The Elder Scrolls

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

The Elder Scrolls

Messagepar Martin » 12 Nov 2011, 16:00

Pas encore reçu mon Skyrim, mais la série vaut bien un fil, non ?

Surtout que je voulais poster ça, trouvé via RPS.

It goes like this: When playing Skyrim, each hour of play much be preceded by 10 pushups.* You do 10 pushups to "earn" one hour of play. Do 10 pushups, play for an hour, pause the game, and do 10 pushups to earn your next hour.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12908
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: The Elder Scrolls

Messagepar NiKoaLa » 13 Nov 2011, 00:21

Lol je faisais ça sur les temps de chargement de Deus Ex...du coup je suis vachement balaise :D
Sinon j'ai pris Skyrim sur PC et j'ai à peine eu le temps d'optimiser mes réglages...que dire, si ce n'est que l'ambiance nordique me rend tout jouasse...
Avatar de l’utilisateur
NiKoaLa
 
Messages: 452
Inscrit le: 22 Oct 2010, 20:59
Localisation: Toulouse

Re: The Elder Scrolls

Messagepar Nano » 13 Nov 2011, 12:17

J'ai une dizaine d'heures au compteur. Ou peut être plus d'ailleurs ... :mrgreen: mais qu'importe !
Bon, j'ai un lointain souvenir d'Oblivion, je l'ai fait en 2006 et il faut me pardonner d'avance si certaines choses que je découvre étaient déjà dans le jeu précédent. Tout me semble tellement mieux accompli que je m'ébahi devant des trucs qui étaient probablement déjà proposé dans Elder Scroll 1.
Je suis incapable d'emettre un avis critique et posé sans balancer une myriade de superlatifs... du coup, je préfère parler de mon ressenti et de mes surprises.
Déjà, Skyrim est probablement le vrai seul "jeu du voyage" sorti cette année.. C'est pas compliqué, jamais je n'ai eu un sentiment pareil en entrant dans un donjon. Des murs humides, froids et suintant, aux toiles d'araignées qui entravent le passant, aux éclairages contre-nature... on dirait presque que Bethesda s'est enfin offert une équipe de designers :mrgreen:
Skyrim, pour l'équipe de dev, c'est le jeu de la cohérence. C'est surtout un monde crédible, beau et sauvage. Comme n'importe quel Elder Scroll, c'est un jeu parsemé de phases d'extremes solitudes contemplatives, et là, ça y est, on en prend plein les mirettes et on y croit (pour moi c'est une première dans la série). Le panorama est obstrué par ces gigantesques et majestueux monts brumeux; les plaines sont déchiquetées, enneigées; les fôrets sont tellement innacceuillantes qu'on préférera ne pas s'y aventurer.. On ne se pose plus de questions lorsqu'on tombe au hasard sur un édifice en ruine en plein milieu de la pampa.. Cette tour a toujours été là !!! Ca se voit :)

Image

Le jeu est relativement difficile. Oblivion, pour moi, c'était un petit footing. On pouvrait tracer et voir la fin en moins d'une dizaine d'heures sans aucun problème.
Je crois que ça va être relativement plus compliqué dans Skyrim tant la lande est dangereuse. (vive les sauvegardes rapides) :evil:
Histoire de rendre un peu plus immersive et crédible nombre de quêtes, les dev se sont laissé tenter par un bon paquet de scripts originaux que je qualifierais d'"Unchartesque". Ca va de la modification de l'environnement (chute de neige, éboulements, destruction de batiments..) jusqu'aux attaques impromptus de Dragons géants ou de créature originales..
Les Dragons d'ailleurs.. parlons en.
Ils ont fait un truc génial dans Skyrim. Ils ont donné un nom à chacun des dragons.
Les NPC les cite discrètement, avec crainte et respect. Une attaque imminente commence d'abord par une rumeur naissante... La pression monte tranquillement. Dans la campagne, les paysans scrutent le ciel. On jette toujours un petit coup d'oeil aux étoiles pour s'assurer qu'on y voit pas une ombre menacante, on tend l'oreille au moindre bruit...
Cette menace permanente dès que l'aventurier part en promenade et cette personnification charismatique des ennemis donnent aussi un cachet un peu spécial au jeu. Ici encore ça rend l'univers plus crédible et surtout plus ... familier.

Image

Je vais pas parler du gigantisme incroyable de l'univers, de ses quêtes, de ses possibilités, de ses factions et de la qualité étonnante de certains dialogues... Ce serait totalement vain.
Par contre, je suis obligé de parler des gros problèmes d'interfaces. Je joue sur PC, je n'aime pas du tout le feeling clavier/souris qu'ils ont donné alors du coup je joue à la manette 360. Et là c'est un drame cataclysmique.. aucun raccourcis pour switcher entre les sorts (on est obligé de repasser par l'inventaire.... WTF !!!), aucun preset de materiels possible... rien. nada. Une interface utilisateur au point mort. Juste un petit système de "favoris" tout pourri. Ca a l'air de rien comme ça, mais c'est ULTRA CHIANT.
Techniquement aussi, le jeu tourne en 60 fps sans problème sur mon mac pourtant pas à la pointe. Mais les textures HD peinent à s'afficher, et bon nombre d'objets sont donc tout flous. Ca ne gache pas l'experience mais ça me fache un peu.. j'aurais du lui préférer la version PS3 qui apparait étrangement comme la version la plus stable (il parait que la version 360 est pété de bugs graphiques...).
Avatar de l’utilisateur
Nano
 
Messages: 2982
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 13:52
Localisation: Paris

Re: The Elder Scrolls

Messagepar bleubleubleu » 13 Nov 2011, 13:04

Nano a écrit:aucun raccourcis pour switcher entre les sorts (on est obligé de repasser par l'inventaire.... WTF !!!), aucun preset de materiels possible... rien. nada. Une interface utilisateur au point mort. Juste un petit système de "favoris" tout pourri. Ca a l'air de rien comme ça, mais c'est ULTRA CHIANT.


Yes you can. Une fois l'arme ou le sort rentré dans tes favoris, surligne l'objet qui t'intéresse dans le menu F et maintiens les touches gauche ou droite pour leur assigner l'objet. Les armes à une main apparaissent par défaut dans la main droite, les sorts dans la main gauche.
Tu as donc DEUX raccourcis. :P
Avatar de l’utilisateur
bleubleubleu
 
Messages: 1234
Inscrit le: 05 Nov 2010, 16:28
Localisation: Verneuil sur Avre

Re: The Elder Scrolls

Messagepar Nicolas » 13 Nov 2011, 13:32

Nano a écrit: j'aurais du lui préférer la version PS3 qui apparait étrangement comme la version la plus stable (il parait que la version 360 est pété de bugs graphiques...).


Je joue sur la version 360, et il faut reconnaitre que le jeu est pas mal buggé. Je pense qu'on va pas tarder à voir sur youtube des vidéos "best of" de tout ça. J'ai vu des animaux se déplacer de façon étrange, des collisions foireuses, des textures chelous... Ma 360 a frisée 4 ou 5 fois alors j'ai installé le jeu sur le DD. Il semble maintenant que le jeu soit plus stable. Malgré tout, le jeu est beau avec de superbes effets de brouillard, et ces points négatifs ne gâchent en rien mon plaisir.

Je pense aussi que pour le finir il doit falloir un bon paquet d'heures. Dans l'ensemble le jeu est pas fastoche :) et heureusement qu'il y a ce système de sauvegarde. La question du voyage est complétement présente, les lieux sont chargés, l'exploration est fabuleuse. En comparaison avec un jeu rockstar, je parlerai plus de voyage avec Skyrim que d'exploration. Ou un mélange des deux très bien dosé. Les ballades vers les diverses destinations sont carrément longues, à voir si c'est pas "trop" justement. :|
Enfin bon, on est d'accord, les putains de moments de folie sont les combats contre les dragons! :lol:
Avatar de l’utilisateur
Nicolas
 
Messages: 353
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 15:55
Localisation: Paris

Re: The Elder Scrolls

Messagepar Nano » 13 Nov 2011, 14:38

Ah ok, merci Bleubleubleu. Je vais tester ça tout à l'heure. :)

Nicolas > Il y a une poignée de bugs aussi sur PC (j'ai vu un mammuth littéralement nager en l'air). Mais ils sont curieusement peu nombreux pour un Elder Scroll. En tout cas, on est d'accord, rien d'handicapant, juste largement en deça des trailers qu'on nous montrait ^^
Je ne crois pas que l'univers soit trop vaste.. par rapport à Daggerfall ou Morrowind par exemple. Et surtout, je ne le trouve pas trop long car tout est justifié et cohérent. Contrairement à Oblivion, je n'ai pas ce sentiments de redite dans les décors, mais de decouvertes continue au contraire. Chaque lieu a son caractère et son "architecture", ça fait moins "campagne générée aléatoirement" que dans les précédents opus, du coup la curiosité romp la longueur des déplacements. Et quelle ambiance...
Les combats de dragons sont effectivement impressionants.. mais finalement ce sont les donjons qui me ravissent le plus. Cette intimité et cette incroyable sensation d'exploration... à la limite, je n'avais eu ce sentiment de profaner un lieu ancestral que dans Tomb Raider auparavant.
En tout cas, Skyrim est une belle claque magistrale après tant de deceptions pour moi (Dark Souls, Uncharted 3, etc...). Il rejoint Dead Island dans les jeux qui m'auront totalement immergé dans leur ambiance cette année.
Avatar de l’utilisateur
Nano
 
Messages: 2982
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 13:52
Localisation: Paris

Re: The Elder Scrolls

Messagepar roger » 13 Nov 2011, 21:42

Je viens de lire un test où ils écrivaient qu'ils avaient prévu de faire des quêtes créées automatiquement pour prendre le relais une fois les quêtes "scénarisées" terminées. Si c'est effectivement le cas ça confirme complètement l'idéologie bethesdienne et pourquoi j'arrive plus à la supporter, radoteur ou pas :D.
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2104
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Re: The Elder Scrolls

Messagepar Martin » 13 Nov 2011, 21:50

roger a écrit:Je viens de lire un test où ils écrivaient qu'ils avaient prévu de faire des quêtes créées automatiquement pour prendre le relais une fois les quêtes "scénarisées" terminées. Si c'est effectivement le cas ça confirme complètement l'idéologie bethesdienne et pourquoi j'arrive plus à la supporter, radoteur ou pas :D.


Idéologie c'est un peu fort, non ?

Sinon, tu sais l'aléatoire ce n'est pas récent comme technique de design...

Image
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12908
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: The Elder Scrolls

Messagepar roger » 13 Nov 2011, 22:29

Je n'ai pas dit que c'était récent.
Quand je parle d'idéologie c'est effectivement un peu n'importe quoi de ma part, c'est plutôt une question d'éthique.
Pour moi un jeu scénarisé tel qu'un jeu de rôle c'est communiquer à distance, en tant que joueur, avec les gars qui l'ont fait. Même si on se "trompe" volontairement en faisant comme si on vivait dans un monde qui existe par lui-même, les moments de beauté, de grâce on sait qu'on les doit non à la nature ou au destin mais à des gars qui ont travaillé, parfois avec talent.
Faire des quêtes "aléatoires" c'est rentrer dans la logique de boulimie, en donner toujours plus au joueur, en arrivant à un stade où il n'y a même plus de communication, d'amour qui passe, de truc à dire. Je fais une formule avec divers facteurs, on secoue et ça donne une mission... Merde, il est où l'amour là-dedans ? Elle est où la pensée du concepteur qui songe à la gueule que va faire le joueur en découvrant ce qu'il a créé pour l'amuser, le faire chier, l'exciter ?
Evidemment ces quêtes ne sont qu'une partie du jeu, le reste est certainement fait avec soin mais ça révèle une volonté de remplir, de gaver qui ne me plaît pas (je sais que je l'ai déjà dit, mais là on a un élément nouveau qui va exactement danscette direction). Je sais que beaucoup de gens pensent ou affectent de penser qu'on est libres de jouer et d'arrêter quand on veut mais moi je pense que non. Le concepteur doit avoir une éthique, et dans cette éthique il y a à mon avis le fait de ne proposer qu'une forme de jeu qui vaille la peine d'être joué.
Football manager est par exemple un jeu que je qualifierai de malsain, mais il l'est par nature car il n'a pas de but clairement défini. On ne peut pas en vouloir aux concepteurs :D. Un jeu de rôle a une histoire, un scénario, c'est pas de la simulation, c'est du travail dramatique, de l'invention d'histoire. Or vendre pour des histoires inventées des morceaux aléatoirement combinés dans la perspective de simuler une fausse richesse qui n'est que quantité générée automatiquement ça me gêne, je trouve ça pas super honnête dans le fond. Mais je me prends certainement la tête sur des choses qui semblent futiles à l'énorme majorité des gens.
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2104
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Re: The Elder Scrolls

Messagepar Nano » 13 Nov 2011, 23:48

C'est pas un peu hors sujet total là ?? :D
Je veux dire, Roger, tu les auras tes donjons (très biens) scénarisés dans Skyrim. Don't Panic.
Là, les donjons aléatoires, c'est pour les mordus qui veulent bouffer du level, du mob et du labyrinthes jusqu'à en crever. Et c'est tant mieux... that's all folks. Ca ne retire en rien toute l'ambiance, toute la quintescence du titre.
Bethesda, à ma connaissance, a toujours produit sa série dans un but de recréer un "monde vivant" qui donne l'impression d'évoluer par ses propres rêgles et qui, à un certain point, faire la part belle à l'emergent gameplay (avec les limites qu'on connait tous à la série, à commencer par une IA de moule). J'aime beaucoup le fait que le jeu me met sur une voie, mais que la plupart des aventures que je vis, c'est bel et bien celle que j'ai dans la tête. Et Skyrim y arrive incroyablement bien; c'est un écrin particulièrement soigné.. une boite de légos bien fournies :)
J'ai l'impression que tu vois en Elder Scroll ce qu'est en fait The Witcher (excellent au demeurant, mais complètement différent).
Avatar de l’utilisateur
Nano
 
Messages: 2982
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 13:52
Localisation: Paris

Re: The Elder Scrolls

Messagepar Le Yéti » 13 Nov 2011, 23:52

On peut, genre, parler du jeu, quand on y a joué ?
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8635
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: The Elder Scrolls

Messagepar upselo » 14 Nov 2011, 02:48

roger a écrit:Je n'ai pas dit que c'était récent.
Quand je parle d'idéologie c'est effectivement un peu n'importe quoi de ma part, c'est plutôt une question d'éthique.
Pour moi un jeu scénarisé tel qu'un jeu de rôle c'est communiquer à distance, en tant que joueur, avec les gars qui l'ont fait. Même si on se "trompe" volontairement en faisant comme si on vivait dans un monde qui existe par lui-même, les moments de beauté, de grâce on sait qu'on les doit non à la nature ou au destin mais à des gars qui ont travaillé, parfois avec talent.
Faire des quêtes "aléatoires" c'est rentrer dans la logique de boulimie, en donner toujours plus au joueur, en arrivant à un stade où il n'y a même plus de communication, d'amour qui passe, de truc à dire. Je fais une formule avec divers facteurs, on secoue et ça donne une mission... Merde, il est où l'amour là-dedans ? Elle est où la pensée du concepteur qui songe à la gueule que va faire le joueur en découvrant ce qu'il a créé pour l'amuser, le faire chier, l'exciter ?
Evidemment ces quêtes ne sont qu'une partie du jeu, le reste est certainement fait avec soin mais ça révèle une volonté de remplir, de gaver qui ne me plaît pas (je sais que je l'ai déjà dit, mais là on a un élément nouveau qui va exactement danscette direction). Je sais que beaucoup de gens pensent ou affectent de penser qu'on est libres de jouer et d'arrêter quand on veut mais moi je pense que non. Le concepteur doit avoir une éthique, et dans cette éthique il y a à mon avis le fait de ne proposer qu'une forme de jeu qui vaille la peine d'être joué.
Football manager est par exemple un jeu que je qualifierai de malsain, mais il l'est par nature car il n'a pas de but clairement défini. On ne peut pas en vouloir aux concepteurs :D. Un jeu de rôle a une histoire, un scénario, c'est pas de la simulation, c'est du travail dramatique, de l'invention d'histoire. Or vendre pour des histoires inventées des morceaux aléatoirement combinés dans la perspective de simuler une fausse richesse qui n'est que quantité générée automatiquement ça me gêne, je trouve ça pas super honnête dans le fond. Mais je me prends certainement la tête sur des choses qui semblent futiles à l'énorme majorité des gens.

En fait, c'est la réponse que je pensais avoir à mon texte "Des lieux à usage unique". Les joueurs qui veulent une expérience taillée sur mesure.
Avatar de l’utilisateur
upselo
 
Messages: 1102
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:52

Re: The Elder Scrolls

Messagepar bleubleubleu » 14 Nov 2011, 02:49

roger a écrit:Un jeu de rôle a une histoire, un scénario, c'est pas de la simulation, c'est du travail dramatique, de l'invention d'histoire. Or vendre pour des histoires inventées des morceaux aléatoirement combinés dans la perspective de simuler une fausse richesse qui n'est que quantité générée automatiquement ça me gêne, je trouve ça pas super honnête dans le fond. Mais je me prends certainement la tête sur des choses qui semblent futiles à l'énorme majorité des gens.


Peut être que l'énorme majorité de gens pense qu'un jeu de rôle cela peut être de la simulation. Peut être qu'elle aime les jeux qui ne s'écoutent pas parler, peut être qu'elle préfère parler avec le jeu, pas avec le type qui est derrière.
Avatar de l’utilisateur
bleubleubleu
 
Messages: 1234
Inscrit le: 05 Nov 2010, 16:28
Localisation: Verneuil sur Avre

Re: The Elder Scrolls

Messagepar roger » 14 Nov 2011, 11:02

Décidément on dirait qu'il ne faut pas dire de mal des Elder scrolls :D.
Je ne vois pas en quoi concocter une histoire habilement scénarisée, vivante, dotée d'une personnalité revient à "s'écouter parler". Je ne parlais pas de subir un jeu dont l'auteur qui s'écoute parler mais bien de communication. Et que tu le veuilles ou non quand tu lis les dialogues d'un jeu tu lis le travail d'un auteur, dont la qualité du travail participe à ton plaisir. Peut-être que tu préfères ne pas y penser mais c'est une réalité.
Et je pense que si l'auteur travaille avec l'aléatoire pourt combiner des aventures il faut un talent et des compétences énormes pour que la substance qui en résulte ne soit pas une bouillie fadasse.
Par exemple si on prend Diablo, qui était conçu selon un principe aléatoire pour la construction de niveaux, je pense que tout le monde sera d'accord pour dire que les moments forts, réellement intéressants du jeu étaient justement les trucs scénarisés, avec des monstres et des situations voulus et choisis (genre the Butcher).
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2104
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Re: The Elder Scrolls

Messagepar Nano » 14 Nov 2011, 11:10

roger a écrit:Décidément on dirait qu'il ne faut pas dire de mal des Elder scrolls :D.
Je ne vois pas en quoi concocter une histoire habilement scénarisée, vivante, dotée d'une personnalité revient à "s'écouter parler". Je ne parlais pas de subir un jeu dont l'auteur qui s'écoute parler mais bien de communication. Et que tu le veuilles ou non quand tu lis les dialogues d'un jeu tu lis le travail d'un auteur, dont la qualité du travail participe à ton plaisir. Peut-être que tu préfères ne pas y penser mais c'est une réalité.
Et je pense que si l'auteur travaille avec l'aléatoire pourt combiner des aventures il faut un talent et des compétences énormes pour que la substance qui en résulte ne soit pas une bouillie fadasse.
Par exemple si on prend Diablo, qui était conçu selon un principe aléatoire pour la construction de niveaux, je pense que tout le monde sera d'accord pour dire que les moments forts, réellement intéressants du jeu étaient justement les trucs scénarisés, avec des monstres et des situations voulus et choisis (genre the Butcher).


Je crois que tu devrais jouer à Skyrim :D
Il y a un scénario hein tu sais.. C'est pas parce que les mecs ont rajouté du gras pour les intéréssés que tout le côté scénarisé est aux abonnés absents.
Après, moi j'ai rien contre le fait de critiquer les Elder Scroll.. Je trouve juste dommage de reprocher à un jeu ce qu'il ne fait pas. En l’occurrence, les Elder Scroll, ça a toujours été des RPG monde ouvert ultra libres.. si tu veux du scénarisé, mieux vaut un Witcher ou un Dragon Age.
Avatar de l’utilisateur
Nano
 
Messages: 2982
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 13:52
Localisation: Paris

Re: The Elder Scrolls

Messagepar Nicolas » 14 Nov 2011, 11:18

Et voilà je le savais qu'on allait voir ce genre de chose :lol:

Avatar de l’utilisateur
Nicolas
 
Messages: 353
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 15:55
Localisation: Paris

Re: The Elder Scrolls

Messagepar roger » 14 Nov 2011, 11:32

Ben dans le même message tu me dis qu'il y a un scénario dans Skygrim (ce que je n'ai jamais discuté, tu peux me relire), et qu'il ne faut pas que je j'en attende un... Mon reproche c'est pas l'absence de scénario, car il y en a, mais le fait que ce soit convenu, fade et sans consistance (là je parle pas de Skygrim mais d'Oblivion vu que je viens de le terminer). Et le coup des quêtes aléatoires (qui viennent en plus des autres, j'ai bien compris) renforce cette logique.
Je me dis qu'à partir du moment où on fait un scénario il n'y a aucune raison valable de le faire mou et sans la moindre audace. A part peut-être de viser un public super super large qu'il ne faut surtout pas brusquer ?
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2104
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Re: The Elder Scrolls

Messagepar Nano » 14 Nov 2011, 12:06

Oui enfin justement, Skyrim n'est pas un microcosme comme The Witcher... c'est un monde entier immense et ouvert.. une expérience toute autre. Difficile d'en attendre qu'il réécrive la Princesse de Clèves à chaque coin de rue.
Avatar de l’utilisateur
Nano
 
Messages: 2982
Inscrit le: 27 Aoû 2010, 13:52
Localisation: Paris

Re: The Elder Scrolls

Messagepar Le Yéti » 14 Nov 2011, 12:12

Image

roger a écrit:Skygrim
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8635
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: The Elder Scrolls

Messagepar roger » 14 Nov 2011, 12:52

Mince, merci de me corriger, je sais pas pourquoi je fais cette erreur depuis le début :D.

Nano a écrit:Oui enfin justement, Skyrim n'est pas un microcosme comme The Witcher... c'est un monde entier immense et ouvert.. une expérience toute autre. Difficile d'en attendre qu'il réécrive la Princesse de Clèves à chaque coin de rue.


Non, je suis désolé mais ça n'est pas un argument. La quête principale il n'y en a qu'une, et elle n'est pas terrible. Certaines quêtes sont pas mauvaises dans l'idée mais les dialogues sont toujours d'une fadeur extrême. Aucun personnage n'a de caractère, et ça me choque d'autant plus que là je joue à Dragon ages, qui a ses défauts mais donne au moins de la substances à ses personnages.
Je suis d'accord sur le fait que ça n'est pas le même type de jeu mais je ne vois pas en quoi cette différence légitimerait ce manque d'ambition et de réussite artistique. Pour moi c'est juste qu'ils ne sont pas bons là dessus...
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2104
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Suivant

Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités