils ne peuvent pas quitter la station, etc. Il y a une raison valide.

Sinon, perso je préfère la seconde partie de RE7 que le début. Si tu veux me plonger dans un stress, ne le fait pas en me donnant un personnage avec des capacités physiques diminuées arbitrairement mais tout en prétendant que c'est juste un humain lambda (encore une fois un humain normal est capable de sprinter sur plus de 20 mètres), fais-le comme Alien Isolation ou Dead Space, fais en sorte que ton truc tienne la route et justifie pourquoi tu me mets toutes ces limitations, dis-moi par exemple que Ethan se blesse à la jambe dans le bayou en allant à la maison et que donc il ne peut plus courir longtemps. Les japonais, trop souvent, ils se contentent de te donner des limitations de gameplay sans aucune raison logique et te disent "bin c'est comme ça". Donc à l'époque où RE était sans concurrence, ça marchait, parce qu'on avait pas le choix. Quand les occidentaux s'y sont mis, bin ça marche plus, parce qu'on a des exemples de jeux qui font exactement la même chose (la survie) mais le font mieux.

Ou alors il faut indiquer que ton héros est un idiot. Comme dans Silent Hill 2. Le jeu commence avec un type qui parle tout seul en se regardant dans un miroir de chiottes publics immondes. Donc tu sais direct que tu vas incarner un abruti, dès lors le fait qu'il se jette dans la gueule du loup peut devenir crédible. Dans RE7 rien ne t'indique au début que Ethan est stupide, tu le découvres tout seul. :lol:
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11881
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Resident Evil : le topic du danger biologique

Messagepar Vinz » 13 Mar 2017, 12:13

Fini Resi7 aussi. Effectivement le jeu perd un peu en inspi une fois qu'on arrive sur le bateau, et que le scénario se transforme en remake paresseux de Fear, avec l'inévitable petite fille creepy. Bon, je ne déteste pas totalement ce passage un peu plus bourrin, ne serait-ce que parce que Mia est un personnage un peu plus consistant qu'Ethan. Par contre, la mine de sel, avec ces incessant spawns de monstres juste derrière ton dos, j'ai trouvé ça très feignant. J'ai bien aimé le final en forme de flashbacks et le twist est assez marrant. par contre le dernier boss est un peu misérable. C'est d'ailleurs un des points noirs du jeu, les meilleurs boss sont clairement les premiers.

Au final, très satisfait du jeu, je ne sais pas si j'aurais autant apprécié et si mes impressions seraient aussi positives sans l'apport de la VR qui rend l'expérience plus traumatisante et plus excitante. C'est sûr que le jeu a de grosses faiblesses scénaristiques. Le setting "redneck horror" ne va nulle part et ça part en sucettes aux 2/3 du jeu, mais bon, c'est pas vraiment nouveau dans la série : qui se rappelle de l'île militarisée de Resi4 ou de la base antarctique de Code Vero ? Le bestiaire est très décevant aussi. Sorti des Baker (très bons méchants, un peu "gâchés" sur la fin), on se tape quatre type de monstres qui ressemblent à rien et des insectes géants. Mais la baraque et les premières heures de jeu sont incroyables et l'idée de découvrir certains lieux du jeu "en avance" avec les VHS est très intéressantes. Je ne suis pas prêt d'oublier le jeu de cache-cache entre Mia et Marguerite, l'énigme façon "escape room", ou l'exploration super flippante de la chambre d'enfants.

Pas mécontent de passer à autre chose, ne serait-ce qu'à cause de l'inconfort du casque VR, mais globalement c'est un beau sursaut de la série (il ne manque peut-être que la folie créative de Mikami pour en faire un chef-d'œuvre du niveau de Resi1 ou Resi4)...
Avatar de l’utilisateur
Vinz
Site Admin
 
Messages: 2185
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:38

Re: Resident Evil : le topic du danger biologique

Messagepar Zure » 13 Mar 2017, 16:08

Perso, ce que j'aime c'est les trucs genre base secrète des vieux, c'est pour ça que le premier ça a jamais été mon préféré et le 7 je le trouve super à partir du moment où t'as de l'action. Explorer une maison comme un débile ça m'intéresse pas tellement. Le meilleur moment dans le 7 c'est avec Mia en ce qui me concerne.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11881
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Resident Evil : le topic du danger biologique

Messagepar Poppy » 13 Mar 2017, 20:05

Vinz a écrit:Je ne suis pas prêt d'oublier... l'énigme façon "escape room"...


A noter que dans le premier DLC, Les Vidéos Interdites Vol. 1, on trouve un mini-jeu basé sur la même idée mais en un peu plus poussé côté énigmes et au setting bien trouvé et franchement rigolo : La Chambre. Par contre, il est très dommage que cette escape room n'ait pas bénéficié d'une génération procédurale et d'un mécanisme de scoring en fonction du temps, etc. Il n'y a aucune raison d'y revenir une fois terminée alors que j'y serais retourné volontiers.
Avatar de l’utilisateur
Poppy
 
Messages: 4981
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 17:30

Précédent

Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités