RDR: le merlan frit de l'Ouest

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar Sachka » 07 Avr 2011, 15:37

J'avais pas vu cette vidéo qui date un peu, mais je pense que ça résume la discussion :lol:

http://www.escapistmagazine.com/videos/ ... Redemption
Avatar de l’utilisateur
Sachka
 
Messages: 4366
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 23:19
Localisation: Lyon

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar Le Yéti » 07 Avr 2011, 15:45

AMEN.
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8690
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar Zure » 07 Avr 2011, 15:46

Pffft. Aujourd'hui c'est le rant sur Pixar, RDR, Infamous... :lol:

Franchement, c'est top RDR, faut arrêter.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11856
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar ippo » 07 Avr 2011, 16:29

Zure a écrit:Pffft. Aujourd'hui c'est le rant sur Pixar, RDR, Infamous... :lol:

Franchement, c'est top RDR, faut arrêter.


Je partage ce que tu dis.

Je suis toujours un peu étonné du plaisir évident que l'être humain peut avoir dans l'art de la critique lorsqu'il s'agit d'une œuvre qu'il n'a pas appréciée.
Certains sont passés maîtres dans l'exercice, et malgré le ton sarcastique, ils sont d'ailleurs souvent de bonne fois : chacun étant libre de ne pas aimer telle ou telle expérience.

Mais ce que je trouve plutôt dommage, c'est le décorticage. Morceler une œuvre pour en critiquer chaque élément dans ses moindres failles au détriment, il me semble parfois, de l'expérience dans sa totalité.
Bien entendu que RDR n'est pas parfait, loin de là, mais lorsque l'on juge et que l'on s'arrête sur un élément négatif, on perd parfois de vue ce qui fait la beauté de tout ce qui reste autour. Se focaliser sur le décorticage, c'est s'extraire (parfois trop hâtivement ?) de l'ensemble.
Si l'on regarde un arbre en inspectant chacune de ses feuilles abimées, chaque branche trop tordue à notre goût, chaque racine qui sort de terre de manière disgracieuse, on oublie d'essayer de simplement l'apprécier pour ce qu'il est. Juste une arbre.
Mais je comprends néanmoins que ce qui constitue un détail pour certains ne l'est pas aux yeux des autres.

Bref, l'exercice critique n'est sans doute pas fait pour moi, préférant m'en tenir à donner mes sentiments pour expliquer de quelle manière j'ai aimé, ou bien me taire si je n'ai pas aimé.

Voilà, c'était le post inutile du jour :arrow: !
Avatar de l’utilisateur
ippo
 
Messages: 376
Inscrit le: 08 Fév 2011, 10:08

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar Zure » 07 Avr 2011, 16:34

Pas inutile du tout, je suis à 300% d'accord avec toi. Moi je considère qu'un jeu, un film, un disque, un bouquin whatever c'est un détonateur de l'imagination. L'écriture, la mise en scène, tout ça, je m'en fous. Moi si un truc me parle, ça peut être le jeu le plus nul du monde, bin je vais adorer. RDR, j'ai adoré la proposition, l'ambiance, le trip, ça a été un plaisir total pendant 85h ce jeu. Après que Marston il soit bien écrit ou pas, je m'en fous. Marston de toute manière c'est moi, et moi j'ai un doctorat option grande gueule, je peux pas être mal écrit. :mrgreen:

Après je parle pas pour Yéti ou Sachka qui sont cools même s'ils râlent tout le temps, mais en général la critique j'ai jamais compris l'intérêt. Moi quand j'aime pas un truc, bin je m'en fous. "ah ouais, ça, ça me casse les couilles tiens" et puis voilà.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11856
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar Le Yéti » 07 Avr 2011, 16:39

J'ai UN PEU de mal avec cette théorie selon laquelle la critique, la réflexion et l'analyse c'est de la branlette d'intellectuels de parisien [insérer ici clichés]. Premièrement parce que je pense que toute œuvre mérite de s'y pencher et d'y réfléchir. Deuxièmement parce que je le fais tout le temps. Troisièmement parce qu'on est pas au pays des bisounours et qu'il est toujours intéressant de comprendre pourquoi j'ai ressenti telle ou telle chose.
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8690
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar Zure » 07 Avr 2011, 16:47

C'est de la branlette si ça t'empêche d'apprécier un truc qui te plaît fondamentalement mais ou tu vas bloquer sur un détail X ou Y.

Ramener à la vie, c'est l'histoire du mec qui rencontre une meuf super sympa, super agréable à vivre, un peu gameuse, qui aime ses potes à lui (genre le truc mais ULTRA rare), bref la meuf PARFAITE et le mec en fait il bloque sur un détail complètement con genre ses pieds sont bizarres et en fait ça marche pas.

Bin là si t'aimes pas RDR parce que les cowboys, le far west, etc. ça te fait chier à la base. Soit, t'aimes pas, s'pas grave.

Maintenant si t'aimes pas RDR parce que genre Marston est mal écrit. Bin c'est dommage. Je veux dire pour toi. Moi, either way, je m'en fous, le jeu je l'ai, je l'ai adoré. Donc après, s'pas grave hein.

Et après l'autre problème c'est la critique qui devient un rant. Genre on coupe les cheveux en 4 et on va finir par reprocher la couleur du pantalon de Marston quoi. Parce qu'évidemment ceux qui aiment le jeu, ils vont faire quoi ? Bin ils vont monter dans les tranchées pour le défendre. C'est logique.

C'est une chose de dire "bon moi j'ai pas aimé, ça m'a saoulé" et d'expliquer pourquoi et ça revient à dire "boarf c'est pas ma came et puis voilà" et autre chose de dire par exemple "c'est mal écrit" parce que "c'est mal écrit" says who ? Le critique ? Mais moi je m'en fous (je veux dire dans son avis il vaut pas plus que le mien ou que celui de Tartempion) donc là c'est du rant. ça sous-entend que le critique il a un connaissance de ce qui est bien écrit et mal écrit parce que genre lui, le mec il est éclairé tu vois. Sauf que ça marche pas.
Dernière édition par Zure le 07 Avr 2011, 16:55, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11856
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar ippo » 07 Avr 2011, 16:50

Zure a écrit:Pas inutile du tout, je suis à 300% d'accord avec toi. Moi je considère qu'un jeu, un film, un disque, un bouquin whatever c'est un détonateur de l'imagination. L'écriture, la mise en scène, tout ça, je m'en fous. Moi si un truc me parle, ça peut être le jeu le plus nul du monde, bin je vais adorer. RDR, j'ai adoré la proposition, l'ambiance, le trip, ça a été un plaisir total pendant 85h ce jeu. Après que Marston il soit bien écrit ou pas, je m'en fous. Marston de toute manière c'est moi, et moi j'ai un doctorat option grande gueule, je peux pas être mal écrit. :mrgreen:

Après je parle pas pour Yéti ou Sachka qui sont cools même s'ils râlent tout le temps, mais en général la critique j'ai jamais compris l'intérêt. Moi quand j'aime pas un truc, bin je m'en fous. "ah ouais, ça, ça me casse les couilles tiens" et puis voilà.

;) Zure !

Et je n'ai bien entendu rien contre personne :).
Ce n'est pas parce que je suis parfois étonné que l'on passe souvent plus de temps à dire de quelle manière on n'a pas apprécié plutôt que de quelle manière on a aimé, que je dénigre ceux qui prennent du plaisir dans cet exercice critique - et qui y excellent souvent.
Disons que je préfère tenter d'analyser ce que l'œuvre m'apporte plutôt que ce que l'œuvre aurait dû m'apporter (ou ce qu'elle aurait dû être tout court).
Avatar de l’utilisateur
ippo
 
Messages: 376
Inscrit le: 08 Fév 2011, 10:08

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar Le Yéti » 07 Avr 2011, 16:54

Disons que je préfère tenter d'analyser ce que l'œuvre m'apporte plutôt que ce que l'œuvre aurait dû m'apporter (ou ce qu'elle aurait dû être tout court).

Disons que ce que l'œuvre ne m'apporte pas... m'apporte quelque chose.
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8690
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar Sachka » 07 Avr 2011, 17:00

Comment ça, je râle tout le temps :lol:

La vidéo je l'ai postée surtout pour la taquinerie et parce que je me fais grave chier au boulot, mais je suis complètement d'accord que c'est un genre de critique facile, partiale et pas productive. D'ailleurs j'ai pas aimé du tout sa critique d'Alan Wake ou Shattered Memories parce que j'ai adoré ces jeux :D

Mais sinon Zure, un gros défaut d'écriture "ne m'empêche pas d'aimer" un jeu ou un film. Si autre chose compense, je passerai outre. Mais la virtuosité d'écriture fait complètement partie des critères pour lesquels j'aimerais ou pas une oeuvre. Si c'est mal écrit, ça ne me touche pas. C'est pas pour faire parisienne ou je sais pas quoi, c'est juste que ça ne m'impressionne pas si c'est raconté avec les pieds.
Avatar de l’utilisateur
Sachka
 
Messages: 4366
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 23:19
Localisation: Lyon

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar ippo » 07 Avr 2011, 17:03

Le Yéti a écrit:J'ai UN PEU de mal avec cette théorie selon laquelle la critique, la réflexion et l'analyse c'est de la branlette d'intellectuels de parisien [insérer ici clichés]. Premièrement parce que je pense que toute œuvre mérite de s'y pencher et d'y réfléchir. Deuxièmement parce que je le fais tout le temps. Troisièmement parce qu'on est pas au pays des bisounours et qu'il est toujours intéressant de comprendre pourquoi j'ai ressenti telle ou telle chose.


Ce n'est pas la critique qui me gêne, bien entendu que la réflexion et l'analyse peuvent servir à soi comme à ceux avec qui on la partage. C'est un moyen d'échange formidable.

Disons que s'il y a une chose qui me dérange, c'est peut-être le fait d'imaginer que l'on puisse passer à coté d'une expérience à cause de la manière que l'on a de décortiquer chaque œuvre.
C'est un peu ce que dis Zure. Dans cet exercice, j'ai l'impression que l'on ne se focalise parfois pas sur ce qui constitue l'essentiel au moment de jouer, de vivre pleinement le moment et l'expérience de jeu, et qu'on se laisse extirper de ce dernier par des détails.

Je ne généralise pas mon propos, chaque jeu et chaque expérience est propre à chacun !
Mais il existe une possibilité que l'on passe à coté de l'expérience pour des détails, et c'est cela que je trouve dommage.
Exactement comme lorsqu'on rentre le soir du boulot, fatigué, et qu'il arrive de passer à coté de certains moments agréables parce que notre esprit est focalisé sur un élément passé ou futur : on rate peut-être la simple jouissance de l'instant.

Je ne cherche pas à montrer un quelconque exemple, chacun est comme il est, et c'est très bien ainsi.
Désolé d'avoir mis de l'huile sur le feu, comme je le disais : je ne suis pas doué pour l'exercice critique, j'aurais mieux fait de me taire ;)
Avatar de l’utilisateur
ippo
 
Messages: 376
Inscrit le: 08 Fév 2011, 10:08

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar ippo » 07 Avr 2011, 17:06

Le Yéti a écrit:Disons que ce que l'œuvre ne m'apporte pas... m'apporte quelque chose.


Je comprends !
C'est aussi le cas pour moi, mais je n'éprouve pas le besoin de me pencher sur cet aspect, je le ressens et cela me suffit.
Je respecte tout à fait ton point de vue, et je m'excuse si tu t'es senti visé : cela n'était pas le but encore une fois, ni toi ni personne d'autre.


Sachka a écrit:Comment ça, je râle tout le temps :lol:

Je laisse ces propos là à Zure, hein ;)

Sachka a écrit:La vidéo je l'ai postée surtout pour la taquinerie et parce que je me fais grave chier au boulot, mais je suis complètement d'accord que c'est un genre de critique facile, partiale et pas productive. D'ailleurs j'ai pas aimé du tout sa critique d'Alan Wake ou Shattered Memories parce que j'ai adoré ces jeux :D

C'est malin ! Tout ça c'est de ta faute ;) !
Dernière édition par ippo le 07 Avr 2011, 17:15, édité 2 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
ippo
 
Messages: 376
Inscrit le: 08 Fév 2011, 10:08

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar Zure » 07 Avr 2011, 17:07

Sachka a écrit:Comment ça, je râle tout le temps :lol:

La vidéo je l'ai postée surtout pour la taquinerie et parce que je me fais grave chier au boulot, mais je suis complètement d'accord que c'est un genre de critique facile, partiale et pas productive. D'ailleurs j'ai pas aimé du tout sa critique d'Alan Wake ou Shattered Memories parce que j'ai adoré ces jeux :D

Mais sinon Zure, un gros défaut d'écriture "ne m'empêche pas d'aimer" un jeu ou un film. Si autre chose compense, je passerai outre. Mais la virtuosité d'écriture fait complètement partie des critères pour lesquels j'aimerais ou pas une oeuvre. Si c'est mal écrit, ça ne me touche pas. C'est pas pour faire parisienne ou je sais pas quoi, c'est juste que ça ne m'impressionne pas si c'est raconté avec les pieds.


Je te taquine ! :D

Nan mais quand je parle de critique je parle pas de toi ou de Yéti. Vous êtes pas critiques. Et à la limite vous êtes créatifs donc vous vous sortez les doigts pour faire un truc, même si je suis pas toujours d'accord avec vous, j'accorde plus de valeur à votre vision critique qu'à celle d'un journaleux de merde qui fout rien de sa putain de vie à part ranter alors que lui c'est une grosse daube qui fout rien.

Mais après évidemment, moi quand j'aime un truc je suis absolu. Je n'ai que 2 modes de communications, je suis binaire c'est pour ça que j'ai compris Tron Legacy. :lol: Donc quand j'aime, et qu'on attaque ce que j'aime. Je défends ce que j'aime.

Et j'aime RDR. :D

Comme toi tu aimes Alan Wake. ;)

@ Ippo, te prends pas le chou hein, personne s'est senti visé je pense. C'est juste que c'est toujours passionnel MF.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11856
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar ippo » 07 Avr 2011, 17:12

Zure a écrit:Nan mais quand je parle de critique je parle pas de toi ou de Yéti. Vous êtes pas critiques. Et à la limite vous êtes créatifs donc vous vous sortez les doigts pour faire un truc, même si je suis pas toujours d'accord avec vous, j'accorde plus de valeur à votre vision critique qu'à celle d'un journaleux de merde qui fout rien de sa putain de vie à part ranter alors que lui c'est une grosse daube qui fout rien.


En substance, je suis plutôt d'accord avec Zure et ses propos fleuris qui sentent bon le printemps :D .
Avatar de l’utilisateur
ippo
 
Messages: 376
Inscrit le: 08 Fév 2011, 10:08

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar ippo » 07 Avr 2011, 17:14

Zure a écrit:@ Ippo, te prends pas le chou hein, personne s'est senti visé je pense. C'est juste que c'est toujours passionnel MF.


Ok merci, je ne voulais froisser personne, bien évidemment. Chacun vit la passion à sa manière !
Avatar de l’utilisateur
ippo
 
Messages: 376
Inscrit le: 08 Fév 2011, 10:08

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar Le Yéti » 07 Avr 2011, 17:16

Je trouve ça... tout de même déplacé... de considérer que COMME ON CRITIQUE on est forcément passé à côté de quelque chose. Je décortique RDR parce que j'ai pas aimé, je n'ai pas trouvé ça bon, je n'ai pas accroché. (notez le point) ET DONC (notez le donc) je me pose la question (notez le changement de temps) de pourquoi je n'ai pas aimé.

Il y a deux étapes. Je ne suis pas un génie capable de voir et d'analyser en même temps. J'écoute mes émotions, mes ressentis et ensuite j'en tire des conséquences. Je me masturbe quand même et je me branle quand j'aime pas.

Et t'inquiètes pas Ippo, tu ne froisses personne. Arrête de t'excuser :D
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8690
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar Zure » 07 Avr 2011, 17:19

Nan mais t'as le droit oh là là !

Au final on est monté au créneau parce qu'on a cru que t'attaquais RDR. :mrgreen:

Mais t'as raison de t'interroger, c'est normal.

Et puis bon en plus, t'es pas critique de toute manière donc bon, c'est une démarche personnelle quoi.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11856
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar ippo » 07 Avr 2011, 17:26

Le Yéti a écrit:Je trouve ça... tout de même déplacé... de considérer que COMME ON CRITIQUE on est forcément passé à côté de quelque chose. Je décortique RDR parce que j'ai pas aimé, je n'ai pas trouvé ça bon, je n'ai pas accroché. (notez le point) ET DONC (notez le donc) je me pose la question (notez le changement de temps) de pourquoi je n'ai pas aimé.

Il y a deux étapes. Je ne suis pas un génie capable de voir et d'analyser en même temps. J'écoute mes émotions, mes ressentis et ensuite j'en tire des conséquences. Je me masturbe quand même et je me branle quand j'aime pas.

Et t'inquiètes pas Ippo, tu ne froisses personne. Arrête de t'excuser :D


Ok vais m'arrêter de m'excuser à chaque post :). Merci !

Bien entendu, je te suis sur ta manière d'appréhender les émotions, d'aimer ou pas, et ensuite d'analyser le pourquoi du comment dans un deuxième temps.
Mais je me demande dans quelle mesure il nous arrive, parfois, à moi également, de trop juger/critiquer l'expérience au moment où on l'éprouve et ainsi d'en être extrait peut-être malgré nous.
Notre jugement l'emportant sur notre ressenti, qui disparait aussitôt.

J'ai en tout cas bien compris que cela n'avait pas été ton cas sur RDR.
Avatar de l’utilisateur
ippo
 
Messages: 376
Inscrit le: 08 Fév 2011, 10:08

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar Zure » 07 Avr 2011, 17:41

Moi, j'ai frisé le crépuscule du gamer à un moment. A cause de mon boulot, rien à voir avec l'aspect critique mais ça rejoint. Tu vois des jeux tout le temps, t'as tout ce que tu veux, bref tu rentres chez toi et un soir et tu te dis "j'ai pas envie de jouer". C'était vers le printemps 2010.

Un truc que j'ai JAMAIS ressenti en 25 ans. Donc je suis en mode stress berserk, je me dis "putain ça y est je me tape une dépression". Et moi la dépression, c'est pas mon truc, je suis pas armé contre. Moi j'aime bien les trucs quand c'est clair. Donc je dis à ma nana, "p'tain chuis dépressif ça y est". Bon elle me rassure, elle me dit "mais non t'inquiètes toi le jour ou tu seras dépressif ça sera la fin du monde et ça aura plus d'importance". Je m'en rappelle parce que ça m'avait fait drôlement rigoler. Mais quand même je m'inquiète. J'appelle ma mère je lui fait "m'man chuis dépressif ça y est j'ai plus envie de jouer". Ma mère elle me dit "mais non mon chéri ne t'inquiète pas".

Et puis en dernier recours j'appelle mon meilleur pote, on se connaît depuis la seconde et je lui fait "mec, je crois que j'ai grillé un fusible, chuis rentré du taf hier soir et j'avais pas envie de jouer putain". Il me fait "t'as oublié pourquoi t'étais tombé dedans, t'as perdu de vue le truc". Mon pote est philosophe, il sait des trucs. Des choses mystiques. Et ça m'a rappelé un truc. Une pub ou je sais plus, mais je me suis rappelé d'une phrase "Remember the feeling" ou alors c'était la chanson de Chicago ? En tout cas, j'ai su que la solution c'était la Dreamcast. j'ai branché la Dreamcast, j'ai mis Shenmue. Et là c'est revenu. Tout. En l'espace de 20 secondes. Tout. Je me sentais tellement plein et entier, j'avais l'impression d'avoir 15 ans à nouveau et j'avais le monde dans ma main.

Parce que je me suis rappelé la fraîcheur du truc. Et c'est très con à dire mais cette fraîcheur, cette passion c'est le truc le plus important de ma vie. Je me suis dit ce qui compte, c'est le voyage pas l'arrivée. Et je veux plus jamais reperdre ça, même pour 48h. Du coup, j'ai compris que je devais aborder les jeux comme quand j'avais 12 ans. Naïvement, à l'émotion pure.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11856
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: RDR: le merlan frit de l'Ouest

Messagepar Martin » 07 Avr 2011, 18:19

Moi je suis critique et je chie sur Dan Houser. :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12955
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités