Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Nano » 05 Nov 2012, 15:48

Image

C'est peut être le premier openworld d'Ubi qui commence un petit peu à traiter ses propres défauts...
Pour mémoire, Assassin's Creed 1 était un joujou de gosse (dans un bel écrin) ultra libre mais dont il fallait impérativement accepter les règles discutables et surtout, auquel il fallait concéder une grosse part d'imaginaire de la part du joueur. AssCreed 2 était son opposé philosophique, un open world ultra classique (le schéma GTA : objectif/point sur la carte/combat/récompense) mais bien plus réussi ludiquement. Les deux opus suivants furent des updates avec plus ou moins d'intérêts (aussi bien scénaristiques que ludiques) malgré un multiplayer très frais et réussi.
Et vient AC3.
Ok, six heures de prologue ultra linéaire, ça peut déstabiliser quelques testeurs vidéo ludiques au point de le mettre dans les points négatifs. Mais il y a du génie là dedans.

Le piège numéro 1 : La narration dans les Assassin's Creed lol

Doux euphémisme, les tirades kojimesques d'Assassin's Creed 1 (qui posait des questions intéressantes maladroitement : est-ce que toi, joueur, tu es prêt à obéir aveuglement à tout ce que je t'ordonne de faire, moi game designer, alors que tout porte à croire que tes actions sont mauvaises...) et les dialogues consternants de platitude d'Assassin's Creed 2 (qui constituaient les premiers d'une longue série d'anachronismes dérangeants) ont propulsé le scénario de la série dans un abracadabrant bordel conspirationniste. J'applaudis des deux mains le réel effort apporté à la narration de ce prologue.
Les enjeux sont clairs.
On dirige un personnage nouveau mais grâce aux gimmicks inhérents de la série (la lame, le parkour, le mystère..) nous apparait singulièrement familier. Pas de long discours, juste une réunion entre gars qui ont l'air de conspirer et qui m'ordonnent d'aller dans le nouveau monde pour trouver une caverne qui renferme LA solution. OK
Il y a un petit mystère sur le navire qui m'achemine vers la terre promise, on tente de me la faire à l'envers parce que j'ai assassiné un mec important. OK
J'ai une liste de 5 noms de conspirateurs qui pourront m'aider à trouver la caverne. Chacun des cinq personnages est intégré à l'histoire dans le style des 7 samourais. Non seulement, ils ont chacun une identité visuelle propre, mais en plus la personnalité est renforcée par des traits de caractères bien trempés (appuyé par de savoureux dialogues et des motivations justifiables).
J'arrive en Nouvelle Angleterre, pour trouver la caverne, va falloir copiner avec les indiens locaux qui maîtrisent un peu le truc. C'est clair, c'est pas torturé, et Ubi comprend qu'il est inutile de faire un truc foutraque pour rendre la chose intéressante... la suite se dessine peu à peu assez clairement, Connor sera le fils de l'union de notre protagoniste avec une jolie indienne locale.
Bah voilà, c'était pas si compliqué de rendre les personnages un tant soit peu palpables, réels et intéressants. Suffit de rester simple finalement.
On va pouvoir démarrer avec un personnage dont on a vu la naissance et les motivations réelles, une liste des 5 badguys charismatiques à éliminer.
Cool.

Le piège numéro 2 : Le changement de continent

A l'image d'un voyage que j'avais fait il y a quelques années pour partir d'Espagne, traverser le Maroc, la Mauritanie et enfin arriver au Sénégal, l’appréhension d'un nouveau continent par la mer est une sensation totalement inédite.
L'Amérique, pour un joueur qui a fait les précédents jeux, c'est le nouveau monde. C'est une terre fraîche, mystérieuse et inconnue. L'erreur fatale aurait été de faire démarrer le joueur directement sur ce continent. L'idée de génie, c'est de faire commencer la partie dans le symbole même d'une Europe vieillissante, sure de ses valeurs culturelles omnipotentes..
Suffisamment long et appuyé, le voyage en bateau est un moment magique, une attente juste présente pour faire monter la sauce, une invitation au voyage dans le plus pur style de la série.
Et quelle est la première chose que l'on aperçoit lors des premiers pas sur le continent..? Boston. Un pastiche de la vieille Europe, décrépie, un mélange de puanteur, de bruit, grisâtre et maussade... avec ses pubs malfamés, son insécurité, ses rues boueuses et sales. Une image du colonialisme décadent, sans règles aucune qui contraste avec d'autant plus d’énergie que les premiers pas dans la Frontière (cette grande vallée forestière) est un modèle d'idéalisme écolo et coloré.

Le piège numéro 3 : Donner l'impression d'immensité à un voyage de pixels

Bon, moi ça m'a marqué. Déjà l'arrivée dans le théatre est d'une finesse et d'une justesse inouie (bande son, tapis rouge, foule, les portes qui s'ouvrent), et la caméra se colle à la nuque de ce mystérieux personnage qu'on incarne pour nous immiscer dans une scène presque intimiste. Une représentation théatrale et une scène d'assassinat presque banale pour l'amateur de la série (comme si, depuis l'Italie de la Renaissance, plusieurs générations ont défilées comme si rien ne changeait).
De cette ouverture, jusqu'aux premiers pas sur le nouveau monde, c'est la caméra qui se décroche du personnage principal pour passer de l'intimisme au gigantisme; extrapolant encore plus la découverte d'un continent immense empli de mystère.
Là encore, ne pas avoir démarré le jeu sur une scène spectaculaire (comme le guide du bon jeu AAA le recommande) mais avoir choisi une approche en douceur favorisant la découverte et le sentiment d'immensité naissante, c'est avoir éviter un des pièges majeurs de la part des scénaristes.

Le piège numéro 4 : Un monde qui réagit

J'en suis à un peu plus de 10 heures de jeu, mais déjà, le monde d'AC3 bouge et se révolte. Contrairement aux précédents opus, pourtant situés à des moments clefs de notre histoire (la troisième croisade et ses guerres de religion, la renaissance et le changement d'un monde politique...) mais qui n'utilisaient que partiellement ou très mal leurs contextes historiques, AC3 exploite à fond les évènements extraordinaires de cette période de changement.
Le massacre et le fameux tea party de Boston constituent de belles paraboles scénaristiques aux actions de Connor. C'est aussi tout l'emballage esthétique du jeu qui respire la révolte et le soulèvement populaire avec un joli sens du rythme et de la mise en scène. J'y vois comme une influence très positive de Mafia 2 (voir LA Noire) dans le soucis apporté aux détails et aux évènements contextuels omniprésents qui parsèment les balades dans le jeu. Le double effet bénéfique, en plus d'apporter de la crédibilité à cet univers, c'est de la rendre un peu moins générique qu'un GTA-Like lambda sans toutefois donner l'impression de prendre le joueur par la main dans une évolution trop linéaire.

Bon, allez, je continue le voyage. Mais dores et déjà, je trouve très impressionnant que les scénaristes d'Ubi Montreal ait ré-imaginé leur bébé d'une manière autre que purement mercantile (more of the same...) en produisant un impressionnant travail de mise en scène.

Et puis il y a les batailles navales.... <3
Dernière édition par Nano le 05 Nov 2012, 16:38, édité 2 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Nano
 
Messages: 2982
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 13:52
Localisation: Paris

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Zure » 05 Nov 2012, 16:26

J'aime beaucoup AC3, probablement parce que je suis un fan de la série (j'adore le concept) et du scénar (si, si). Je ne suis pas aussi enthousiaste que Nano par contre, même si je me régale. Je continue de lui préférer le 1 & 2, voire Brotherhood sur certains points (la gestion des Assassins).

Je précise que je n'ai pas fait Revelations avant le 3, mais j'ai bien envie de le faire là quitte à reprendre le 3 plus tard, tant j'ai l'impression d'avoir raté des trucs niveaux histoire.

Ce que je n'aime pas :

- Le scénar que je trouve hyper confus et mal raconté, plein d'ellipse. Perso, j'adore le scénar des AC et j'ai suivi avec beaucoup d'intérêt celui du 1/2/Brotherhood mais là j'ai du mal à suivre alors même qu'il est en apparence plus simple.
- Les changements dans le mode High/Low Profile, ça me va pas du tout, je préférais l'ancienne formule.
- Connor est cool mais moins qu'Ezio ou Altair.
- Le gameplay stealth passe super mal, j'ai toujours joué plutôt stealth dans les AC comme MGS et là je me retrouve souvent obligé de me la jouer bourrin parce que le stealth passe pas.
- La ledge assassination passe 1 coup sur 2 voire moins. Gros stress pour moi et je capte pas les conditions de réussite ? Je me suis retrouvé un nombre incalculable de fois positionné parfaitement pour la réussir hé bin non, ça passe pas.
- La gestion du lock hyper chelou
- La gestion des missions des Assassins à la volée, plus obligé d'aller dans son antre, j'aime pas du tout.
- L'inventaire ultra confus, pour changer un costume il m'a fallu genre passer 3h dans les menus pour trouver.
- La synchronisation qui révèle un tout petit bout riquiqui de map, flagrant sur la frontière ou même après avoir synchro tous les points j'ai un max de map dans le brouillard alors que je peux y accéder.
- Boston (pas vu NY encore), la ville est chouette niveau dépaysement mais super emmerdante pour y circuler. Les routes larges nuisent au saut de toit en toit, il y a moins de cordes et de trucs pour traverser les rues. Conséquence, la fuite est plus chiante. Et puis les toits pointus, c'est pas très cool pour circuler. :lol:
- Les PNJ qui ne circulent plus comme avant, du coup, faire les stealth kill en se mêlant à la foule, hop on assassine le mec et hop on repart dans la foule, ça passe carrément moins.
- Le blend mal géré.
- L'IA à la ramasse des animaux pour la chasse.

Ce que j'aime :

- La frontière.
- La Bataille Navale.
- Le dépaysement global.
- L'ambiance révolution.
- Le prologue couillu.
- Les combats.
- Les missions platformer de chasse au trésor.
- Les phases avec Desmond (en tout cas LA phase que j'ai joué so far très grisante).
- Le scénar qui a l'air cool même si confus.
- Connor malgré tout.

Bref, je prends vraiment mon pied en y jouant, mais je ne retrouve pas le petit quelque chose de AC1 où j'avais vraiment la sensation de pouvoir planifier mes assassinats, d'être vraiment une ombre (c'est ce qui me manque le plus ici je crois) ou de AC2 avec Ezio que je trouve plus attachant et les villes de la Renaissance beaucoup plus intéressantes architecturalement. Par contre clairement, pour moi la méga force du 3 c'est l'aspect nature sauvage avec l'immense frontière et les batailles navales.

EDIT :

Ah et j'adore l'arrivée dans le Nouveau Monde, ça m'a fait frissonner.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11839
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Nano » 05 Nov 2012, 16:42

Je précise que je ne parlais que du Prologue.
Pour le reste du jeu, je suis effectivement un peu plus réservé (surtout que c'est vachement classique finalement). En fait, le jeu semble offrir tout plein de petites papillotes délicieuses (les batailles navales, les phases totalement scriptées, la chasse, les évènements historiques) mais des fois (souvent) on tombe sur des bonbons à la liqueur dégueulasse (les combats sont encore plus brouillons qu'avant, les bugs, le côté systématique de la surabondance de quêtes bidons etc..).
Une chose par contre, j'aime beaucoup l'accent plus posé des phases de stealths bien plus dures et intéressantes que dans les précédents jeux de la série (c'est le point fort d'AC Liberation aussi).
Dernière édition par Nano le 05 Nov 2012, 17:56, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Nano
 
Messages: 2982
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 13:52
Localisation: Paris

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Zure » 05 Nov 2012, 16:44

Comment on fait les ledge assassination maintenant ? :cry:

Moi le stealth je le trouve chiant là, tu peux vachement moins te cacher et la foule bouge bizarrement.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11839
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Nano » 05 Nov 2012, 16:48

Zure a écrit:Comment on fait les ledge assassination maintenant ? :cry:


Exactement de la même manière que sur AC2 et consorts.. tu te ramènes au niveau de la cible, et t'appuies sur Carré. C'est quoi exactement que t'as comme problème ?
Avatar de l’utilisateur
Nano
 
Messages: 2982
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 13:52
Localisation: Paris

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Zure » 05 Nov 2012, 16:54

Bon nombre de fois, je me suis retrouvé accroché sous des cibles, et ça me promptait pas de faire carré et même lorsque j'appuyais il ne se passait rien. Et j'avais bien la hidden blade équipée. Par contre, j'adore l'espèce de grappin là. 8-)
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11839
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar bleubleubleu » 05 Nov 2012, 17:17

Nano a écrit:Une chose par contre, j'aime beaucoup l'accent plus posé des phases de stealths bien plus dures et intéressantes que dans les précédents jeux de la série (c'est le point fort d'AC Liberation aussi).


Il y a encore des phases de stealth dans Liberation? :D
A part les passages où le jeu t'impose de "suivre untel sans te faire voir", le jeu de cache-cache avec la foule a complètement disparu depuis le premier épisode. Il est tellement facile de se déplacer sur les toits où les gardes sont si peu nombreux et si vulnérables; les meules de foin et tout le bazar, je ne m'en suis pas servi une seule fois! Et je suis plutôt avancé maintenant. Le système de réputation ne fonctionne pas trop non plus. L'assassine reste dans le rouge en permanence anyway, l'esclave...même en ne se déplaçant qu'au sol, les gardes sont fixes, il n'est donc pas bien difficile de les contourner. La bourgeoise elle, est capable de se glisser derrière un témoin pour l'éliminer avec sa dague sans se faire repérer par deux gardes du corps plantés à un mètre de distance et ce, même au plus haut niveau d'alerte. :?
Avatar de l’utilisateur
bleubleubleu
 
Messages: 1234
Inscrit le: 05 Nov 2010, 16:28
Localisation: Verneuil sur Avre

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Nano » 05 Nov 2012, 17:55

bah oui il y en a. Une des premières missions dans le bayou consiste à éliminer en stealth les assaillants du manoir. Le level design autour de la baraque est d'ailleurs spécialement foutu pour que tu testes tous les styles d'attaque.
Plus loin, toujours dans le bayou, tu as une série de missions (en assassin, où il est obligatoire de rester stealth) où tu dois rendre fou plusieurs hommes, un à un, afin de leur faire croire à une malédiction.
Plus que le game design, je suppose que ton feeling est très orienté par la manière dont tu appréhendes le jeu. Mais encore une fois, c'était complètement le cas des précédents opus. Seulement, dans Liberation comme dans AC3, il est totalement possible de mener à bien une mission en stealth de A à Z.
Dans AC1, à ma connaissance, il était complètement infaisable de mener à bien les assassinats en stealth complet (ou ça relevait du Die & Retry de compétition...).
Avatar de l’utilisateur
Nano
 
Messages: 2982
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 13:52
Localisation: Paris

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Zure » 05 Nov 2012, 18:20

Nano a écrit:bah oui il y en a. Une des premières missions dans le bayou consiste à éliminer en stealth les assaillants du manoir. Le level design autour de la baraque est d'ailleurs spécialement foutu pour que tu testes tous les styles d'attaque.
Plus loin, toujours dans le bayou, tu as une série de missions (en assassin, où il est obligatoire de rester stealth) où tu dois rendre fou plusieurs hommes, un à un, afin de leur faire croire à une malédiction.
Plus que le game design, je suppose que ton feeling est très orienté par la manière dont tu appréhendes le jeu. Mais encore une fois, c'était complètement le cas des précédents opus. Seulement, dans Liberation comme dans AC3, il est totalement possible de mener à bien une mission en stealth de A à Z.
Dans AC1, à ma connaissance, il était complètement infaisable de mener à bien les assassinats en stealth complet (ou ça relevait du Die & Retry de compétition...).


Ah non, dans AC1 j'y arrivais très bien mais ça nécessitait une énorme patience, un peu comme dans MGS3 ou tu pouvais passer jusqu'à 10 minutes caché dans la végétation.

Par contre dans le 3, je vois pas comment ou alors c'est parce que le changement dans le profil m'embrouille encore inconsciemment. Les seuls assassinats stealth complet que j'ai réussi c'était les missions d'assassinats justement mais là c'est simple j'utilise du poison à distance ou mon arc, mais pour les grandes missions de la quête principale j'y arrive pas. Enfin, je vais voir ça ce soir parce que là tu me titilles Nano, je suis curieux. :D
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11839
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Nano » 05 Nov 2012, 18:26

Zure a écrit:
Nano a écrit:bah oui il y en a. Une des premières missions dans le bayou consiste à éliminer en stealth les assaillants du manoir. Le level design autour de la baraque est d'ailleurs spécialement foutu pour que tu testes tous les styles d'attaque.
Plus loin, toujours dans le bayou, tu as une série de missions (en assassin, où il est obligatoire de rester stealth) où tu dois rendre fou plusieurs hommes, un à un, afin de leur faire croire à une malédiction.
Plus que le game design, je suppose que ton feeling est très orienté par la manière dont tu appréhendes le jeu. Mais encore une fois, c'était complètement le cas des précédents opus. Seulement, dans Liberation comme dans AC3, il est totalement possible de mener à bien une mission en stealth de A à Z.
Dans AC1, à ma connaissance, il était complètement infaisable de mener à bien les assassinats en stealth complet (ou ça relevait du Die & Retry de compétition...).


Ah non, dans AC1 j'y arrivais très bien mais ça nécessitait une énorme patience, un peu comme dans MGS3 ou tu pouvais passer jusqu'à 10 minutes caché dans la végétation.

Par contre dans le 3, je vois pas comment ou alors c'est parce que le changement dans le profil m'embrouille encore inconsciemment. Les seuls assassinats stealth complet que j'ai réussi c'était les missions d'assassinats justement mais là c'est simple j'utilise du poison à distance ou mon arc, mais pour les grandes missions de la quête principale j'y arrive pas. Enfin, je vais voir ça ce soir parce que là tu me titilles Nano, je suis curieux. :D


Hier soir, j'ai attaqué un fort anglais dans lequel il y avait trois objectifs stealth si tu voulais taper la synchro totale :
- faire péter un baril de poudre dans la reserve de munitions
- assassiner le commandant du fort
- mettre en berne le drapeau anglais
Après moults essais et péripéties (j'ai exclu l'attaque frontale tellement c'était la foire à l'empoigne), j'ai découvert plusieurs chemins totalement stealth. C'est pas évident, c'est assez frais dans le parcours à effectuer, mais alors c'est grisant ever ! Surtout que ça n'est pas traçé avec de grosses fleches ! :)
Dernière édition par Nano le 05 Nov 2012, 20:12, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Nano
 
Messages: 2982
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 13:52
Localisation: Paris

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Zure » 05 Nov 2012, 18:38

Ah ouais tiens j'ai pas encore attaqué de fort !
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11839
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar samizo kouhei » 05 Nov 2012, 20:11

Je suis arrivé à la Séquence 7. J'avoue avoir eu très peur lors des 3 premières séquences, tant l'histoire met du temps à se mettre en place et les tares techniques habituelles de la série "à l'honneur" (apparition tardive des PNJ et des décors, problèmes de pathfinding, persos ventriloques durant les cutscenes).
Et puis vient ce twist de ouf (même si j'avais un petit pressentiment à ce sujet). Tout n'est pas encore mis en place mais on a enfin envie de voir la suite. Les missions principales sont redondantes par rapport aux autres épisodes (et truffées de bugs), mais le contenu annexe déchire (la chasse et le crafting dans la Frontière, la mise en valeur du Domaine).
Par contre, les joueurs américains vont sans doute grincer des dents, tant les révolutionnaires ne sont pas présentés sous un jour positif et la Révolution un arrière-plan pour la lutte de Connor pour défendre les intérêts de son peuple.
Avatar de l’utilisateur
samizo kouhei
 
Messages: 31
Inscrit le: 27 Fév 2012, 21:22

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Nano » 06 Nov 2012, 13:19

La review d'Eurogamer d'AC3 Liberation reprend les quelques exemples de missions stealth que je citais précédemment. On tombe d'accord sur le fait que le jeu met grave l'accent sur le cover et la maîtrise ninja :)
Les missions d'assassinats de rivaux sont, pour la plupart, des utilisations détournés et obligatoires des gimmicks stealth offerts par le gameplay. C'est assez difficile et un peu scripté mais globalement ça me plait bien.

http://www.eurogamer.net/articles/2012- ... ion-review
Avatar de l’utilisateur
Nano
 
Messages: 2982
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 13:52
Localisation: Paris

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Zure » 06 Nov 2012, 16:38

Bon je retire ce que j'ai dit sur le stealth, je me suis fait un fort à Boston et c'était la régalade. En fait, comme le jeu a changé quelques éléments dans le High/Low Profile, je crois que je l'ai abordé avec les automatismes des précédents d'où confusion.

Par contre la gestion des Assassins est relou, on peut pas consulter la fiche de chaque perso ? Quand ils sont blessés, on sait pas combien de temps dure le cooldown. Ou alors c'est caché dans une menu que j'ai pas trouvé ? :lol: Sur ce point franchement, le menu de Brotherhood était nickel, je vois pas pourquoi ils l'ont changé.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11839
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Nano » 06 Nov 2012, 17:01

Zure a écrit:Bon je retire ce que j'ai dit sur le stealth, je me suis fait un fort à Boston et c'était la régalade. En fait, comme le jeu a changé quelques éléments dans le High/Low Profile, je crois que je l'ai abordé avec les automatismes des précédents d'où confusion.

Par contre la gestion des Assassins est relou, on peut pas consulter la fiche de chaque perso ? Quand ils sont blessés, on sait pas combien de temps dure le cooldown. Ou alors c'est caché dans une menu que j'ai pas trouvé ? :lol: Sur ce point franchement, le menu de Brotherhood était nickel, je vois pas pourquoi ils l'ont changé.


La détection des gardes est vraiment super bugguée ou alors moi non plus j'ai absolument rien compris.. Je me promène pépére en ville et paf on se met à me courser alors que visiblement je ne suis pas recherché.. Comme j'ai exactement le même phénomène dans AC Liberation, j'imagine qu'il y a un truc qui me dépasse complètement (et c'est très chiant).

Sinon, Je me focalise pour le moment sur la quête du capitaine Kidd. Il faut retrouver les "babioles" disséminées un peu partout, et les ramener au type sur le quai du domaine Davenport. Ce dernier vous remet des cartes en échange qui débloquent des missions ultra scriptées à l'image des tombes d'AC Revelations. Certaines proposent d'ailleurs des endroits très exotiques. A défaut d'être intéressantes d'un point de vue gameplay, ce sont des minis plaisirs coupables assez grisantes !!
Avatar de l’utilisateur
Nano
 
Messages: 2982
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 13:52
Localisation: Paris

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Zure » 06 Nov 2012, 17:13

Nano a écrit:La détection des gardes est vraiment super bugguée ou alors moi non plus j'ai absolument rien compris.. Je me promène pépére en ville et paf on se met à me courser alors que visiblement je ne suis pas recherché.. Comme j'ai exactement le même phénomène dans AC Liberation, j'imagine qu'il y a un truc qui me dépasse complètement (et c'est très chiant).

Sinon, Je me focalise pour le moment sur la quête du capitaine Kidd. Il faut retrouver les "babioles" disséminées un peu partout, et les ramener au type sur le quai du domaine Davenport. Ce dernier vous remet des cartes en échange qui débloquent des missions ultra scriptées à l'image des tombes d'AC Revelations. Certaines proposent d'ailleurs des endroits très exotiques. A défaut d'être intéressantes d'un point de vue gameplay, ce sont des minis plaisirs coupables assez grisantes !!


Alors pareil pour les gardes. Après réflexion, je me suis aperçu que certains gardes semblent garder ( :lol: ) des spots spécifiques et quand tu t'approches d'eux ils deviennent agressifs et je me demande si ceux qui me poursuivent parfois sont pas justement des gardes comme ça qui j'ai frôlé de trop près. Sinon, je sais pas. Mais oui c'est chiant. L'IA est de toute manière totalement aux fraises, mais beaucoup beaucoup plus que les précédents je trouve. Dans la plupart des cas à l'avantage de Connor donc ça va, mais j'espère qu'ils vont patcher, au moins pour avoir un truc similaire aux précédents qui étaient pas bien bright mais quand même plus.

Sinon j'ai fait une des quêtes de Kidd, très chouette.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11839
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Le Yéti » 07 Nov 2012, 11:06

J'ai lancé le jeu hier soir vers minuit quarante après une petite session de multijoueur (toujours aussi réussi).

Mais. Quelle. Claque. Non mais sérieusement quelle claque. C'est bossé, c'est polishé, c'est propre, varié, original, bien écrit et tout le toutim. Il y a une foule de petits détails agaçants (je n'aime pas le nouveau mapping, il manque toujours et encore des indications sur ce que voient ou ne voient pas les ennemis, etc.) mais putain bordel ils ont réinventé avec légèreté tout ça et c'est formidable. Par contre ils ont remis pas mal d'éléments du premier en fait : les écoutes, le côté enquête, les phases moins scriptées, etc.

Nano, tu nous fais un petit article sur le début du jeu ? C'est très bien ce que tu dis ; j'ai eu clairement l'impression que les développeurs ont voulu nous faire rejouer la découverte de l'Amérique par Colomb ; la tempête en mer, le brouillard, soudain les cris des mouettes, etc... C'est magique. Comment ils se sont démenés sur ce prologue, c'est incroyable et surtout totalement inutile, gratuit... exactement ce qui manquait à Brotherhood, Revelations et Liberation !
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8635
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Nano » 07 Nov 2012, 13:28

Je vais tenter de faire ça mais je suis un peu une quiche lorsqu'il s'agit de faire passer des idées (et j'ai peur d'être un peu trop dithyrambique).
Avatar de l’utilisateur
Nano
 
Messages: 2982
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 13:52
Localisation: Paris

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Le Yéti » 07 Nov 2012, 14:06

Disons que je l'aurais bien fait moi-même mais comme je bosse chez Ubi... :D

Par contre je peux te filer un coup de main si tu veux.

je crève d'envie de faire cet article putain :(
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8635
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Ratonhnhaké:ton j'écris ton nom (AC3 Spoilersfull)

Messagepar Vinz » 07 Nov 2012, 15:02

C'est clairement mon épisode favori pour le moment, mais je dois reconnaître que je kiffe moyennement la série à la base. Comme je n'ai pas fait les deux épisodes add-on après AC II je ne peux pas dire si la gestion de la team est moins pratique, et c'est vrai que l'IA des gardes et leur comportement à ton sujet est parfois vaporeux. C'est vrai que les ellipses ne sont pas toujours très heureuses non plus, ce qui me gêne moins pour la partie "Desmond" (l'histoire est complètement stupide à la base) que pour la partie "Connor" (qui est tout de même plus facile à suivre malgré les sauts temporels parfois déroutants). Même avec ses effets graphiques agaçants et un open-world trop morcelé (c'est là que tu vois que le jeu n'est pas encore à niveau des jeux Rockstar) le jeu parvient à rester très immersif.

Dommage que la chasse soit un peu cheatée (le héros est beaucoup trop puissant, dans Red Dead c'était une autre paire de manche pour buter un grizzly) et que la multiplication des side-quests fasse passer le quantitatif avant le qualitatif, mais pour le reste, c'est une belle réussite pour le moment...
Avatar de l’utilisateur
Vinz
Site Admin
 
Messages: 2159
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:38

Suivant

Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités