Qui je joue, qui je suis

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

Qui je joue, qui je suis

Messagepar Martin » 23 Nov 2011, 10:35

Un petit fil sur les RPGs, né d'une discussion sur Twitter avec @MathieuTriclot.

Quels types de personnages jouez-vous dans les RPGs ? Qu'est-ce que ça révèle de vous ?
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12932
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar Martin » 23 Nov 2011, 10:55

Quand j'étais un jeune nerd, je kiffais les magiciens. Je me sentais fragile, sans doute, j'avais besoin de mettre de la distance, et de porter fièrement ma badasserie "d'intello" (insulte de cours de récréation). Eh ouais, il balance des fireballs l'intello, tvavoirtagueule.

Maintenant j'essaye de varier. Mais je joue plutôt tank. Parce que je suis tombé amoureux du rôle en jouant à WoW. Parce que je suis très impatient. J'ai un mal fou à rester embusqué, à jouer stealth, je préfère largement foncer dans le tas, et qu'on en finisse. Après tout je suis là pour me défouler.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12932
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar Sachka » 23 Nov 2011, 11:06

s'pèce de guayaki, va !
Avatar de l’utilisateur
Sachka
 
Messages: 4366
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 23:19
Localisation: Lyon

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar Vinz » 23 Nov 2011, 11:11

Dans les Elder Scrolls je prenais généralement un mage de guerre, classe qui correspond assez bien à ma tendance à l'indécision.

Ou alors genre je suis centriste, tsé.
Avatar de l’utilisateur
Vinz
Site Admin
 
Messages: 2162
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:38

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar Martin » 23 Nov 2011, 11:16

Je me demande si autant qu'une hésitation, si on fait un perso qui s'éparpille, mage-voleur-guerrier, c'est pas une envie de toute puissance. Je peux te défoncer la tronche à l'épée ET à la boule de feu, le tout dans le dos sans que tu l'entendes. :lol:
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12932
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar Le Yéti » 23 Nov 2011, 11:39

Martin a écrit:Je me demande si autant qu'une hésitation, si on fait un perso qui s'éparpille, mage-voleur-guerrier, c'est pas une envie de toute puissance. Je peux te défoncer la tronche à l'épée ET à la boule de feu, le tout dans le dos sans que tu l'entendes. :lol:

Tout moi ça.
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8663
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar roger » 23 Nov 2011, 12:31

Moi je joue toujours un guerrier parceque j'aime la simplicité et que j'ai aussi peur de regretter d'avoir pris un mage. Ca fait fragile un mage, pas trop fiable. C'est tout sauf la sécurité dans mon idée. Comme je suis un peu lent souvent, le guerrier me convient car il encaisse, ça laisse toujours le temps de recevoir deux trois pains avant de réfléchir pour changer de stratégie. Les voleurs j'aime pas trop, c'est pas franc du collier et fragile aussi. Faut être rusé (ou avoir envie de l'être) et je ne suis pas rusé (et je n'ai pas envie de l'être).

En fait comme je prends toujours le même profil je n'aime pas trop les jeux mono-personnage, je préfère largement savoir que je vais pouvoir toucher à tout en ayant une équipe. C'est beaucoup plus stimulant au niveau des combats. Mais de toute façon je me sens toujours incarné par le guerrier. J'aime l'idée de me projeter dans celui qui se dévoue pour prendre des coups dans la gueule, c'est un peu mon idéal.

Au niveau du comportement, de l'alignement je joue toujours mon guerrier de façon positive. C'est marrant parceque j'aime les trucs horribles, glauques, j'aime les histoires sordides, les crimes sanglants. Je suis assez fasciné par le mal.
Et pourtant même en jouant, même pour de faux j'ai pas envie de faire partie des méchants. Du moins quand on agit concrètement par le biais de choix éthiques comme dans un jeu de rôle. Dans Hearts of iron ou les jeux de guerre je prends systématiquement les nazis, mais c'est parceque j'aime bien jouer avec les perdants historiques (ce qui me semble logique finalement, c'est plus fun), et puis le fait d'être du côté des "mauvais" n'a aucune incidence dans la manière de jouer...
Donc je joue toujours quelque chose dans le genre neutre / bon ou chaotique / bon. Sans grande fantaisie finalement, c'est ce que je m'efforce d'être tout le temps (c'est un peu plus difficile d'être fidèle à sa ligne de conduite dans la vraie vie, est-il nécessaire de le préciser...).
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2104
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar Martin » 23 Nov 2011, 12:46

roger a écrit:Au niveau du comportement, de l'alignement je joue toujours mon guerrier de façon positive. C'est marrant parceque j'aime les trucs horribles, glauques, j'aime les histoires sordides, les crimes sanglants. Je suis assez fasciné par le mal.


Il y avait un fil à ce propos sur QT3...

Moi aussi j'ai du mal à jouer les méchants. Mais j'aime bien les jeux comme The Witcher ou ME1 qui te posent des dilemmes éthiques. Le jeu c'est de gérer les différents paramètres et de trouver la moins mauvaise solution, si tant est qu'elle existe.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12932
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar Shane_Fenton » 23 Nov 2011, 13:33

Personnellement, j'ai toujours une préférence pour les lanceurs de sorts. Après, ça dépend ce qu'il y a : magie offensive, magie curative, invocations... J'aime bien avoir ma petite armée qui fait le boulot à ma place. J'aime également changer de forme et balancer des boules de feu à distance. Plus je connais de sorts en tous genres, et mieux je me porte. Après, il m'arrive d'essayer d'autres personnages (guerrier, voleur...). Mais quel que soit le RPG, je reviens vite à mes premières amours : invocations, métamorphoses, sorts offensifs à distance.

En ce qui concerne "l'alignement", je suis trop gentil comme quand je suis IRL, donc je cumule les bonnes actions. J'ai de grosses difficultés à jouer les méchants, même si ce n'est qu'un jeu.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 4213
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar Le Yéti » 23 Nov 2011, 15:23

Je suis moi aussi difficilement capable de jouer les méchants. Sauf dans Fallout 3 et pour une excellente raison. Je trouve que généralement être méchant dans un jeu vidéo c'est simplement dire des insanités à des personnages qui sont choqués mais te confient quand même des quêtes ; les récompenses de tes actes malfaisants sont assez peu intéressants.
Par contre, Fallout 3 joue une carte intéressante : non seulement les quêtes ont des chemins multiples et variés mais dès le début du jeu, l'une des toutes premières quêtes permet de choisir ton camp à Megaton.

Image

Lors de mon deuxième run, que j'ai volontairement fait en méchant, j'ai tout de suite accepté de faire sauter Megaton. Il s'est passé alors dans ma tête un effet évident de bien-être : faire le mal, c'est cool. Alors j'ai continué à le faire, à tuer de la goules par wagons ou à aider devenir cannibale. C'était impeccable.
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8663
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar boulapomme » 23 Nov 2011, 15:30

Comme dans les jeux de baston, je joue random en général, même si j'ai un faible pour les classes considérées low tier. D'une manière générale, je préfère éprouver les limites des jeux avec des personnages sous-levelés (j'aime pas trop les niveaux, en fait) pour vraiment jouer plutôt que de regarder une histoire qui se déroule sans grosses vagues. Je suis peut-être un peu maso et j'aime bien "mériter" ma progression, même si ça se tasse avec le temps.
世界中に存する善きものすべてに感謝したい気持ちと共に、筆をおくことにしよう。じゃ、お先に。
Avatar de l’utilisateur
boulapomme
 
Messages: 230
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:08
Localisation: Over the Hills and Far Away

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar roger » 23 Nov 2011, 16:04

Le problème que j'ai c'est que je n'aime pas refaire les jeux. Ou alors quand je les ai oublié. Du coup je ne tente jamais le même jeu en l'abordant en suivant de deux façons différentes, et souvent j'en suis un peu frustré (ça donne quand même un peu envie de tester un rôle de salaud comme le Yéti à Megaton dans Fallout 3, ou prendre l'embranchement négatif dans Baldur 2, ne serait-ce que pour voir ce que ça donne).
En fait le fait d'avoir plusieurs latitudes comportementales me plaît dans le principe mais me frustre au final puisque je ne profite pas de l'altérité offerte, et elle reste pour moi un mystère (bon des fois je fais un chargement rapide pour tester l'impact d'une autre décision mais c'est pas très immersif comme démarche).
De toute façon j'ai toujours pensé que l'aspect "rejouabilité" dans des jeux scénarisés était une connerie. Dans un jeu scénarisé on crée des éléments qui doivent être traversés coûte que coûte par le joueur. Il ne doit pas y avoir d'énergie perdue à créer trop de lieux, de personnages qui resteront inutilisés. Donc on force le truc. Le joueur y arrivera par des voies différentes, y vivra peut être une expérience légèrement variable mais au final il mangera ce que le concepteur a créé et qu'il doit amortir. C'est une nécessité commerciale.
Ou alors la solution alternative c'est de faire des trucs qui demandent pas trop d'énergie créatrice, des décors en kit et des histoires stéréotypés qu'on peut multiplier à l'envi (mais avec de moins en moins d'envie :D). Et là ça donne quoi ? Hein ?
:mrgreen:
Dernière édition par roger le 23 Nov 2011, 16:05, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2104
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar Le Yéti » 23 Nov 2011, 16:05

roger a écrit:Le problème que j'ai c'est que je n'aime pas refaire les jeux. Ou alors quand je les ai oublié. Du coup je ne tente jamais le même jeu en l'abordant en suivant de deux façons différentes, et souvent j'en suis un peu frustré (ça donne quand même un peu envie de tester un rôle de salaud comme le Yéti à Megaton dans Fallout 3, ou prendre l'embranchement négatif dans Baldur 2, ne serait-ce que pour voir ce que ça donne).
En fait le fait d'avoir plusieurs latitudes comportementales me plaît dans le principe mais me frustre au final puisque je ne profite pas de l'altérité offerte, et elle reste pour moi un mystère (bon des fois je fais un chargement rapide pour tester l'impact d'une autre décision mais c'est pas très immersif comme démarche).
De toute façon j'ai toujours pensé que l'aspect "rejouabilité" dans des jeux scénarisés était une connerie. Dans un jeu scénarisé on crée des éléments qui doivent être traversés coûte que coûte par le joueur. Il ne doit pas y avoir d'énergie perdue à créer trop de lieux, de personnages qui resteront inutilisés. Donc on force le truc. Le joueur y arrivera par des voies différentes, y vivra peut être une expérience légèrement variable mais au final il mangera ce que le concepteur a créé et qu'il doit amortir. C'est une nécessité commerciale.
Ou alors la solution alternative c'est de faire des trucs qui demandent pas trop d'énergie créatrice, des décors en kit et des histoires stéréotypés qu'on peut multiplier à l'envi (mais avec de moins en moins d'envie :D). Et là ça donne quoi ?
:D

L'intérêt avec Fallout 3 c'est que je n'ai pas fait deux fois la même quête :/
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8663
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar roger » 23 Nov 2011, 16:09

C'est vrai que Bethesda a sû malgré tout récupérer un peu du génie de Fallout.
On craignait beaucoup qu'ils détruisent le mythe, mais on n'avait pas forcément pensé qu'à son contact ils pourraient sinon se transcender, du moins réhausser un peu leur niveau :D.
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2104
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar Le Yéti » 23 Nov 2011, 16:56

Je ne sais pas si on pouvait de toutes façons faire revivre Fallout, Bethesda ou pas Bethesda. Comme Baldur's Gate ou Might & Magic ou d'autres séries des années 90, tout début 2000, ce sont des jeux assez incroyables mais aussi très marqués par le jeu de l'époque, le PC, la liberté d'expression, la 2D, etc. Je pense que Bethesda s'en est sorti.
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8663
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar K2R2 » 23 Nov 2011, 17:51

J'ai tendance à jouer un tank légèrement voleur sur les bords, c'est à dire que j'aime pas trop qu'un coffre me résiste. Moi il me faut une brute capable d'encaisser, les bardes ou les magiciens c'est pas vraiment mon trucs, trop fragiles dès qu'il y a contact. Et puis pareil que Roger, j'arrive pas à jouer les méchants, dès qu'il faut sauver la veuve et l'orphelin je réponds à l'appel, quitte ensuite à délester quelques bourses pour compenser.... parce que quand même faut pas déconner, le vol est parfois une nécessité.
Avatar de l’utilisateur
K2R2
 
Messages: 1124
Inscrit le: 26 Aoû 2010, 15:48

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar Martin » 23 Nov 2011, 18:31

Le Yéti a écrit:Je ne sais pas si on pouvait de toutes façons faire revivre Fallout, Bethesda ou pas Bethesda. Comme Baldur's Gate ou Might & Magic ou d'autres séries des années 90, tout début 2000, ce sont des jeux assez incroyables mais aussi très marqués par le jeu de l'époque, le PC, la liberté d'expression, la 2D, etc. Je pense que Bethesda s'en est sorti.



Toi t'as pas joué à New Vegas, ça se voit.

Fallout 3 est très bien, mais à mi-chemin entre le TES et le Fallout.

New Vegas c'est the real shit. C'est moche comme tout, mais c'est le jeu de ceux qui auraient dû faire Fallout 3 si ce dernier n'avait pas été annulé. D'ailleurs beaucoup d'idées ont été reprises. New Vegas c'est la suite, en plus maîtrisé quelque part, de Fallout 2.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12932
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar Le Yéti » 23 Nov 2011, 18:35

J'attendais l'édition avec tous les DLC mais je vais me faire un plaisir d'y revenir...
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8663
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar upselo » 23 Nov 2011, 22:08

Perso, je joue ce qui ressemble à un mec qui fait de l'infiltration, genre voleur/archer ou sniper. Parce que je me dis que je veux esquiver les combats, jouer malin, mettre de la distance avec mon adversaire. Mais en fait, ça marche très rarement, parce que je me fais toujours gauler et que je sais pas viser.
Donc je joue le mec pas prise de tête.
Pour l'alignement, je favorise toujours les choix gentils (lire niais) parce que j'ai toujours le sentiment que c'est ce qui va m'ouvrir le plus de quêtes. Donc c'est pas parce que je rechigne à être méchant avec des personnages de jeux vidéo (même si c'est souvent très niais également), c'est juste une pure logique comptable de ne pas se couper une partie du jeu.
Intrinsèquement, je trouve ça débile parce que je ne profite pas autant du jeu que je le pourrais, avec plus de nuances, mais en vérité, j'ai toujours l'impression que le jeu ne supporte pas vraiment ces nuances, et n'a été réalisé qu'avec les deux extrêmes en tête. Donc en prenant le good guy, le scénario s'effondre moins que si j'essaye de jouer un mec sensé et intelligent.
Avatar de l’utilisateur
upselo
 
Messages: 1102
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:52

Re: Qui je joue, qui je suis

Messagepar Zure » 23 Nov 2011, 23:49

Moi je prends généralement guerrier/soldier et je fracasse tout, de temps en temps, je fais de l'infiltration dans des jeux comme Oblivion/Skyrim ou Deus Ex mais c'est de l'infiltration agressive. Dans Deus, je me suis très rarement fait repérer mais je flinguais tous les ennemis juste je le faisais silencieusement. Je déteste sentir que j'ai laissé un mec derrière moi et que, dans mon imaginaire, il représente une menace éventuelle même si dans les faits c'est rarement le cas parce que les ennemis te suivent pas à la trace dans les JV en général.

Sinon je suis plutôt Paragon mais j'essaye d'être cohérent avec ce que je sens du jeu. Dans Mass Effect 2, à la fin, j'ai filé la tech à l'Illusive Man au grand dam d'un de mes potes avec qui on a eu des débats à n'en plus finir sur Cerberus et comme quoi j'ai fait un choix de bad guy mais de mon point de vue, Cerberus m'a ramené à la vie, certes c'était intéressé de leur part mais bon j'estime que c'est normal que je les remercie en leur filant la tech. Bon après, sur mon personnage féminin, je leur filerais pas la tech histoire de voir ce que ça donnera dans le 3.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11840
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Suivant

Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités