Life is spoilers

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

Re: Life is spoilers

Messagepar Le Yéti » 05 Aoû 2016, 16:48

Je le redis ici : le choix de Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
est sans doute le plus humain, mais ça ne marche pas du tout. De toute façon leur fin ne pouvait que échouer lorsqu'on peut changer le temps... il n'y a finalement plus rien qui à de la valeur. Le seul moyen qu'ils ont trouvé pour rendre certains moments vraiment cruciaux, c'est lorsque tu dois Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher

De toute manière, c'est le genre de pouvoir qui rend toute narration très difficile à gérer et à maintenir ; s'ils se concentrent sur des intrigues plus adolescentes, c'est pour une bonne raison. Et le jeu est très réussi sur tout cet aspect pour moi, ça m'a rappelé mes lectures d'enfance avec Chair de Poule et compagnie...
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8706
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Life is spoilers

Messagepar cKei » 05 Aoû 2016, 17:04

C'est marrant à vous lire LiS me rappelle beaucoup le manga Erased, qui met un scène un type qui a le pouvoir (incontrôlé) de remonter le temps, et se retrouve projeté dans sa petite enfance pour sauver une copine de classe d'un serial killer, et potentiellement d'autres personnes plus proches. Et qui au final ne sera pas un complet happy ending puisque ses choix et sa volonté d'aboutir à la résolution parfaite ont aussi des conséquences dramatiques.

Pour revenir au jeu ça n'est pas ma came à priori, mais je vois que Zure l'adore donc tout arrive et peut-être que je le ferai un jour. Ceci dit je me suis allégrement spoilé :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1929
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: Life is spoilers

Messagepar Zure » 05 Aoû 2016, 18:26

On a encore besoin de balises spoils dans un topic qui s'appelle life is spoilers ?

Perso je vois pas du tout pourquoi ce choix ne marche pas du tout ? Il a totalement fonctionné sur moi en tout cas considérant l'émotion du moment et le fait que je n'arrête pas de penser au jeu. Et que j'ai envie de me faire Chloé. Dans le genre ça marche pas, j'en veux plus souvent des fins comme ça. :D
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11882
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Life is spoilers

Messagepar _Sammy_ » 07 Déc 2016, 13:18

J'ai terminé Life is strange hier soir, je viens de lire les articles de Merlanfrit consacrés au jeu, et je vais contredire Martin :mrgreen:
Mais pas tant que ça en fait : je suis d'accord pour dire que le dernier épisode est en décalage par-rapport à l'expérience que le jeu nous permettait de vivre dans les 4 précédents (moins intimiste, moins d'attention portée aux détails, une fin un peu "sur les rails"), mais j'ai trouvé cette fin cohérente avec l'histoire globale. La dernière séquence où l'on reparcourt les "moments emblématiques" de l'histoire ne m'a pas dérangé (je sentais bien que l'on m'amenait vers LA fin, celle du choix ultime, et c'était un moyen plutôt commode d'y parvenir) ; de même l'usage, que certains ont trouvé abusif, des sauts dans le passé ne m'a choqué non plus, on atteint au contraire une sorte de sommet dans l'argument fantastique du jeu, la "concentration sur la photo" étant mise en place dès l'épisode 3.

Non, ce qui m'a agacé moi aussi, c'est ce passage de pseudo-infiltration lourdingue, et j'ai moi aussi pensé à Batman Arkham asylum et à l'épouvantail... en moins bien. Pour le coup, j'ai trouvé que ça faisait un peu remplissage. Mais ça ne concerne que ces 5 minutes là. L'aspect "cauchemar", même si on ne comprend pas trop son intérêt d'un point de vue scénaristique n'était pas le plus désagréable, avec son couloir à la Shining, et son univers explosé qui m'a laissé espérer l'apparition de l'Outsider...

Pour faire un petit flash-back, j'ai été assez satisfait que ce soit le vieux hipster le méchant de l'histoire. La piste Nathan était trop facile, ça m'aurait franchement déçu qu'il n'y ait pas un petit rebondissement. Alors du coup, ça fait rebondissement téléphoné, on se dit "ah ah, je le savais bien", mais il vaut mieux ça que l'enquête sur rails à laquelle on aurait aussi pu avoir droit. Même si, on est bien d'accord, la partie enquête n'est pas ce qui fait l'intérêt du jeu, elle n'est qu'un prétexte pour découvrir et apprécier les personnages.

Pour ce qui est de mon ressenti, rarement un jeu ne m'avait autant... "impressionné", pour reprendre un terme photographique (et ça tombe bien, la jeune Max n'a pas l'air très portée sur le numérique). Je suis encore dedans là, je cherche des épaules amies pour partager mes émotions. Je ne vais pas reprendre ce qui a déjà été très bien dit dans les 4 excellents articles du site, juste exprimer mon ressenti. Je précise juste que celui avec lequel je me sens le plus en accord est celui d'Alexis (Le temps de se dire adieu) : la mort de Chloé n'a été que reportée d'épisode en épisode, et elle a quelque d'inéluctable. Mais purée, ça te noue les tripes quand tu lâches ta souris sur "Sacrifier Chloé", parce que oui, j'ai ressenti ce que dit Emmanuel : à cet instant, je suis Max, je suis amoureuse de Chloé, je ne veux pas l'abandonner à nouveau, mais c'est pourtant la seule solution (dans la logique du jeu).

A vrai dire, j'ai fait les deux fins l'une après l'autre (comme tout le monde sans doute), et mon premier choix a été de sacrifier Arcadia Bay. RàF de cette ville de rednecks, j'ai créé tout ce foutoir en sauvant Chloé d'épisode en épisode ? Eh bien raison de plus d'aller au bout de la démarche et de persister, en la sauvant une fois encore. Mes derniers doutes sur la sincérité de mes sentiments ont été balayés lors de cet ultime dialogue avec mon double, dans un diner peuplé de statues de cire. J'ai tout de même trouvé l'épilogue un peu convenu, la bagnole qui s'éloigne vers l'horizon, style "en route pour de nouvelles aventures ma poule", c'est non seulement cliché mais pour tout dire un peu plat.

Alors j'ai tenté la fin où l'on sacrifie Chloé. Je me suis fait violence pour le faire, mais il s'est créé une sorte d'évidence : cette fin est "meilleure". Pas d'un point de vue moral (les deux choix sont aussi humainement épouvantables l'un que l'autre), mais d'un point de vue esthétique et narratif. Martin trouve ça mélo, moi ça m'a touché. Je suis un sentimental.

Il y a d'ailleurs une sorte de "perversité" du jeu dans cette double opposition : la fin qui me satisfait le moins en tant que "Je-suis-Max" est celle qui me satisfait le plus en tant que spectateur ; la fin qui me fait plaisir en tant qu'incarnation de l'héroïne amoureuse est celle qui me laisse... sur ma faim en tant que spectateur. Pour faire court, ça laisse vraiment l'impression qu'il y a une "vraie" fin (sacrifier Chloé), qui s'inscrit dans la logique de l'histoire, et une "fausse" fin, un peu cheap comme le dit Pierre, où on s'en fout que tout le monde soit mort (pourtant, en tant que joueur, on y pense : est-ce que Warren est mort ? Et la mère de Chloé ? Et le troudu... David ? Bah non, tu sauras pas, on se casse en bagnole vers le grand wild et on emmerde l'univers et l'espace-temps).

Au final, la vraie fin soulève tout de même une petite ambiguïté : tout ça pour ça ? Tout ces choix, tous ces avertissements "ceci aura des conséquences", pour au final, revenir au prologue, et faire un dernier non-choix qui efface tous les autres. La boucle temporelle finale annule en quelque sorte la promesse initiale d'un gameplay basé sur le couple choix/conséquences. Ce n'est pas une critique négative, il fallait bien achever cette histoire et trouver un moyen de sortir de ces allers-retours incessants dans le temps, nécessité rendant là aussi la mort de Chloé inéluctable.
_Sammy_
 
Messages: 13
Inscrit le: 28 Nov 2016, 18:29
Localisation: Dijon

Re: Life is spoilers

Messagepar Zure » 16 Fév 2018, 15:48

Je me suis refait LiS pour la troisième fois mais là je l'ai fait après avoir terminé BtS et en me focalisant spécifiquement sur Rachel Amber et j'ai découvert plein de trucs que j'avais complètement loupé les deux premières fois (avant d'avoir joué à BtS donc) parce que j'avais jamais vraiment accordé d'importance à Rachel au vu du quantité de questions que j'avais sur le jeu : les pouvoirs de Max, la tempête, et surtout pourquoi Max a zappé Chloe pendant 5 ans. Et donc pour moi, sur mes deux premiers runs, Rachel c'était en fait un prétexte à l'histoire et j'ai abordé BtS avec une vision un peu idéalisée d'elle.

Dans BtS si j'ai aimé voir Rachel vivante, sa relation avec Chloe, etc. Et si elle a un charisme indéniable, j'ai terminé le jeu en la trouvant extrêmement manipulatrice vis à vis de Chloe et donc en décrétant que je l'aimais pas parce que nobody messes with Chloe et j'ai donc voulu savoir si LiS donnait des infos sur elle et déjà j'ai halluciné par la tonne d'infos qu'on a sur elle et surtout sur une lettre spécifique.

Image

Et je me suis demandé si elle parlait de Jeffershit ou de Nathan dedans ? Initialement j'ai pensé à Jeffershit mais le "he's been through a lot" je sais pas ça me fait penser à Nathan parce que Jeffershit à quel moment on nous dit qu'il a traversé des épreuves difficiles dans la vie ?

Et je suis sur que c'est Jeffershit qui l'a tué et pas Nathan parce qu'à un moment dans la dark room avec Max il rippe sur un truc il commence à dire "I killed her" ou un truc du genre et après il dit que c'est Nathan. Il se reprend.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11882
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Life is spoilers

Messagepar Shane_Fenton » 17 Fév 2018, 17:56

J'ai donc terminé Life is Strange, et je ne pense pas que je ferai un rerun, en tout cas pas avant longtemps (en général, il est d'ailleurs rare que je refasse un rerun pour un RPG ou un jeu un minimum narratif).

J'avais complété les 2 épisodes il y a plus d'un an, puis j'avais tellement de RPG sur le feu que j'avais laissé traîner la suite jusqu'à aujourd'hui. Mais en gros, je n'ai pas dénoncé Nathan parce que je pensais que c'était un personnage plus complexe qu'il n'en avait l'air et je voulais vraiment l'aider. Je l'ai immédiatement regretté, vu son comportement, et je l'ai encore plus regretté par la suite. En tout cas j'ai essayé d'être au maximum la bonne copine, de comprendre, de ne pas juger, de venir en aide, etc. Et je pense que mes efforts ont été récompensés sur le long terme. En tout cas pour Kate puisque je l'ai sauvée. Et même pour Victoria, qui a été convaincue par mes mises en garde (erronées) dans l'épisode 4. Par contre, je me suis un peu acharné sur David. Je me doutais bien que derrière son côté bourru, il se cachait un coeur. Mais j'ai voulu prendre parti systématiquement pour Chloé, histoire de me racheter de l'avoir laissé tomber. De même, j'ai été un peu dûre avec Frank, mais là encore, je voulais protéger mon amie.

J'ai été relativement épargné sur les spoilers, sauf sur 2 choses. La première : je savais que Mark Jefferson avait quelque chose à voir dans la disparition de Rachel Amber, mais je n'ai pas voulu creuser pour savoir exactement pourquoi ni comment. C'est pour ça qu'à la fin de l'épisode 2, après avoir sauvé Kate, je ne l'ai pas accablé lui, préférant m'en prendre à David (initialement j'aurais voulu charger Nathan, mais comme je ne l'ai pas dénoncé, ça s'est retourné contre moi... du coup j'ai retourné le temps et fait de David mon bouc émissaire afin de ne pas être virée du lycée). La deuxième : je savais qu'à un moment j'allais choisir entre sauver Chloé et sauver Arcadia Bay. Mais là encore, je n'ai pas voulu savoir quand ni comment ni pourquoi, jusqu'à jouer à l'épisode 5. Bien m'en a pris... j'ai pu avoir l'effet de surprise jusqu'au bout.

Après une longue pause où je n'ai pratiquement plus joué à aucun jeu, que j'ai enchaînée avec un run de 80 heures sur Elex, il me fallait un truc plus court et plus... reposant. Et LiS était exactement ce que je recherchais. J'ai pris partie pour Chloé contre David parce qu'entre les deux, j'allais forcément choisir ma meilleure amie. Même si j'étais triste de le voir se faire virer de chez lui. Cela dit, quand il a fallu chercher des indices chez Frank, j'ai fait en sorte que le chien ne soit pas blessé. Enfin, sans le flashback où je "sauve" William, j'ai été confronté à la frustration engendrée par les contrôles parfois imprécis (on croit actionner un truc, et en fait on déclenche une autre interaction) ou l'irréversibilité de certaines actions. Par exemple, après avoir jeté les clés par la fenêtre, je voulais prendre un peu de temps pour faire un dessin sur la cheminée, mais rien n'y a fait, la "bonne" cinématique s'est déclenchée, et je n'ai pas pu revenir en arrière pour tout compléter. Dans tous les cas, le twist de fin d'épisode (ce moment où j'apprends que je suis copine avec Victoria et membre du Vortex Club, où David est simple conducteur de bus, et où Chloé est tétraplégique) m'a tellement scotché qu'il fallait que je fasse les autres épisodes, et vite !

J'ai donc effectué l'épisode 4 hier soir, lors d'une LAN. Mal m'en a pris. Vu le contenu et la manière dont ça se termine, il valait effectivement mieux que je ne sois pas seul. De l'autre, il aurait mieux valu que je ne "fasse" pas l'épisode entier avant de me coucher, j'en ai fait des cauchemars toute la nuit. Bref, pour moi, c'est le meilleur épisode de la série. Au départ, je me suis dit que ça évoluait d'Angela : 15 ans à Twin Peaks. Mais la "chambre noire" m'a plutôt fait penser au premier Millenium. Mais revenons au début : j'ai vraiment eu le coeur serré en voyant la famille Price se débattre avec les factures et les impayés, parce que ça me ramène à une situation de précarité que je connais bien autour de moi. Je n'ai pas réussi à euthanasier Chloé quand elle me le demandait. Et quand je suis revenu dans "ma" réalité, j'étais triste de voir David quitter la maison familiale, sans parler de ce mot terrible de Joyce accroché au frigo, et de cette lettre inachevée dans le garage. Mais il a vite fallu rejouer aux détectives. Quand il a fallu fouiller dans la chambre de Nathan afin de retrouver son portable, j'ai été frustré de ne pas pouvoir revenir en arrière juste avant qu'il n'entre dans le dortoir. Personnellement, c'est ce que j'aurais fait : sortir de là fissa avec le portable, sans être vu, et sans dégradation de la porte de sa chambre. Par contre, j'ai fait en sorte que Frank ne soit pas blessé, et son chien encore moins. J'ai eu de la peine pour lui comme j'en ai eu pour David. J'avoue que j'ai bien aimé le moment où tous les indices ont été rassemblés pour être combinés entre eux. Et c'est tellement gratifiant d'avoir fait TOUTE l'aventure sans aucune soluce ni aucun walkthrough. En tout cas, quand je suis allé dans la grange, l'ambiance glauque m'a immédiatement pris aux tripes, c'était vraiment bien fait. J'ai eu de la peine pour la mort de Rachel, et sur le moment je ne pensais qu'à faire payer à Nathan pour ses crimes. Donc quand le vrai méchant de l'affaire s'est révélé être Mark Jefferson, ça a quand même été une sacrée surprise pour moi.

Vient l'épisode 5. J'ai complètement kiffé la "révélation" de Jefferson, les multiples retours en arrière pour s'en sortir, la fin soi-disant heureuse où je suis à San Francisco, puis le retour à la sinistre réalité, avec en prime toutes les affaires qui ont brûlé. Je ne sais pas quelle séquence d'actions il faut effectuer pour que David ne soit pas blessé, mais au moins j'ai sauvé ma peau et la sienne. J'ai préféré lui mentir sur la mort de Chloé, et maintenant que j'ai fini le jeu et que je peux me permettre de lire les spoilers sur les fins que j'ai manquées, je sais que j'ai fait le bon choix. Par contre, j'ai dit à Frank toute la vérité quand je l'ai vu, afin qu'il change de vie et qu'il arrête de dealer. Sur le chemin du restaurant, je n'ai pas pu sauver tout le monde. Alyssa, si (en tout, je l'ai "sauvée" 3 fois sur 5 dans toute la série). Mais pas le pêcheur : je n'ai pas réussi à éteindre les flammes sans l'électrocuter. J'ai embrassé Warren (tout comme j'avais embrassé Chloé) afin de lui laisser cette "satisfaction" avant qu'il meure. Peine perdue : la scène finale se déroule dans un temps plus lointain. En tout cas, le moment était venu de faire le périple avec Chloé jusqu'au phare, puis de faire ce long cauchemar. C'était parfois cucul (le discours de Chloé ne collait pas toujours au personnage, je trouve), parfois simpliste (on n'a déjà pas beaucoup d'actions à faire dans le jeu, mais dans le cauchemar, houlà...), un peu longuet aussi... mais pour moi ça a du sens : Max revoit tous les choix qu'elle a faits, elle est assaillie par les réalités alternatives, les gens qu'elle s'apprête à sacrifier... et moi j'avais l'impression de dire progressivement adieu au jeu. Et au moment du choix final j'ai décidé de sauver Chloé, donc de sacrifier Arcadia Bay. J'avoue que le propre speech de Chloé (très réussi vers la fin) m'a remué et m'a presque incité à ne pas la sauver. Mais je ne m'étais pas dévoué à elle pour la sacrifier maintenant. Donc j'ai dit : tant pis pour Arcadia Bay, j'assume les conséquences. Tant pis, aussi, pour toutes les photos que je n'ai pas prises et les achievements que je n'ai pas eus.

Sur le moment, les larmes sont venues, surtout avec "Obstacles" de Syd Matters en toile de fond. Tout ce que je voyais, c'est que je disais adieu à Arcadia Bay, à Life is Strange et à cette expérience unique d'immersion et de rollercoaster émotionnel. Mais après avoir vu une vidéo de l'autre fin, celle où on sacrifie Chloé, je comprends mieux les objections de certains Merlans : ce chemin-là est beaucoup mieux "filmé", avec les larmes de Max sur le sol, et l'enterrement qui s'ensuit. Pas grave : j'ai fait mon choix et vécu une expérience unique.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4289
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Life is spoilers

Messagepar Shane_Fenton » 06 Mar 2018, 00:46

J'ai terminé Before the Storm (il ne me manque plus que l'épisode bonus). Je viens de finir les 3 épisodes de Before the Storm. J'y ai trouvé tout ce que je cherchais : ma dose supplémentaire de LiS, un retour à Arcadia Bay fidèlement reproduit, l'ambiance si particulière (Twin Peaks + L'Effet Papillon + Angela 15 ans), la possibilité d'y revivre une aventure sans le "prétexte surnaturel" et sans la possibilité de défaire ses choix en remontant dans le temps, la possibilité d'en savoir plus sur Chloé ainsi que sur Rachel Amber... J'ai été comblé. D'un point de vue technique, j'ai retrouvé avec plaisir l'interface LiS (avec une petite modification : plus de drag'n'drop pour choisir ses actions, mais un clic de souris + une des touches Z,Q,S,D... légèrement plus pratique à mon sens), et le passage d'UnrealEngine à Unity s'est fait sans douleur aucune. Côté histoire, Deck Nine a fait un super boulot de préservation et de reproduction de l'univers LiS, et cette fois, je n'ai "subi" absolument aucun spoiler, donc j'ai pu profiter à fond du scénar. Côté voix, je n'ai pas eu de mal à m'adapter à celle de Rhianna DeVries qui remplace Ashly Burch pour le rôle de Chloé. Côté musique, j'ai pris mon pied, la bande-son est digne à la fois de Life is Strange et de l'état mental de Chloé Price, plus punk et torturé que celui de Max Caulfield. Quant à mon expérience de jeu proprement dite...

J'ai commencé la préquelle presque tout de suite après le jeu d'origine, en décidant que je n'allais certainement pas jouer la première comme j'avais joué le second. Dans le jeu d'origine, j'ai fait de Max une fille sensible, compatissante, à l'écoute curieuse de tout et d'une loyauté sans faille envers ses ami(e)s, particulièrement envers Chloé (que j'ai sauvée au détriment d'Arcadia Bay). Mais j'avais une vision particulière de Chloé Price : une écorchée vive, qui n'a digéré ni la mort de son père ni l'abandon de sa meilleure amie, et qui pour cette raison a décidé de ne pas se préoccuper des autres et d'envoyer chier le monde entier à chaque fois que l'envie lui prendrait, surtout David Madsen. Dans BtS, j'ai donc décidé d'être au maximum "Chloé la connasse", qui n'irait pas spontanément vers les autres (pas question donc, de parler systématiquement à tout le monde, surtout au bahut), qui parlerait "mal" à chaque fois qu'elle en aurait l'occasion (surtout à David Madsen !!) et qui ferait un maximum de trucs défendus ou dangereux. Est-ce que j'ai été fidèle à cette feuille de route ? Oui, dans l'ensemble, mais avec des nuances...

En fait, j'ai une vision particulière de Chloé, aussi bien la Chloé d'avant la mort de son père, que celle d'après. La Chloé d'avant, à 13 ans, c'est ma nièce aînée, qui a justement 13 ans. Elle est hyper-sensible, à la fois sage et pleine de vie, et par-dessus tout elle idolâtre son père. Quand je les vois tous les deux, je me dis qu'ils ont un lien extrêmement fort. Bien sûr, il y a des différences incompressibles : ma nièce a une petite soeur, pas qu'une seule meilleure amie, et son père, mon frère, a beau avoir des problèmes de santé, il est bien vivant. Mais je me dis que si un malheur le frappait, ma nièce pourrait évoluer un peu comme la Chloé "d'après". Tout ça pour dire que j'ai accompagné Chloé dans son périple en pensant un peu, juste un peu, à ma nièce.

Je commence donc l'épisode 1. D'entrée, je comprends que je ne dirige plus Max. D'ailleurs, la lecture du journal de Chloé, où précisément elle envoie des lettres imaginaires à sa meilleure amie partie vers d'autres cieux, m'a fait un pincement au coeur. J'avais tellement l'habitude d'être Max, donc j'avais l'impression que les reproches de Chloé m'étaient adressés. Tout ça pour dire que je n'ai jamais vraiment "été" Chloé comme j'avais "été" Max : disons plutôt que je l'ai guidée au maximum vers des choix qui correspondent à ma vision de Chloé Price. Des choix qui parfois n'auraient pas du tout été les miens, ni ceux de Max Caulfield, mais encore une fois, des choix conformes à Chloé telle que je m'en souvenais. Bref, revenons à l'épisode 1 : "Chloé la connasse" débarque dans la scierie, et voilà qu'elle tague le camping-car, et réussit à rentrer en impressionnant le videur avec sa tchatche (j'ai eu chaud, quand j'y pense...), puis elle réussit à voler un T-Shirt ainsi que l'argent nécessaire pour rembourser Frank (étonamment gentil et affable par rapport à LiS...) et se refaire un stock de bédo. La musique met tout de suite dans l'ambiance, d'ailleurs j'ai eu un mal de chien à dénicher le premier morceau de "Firewalk" qu'on entend dans la scierie (le deuxième morceau, ça oui, c'est "Are you ready for me" de Pretty Vicious, mais le tout premier, qui dure pas très longtemps, n'est pas facile à dénicher). En tout cas, "Chloé la connasse" a quand même caressé le chien parce qu'il n'y a pas de contradiction à ce qu'elle aime les animaux plus que les humains. Mais par contre elle a mal parlé aux deux connards tatoués, elle les a même tapés, et elle s'est prise un beau coquard en représailles. Heureusement que Rachel était là pour la sauver. Ah, Rachel...

Encore une fois, j'ai fait une projection avec ma propre expérience. Est-ce qu'il vous est déjà arrivé de croiser la route d'une personne capable de vous fasciner par le sentiment de supériorité qu'elle vous inspirait ? Moi oui. Ce genre de personnage existe dans la fiction, bien sûr. LiS m'a toujours fait penser à Twin Peaks, le parallèle entre Rachel Amber et Laura Palmer était inévitable avant qu'on sache quoi que ce soit sur la première, et son histoire dans BtS a confirmé que la comparaison était plus que pertinente. Mais en ce qui me concerne, j'ai connu quelques personnes, et en particulier une fille, comme Rachel Amber. Et j'ai été attiré par elle de manière à la fois irrésistible et irrationnelle. Pas seulement attiré, en fait. Plutôt subjugué, ébloui... complètement fasciné ! Parce qu'elle était tellement supérieure. Elle dégageait une impression de femme parfaite en tout points. Physiquement, elle était incroyablement belle et séduisante, et elle en jouait. Au niveau académique, c'était l'une des élèves les plus brillantes de l'école. Sa famille était de la classe moyenne supérieure, avec une mère ayant un poste à haute responsabilité dans les télécoms, et un frère réalisateur. Elle avait séjourné dans un tas de pays (USA, Liban, Île Maurice...). Et quand on parlait avec elle... pardon, quand elle vous accordait, à vous le gueux qui ne réalise pas sa chance, le privilège suprême de poser les yeux sur vous, de vous adresser la parole, et de vous accorder un peu de son temps pour vous éblouir de ses lumières... on se rendait bien compte de tous les dons qu'elle avait : intelligence, finesse de réflexion, charisme, culture, maturité... Elle dégageait réellement l'impression d'être un être supérieur, avec une telle concentration de dons et de qualités en une seule personne que ça en devenait injuste. Mais par-dessus tout, ce qui faisait sa "supériorité" et sa maturité, c'était l'impression qu'elle donnait de voir bien plus loin que vous, et de comprendre le sens caché du monde. En tout cas, de connaître intimement des choses dont le commun des mortels n'a absolument pas conscience, et cette "longue vue", cette compréhension supérieure du monde, transparaissait dans chacun de ses actes. Et c'est un don que j'ai connu chez une poignée d'autres filles beaucoup moins belles, en apparence beaucoup moins brillantes, mais tout aussi matures et "éclairées", donc tout aussi fascinantes et supérieures à mes yeux. En même temps, la fille dont je vous parle ne faisait rien pour rabaisser ses interlocuteurs. Pour ma part en tout cas, c'était moi qui me rabaissais en mon for intérieur, vu que je n'ai jamais brillé par ma confiance en moi. J'étais en mode "quelle chance inouïe j'ai qu'une fille comme elle daigne accorder des miettes d'attention à un minable comme moi". Je vais m'arrêter là à son sujet, parce que j'ai déjà trop digressé. Mais ce que je veux que vous reteniez, c'est que j'ai immédiatement pensé à cette fille quand mes yeux se sont posés sur Rachel Amber : si parfaite, si sûre d'elle, si supérieure à tous les niveaux, ce qui suggérait qu'elle aussi elle voyait plus loin que les autres. C'est en tout cas de cette manière que j'explique l'attachement profond de Chloé envers elle. Et c'est ce qui a déterminé la manière dont j'ai guidé Chloé tout au long de cette aventure...

Revenons donc à l'épisode 1 et à "Chloé la connasse". Après lui avoir fait faire plus de bêtises en quelques heures que moi dans toute ma vie (vol, achat de drogues et rixe, tout de même), je l'ai incitée à être odieuse avec sa mère. La faute à David Madsen. Allez, encore une digression et puis j'arrête. Ma situation familiale est incomparable avec celle de Chloé Price : j'ai certes perdu mon père, mais c'était à l'âge de 1 an, je ne m'en souviens pas (d'ailleurs lui ne m'a pas connu plus de 3 mois), j'ai été élevé par mes grands-parents donc je n'ai pas manqué de figure paternelle, et quand ma mère a finalement trouvé un compagnon stable stable, c'était loin de moi, donc je n'ai jamais côtoyé ce dernier plus de quelques jours, et comme j'avais dépassé la trentaine et que j'avais fait ma vie, les relations étaient d'égal à égal, et plutôt cordiales je dois dire. Mais ma mère a dû élever les enfants de ce type, ils lui ont fait vivre un enfer pendant des années, et à présent elle ne leur parle plus. Quant à moi, je sais que si je n'avais pas été élevé par mes grands-parents, si j'avais dû subir la tutelle de ce type au quotidien en tenant compte de son caractère bourru, ça se serait passé beaucoup plus mal. Les pièces rapportées, toussa... David Madsen, donc. J'avais de la sympathie pour lui dans LiS, et d'ailleurs il a démontré que c'était un type bien. Mais nous ne sommes pas à l'époque de LiS, et ce n'est pas Max qui parle, c'est "Chloé la connasse". Et "Chloé la connasse", elle hait David Madsen de toutes ses tripes, et elle est écoeurée de voir qu'il prend de plus en plus de place dans la maison, le garage, la chambre, la vie et le coeur de sa mère (elle est aussi écoeurée de voir dans la chambre de Joyce les capotes de David et le bouquin sur la façon dont il faut dresser un enfant ado). Donc elle est odieuse avec sa mère, elle remet à sa bonne place le cadre où il y a William, son seul et unique père, et quand elle doit se faire conduire au bahut par David, elle ne fait aucune concession, aucun geste fraternel. En particulier, elle refuse son check (par contre, je ne l'ai pas entraînée dans une joute verbale contre lui dans la voiture : je l'ai sentie fatiguée, donc je l'ai laissée se reposer...).

Arrivée au bahut, "Chloé la connasse" n'est pas allée vers tout le monde. Elle n'est pas comme Max. Donc il y a plein de gens qu'elle n'est pas allée voir, dont Michelle Grant : pas question de fraterniser avec les profs, fussent-ils sympas (c'est à eux de faire le premier pas, et encore, à leurs risques et périls). Et elle n'a donné aucun espoir à Eliot. D'ailleurs, quand j'ai vu Eliot pour la première fois, je me suis dit : "oh, un nice guy typique !" et j'ai flairé le moment où le "nice guy" allait montrer sa face sombre. Mais sans ce warning dans ma tête, je me serais allé à la sympathie pour ce pauvre garçon maladroit et pot de colle, mais "sympa" et clairement amoureux alors qu'il n'a aucune chance. Enfin bon, j'ai incité Chloé à le rembarrer. Et je l'ai aussi incitée à ne rien faire quand Drew North a fait des misères à Nathan Prescott. Peut-être que mon point de vue était biaisé par LiS et le rôle qu'il va jouer plus tard. Mais de toute façon, là où "Max la Morale" aurait instinctivement pris la défense des faibles (fûssent-ils des connards de gosses de riches), la Chloé que j'imagine a juste vu un fils à papa arrogant aux prises avec un "jock" de l'équipe de football, et elle en a déduit que ça ne la concernait en rien : qu'ils règlent leurs affaires entre eux ! En revanche, je l'ai emmenée voir Steph et Mickey, parce que je la vois davantage traîner avec eux. Et de fil en aiguille, je l'ai fait jouer à la partie improvisée de JdR. Un peu n'importe comment d'ailleurs... à la Chloé quoi ! C'est-à-dire, qui fonce tête baissée face au danger, et commet une succession d'échecs critiques, mais qui essaie quand même de préserver le peu d'alliés qu'il lui reste. Après cette partie fort distrayante avec des les seuls gens vraiment "cool" du bahut (à l'exception de Rachel Amber, bien sûr), le moment était venu de rentrer dans l'établissement. C'est en croisant la troupe de théâtre que Chloé a déclaré que l'amour était nul, et que Rachel Amber la magnifique a de nouveau posé les yeux sur elle. Et c'est à ce moment précis que j'ai décidé que Chloé Price jurerait amitié, fidélité, loyauté et confiance inconditionnelles à cet être supérieur, qu'elle la suivrait partout où cette dernière irait, qu'elle ferait tout ce que cette dernière lui demanderait sans discuter, qu'elle prendrait son parti toujours et en toute circonstances. Un peu comme "ma" Max envers Chloé, mais la culpabilité en moins, et la fascination en plus. Avec, en supplément, cette joie incommensurable d'avoir trouvé de nouveau une amie, et une amie de ce calibre-là, en plus. Un peu comme un ange gardien.

Donc, quand Rachel a proposé à Chloé de sécher, que croyez-vous que j'ai suggéré à cette dernière ? Dans mon esprit, "Chloé la connasse" sèche les cours, qu'on l'y incite ou pas. Et si en plus, c'est pour suivre un être supérieur comme Rachel Amber, évidemment qu'elle va le faire. Une fois dans le train, Chloé a fait docilement tout ce que Rachel lui a demandé : jouer sérieusement au jeu sans tricher, et sauter du train. "Docilement"... un peu contradicatoire pour "Chloé la connasse", certes. Mais elle a enfin retrouvé quelqu'un en qui elle pouvait avoir une confiance aveugle. Arrivées au Belvédère, Chloé est allée mendier une pièce au couple sur le banc (ça m'a bien fait marrer de la faire passer pour une clodo), mais elle s'est ressaisie, et elle a trouvé le moyen de faire marcher les jumelles en les trafiquant. Tout se passait bien, jusqu'à ce que Rachel aperçoive une scène qui l'a profondément troublée... et c'est là que j'ai ressenti une sorte de "distortion". Chloé ne comprenait pas ce qu'il se passait mais moi, si. C'était gros comme une montagne : le type en costard était le père de Rachel, et la nana tatouée n'était pas sa mère (en fait si mais on ne le savait pas encore). Pas moyen de le souffler à Chloé. Donc faute de mieux, il a fallu accompagner Rachel dans son délire, en volant la bouteille de vin (je crois que j'ai raté le "combat de tchatche", mais la ligne de dialogue que j'ai choisie correspondait bien à Chloé, et elle était marrante), puis en la buvant.

L'emmener à la décharge n'était pas une super idée, par contre. Et les tentatives pour la distraire (avec la batte de base-ball) n'ont fait que la mettre en colère. Ayant fait dire à Chloé que Rachel était plus qu'une amie pour elle, j'ai été un peu vénère que cette dernière l'envoie chier. Et j'ai eu le coeur serré quand, après le départ de cette espèce d'ingrate, Chloé s'est mise à tout casser... juste avant de tomber sur la carcasse de la voiture accidentée de son père et de cauchemarder à ce sujet. Ensuite, je n'ai pas trop compris comment elle a rejoint Rachel. Quoi qu'il en soit, les mots que j'ai fait sortir de la bouche de Chloé étaient d'abord des mots de reproche, avant de revenir vers plus de compassion quand sa meilleure amie retrouvée a fini par livrer la vérité. La scène finale, où Rachel brûle l'arbre (puis toute la forêt environnante) en hurlant sa rage, était impressionnante à souhait. Et je n'ai pas pu m'empêcher à Twin Peaks, notamment à Laura Palmer (évidemment) et à la fameuse devise "Fire Walk With Me".

Je raconterai l'épisode 2 une prochaine fois. Stay tuned ;)
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4289
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Life is spoilers

Messagepar Zure » 07 Mar 2018, 16:35

Bon, j'ai attaqué Farewell, l'épisode bonus. ça a l'air d'être le fire et ça se passe genre 2 jours avant que Max ne parte pour Seattle. J'ai pas beaucoup joué parce qu'il était tard et que j'étais crevé mais va-t-on enfin savoir pourquoi Max a boudé pendant 5 ans ? Les paris sont ouverts.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11882
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Life is spoilers

Messagepar Zure » 08 Mar 2018, 01:21

Bon Farewell c'est court mais faut prévoir un paquet de kleenex, p'tain j'ai pleuré ma race.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11882
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Life is spoilers

Messagepar Shane_Fenton » 09 Mar 2018, 00:37

Je confirme, je viens de le terminer. Il m'a fallu un moment pour comprendre que l'épisode se situait juste après le départ de William, mais c'est quand Chloé a commencé à dire que ça faisait un moment que ses parents étaient partis que j'ai percuté. C'était poignant. Court mais poignant. Une bonne manière de dire adieu, que ce soit au jeu, aux personnages, aux lieux, etc.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4289
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Life is spoilers

Messagepar Donnie Jeep » 10 Mar 2018, 17:02

Pas mieux que vous deux. Je viens juste de le faire et, ouah, ça m'a balancé encore une bonne salve d'émotions. Une parfaite manière de boucler la boucle. Avec simplicité et élégance. Deck Nine aura fait fort.
Sic Parvis Magna
Avatar de l’utilisateur
Donnie Jeep
 
Messages: 459
Inscrit le: 12 Oct 2016, 16:25
Localisation: Bayonne

Re: Life is spoilers

Messagepar Zure » 10 Mar 2018, 17:09

Je suis finalement très satisfait parce qu'il confirme ma théorie selon laquelle Max était amoureuse de Chloe dès l'enfance en fait, ça me paraît super clair dans Farewell et je comprends pourquoi elle a coupé les ponts après l'émotion du contexte de son départ. C'est pas cool mais elle était tellement submergé qu'elle n'a pas su comment le gérer à 13 ans, c'est un peu normal.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11882
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Life is spoilers

Messagepar Donnie Jeep » 10 Mar 2018, 23:38

Zure a écrit:Je suis finalement très satisfait parce qu'il confirme ma théorie selon laquelle Max était amoureuse de Chloe dès l'enfance en fait, ça me paraît super clair dans Farewell et je comprends pourquoi elle a coupé les ponts après l'émotion du contexte de son départ. C'est pas cool mais elle était tellement submergé qu'elle n'a pas su comment le gérer à 13 ans, c'est un peu normal.


Tiens, ça montre que ce jeu amène vraiment des perceptions suivant les joueurs. La mienne est totalement différente. Et d'ailleurs dans ma partie Max n'a jamais été amoureuse (romantiquement parlant) de Chloe. Par contre qu'elle l'aime ça oui. Mais pour moi ce n'est pas le même type d'amour. Et en ce qui concerne le fait de couper les ponts, je reste sur ma sensation que c'est toujorus ce mélange de culpabilité + vie qui change et passe. Je dis pas que c'est vrai ou pas (d'ailleurs je pense inutile d'y chercher une vérité ou pas, chacun se la fera), mais c'est vraiment ainsi que j'ai perçu et vécu toute cette histoire (LiS + Before + Farewell).
Sic Parvis Magna
Avatar de l’utilisateur
Donnie Jeep
 
Messages: 459
Inscrit le: 12 Oct 2016, 16:25
Localisation: Bayonne

Re: Life is spoilers

Messagepar Shane_Fenton » 10 Mar 2018, 23:50

Jouer à cet épisode bonus m'a permis d'échafauder une petite théorie à propos de la question : pourquoi Max n'a plus donné de nouvelles à Chloé ? A un moment, Max se dit que c'est Chloé qui prenait toutes les initiatives, avait toutes les idées, et qu'elle avait peur de ne pas exister sans sa meilleure amie (je cite de mémoire, mais c'est ce que j'ai compris en tout cas). Du coup, ma théorie, c'est que Max a coupé les ponts afin d'avoir une existence et une personnalité propres.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4289
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Life is spoilers

Messagepar Donnie Jeep » 11 Mar 2018, 01:27

Théorie intéressante effectivement. Et franchement ça ferait sens. Je pense que c'est un combo de toutes ces choses là (bordel, ce jeu quand même...)
Sic Parvis Magna
Avatar de l’utilisateur
Donnie Jeep
 
Messages: 459
Inscrit le: 12 Oct 2016, 16:25
Localisation: Bayonne

Re: Life is spoilers

Messagepar Zure » 11 Mar 2018, 01:33

Shane_Fenton a écrit:Jouer à cet épisode bonus m'a permis d'échafauder une petite théorie à propos de la question : pourquoi Max n'a plus donné de nouvelles à Chloé ? A un moment, Max se dit que c'est Chloé qui prenait toutes les initiatives, avait toutes les idées, et qu'elle avait peur de ne pas exister sans sa meilleure amie (je cite de mémoire, mais c'est ce que j'ai compris en tout cas). Du coup, ma théorie, c'est que Max a coupé les ponts afin d'avoir une existence et une personnalité propres.


Bin, le truc c'est que Max n'avait pas vraiment de vie sociale à Seattle (d'après son journal dans LiS) donc c'est un peu bizarre d'avoir zappé Chloe pour rien au final parce qu'elle n'a rien vécu de spécial. Je suis pas trop convaincu.

Donnie Jeep a écrit:Tiens, ça montre que ce jeu amène vraiment des perceptions suivant les joueurs. La mienne est totalement différente. Et d'ailleurs dans ma partie Max n'a jamais été amoureuse (romantiquement parlant) de Chloe. Par contre qu'elle l'aime ça oui. Mais pour moi ce n'est pas le même type d'amour. Et en ce qui concerne le fait de couper les ponts, je reste sur ma sensation que c'est toujorus ce mélange de culpabilité + vie qui change et passe. Je dis pas que c'est vrai ou pas (d'ailleurs je pense inutile d'y chercher une vérité ou pas, chacun se la fera), mais c'est vraiment ainsi que j'ai perçu et vécu toute cette histoire (LiS + Before + Farewell).


Tu parles de ta partie de Farewell ou de LiS au global ? Parce que dans LiS ça me paraît difficile de nier qu'elle est amoureuse de Chloe considérant qu'elle fait absolument tout pour la sauver.

Pour la culpabilité, j'ai du mal à y adhérer. Déjà à l'époque de LiS parce que comme je le dis plus haut, elle n'a rien fait de spécial à Seattle donc hormis le changement de ville, il n'y a pas grand chose qui change dans sa vie, elle est pas accaparée par quoi ou qui que ce soit et du coup, pourquoi couper les ponts avec sa meilleure amie ?

Après BtS, c'est encore pire puisqu'on sait que Chloe lui a envoyé des textos auxquels elle n'a pas répondu. Pourquoi ne pas répondre à un texto ? Je veux dire je change de ville, admettons que j'oublie de contacter mes potes mais si mon pote me contacte et que je ne lui réponds pas, ça devient une démarche, une volonté. Et pour quelles raisons ? Soit parce que t'as un contentieux à régler mais ce n'est pas le cas de Max, soit parce que tu es super confus.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11882
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Life is spoilers

Messagepar Donnie Jeep » 11 Mar 2018, 01:48

Je parlais de tout le jeu en général. Ensuite pour moi, l'amour c'est d'abord l'amour pur (je suis très dans la veine Don Miguel Ruiz^^). Ensuite il y a différentes strates (dont l'amour romantique etc.) ; donc oui Max aime Chloe et veut la sauver (même si dans ma partie elle ne le fera pas), mais ce n'est pas pour ça qu'elle en est romantiquement amoureuse. Je précise bien que c'est ma perception et la façon dont je l'ai joué, la qualité d'écriture fait qu'on peut aussi jouer autrement. Il n'y pas de raison plus valable que l'autre. Et je trouve ça bien. Par exemple, dans Before the Storm, le rapport entre Chloe et Rachel est de suite présenté de façon beaucoup moins équivoque.

La culpabilité de Max c'est "d'abandonner" son amie dans le moment le plus terrible de sa vie. Sauf qu'elle ne choisit pas de l'abandonner au départ, mais c'est comme ça qu'elle le perçoit et au final elle l'imprime en elle et c'est je pense une des raisons essentielles à son silence radio au départ. Et plus le temps passe plus elle doit hésiter à reprendre contact et finalement laisser les choses aller. Je dis pas que c'est "ça" mais c'est une explication sommes toutes logique. Mais je conçois que ça puisse ne pas te suffire. ;)
Sic Parvis Magna
Avatar de l’utilisateur
Donnie Jeep
 
Messages: 459
Inscrit le: 12 Oct 2016, 16:25
Localisation: Bayonne

Re: Life is spoilers

Messagepar Zure » 11 Mar 2018, 01:58

Donnie Jeep a écrit:Je parlais de tout le jeu en général. Ensuite pour moi, l'amour c'est d'abord l'amour pur (je suis très dans la veine Don Miguel Ruiz^^). Ensuite il y a différentes strates (dont l'amour romantique etc.) ; donc oui Max aime Chloe et veut la sauver (même si dans ma partie elle ne le fera pas), mais ce n'est pas pour ça qu'elle en est romantiquement amoureuse. Je précise bien que c'est ma perception et la façon dont je l'ai joué, la qualité d'écriture fait qu'on peut aussi jouer autrement. Il n'y pas de raison plus valable que l'autre. Et je trouve ça bien. Par exemple, dans Before the Storm, le rapport entre Chloe et Rachel est de suite présenté de façon beaucoup moins équivoque.

La culpabilité de Max c'est "d'abandonner" son amie dans le moment le plus terrible de sa vie. Sauf qu'elle ne choisit pas de l'abandonner au départ, mais c'est comme ça qu'elle le perçoit et au final elle l'imprime en elle et c'est je pense une des raisons essentielles à son silence radio au départ. Et plus le temps passe plus elle doit hésiter à reprendre contact et finalement laisser les choses aller. Je dis pas que c'est "ça" mais c'est une explication sommes toutes logique. Mais je conçois que ça puisse ne pas te suffire. ;)


Oui, c'est vrai qu'au fond tu peux jouer le jeu de manière romantique ou comme une amitié profonde. Perso, j'ai flashé sur Chloe, du coup j'ai joué Max sous l'angle romantique et au fur et à mesure, je me suis de plus en plus attaché à Chloe au point que c'était impossible pour moi de la perdre, peu importe Arcadia et peu importe le fait que j'étais aussi attaché à pas mal d'autres persos comme Kate ou Victoria mais, en fait, au moment du choix, j'ai pas hésité.

Après oui la culpabilité est logique mais je sais pas, je crois que j'aime tellement LiS que j'adore tout simplement gamberger dessus et théoriser. Cela dit, après BtS j'ai vraiment du mal avec le coup des textos, parce que Chloe en faisant le premier pas indiquait à Max qu'elle ne lui en voulait pas d'etre partie et donc pourquoi Max, qui aurait du etre rassurée, ne lui réponds pas ?
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11882
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Life is spoilers

Messagepar Donnie Jeep » 11 Mar 2018, 08:47

C'est toute la complexité des relations humaines ça (oui, je sais, c'est bateau à dire).

Ensuite je comprends tout à fait ton roleplay et le fait que tu gamberges et théorises dessus (je fais pareil). :mrgreen:
Quant au choix final, il m'a fait chialer comme pas possible mais je l'ai fait parce que c'était le seul choix pour moi (et je dis bien pour moi, je vais prétendre que c'est le "bon choix "; bon ou mauvais ça ne sert à rien de qualifier). Je prévois à l'avenir - mais pas de suite parce que j'ai d'autres trucs sur le fait - de faire une petite vidéo là-dessus justement.
Sic Parvis Magna
Avatar de l’utilisateur
Donnie Jeep
 
Messages: 459
Inscrit le: 12 Oct 2016, 16:25
Localisation: Bayonne

Re: Life is spoilers

Messagepar Zure » 11 Mar 2018, 15:53

Donnie Jeep a écrit:C'est toute la complexité des relations humaines ça (oui, je sais, c'est bateau à dire).

Ensuite je comprends tout à fait ton roleplay et le fait que tu gamberges et théorises dessus (je fais pareil). :mrgreen:
Quant au choix final, il m'a fait chialer comme pas possible mais je l'ai fait parce que c'était le seul choix pour moi (et je dis bien pour moi, je vais prétendre que c'est le "bon choix "; bon ou mauvais ça ne sert à rien de qualifier). Je prévois à l'avenir - mais pas de suite parce que j'ai d'autres trucs sur le fait - de faire une petite vidéo là-dessus justement.


Je pense pas qu'il y a un bon ou mauvais choix non plus et c'est ça qui est justement super avec ce jeu, tout dépend de la manière dont tu t'investis avec les personnages et la façon dont tu perçois la nature de ta relation avec Chloe. Après, j'ai une consolation en me disant que selon toutes probabilités Kate Marsh a quitté Arcadia avant la tempête puisque lors de ma visite à l'hôpital elle était censée rentrer dans sa famille.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11882
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités