Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar Martin » 26 Jan 2012, 01:05

Alors Snake, nuqueux ringard, ou toujours top of the pop ?
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12953
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar Guy Vault » 26 Jan 2012, 01:27

Par rapport à d'autres, je trouve qu'il s'en sort bien !

Dans MGS 3, j'aime à la folie sa capacité à dévisager un décolleté tout en restant de marbre. Je ne sais pas si c'est une marque idiosyncratique ou un strabisme convergeant. Peu importe. Il me plaît. Ça, et sa démarche d'homme pas pressé. En mode fufu, on dirait une petite veille qui a du chien. C'est touchant. J'aurai presque envie de le caresser - ou de lui mettre un grand coup de pied au cul pour le décomplexer.

Image
Un autre Snake, celui de New York 1997 8-)
Avatar de l’utilisateur
Guy Vault
 
Messages: 995
Inscrit le: 23 Nov 2011, 13:53

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar Guy Vault » 27 Jan 2012, 22:26

MGS 3 terminé !

Il m'a fallu 15h pour en voir la fin. J'ai l'impression pourtant d'y avoir "jouer" une éternité.

Pas que cela soit mauvais. Mais je n'ai pas aimé le jeu pour son gameplay trop compliqué (l'association de touches et l'absence de tuto concret, c'est pas pour mon petit cerveau). J'ai pris très peu de plaisir, la manette en main. Et à chaque fois que je commençais à en prendre, c'était crashé par l'arrivée d'une série de cinématiques blablateuses. Par exemple, dans l'un des combats de fin, la course-poursuite est hachée 5 ou 6 fois par des cut-scene qui m'ont saoulé à un point que je me suis dit : laisse tomber, installe-toi un VRAI jeu ! Car sur les 15h d'aventure, j'ai dû passer moins de 50% du temps à jouer. Le reste, c'était de la figuration. Ma manette n'a jamais autant pris la poussière.

Ceci dit, je dois admettre que cet épisode est doté d'une mise en scène et d'un scénario très accrocheur (d'où ma volonté d'aller jusqu'au bout malgré mon aversion). C'est du bon ciné-interactif. Certaines séquences contre les boss sont saisissantes (The Sporrow et The End). Mais honnêtement, ce type de soft dans lequel il n'y a pas grand chose à faire ne convient pas à mes attentes. J'ai installé Peace Walker, histoire de donner une seconde chance à la franchise... et parce que j'aime aussi le côté décalé des persos. Je ne suis pas certain d'aller jusqu'au bout.

Bref. J'adore l'infiltration. Mais pas à la sauce MGS.
Avatar de l’utilisateur
Guy Vault
 
Messages: 995
Inscrit le: 23 Nov 2011, 13:53

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar upselo » 27 Jan 2012, 23:14

T'as joué comment les phases de gameplay ? Je sais que mon premier run m'a pris au moins 5 heures de plus. Mais peut-être que l'absence de la caméra libre m'avait obligé à jouer beaucoup plus lentement en rampant continuellement dans les herbes (c'était le moyen le plus efficace de voir devant soi en toute sécurité...).
Pour moi, c'est avec le premier épisode celui qui a le ratio gameplay/cinématique le plus élevé. Mais je n'ai pas joué à Peace Walker.
Avatar de l’utilisateur
upselo
 
Messages: 1102
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:52

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar Guy Vault » 28 Jan 2012, 00:10

J'ai joué infiltration le plus possible, sans dégâts collatéraux. Mais la vision raz des pâquerettes m'a exaspéré. Ca et le manque de mouvement du personnage pour s'infiltrer. Puis le fait d'être constamment embêté par les cinématiques m'a poussé à sniper tout ce qui se mettait en travers de mon chemin. J'étais vraiment plus dans le bain. Le gameplay m'a paru très secondaire. Vers la fin, ça bourrine trop à mon goût de toute façon. Je crois que c'est difficile de découvrir un jeu comme MGS 3 après avoir pris son pied sur des jeux comme Deus Ex HR ou Alpha Protocol - lesquels offrent plus de fun et de variété. Pour moi, ce MGS 3 n'est pas du tout à la hauteur d'un bon jeu d'infiltration, comme l'était Splinter Cell. C'est de la mauvaise came à ce niveau.

Par contre, je viens de lancer le prologue de Peace Walker : c'est le jour et la nuit par rapport à MGS 3 :shock:

Déjà, tu as un tuto digne de ce nom qui te montre toutes les possibilités du gameplay, de manière concrète. Ensuite, Snake a enfin des mouvements intéressants (il peut avancer accroupi, exécuter des combos pour éliminer plusieurs persos) et des outils plus complets pour gérer sa discrétion. La prise en main est immédiate, mieux pensé. Les gunfights sont super sympas. Il y a une visée assistée pour les Pierre Richard en herbe. Un autre système de vidée libre avec dégâts localisés. Un régal. Ensuite, y'a du coop - vraiment extra ! - et des tonnes d'options que pour l'instant je n'ai pas exploité mais qui s'annoncent énormes (une base d'opération, des coéquipiers à gérer, un tableau de missions à choisir, une forge à armes...). Les cinématiques sont également nombreuses - du peu que j'ai vu - mais elles sont de toute beauté (j'adore le style bd) et tu as des QTE pour ne pas t'endormir devant. J'avais peur de ne pas adhérer, croyant que la saga était figée, mais je suis en train de découvrir une franchise pleine de surprises et qui n'a apparemment pas peur de se renouveler d'un épisode à l'autre !
Avatar de l’utilisateur
Guy Vault
 
Messages: 995
Inscrit le: 23 Nov 2011, 13:53

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar upselo » 28 Jan 2012, 02:39

Guy Vault a écrit:J'ai joué infiltration le plus possible, sans dégâts collatéraux. Mais la vision raz des pâquerettes m'a exaspéré. Ca et le manque de mouvement du personnage pour s'infiltrer. Puis le fait d'être constamment embêté par les cinématiques m'a poussé à sniper tout ce qui se mettait en travers de mon chemin. J'étais vraiment plus dans le bain. Le gameplay m'a paru très secondaire. Vers la fin, ça bourrine trop à mon goût de toute façon. Je crois que c'est difficile de découvrir un jeu comme MGS 3 après avoir pris son pied sur des jeux comme Deus Ex HR ou Alpha Protocol - lesquels offrent plus de fun et de variété. Pour moi, ce MGS 3 n'est pas du tout à la hauteur d'un bon jeu d'infiltration, comme l'était Splinter Cell. C'est de la mauvaise came à ce niveau.

Pour moi, tu cites surtout des expériences très balisées, ou il y a des chemins très explicites pour l'infiltration, tu utilises tel gadget ou capacité là et là, alors que MGS 3 est moins explicite. Le level design est moins uniquement tourné vers le parcours du joueur je trouve. C'est plus old school.
Mais c'est vrai que c'est pas juste une question de mentalité, qu'il y a de réels défauts, notamment la possibilité d'abuser le système, à coups de pistolet tranquilisants silencieux par exemple, et que ça doit pas aider l'expérience, déjà assez rigide.
Avatar de l’utilisateur
upselo
 
Messages: 1102
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:52

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar NaviLink » 28 Jan 2012, 05:18

Déjà faire de la comparaison rétroactive entre des jeux de maintenant et un jeu PS2 qui a un petit paquet d'années, c'est pas forcément la meilleure chose à faire.

Ensuite MGS3, il faut le faire en version subsistence pour l'apprécier correctement. La caméra fixe de la version d'origine est juste chiante.

Enfin, refaire le jeu une seconde fois en sautant les cinématiques permet de s'amuser beaucoup plus et de profiter des phases jouables à fond.
Avatar de l’utilisateur
NaviLink
 
Messages: 756
Inscrit le: 22 Sep 2010, 22:33

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar Alexis » 28 Jan 2012, 09:57

NaviLink a écrit:Ensuite MGS3, il faut le faire en version subsistence pour l'apprécier correctement. La caméra fixe de la version d'origine est juste chiante.


Le game design de MGS3 est fait pour être joué en vue de dessus, comme les autres. J'insiste. Avec la caméra fixe c'est sans doute plus agréable mais tu casses tout, amha.

Et sinon, Splinter Cell & Cie c'est bien mignon, mais MGS3 est quand même, malgré un côté probablement archaïque, je vous l'accorde, un jeu où j'ai vraiment ressenti la nécessité de dessiner des tactiques pour agir, par de longues voire très longues phases d'observation. Je n'ai pas joué à Deus Ex HR (qui tendrait de l'hommage à la saga MGS justement) ou Alpha Protocol, mais des jeux qui proposent des phases d'infiltration, le level design m'apparaît souvent trop clairement. Je sais ce que les développeurs attendent de moi.
Avatar de l’utilisateur
Alexis
 
Messages: 2341
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 20:32
Localisation: Parisse

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar Guy Vault » 28 Jan 2012, 11:50

NaviLink a écrit:Déjà faire de la comparaison rétroactive entre des jeux de maintenant et un jeu PS2 qui a un petit paquet d'années, c'est pas forcément la meilleure chose à faire.

Ensuite MGS3, il faut le faire en version subsistence pour l'apprécier correctement. La caméra fixe de la version d'origine est juste chiante.

Enfin, refaire le jeu une seconde fois en sautant les cinématiques permet de s'amuser beaucoup plus et de profiter des phases jouables à fond.

Déjà, c'est difficile de se mettre dans le contexte lorsque tu découvres un jeu après avoir joué à des standards plus récents. D'habitude, je suis capable de prendre de la hauteur. Mais là, j'ai pas réussi. D'autant que j'avais entendu du bien de MGS 3 (beaucoup le placent comme LA référence du jeu d'infiltration Oo) et que je suis tombé des nues en lançant le bidule - dès la première demi-heure ! Cela ne m'empêche pas d'avoir des références d'époque, voire plus anciennes, pour juger de la qualité de ce MGS 3. Je me souviens de Hitman (plus vieux de 4 ans), qui n'était pas très explicite également, et qui te lâchait en pleine nature sans trop t'indiquer quoi faire. J'ai adoré ce premier opus. J'y ai rejoué il n'y a pas longtemps, le gameplay un tantinet désuet (par rapport au dernier opus) ne m'a pas énormément choqué. Ce MGS 3 a de bonnes idées (le camouflage, la survie), mais j'ai pas adhéré à l'ensemble. Principalement à cause des cinématiques qui parasitent ma progression, ou des défauts du titre qui te permet de passer outre la vigilance des ennemis pour avancer tranquillou (le pistolet EZ est tout de même l'objet cheater par excellence !).

Ensuite, la version HD Collection EST la version subsistence. J'ai testé avec la caméra d'origine, et c'est déjà plus intéressant pour dresser des stratégies. Tu as une contrainte qui te pousse à réfléchir. Et certains décors (il y a beacoup de couloirs insipides tout de même), permettent d'accéder à ton objectif par différents moyens (qui sont tout aussi balisés que dans un Deus Ex HR, faut pas rêver : les touffes d'herbe, les tronc creux, les trous dans la clôture, les trappes ouvertes... le carton d'emballage LOL). Mais peu importe. La vision raz du sol ne m'a pas du tout plu. Passer les trois quart du temps à plat ventre avec des grosses feuilles en pleine figure, c'est peut-être le top du camouflage dans la tête de certains joueurs, mais ce n'est pas agréable de se déplacer tout le temps comme cela. J'admets être un joueur simple et face au gameplay compliqué (combinaison de touches), j'ai crisé face à certains boss. Sur ce point, j'ai d'ailleurs une profonde aversion contre les jeux d'infiltration qui te placent devant des montagnes de muscles et qui te disent : terminus le trajet pépère dans l'ombre, tout le monde descend en pleine lumière... démerde-toi ! Dans Alpha Protocol, par exemple, je me suis arraché les cheveux devant certains boss parce que mon perso n'était pas taillé pour les affronter. Idem dans Deus Ex HR. Voilà, c'est dit. J'aime pas les Boss dans ce genre de jeu. Dans MGS 3, certains ont beau être très sympas (The End, même si c'est très fastidieux de le chasser avec le système de la feuille devant ton écran), mais ça ne colle pas avec mon envie de jouer à fond l'infiltration.

Enfin, refaire le jeu une seconde fois ? Tu veux ma mort ou quoi ? :o :lol:
Non, sérieusement, étant donné que je n'ai pas aimé le gameplay, ça sera difficile de relancer la bestiole une seconde fois. Je suis ravi d'avoir pu tester ce "monument" et d'être allé jusqu'au bout. Mais je ne suis pas maso. Je ne lâche pas la franchise pour autant. Peace Walker, qui est plus récent, correspond par contre à mes attentes. J'ai pas l'impression de subir une histoire et d'être un simple spectateur.
Dernière édition par Guy Vault le 28 Jan 2012, 12:37, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Guy Vault
 
Messages: 995
Inscrit le: 23 Nov 2011, 13:53

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar upselo » 28 Jan 2012, 12:29

Je ne dis pas que c'est plaisant de ramper dans les hautes herbes. Ca m'a bien fait pester d'ailleurs :D Mais c'est entre autres ce qui me fait dire que c'est moins balisé que Deus Ex (ou quand t'es plaqué contre un mur, c'est facile et tu risques pas grand chose). La maniabilité reloue de MGS joue beaucoup sur la difficulté et l'immersion paradoxalement (tu pestes contre les contrôles mais tu fais plus gaffe à ton infiltration).
Et je ne veux pas être condescendant non plus, je comprends et je partage ton opinion que les autres jeux sont mieux calibrés.
Avatar de l’utilisateur
upselo
 
Messages: 1102
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:52

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar Guy Vault » 28 Jan 2012, 13:04

J'ai du mal à saisir ton "moins balisé" à propos de Deus Ex HR. Le level design est vraiment très riche en comparaison. Outre le fait que chaque décor soit pensé en fonction des capacités débloquées pour ton personnage (la force pour détruire un mur ou soulever des caisses derrière lesquelles se cachent un passage ; le jump pour accéder à des chemins supérieurs ; la résistance physique pour traverser des nuages toxiques ; le hack pour détourner les défenses de l'ennemi), tu as la possibilité d'emprunter énormément de chemin pour parvenir à tes fins sans devoir dégommer qui que ce soit sur ton parcours (la marque d'un grand jeu d'infiltration, à mon avis). Evidemment, IL FAUT désactiver les repères d'objets interactifs dans les options pour que le périple soit plus intéressant à faire.
Avatar de l’utilisateur
Guy Vault
 
Messages: 995
Inscrit le: 23 Nov 2011, 13:53

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar upselo » 28 Jan 2012, 13:18

C'est que je trouve que chacun de ces chemins est clairement identifié, et souvent associé à une capacité précise. genre le chemin avec du gaz mortel, le chemin ou il faut soulever une caisse, le chemin ou il faut avoir la chute. Chacun de ces chemins te fait progresser vers ton objectif. Dans MGS t'as peut être des trous dans la cloture, un conduit de ventilation ou ramper, mais c'est jamais garanti que ça te fasse progresser. Ça peut mener à des endroits inutiles, te mettre face à un garde, alors que dans Deus Ex ça m'a paru toujours plus safe. C'est peut être le fait d'avoir un radar, mais c'est beaucoup plus difficile de se faire surprendre. Tant que tu prends ton temps, tu risques pas grand chose. En plus avec les augmentations genre silence, invisibilité, takedown instantané, tu as plein de gardes fous à ta disposition.
Dans MGS, avec toutes les limitations du personnage, tu as beau prendre ton temps, tu peux te faire choper comme une merde en sortant d'un conduit par un garde que tu ne pouvais pas voir.
Je pense notamment à toutes ces petites bases sur lesquelles on tombe régulièrement dans la jungle, qui sont de minis aires ouvertes, avec plein de petites cabanes et autres salles inutiles que j'ai trouvées bien traîtres. Si tu ne fais que filer vers la prochaine zone, ça change rien à ton expérience, c'est facile. Mais l'exploration m'a paru plus ardue, moins explicitement prévue et facilitée par le gameplay et le level design. Dans Deus Ex, en cherchant un peu t'es quasi assuré de trouver un conduit d'aération qui t'emmène ou tu veux, ou de pouvoir trouver un chemin safe si t'as les bonnes compétences (et comme on peut sans trop de problèmes avoir toutes les augmentations critiques...).
Avatar de l’utilisateur
upselo
 
Messages: 1102
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:52

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar Guy Vault » 28 Jan 2012, 20:16

Ah d'accord, je comprends ce que tu veux dire.

Mon souvenir de Deus Ex (premier du nom) est un peu flou. Mais je crois que ça fonctionnait sur ce même principe du "tous les chemins mènent à Rome". C'est vrai que dans MGS 3, sur certaines maps, il y a de l'aléatoire et du cul-de-sac. Ce qui n'est vraiment pas pour me déplaire. Ça corse effectivement les choses. Mais le level design reste plus simple. Il n'y a qu'un seul niveau, je veux dire. Alors que sur les Deus Ex (du jusqu'au Human Revolution), la plupart des décors sont construits sur plusieurs étages : sous-sols, traverses, toits. L'aire est plus intéressante à explorer, plus complexe aussi, même si "balisée". Quoique, il me semble que dans le premier Deus Ex, c'était pas évident de trouver les passages fourbes. Fallait vraiment prendre le temps de visiter la map pour tomber sur ses secrets ! (les aires de jeu étaient vraiment plus grandes aussi).

Sur Peace Walker, j'ai le sentiment qu'on reste sur un seul niveau d'exploration, en plus simple encore (très peu d'espaces dissimulés, beaucoup de caisses derrière lesquels se cacher). J'en suis qu'au début. Si ça reste en état, ça ne va pas me'enchanter des masses. Mais les à-côtés du jeu (gestion, coop, tout ça) ont le potentiel de faire passer la pilule plus facilement.
Avatar de l’utilisateur
Guy Vault
 
Messages: 995
Inscrit le: 23 Nov 2011, 13:53

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar upselo » 28 Jan 2012, 20:23

J'ai écrit vite, mais quand je disais Deus Ex dans mon message précédent, c'est surtout pour parler de Human Revolution. Ca me parait bien moins prononcé dans le Deus Ex original. Et oui, le level design est plus simple dans MGS 3, PS2 oblige.
Avatar de l’utilisateur
upselo
 
Messages: 1102
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:52

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar Rouille » 24 Mai 2013, 07:34

Au moment de la sortie du premier, j'adorais la démo (dans le CD de Playstation Magazine ?), que je refaisais en boucle en testant plein de possibilités et de chemins différents. Jamais eu l'occasion de le chopper en vrai, donc ça m'est sorti du radar jusqu'à ce que je me procure... la PS2 ; dès que je l'ai eue j'ai fait le tour des Cash machins de Lille pour chopper plein de trucs. J'ai trouvé Metal Gear Solid 1, 2 & 3 pour des prix risibles.

Résultat j'ai mis le premier en route, qui m'a agacé rapidement. La vue de dessus m'énervait car mal adaptée aux combats à l'arme à feu, ce qui n'est en principe pas très grave, mais contre les boss on est bien obligé de s'en servir. Les boss, justement, j'en ai pas vu beaucoup (je crois que je me suis arrêté à Revolver Ocelot à l'époque), mais je déteste les boss dans les jeux video, tous genres confondus. Donc quand ils sont très travaillés comme dans la série des Metal Gear, ça me sur-gonfle.

Lâché l'affaire et revendu en lot avec les deux suites même pas touchées pour une bouchée de pain sur leboncoin, en sentant bien que j'étais passé à côté de quelque chose. La hype constante de la série et les conversations absconses qu'elle engendrait, ainsi que mon passage chez l'ennemicrosoft ont contribué à me tenir éloigné de la série, avec un petit air pincé.

ATTENTION CA DEVIENT UN PEU MYSTIQUE

Puis il s'est passé quelque chose de bizarre (mais vrai) : pendant une nuit d'insomnie il y a quelques mois de cela, lorsque je trouvais le sommeil c'était pour rêver de Metal Gear Solid, avec scénario complotiste incompréhensible et phases d’infiltration illogiques. Mais c'était pas mal malgré tout, bien qu'un peu épuisant. Le plus bizarre c'est qu'il me paraissait évident qu'il s'agissait du second opus. Le lendemain, je file essayer de trouver la collection HD sur 360 (d'occase bien sûr), que je trouve dans la première boutique.

Rentré chez moi j'insère le disque, je lance Metal Gear Solid 2, chaud bouillant après cet appel de l'au-delà, et... gros retour sur terre ça m'agace toujours autant. J'entrave rien à qui est qui, je me fais tout le temps repérer (et comme c'est un jeu d’infiltration, je relance à chaque fois que l'alarme se déclenche). Bref je fais un vrai boulot de noob. Un peu échauffé par l'achat idiot que je viens de faire, je m'acharne quand même tout l'après-midi, je peste sur un passage où on est obligé de tuer des gardes dans un couloir et ça me démange franchement de revendre le jeu...

BOUILLONNANT

Après quelques jours de digestion, je me rends compte que le jeu m'obsède toujours autant (je n'en rêve plus, je vous rassure), et je replonge complètement, en allant jusqu'à le refaire dans la foulée. J'en retire l'impression d'un jeu bouillonnant, complètement foufou, où, en fin de compte, on peut faire à peu près n’importe quoi, et on y est même encouragé implicitement par un level design géométrisé et systématisé à l'extrême (rarement carte n'aura été aussi simple et précise à la fois - moi qui suis un angoissé de la carte dans les jeux, je n'ai jamais galéré). Les boss que je déteste tant sont bien amenés (j'aime bien le principe - repris du 1er, j'ai vu ça depuis - de les connaître tous dès le début) et pas trop galère, ni longs à tuer.

Niveau scénario c'est également foisonnant de choses bien vues, brillantes, ou vraiment neuneues (dès que le jeu devient explicite sur son méta-discours en fait). Mais ce qui m'a surtout marqué c'est l'humour diffus. Ce jeu est parfois drôle à pleurer. Tout ne fonctionne pas, mais l'ensemble est quand même assez bien tenu, surtout dans les petites choses, car c'est vraiment dans la marge que le jeu régale. Rien que la valve de porte qui reste dans les mains de Snake au tout début du tanker, c'est d'un gaguesque assez flamboyant.

Et puis j'adore le design qui est le top de la 3D : simple mais lisse, clair avec peu de couleurs, ce qui change un peu des tons marrons / gris de beaucoup de jeux qui prennent leurs textures en promo chez castorama.

En bref, le jeu m'a agacé, intrigué, amusé, fatigué tour à tour, parfois en même temps ; un stimulant parfait, qui refuse le confort au joueur quitte à lui tirer l'oreille (!) de temps en temps.

Ayant depuis retrouvé comme par miracle (ça continue) le premier sur un marché aux puces en parfait état pour un petit euro, j'ai retenté : c'était encore meilleur. L'expérience est plus carrée, plus "droit au but", sans doute grâce aux limitations de la console, qui crache quand même ses poumons pour accoucher d'un jeu parfait techniquement (aucun bug, aucun temps de chargement !). Beaucoup plus facile que sa suite, le jeu en est plus fluide : moins de gardes, moins d'espaces confinés, plus de myopie de la part des ennemis... L'espace de jeu est restreint mais jamais épuisant dans ses allers-retours - sauf à la fin lorsque l'on doit changer la température de la carte 2 fois, et se taper donc 4 fois l'ascenseur... La fin d'ailleurs, qui est le gros point faible du titre avec ses retournements de situation un peu forcés, ses putains d'allers-retours et son combat final entrecoupé de cutscenes interminables, qui gâchent un peu la sauce et répètent toujours la même chose de la même façon qui plus est ("tu es mon frère mais moi je suis méchant par nature, ouin ouin").

Tout aussi riche que son successeur, également très drôle, moins poseur et incroyablement lié à la console (je n'ai jamais vu une meilleure utilisation des vibrations de la manette), mais parfois tout aussi agaçant (les boss qui t’apprennent la vie quand ils meurent... mouais), le premier est un modèle d'équilibre, qui prend appui sur ses défauts pour pousser le joueur à saisir ses qualités.

Et bientôt le 3... quand j'aurai digéré tout ça et retenu seulement les qualités des deux premiers.
Avatar de l’utilisateur
Rouille
 
Messages: 253
Inscrit le: 23 Mai 2013, 08:00

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar Zure » 24 Mai 2013, 08:36

Rouille, j'ai envie de te faire un bisous ! :D
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11851
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar Alexis » 21 Mar 2014, 18:23

Bon, allez, réactivation de ce topic grâce à Rouille.

Metal Gear Solid V : Ground Zeroes.

Image

Je me disais que comme Poisan veut écrire quelque chose sur le plan séquence (et c'est une formidable idée parce que c'est exactement ça, Kojima arrive à te faire croire que c'en est un ; en plus je me dis qu'on va peut-être retrouver le flow de MGS1 qui a été perdu dès MGS2) et Elincia a déjà préparé quelque chose sur la radicalisation de Kojima sur le thème de la torture, ça pourrait être l'occasion de faire une mini-théma...

À partir de maintenant gros spoils.

Dans MGSV on ne rigole pas beaucoup, c'est vrai, même si j'arrive à percevoir cette ambiance tellement MGS.

Dans ce jeu ça raconte quand même quelque chose de fort : c'est la chute de Big Boss. Parti en mission de sauvetage, non seulement la visite de l'AIEA était un piège de Skull Face visant la destruction de la Mother Base, mais en plus Paz était piégée pour faire sauter Snake. Paz et Chico, que je ne connaissais pas (pas fait de PW :cry: ) ont une très belle présence dans le jeu, surtout Paz, les mots qu'elle prononce sur le dos de Snake annoncent tellement Phantom Pain. Il y a quelque chose d'horrible de la voir être si détruite à son jeune âge. C'est vraiment horrible et pour le coup j'ai bien aimé le ton un peu paternel de Snake, on sent que ça le blesse. Je n'ai pas écouté toutes les cassettes, mais il y a quelque chose d'assez terrible dans le procédé - Kojima a finalement une grande expérience radio avec ses années de Codec - celui de faire entendre sans voir. On imagine forcément le pire, et c'est insoutenable.

J'ai l'impression que le jeu est quand même ouvertement politisé : c'est l'utopie de Big Boss et de Kaz qui est mise à l'épreuve, c'est cette perte de repère, la perte de l'idéologie dans le combat du point de vue du guerrier, quelque chose qui traverse l’œuvre de Kojima. Je me demande comment un Américain moyen va accepter le fait de jouer un mec qui délivre des prisonniers à Guantanamo. Le constat est hyper sévère avec le bloc Ouest quand même.

Enfin, pour ceux qui auraient des hésitations, le jeu est super beau aussi sur current-gen, notamment grâce à l'addition de trois effets : les effets de lumières (avec des flares énormes), l'effet de vent qui remue bâches, cheveux, vêtements et évidemment l'effet de pluie qui donne une patine huileuse à tout le jeu. Après c'est vrai qu'en mission secondaire, le jeu est quand même un peu plus "sec" graphiquement, sur 360. Mais bon, ça me suffit amplement.

PS : Q..QUOI ?! PEACE WALKER EXISTE SUR XBOX LIVE ? DEPUIS 2012 ? :o
Avatar de l’utilisateur
Alexis
 
Messages: 2341
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 20:32
Localisation: Parisse

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar Elincia » 21 Mar 2014, 20:22

Plusieurs choses Alexis, je mets en spoil mais tu peux lire si t'as fait Ground Zeroes, c'est juste pour les autres.

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


EDIT : Ah oui, Snake sans David Hayter, c'est plus vraiment Snake. Je tique à chaque fois qu'il ouvre la bouche, heureusement qu'il l'ouvre pas trop souvent. En tout cas je sens que ça va vraiment me déranger dans The Phantom Pain. C'est rare qu'une question de doublage me gène à ce point dans l'expérience. Mais là ça passe pas.
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1803
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar Clémentine-Volt » 21 Mar 2014, 21:50

MGS GZ me fait assez peur, déjà parce que le scénario de PW m'as laissé perplexe sur certains points ( Tout l'héritage de Snake Eater largement massacré dans un fiction assez nawak, ce qui pour arriver à ça dans un MGS est sacrément balèze... ) et j'avoue que j'ai pas hyper envie de voir Kojima s’appesantir sur ça très longtemps.

Mais le truc qui m'embête vraiment, c'est que t'as pas un boss fight.

Merde quoi.

Un MGS sans gros boss qui te balance un truc de ouf genre " je connais très bien ta mère " et personne ne relève ça ! :x
C'est ce qui me choque le plus.
Avatar de l’utilisateur
Clémentine-Volt
 
Messages: 145
Inscrit le: 11 Mai 2013, 12:01

Re: Snake, Snake ? Snaaaaake ? (Metal Gear, la série)

Messagepar Elincia » 21 Mar 2014, 22:14

Garder en tête que ce n'est qu'un prologue, pas un épisode vraiment à part entière, même si je peux comprendre ta frustration. Ensuite, GZ opère un tournant tout de même, on sent l'ADN Peace Walker, mais le focus de scénario n'a rien à voir, vraiment rien.
Avatar de l’utilisateur
Elincia
 
Messages: 1803
Inscrit le: 20 Déc 2013, 22:14
Localisation: Bordeaux

Suivant

Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité