The real Dark Souls starts here

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar Poisan » 17 Avr 2016, 01:53

Franchement, si tu joues très prudemment, tu ne meurs pas si souvent que ça hormis sur les points chauds. En revanche, ça implique d'avoir une progression extrêmement lente.

Pour la comparaison avec ff7 et l'impression de puissance, laisse tomber. C'est juste pas le même type de jeu.

Je te conseillerais surtout d'avancer très lentement en essayant d'aggro les ennemis un à un. Dis toi que chaque combat est comme un problème que le jeu te pose, un obstacle que tu dois franchir par l'observation, la ruse et la concentration.
Avatar de l’utilisateur
Poisan
 
Messages: 2887
Inscrit le: 23 Nov 2011, 12:12

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar KotL » 17 Avr 2016, 02:13

Zure a écrit:Dark Souls ne me donne pas l'impression que je vais atteindre ce niveau de croisière à un cap du jeu, après j'y ai pas encore assez joué mais dans Bloodborne, j'ai dû jouer une soixantaine d'heures à leveler comme un goret et c'est jamais arrivé et Demon's Souls sur lequel j'ai passé une bonne soixantaine d'heures aussi, itou. Je pense que je vais rester en situation d'infériorité tout le long. Le problème c'est que dans un RPG que ça soit chez les japonais ou les occidentaux, j'adore ce cap où tu deviens surpuissant. J'oublierais jamais la joie du combat contre Sephiroth dans FFVII sur mon second run où je suis arrivé avec une équipe level 99 et je l'ai explosé en un tour. :lol:

Mais, bref, faut que j'aborde ce jeu avec le bon état d'esprit, j'y travaille. :lol:


Effectivement ça arrivera probablement jamais ce genre de situation, à part si tu reviens dans les premières zones du jeu juste avant d'aller taquiner le boss de fin, mais c'est pas vraiment le genre de la maison sinon. En tout cas au niveau des chiffres/stats.
J'ai vraiment plus l'impression que c'est le joueur qui s'améliore (ou pas) que le personnage au final, en apprenant à anticiper les pièges et à combattre les ennemis efficacement. C'est pas aussi voyant qu'un level99 avec des attaques à 9999, c'est sûr, mais je trouve personellement que les Souls se rapprochent plus du jeu d'action à la DMC ou Monster Hunter, le côté Rpg "feuille de perso" c'est le petit plus et pas le gros du jeu.

Sinon 12 heures de jeu, j'ai recommencé avec le mercenaire je crois et ses deux épées, en rajoutant deux points de foi pour le petit miracle de soin, qui n'est au final pas très rentable. Ca me coûte ma barre de mana entière pour soigner l'équivalent d'un Estus+1, j'ai monté mon talisman en +2 voir si ça change quelque chose mais c'est à peine mieux.
Les doubles épées par contre ça fonctionne super bien, je joue à Bloodborne en fait, que des roulades vu que pas de bouclier. Les coups avec les deux lames sont sur L1, et la technique spéciale (un tour sur moi-même en frappant que je peux doubler en placant un coup fort pendant ou après le coup) coûte très peu d'endurance et de magie, ça me permet d'enchainer les boss si ils flanchent pendant qu'ils récupèrent d'un gros coup.
Le seul ennemi que j'ai du mal à tuer c'est les chevaliers avec leur bouclier du début, ils sont vraiment trop aggressifs pour esquiver uniquement et j'ai pas de coup de pied avec les doubles épées pour briser leur garde.

Niveau progrès, j'ai tué le même boss que Martin du premier coup sans vraiment faire exprès, il m'a rappelé les Sorcières de Hemwick ou Virevent du coup j'ai tapé dans le tas avant qu'il ne monte dans les tours et devienne dangereux, apparemment c'était le bon choix vu que sa seconde phase a duré un quart du combat.

Et je me suis fait envahir bien fort juste avant de le tuer, j'avais oublié que j'avait filé des coups de main au boss du Camp des Morts-Vivants pour me faire un peu d'argent de poche, et que du coup j'étais "humain/embrasé", bref online :mrgreen:
A peine débarqué dans le marécage, un ennemi rouge m'envahit, quelques instants plus tard un bleu vient me prêter main forte (j'avais le serment donné par la mamie d'équipé), on tombe sur le rouge qui nous fait courir au milieu du marécage en rameutant la terre entière à nos trousses ! On a réussi à le tuer, mais mon nouvel ami bleu était entouré d'ennemis et a péri juste après.
Mais! Pendant ce temps là j'avais pas fait attention qu'un autre gars voulait me chercher des noises et s'était invité chez moi, il était gris par contre, ou en tout cas ni bleu ni rouge, et m'a seulement donné quelques coups avant de quitter mon monde avec son cristal noir, pour être remplacé par un magicien rouge alors que je retournais au feu de camp, totalement à sec d'Estus. J'ai tenté ma chance, mais j'ai pas pensé à équiper mes talismans de Lloyd et il m'a eu à l'usure en se soignant.
Bref je vois que la forêt est, comme dans le premier Dark Souls, une zone très PvP.

C'est aussi la première zone que je rencontre avec deux sorties, au bout du marécage j'ai entrevu les 3 feux que je dois éteindre mais le brouillard bien lourd m'a pas donné envie d'y aller en premier.
J'ai visité la zone juste derrière le boss jusqu'après le second feu, l'idée du cimetière est super, j'ai eu peur puis ça m'a fait marrer au final. Et la zone a l'air très jolie, même si je n'ai vu que l'extérieur pour le moment.
Par contre c'est moi ou il y a déjà moins de raccourcis que dans les deux premières zones ? Je n'ai trouvé que des feux de camp à des étapes bien marquées, très peu de portes à sens unique, et une seule échelle à abaisser.
Avatar de l’utilisateur
KotL
 
Messages: 286
Inscrit le: 14 Mai 2012, 05:20
Localisation: Montpellier

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar cKei » 17 Avr 2016, 08:40

KotL a écrit:Par contre c'est moi ou il y a déjà moins de raccourcis que dans les deux premières zones ? Je n'ai trouvé que des feux de camp à des étapes bien marquées, très peu de portes à sens unique, et une seule échelle à abaisser.

T'inquiète, y'a énormément de raccourcis à débloquer dans ce jeu. C'est juste que la route des sacrifices et la zone de Farron sont assez merdiques pour ça (et pour le reste aussi) vu qu'elles sont ouvertes, donc c'est juste savoir où aller, tout est accessible dès le départ.
Par contre après y'en a même plus que d'ordinaire vu que les zones sont plus grandes, tu verras notamment dans la cathédrale et le chateau plus tard y'a largement de quoi faire.

Les doubles épées j'ai laissé tomber assez vite finalement, du moins tant que j'ai pas celles qu'il me faut (assez lointaines dans le jeu). C'est sympa comme manière de combattre mais ça fait trop peu de dégat en comparaison au reste, et le coup L1 fait moins de dégats (en tout cas quand j'ai essayé au début du jeu) que le simple R1, va savoir pourquoi... Je pense que ça devient plus interessant une fois montées, ou peut-être en les enchantant, mais perso j'ai trouvé ça un peu gimmick et pas rentable le coup tournoyant, trop lent et assez peu efficace. Contre un ennemi vraiment lent ça peut le faire, mais y'a assez peu de boss de ce genre.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1863
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar Zali L. Falcam » 18 Avr 2016, 11:40

Dangereusement près de la fin de DS2 (Sanctuaire Draconique), je me lance dans les DLC, en commençant par Oui-Oui à la Neige. Après une heure, je trouve ça tout naze. Je me fais attaquer par Jack Frost tous les deux mètres, c'est le même combat en boucle, c'est chiant.
Avatar de l’utilisateur
Zali L. Falcam
 
Messages: 1241
Inscrit le: 09 Mar 2013, 17:11

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar cKei » 18 Avr 2016, 18:30

En parallèle de ma première partie (40h, vers la fin du jeu mais j'explore les zones optionnelles) j'ai recommencé le jeu avec un perso sans bouclier, et avec une arme rapide cette fois. Comme dit quelques pages en arrière je m'étais momentanément fixé sur un Uchigatana de feu et ça a très bien fonctionné. J'ai remarqué qu'on pouvait atteindre la danseuse de la vallée Boréale quasiment tout au début du jeu quand on sait comment faire (je ne détaillerai pas), mais la battre est une autre histoire vu que c'est un boss du dernier tiers du jeu.

J'avais donc pas assez de skill pour le faire à bas-niveau et j'ai attendu d'avoir avancé un peu. J'en suis donc à une dizaine d'heure (environ 2,5x moins que pour le premier NG) et j'ai réussi à la battre avec un Uchi+7.

Du coup maintenant j'ai pu me faire mon cosplay

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher



J'ai encore du mal à comprendre comment sont calculés les dégats des épées enchantées de la danseuse, et d'autre part le scaling est assez moisi (D en tout), et l'arme ne fait aucun dégat sur la stabilité (et pas d'hyper armor).

Mais surtout je suis très déçu de l'attaque spéciale : elle est cool mais chaque pression supplémentaire sur R2 (pour continuer à tourner) bouffe des PC en plus, du coup en un seul coup t'es à sec. C'est assez naze.
J'espère qu'ils y toucheront dans un prochain patch parce qu'à l'heure actuelle c'est pas terrible. Genre ajouter un effet d'hémorragie ou autre.
Enfin pour le moment je l'ai qu'en +2 mais ça fait relativement peu de dégats par rapport à l'Uchigatana+7, et sans le pouvoir stoppant.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1863
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar Poppy » 20 Avr 2016, 10:32

Zure a écrit:Perso ce qui me gave dans ces jeux (que ça soit BB, Demon's Souls ou Dark Souls 3) (pas essayé DS 1 ni 2) c'est le fait qu'on te rabâche que c'est des jeux "pas pour tout le monde" (sous entendu si t'aimes pas, t'es pas un gamer) (considérant que je suis le plus vieux de ce forum ça me fait gentiment rigoler parce que bon je jouais déjà quand un certain nombre n'étaient pas nés) d'un air entendu. Donc déjà, ça me saoule et ça me donne un grudge contre le jeu (qui n'est pas responsable de ça).

Ensuite, t'as cette espèce de choeur grégorien qui se pâme sur le level design et patin couffin alors que bon, ouais par rapport à des expériences comme AC, on est d'accord, mais j'ai jamais entendu de telles louanges sur les TR de Core qui pourtant en terme d'architecture de niveau n'ont carrément pas à rougir de la comparaison. On a l'impression que les jeux From c'est les SEULS jeux qui ont un bon level design, etc. Alors que bon, faut redescendre sur terre, t'as des map de CoD qui sont tout aussi brillantes, t'as des level de Halo qui sont à se taper le cul par terre et j'en passe. Donc là aussi, ça me fait chier cette mémoire sélective.

Y a aussi que c'est une série vachement appréciée des hipster du JV et que les hipster du JV me cassent gravement les couilles donc ça non plus ça aide pas le jeu en ce qui me concerne.


Désolé, je vais peut être troller un peu là.

J'ai vu/écouté deux émissions/podcasts à propos de DS 3 : un sur Gamekult avec des abonnés Premium et un sur Gameblog avec un journaliste je crois. A chaque fois les gars qui parlaient du jeu étaient imbuvables, hautains, etc. De vrais trous de balle. Manifestement c'est un jeu qui peut donner un sentiment de supériorité. Donc faites gaffe les gars... ;)

Evidemment, ça n'a rien à voir avec les qualités et défauts des DS.
Avatar de l’utilisateur
Poppy
 
Messages: 4835
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 17:30

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar Zure » 20 Avr 2016, 14:49

Poppy a écrit:
Désolé, je vais peut être troller un peu là.

J'ai vu/écouté deux émissions/podcasts à propos de DS 3 : un sur Gamekult avec des abonnés Premium et un sur Gameblog avec un journaliste je crois. A chaque fois les gars qui parlaient du jeu étaient imbuvables, hautains, etc. De vrais trous de balle. Manifestement c'est un jeu qui peut donner un sentiment de supériorité. Donc faites gaffe les gars... ;)

Evidemment, ça n'a rien à voir avec les qualités et défauts des DS.


Non mais c'est ça. Evidemment tous les joueurs des Souls sont pas comme ça, mais y a vraiment une association entre les Souls et une espèce de supériorité vidéoludique.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11812
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar Vinz » 20 Avr 2016, 15:22

C'est pas complètement faux, c'est aussi pour ça que le jeu séduit alors qu'il fait tout pour t'humilier en début de partie. C'est ce que j'ai bien aimé en commençant Dark Souls 3, la comparaison avec les premières minutes de Bloodborne est intéressante.

Dans DKSIII j'ai presque senti une impression de puissance par rapport à BB où tu commençais le jeu totalement à poil et sans défense contre le moindre mob et où il fallait lutter pendant des heures contre une lynch-mob enragée avant de pouvoir croiser le chemin du premier boss. Là, tu tombes sur un boss un peu coriace au bout de 10 minutes, mais en comparaison, j'ai trouvé que le jeu était beaucoup plus souple. Le fait d'avoir joué à Bloodborne avant est un plus indéniable même s'il y a un revers de la médaille : difficile de perdre ses habitudes de jeu, il a fallu quelques heures à intégrer l'utilisation du bouclier dans ma manière de jouer... L'esquive me paraissant beaucoup moins efficace que dans BB, peut-être à cause de la portée nettement plus réduite de l'arme de base.
Avatar de l’utilisateur
Vinz
Site Admin
 
Messages: 2150
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:38

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar cKei » 24 Avr 2016, 12:23

J'ai terminé Dark Souls 3, sur ma seconde partie en 22h environ (à ajouter aux 44 de la première incomplète).
Le combat final était très bon, c'est d'ailleurs le cas des quelques derniers boss. Bien plus intéressant que Gwyn ou Nashandra, c'est du mano a mano et termine donc idéalement ce jeu, même si j'aurais préféré qu'ils ne suppriment pas arbitrairement des mécaniques comme la riposte (comme pour le roi sans nom d'ailleurs), je trouve que ça me sort du jeu.

Après même si j'ai beaucoup aimé le jeu, je n'en ressors pas rassasié. Bon scénaristiquement je ne m'attendais pas à grand chose et j'ai été servi du coup, j'essayerai peut-être les autres fins au hasard d'une future partie. Mais surtout c'est la progression, comme dit plus haut, qui ne m'a pas permis d'en profiter pleinement. J'espère que les DLC amélioreront les choses à ce niveau, et je m'y replongerai avec plaisir.

Là j'hésite à relancer un troisième personnage, même si ce serait pour 15h max. Je ferais bien un build magique, mais je suis pas forcément dans le mood. J'ai pas envie de faire le NG+ vu que je pense avoir tiré le max de mon build (ça se voyait sur certains combats finaux qui m'ont obligé à changer d'arme au profit de l'uchigatana puisque les double-lames étaient inadaptées, ou du moins bridées). Peut-être que je vais passer à autre chose (genre finir ToCS) pour quelques mois et laisser l'envie revenir plus forte. ;)
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1863
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar Poisan » 24 Avr 2016, 12:39

cKei a écrit:Mais surtout c'est la progression, comme dit plus haut, qui ne m'a pas permis d'en profiter pleinement.


Tu veux dire la linéarité relative ? Faudrait que je rejoue à DS1 pour voir si c'est vraiment aussi organique et interconnecté que dans mon souvenir. Je pense que la mémoire embellit les choses, la nouveauté de l'époque aidant. Perso, ce que je regrette surtout c'est le téléport dès le départ. D'un côté, c'est bien parce qu'on a le hub. Mais la sensation de s'enfoncer dans le territoire, de s'enterrer au fond du monde de DS1 sans peut-être parvenir à remonter à la surface, me manque depuis ce jeu.

J'ai aussi lâché le NG+ quasiment à la fin, pour cause de "plus trop dans le mood". C'est plaisant à rejouer, surtout quand on arrive à rouler sur des séquences entières, mais dans ces jeux, c'est vraiment le premier run qui fait l'essentiel pour moi.
Avatar de l’utilisateur
Poisan
 
Messages: 2887
Inscrit le: 23 Nov 2011, 12:12

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar cKei » 24 Avr 2016, 13:05

Tu veux dire la linéarité relative ? Faudrait que je rejoue à DS1 pour voir si c'est vraiment aussi organique et interconnecté que dans mon souvenir.

Les gens en font trop avec l'interconnectivité, que ce soit dans DS ou D'sS, mais ces jeux étaient en tout cas beaucoup plus ouverts. Pareil pour DSII.
Ce qui me manque ici c'est de pouvoir, une fois la géographie et les autochtones maitrisés, pouvoir aller à peu près où tu veux en quelques minutes/heures même en partant de zéro, et donc te créer un cheminement complexe.
Alors OK tu peux faire du sequence break en partant dans le chateau avant même le premier boss naturel, mais pour ça faut être super bon ou utiliser un glitch, je trouve ça naze.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1863
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar KotL » 26 Avr 2016, 15:33

Je suis vers la fin du jeu, 55 heures au compteur, il me reste un boss en plus du dernier à zigouiller, mais c'est un lancier. Je gère absolument pas les lanciers avec mon perso sans bouclier, c'est une horreur. Le boss de fin quand il change d'arme et passe à la lance c'est pareil, je me fais démolir à chaque fois et j'arrive en phase 2 avec 3 4 Estus restants.
F**k les lanciers, de tout mon coeur.
Avatar de l’utilisateur
KotL
 
Messages: 286
Inscrit le: 14 Mai 2012, 05:20
Localisation: Montpellier

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar cKei » 26 Avr 2016, 16:34

KotL a écrit:Je suis vers la fin du jeu, 55 heures au compteur, il me reste un boss en plus du dernier à zigouiller, mais c'est un lancier. Je gère absolument pas les lanciers avec mon perso sans bouclier, c'est une horreur. Le boss de fin quand il change d'arme et passe à la lance c'est pareil, je me fais démolir à chaque fois et j'arrive en phase 2 avec 3 4 Estus restants.
F**k les lanciers, de tout mon coeur.


Moi le boss de fin c'est sa phase à l'épée courbe qui me gave.

Mais pour le lancier je suppose que tu parle du Roi sans nom ? Sa seconde phase est excessivement facile (surtout après la première), suffit d'esquiver ses deux premières salves (une horizontale, une verticale, puis tu fonces au corps à corps et tu tournes autour. tant qu'il n'a pas de distance, ses frappes sont ultra simples à esquiver, faut juste penser à reculer un peu quand tu vois des éclairs arriver pour éviter l'AoE.
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1863
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar KotL » 26 Avr 2016, 20:58

Oui c'est bien lui, la première phase je me fais quasiment plus toucher, mais la seconde les variations de timing des frappes sont encore trop piégeuses pour moi, je reste déjà juste a coté de lui mais je me fais déglinguer dès que j'esquive trop tot ou trop tard. Généralement il me 2 shot, pourtant j'ai pas mal de points de vie et une armure correcte (Alva je crois, ou équivalent), et dès que je recule pour me soigner ou respirer un peu je mange un picoton de lance, c'est le même souci avec le boss de fin.
Ca peut m'aider de sortir un bouclier juste pour eux, ou ils frappent trop fort pour que ça soit vraiment utile ? Aucun boss ne m'a fait galérer, mais ces deux là c'est incroyable comme je perds patience.
Avatar de l’utilisateur
KotL
 
Messages: 286
Inscrit le: 14 Mai 2012, 05:20
Localisation: Montpellier

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar Laurent Grospix » 09 Mai 2016, 12:02

Je fais une petite incursion presque HS, veuillez m'en excuser : est-ce que Sylvain (Romieu) passe toujours dans le coin ? J'aimerais bien acheter son bouquin sur Dark Souls, mais sur le site de l'éditeur pas moyen de se faire livrer en Corse, et sur Amazon et la Fnac il n'est déjà dispo que d'occasion à des prix délirants. Il a peut-être un tuyau à me donner.
Image
Avatar de l’utilisateur
Laurent Grospix
 
Messages: 70
Inscrit le: 22 Aoû 2010, 09:20
Localisation: Borgo (Corse)

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar cKei » 09 Mai 2016, 12:46

Laurent Grospix a écrit:Je fais une petite incursion presque HS, veuillez m'en excuser : est-ce que Sylvain (Romieu) passe toujours dans le coin ? J'aimerais bien acheter son bouquin sur Dark Souls, mais sur le site de l'éditeur pas moyen de se faire livrer en Corse, et sur Amazon et la Fnac il n'est déjà dispo que d'occasion à des prix délirants. Il a peut-être un tuyau à me donner.


Demande-lui sur twitter : @chroniqueslud ;)
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1863
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar Laurent Grospix » 09 Mai 2016, 17:25

cKei a écrit:Demande-lui sur twitter : @chroniqueslud ;)

Merci !
Image
Avatar de l’utilisateur
Laurent Grospix
 
Messages: 70
Inscrit le: 22 Aoû 2010, 09:20
Localisation: Borgo (Corse)

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar cKei » 26 Sep 2016, 10:52

Bon comme souvent quand un jeu m'emmerde (en l’occurrence ici, Lost Odyssey où j'atteins la phase "je balance des sidequests inutiles à la pelle") ça me donne envie de relancer un Souls.

Donc la semaine dernière j'ai démarré une partie à l'arc pour voir, j'en avais jamais fait dans les Dark Souls. Je me suis basé sur un run live qu'Exserv venait de lancer, avec deux différences, puisque lui partait en NG+ avec les armes déjà prêtes, le build peaufiné et les carquois qui débordent, alors que comme à mon habitude je suis parti de zéro. Et d'autre part, il fait une partie "à contrainte" (ne se servir que de l'arc et de rien d'autre) alors que je fais plutôt du "roleplay" (faut le dire vite) en partant d'un voleur et en gardant le même type d'armes (couteau de voleur, arc court), sans me limiter à n'utiliser que l'arc (parce que ça me faisait un peu chier en fait :mrgreen: )

Donc assez vite j'ai passé le couteau en infusion feu, c'est pas OP mais très efficace tout de même et j'ai bien moins galéré qu'Exserv contre les diacres (à l'arc ça aurait été une horreur). Pour l'arc, je suis parti comme lui sur le composite (très proche du court) et sur certains boss c'est très efficace. J'utilise peu la skill de tir rapide, qui pour moi ne fait pas assez de dégâts et n'est pas assez consistante à moins de prendre des fioles d'estus cendrées (et vu que je prends cher niveau dégâts, je préfère garder la normale). Par contre le tir rapide après roulade est utile.

J'ai obtenu l'arc de tueur de dragon mais vu le cout d'achat des flèches et la lenteur du bouzzin, je vais probablement pas m'en servir de suite.

Enfin j'ai pas trop suivi son build, je suis juste parti sur des HP et un peu d'endurance, puis full force jusqu'à 30. Vu que mon couteau ne scale sur rien, toucher peu aux stats de force/dex n'est pas un soucis, et l'arc bénéficie étrangement plus de la force que dex. :|

J'ai bloqué un moment sur la danseuse. C'est con, à mon premier essai je suis mort stupidement alors qu'il lui restait une flèche ou deux de vie. Sur les suivantes ça a été un calvaire. C'est pas qu'elle est compliqué à gérer (juste chiante et faut être patient), mais la moindre erreur est fatale vu ma fragilité. Mais ça a fini par passer après avoir pris un peu de recul le temps de calmer mes nerfs (ça marche souvent comme ça sur ces jeux). J'ai continué un peu jusqu'à l'armure de tueur de dragon, mais j'ai pas forcément eu envie de poursuivre là, ça me soulait trop et c'était pas vraiment fun.
___________________________________________________________________

Donc ce week-end j'ai commencé une autre partie dans la foulée. Ca a fait :

Clerc (masse) --> grand marteau de Vordt après avoir monté la force et déséquipé les armures (vu le poids faut que j'y aille à oilp, sauf une coiffe de thrall pour le look)

Puis j'ai continué jusqu'à arriver au pont en ruine, et je suis allé vers Eygon. Il a été galère à tuer (j'avais pas encore les stats pour le greathammer) et j'ai fini par le balancer dans le vide avec une émission de force (mais ça a mis bcp d'essais). Donc j'ai récupéré son marteau de Morne sachant qu'il faut 50 en force et 30 en foi pour l'équiper (35/30 à deux mains).

Le temps d'avoir les stats adéquates, j'ai monté l'autre marteau et c'était plutôt cool à jouer. J'avançais relativement bien en plus, par rapport à l'arc c'est le jour et la nuit vu que je one-shot tout ou presque.

J'ai aussi choppé un miracle auprès d'Irina, qui monte la récup d'endurance, la défense et l'attaque.

J'ai enfin pu équiper le marteau de Morne à deux mains peu après la cathédrale, et j'avais déjà pas mal de titanites scintillantes pour l'améliorer. A part ça ça se joue pareil que l'autre mais en plus puissant, et avec un art bien plus utile (c'est un mélange de l'art habituel avec une émission de force boostée).

Partant de là je me mets à améliorer la vigueur et un peu la vie (vers 30) tout en progressant. J'ai éclaté la danseuse alors que j'avais passé presque 1h dessus à l'arc. je me suis fait Champion Gundyr aussi, et transformé son âme en chaine pour bénéficier du statut spécial auquel j'avais jamais trouvé une utilité : ça baisse le % d'absorption des dégâts de 10% mais améliore Vitalité, endurance et vigueur de 5. ce qui me donne 150hp en plus, 10 stamina tout en me permettant de porter une armure de Mirrah qui me neutralise la perte d'absorption. Donc que des avantages. Par contre j'ai fait une connerie en consommant une âme qui aurait pu me filer la bague d'havel qui eut été utile.
Image
Bon j'en suis rendu juste avant Lothric et Loran en une dizaine d'heures. Pour la suite, je vais essayer de monter la force à 50 pour pouvoir tenir le marteau à 1 main et mettre un bouclier de convoitise dans l'autre, histoire d'améliorer ma défense (et ça permet d'utiliser l'art en même temps).

Je pense que ça fera un bon début pour l'arrivée du DLC, mes parties précédentes étaient trop "spécialisées" pour préparer à la découverte de zones brutales. ;)

______________________________________________________________

Edit : et j'avais pas parlé de ma troisième partie. Pour faire court :

Image

Je savais pas trop sur quoi me fixer, je voulais faire un mage mais y'avait rien qui me plaisait dans les miracles et la sorcelerie pour le moment. J'ai recommencé un troisième perso en pyromancien cette fois. Je suis allé directement battre la danseuse pour ouvrir un peu plus les possibilités (j'ai fait deux-essais où je l'ai mise à mi-vie, mais finalement j'ai dû utiliser le glitch pour la tuer). Ensuite j'ai continué jusqu'à la route des sacrifices et récupéré la Corvian great scythe sur un mob (même pas eu besoin de farmer). Je l'ai infusé en Feu avant de la passer en Chaos dès que possible. Je me suis donc fait un bon build typé La Mort avec sorts pyro (possiblement les sorts typés maléfices) et une faucheuse. J'ai donc un perso hollow (je me suis pas chié la quête de Yuria cette fois) avec une Corvian Great Scythe infusée Chaos, une flamme de pyro avec Great Chaos Fireball et Black Fire Orb, et en soutien des Warden Twinblades que je compte infuser en sang. Niveau armure, je suis full Undead Legion avec juste le Dark Mask pour le look.

C'est peut-être la partie qui a été la plus fun des 5 parce que le build est faisable rapidement et sans avoir à farmer 107 ans des âmes, et utilise à la fois le corps à corps et la "magie".
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1863
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar cKei » 03 Nov 2016, 14:21

Bon grâce à mes congés j'ai pas chômé sur le jeu depuis une semaine.

25/10/2016 C'est parti pour Ashes of Ariandel.


Le moyen de se rendre au DLC est assez spécial, car contrairement aux précédents DLC de la série rien ne donne d'indication sur l'endroit où se rendre. pas d'objet apparaissant dans l'inventaire, rien. Seule chose à faire :

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


Le DLC propose des paysages enneigés, comme le montraient les trailers. Après deux heures de jeu, je ne trouve pas l'ambiance aussi extraordinaire que ça, y'a quelques beaux panoramas mais toute la première partie du niveau n'est que brouillard givrant et petite foret enneigée. Le reste est assez plan-plan, et le level-design torturé mais déjà vu.

En revanche la grosse réussite c'est au niveau des ennemis. Sans spoiler, c'est vachement classe (les connaisseurs apprécieront l'un d'entre eux en particulier).

Ils sont aussi extrêmement agressifs et pas simples à gérer car souvent en bande, même avec mon perso lvl90 je galère. faut dire aussi que j'ai l'une des armes les plus lentes du jeu, pas la plus adaptée à ce type. Ca s'arrange un peu dans la seconde partie du niveau.

Je sens que je vais vite me refaire un perso pour profiter des nouveaux équipements. Notamment un bouclier qui régen doucement la vie. pour l'instant je l'ai équipé à mon lourdaud en le laissant sur le dos, ça m'a rappelé les bonnes heures de Demon's Souls avec mon bec de corbin béni et le bouclier du juge [^_^] Après c'est pas hyper utile car très lent.

Enfin question lore j'ai pas grand chose à dire, j'ai juste fait un parallèle avec Faucon du Breuil (le déserteur de la légion) et les chevaliers de Breuil-Moulin qu'on rencontre dans l'extension mais en anglais c'est moins évident (Hawkwood vs Millwood knights, donc c'est surement moins un patronyme lié qu'un simple "dubois")

A noter que la trad française pose pas mal de soucis du genre en terme de compréhension du lore, puisqu'elle fait notamment parfois des références à Ariamis quand l'originale et l'US n'utilisent que "le monde peint", sous-entendu d'Ariandel. Du coup j'étais en train de cogiter pour savoir comment tout ça s'imbriquait dans la chronologie alors qu'il n'y avait pas lieu. Par contre la fin du dlc brouille un peu plus les lignes, mais je spoilerai pas.

02/11/2016

- J'ai laissé tomber ma partie au Grand Marteau de Morne. Le boss final du dlc n'est vraiment pas adapté à ça car très rapide, peut passer outre des coups de marteau pour lancer un combo et fait en plus très mal : du coup même en timant bien mes combos, au mieux je prenais un coup aussi au pire elle esquivait, se faisait un café et me mettait une grosse mandale durant les 3 secondes supplémentaire que durent un coup de masse. :chelou:

Bref au 25ème essai ça m'a gonflé.

- J'ai donc relancé une partie en me dirigeant cette-fois vers un build for/dex avec bouclier et épée courte.

    * Parti en chevalier, j'ai choppé l'épée d'Astora que j'ai mis en brute.

    * J'ai mis moins d'une heure pour arriver jusqu'à la cathédrale, lancer le dlc jusqu'au Ethereal Oak Shield, puis poursuivre vers la chapelle, descendre en récupérant le Follower Sabre et infuser ça en Raffiné. Entre temps j'ai récupéré le Follower Javelin infusé en feu. Les deux sont très cools : la première arme est aussi rapide que l'épée d'astora, un peu moins puissante mais dispose d'un combo dévastateur pour ouvrir la garde ou cueillir un ennemi qui se relève. Ca m'a beaucoup servi. La seconde est utile avec un bouclier et dispose d'une skill d'attaque à distance, pas hyper puissante mais ça peut servir.

    * Je suis revenu sur le jeu de base que j'ai traversé comme dans du beurre, ça m'a permis de monter mes armes. En revenant vers le dlc de temps à autre pour progresser dedans, faire le boss optionnel.

    * Enfin j'ai retenté le dernier boss d'Ariandel. Au premier essai, je l'ai descendu à un cheveu de vie mais j'avais plus d'estus, je suis mort connement. c'est frustrant parce que j'ai fait un combat quasi parfait au départ mais plein d'erreurs stupides (genre essayer de la frapper à terre) alors que j'étais pas en danger, et bouffé plein de fioles pour rien. Les essais suivants ont été encore moins fructueux, elle a quand même des patterns vraiment salauds et la capacité de presque one-shot. J'ai donc fait une petite pause et me suis en plus aperçu qu'il y a une invocation de pnj juste devant la salle :ph34r: Bref en revenant elle n'a pas fait un pli. L'invoc n'a pas tenu très longtemps mais l'un dans l'autre ça a suffit à la battre.

Une fin de DLC... finalement assez avare en lore. Comme d'habitude, c'est abrupt, les 3 lignes de dialogue supplémentaires et deux points d’intérêt remarqués dans le décor amènent plus de questions que de réponses, même si j'ai apprécié certains trucs.

Sur le dlc en lui-même, je reste sur ma faim : très court, un boss final stylé et très dur (autant que Maria) mais c'est trop peu pour rassasier. C'est un peu comme s'ils avaient boosté le boss pour éviter de terminer trop vite. parce que finalement quand tu y regardes tu peux littéralement aller du début à la fin du dlc sans tuer un seul ennemi (et je l'ai fait 2 fois). Alors évidemment ça prend plus de temps en explorant, j'ai d'ailleurs trouvé quelques trucs en plus à ma seconde partie (notamment un raccourci que j'avais loupé. Y'a quelques armes cools même si ça fait redite, y'a rien de foufou. Pareil pour l'atmosphère et le level-design, c'est très convenu. L'un dans l'autre c'est pas mal mais j'attends un second DLC qui soit meilleur quand même.

Un truc m'a beaucoup frustré notamment, c'est que l'extension rend cool l'élément Frost mais que celui-ci est assez mal intégré au jeu de base. Contrairement à Bleed, qui est d'une nature similaire, Frost n'a pas d'infusion et relativement peu d'armes ou sorts dédiés. Le dlc en ajoute quelques unes mais trop peu pour que ce soit une option viable et intéressante à jouer, surtout pour mon style de jeu : j'adorerais me faire un build là dessus en repartant de 0 mais j'ai déjà manié la plupart de ces types d'armes. La seule qui resterait c'est la rapière d'Irithyll mais ça entend de faire tout le jeu à la rapière simple et dex, et quitte à partir là dessus les Crow's Quills me semblent plus enrichissants (et simples à chopper).

Du coup fort de ce constat j'ai relancé une (septième ?) partie avec un assassin et un Estoc de feu jusqu'au dlc, j'ai choppé les Crow's Quills (là encore infusés feu le temps d'avoir une Dex décente) et c'est une arme super sympa à jouer. L'attaque r1 est un poil moins rapide que l'estoc mais a les mêmes propriétés (utilisable derrière un bouclier) donc ça reste très efficace. C'est surtout à 2 mains que ça change, car on se retrouve avec une griffe en main gauche qui enchaine bien avec L1. L'attaque spéciale n'est pas très puissante mais ça peut permettre occasionnellement d'ouvrir un combo ou enchainer sur un R2 dévastateur.

Bon je finis par tourner un peu en rond, je pense poursuivre jusqu'au château (je suis devant la danseuse là) pour chopper la rapière d'Irithyll et voir ce que ça donne. Ensuite j'arrêterai jusqu'au prochain DLC ;)
Avatar de l’utilisateur
cKei
 
Messages: 1863
Inscrit le: 04 Aoû 2013, 23:45
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg

Re: The real Dark Souls starts here

Messagepar Laurent Grospix » 03 Nov 2016, 20:29

Je suis d'accord sur ton constat pour le DLC, cKei. Et bravo pour tes posts super intéressants et ton imagination pour les builds.

Ce DLC est trop léger en contenu et la difficulté démente du boss passe pour du rab de temps de jeu artificiel, on s'y entraîne deux ou trois heures avant d'arriver à la battre et ça finit par des invocations pour quasiment tout le monde d'après ce que je lis, alors que tout le reste de la zone n'aura occupé qu'un temps équivalent. Il y a très peu de secrets, très peu de seconde lecture, quand on finit la zone ne connaît quasiment aucun changement (juste le déplacement d'un perso) alors qu'on était censé venir semer le feu dans un monde de glace...

Mais j'ai trouvé aussi certaines choses bâclées, et pour tout dire je commence à me lasser des petits jeux de From Soft. Que les développeurs me montrent qu'ils sont plus futés que moi pour que j'en tire des enseignements d'accord, mais qu'ils me prennent pour une nouille non, cette fois il n'y a pas la qualité et l'intensité nécessaire pour qu'on accepte de se faire bizuter.

La manière dont le DLC s'ajoute au jeu, c'est du foutage de gueule. J'enrage presque en pensant au pauvre petit nouveau qui démarrera sur la version GOTY, à peine arrivé à la Cathédrâle des Profondeurs il tombera sur un NPC qui l'enverra vers une zone plus dure que la fin du jeu avec un boss à trois phases infaisable et les pires encerclements par l'ennemi jamais vécus dans un Souls. Si le mec n'y arrive pas il devra (s'il y pense) utiliser les feux de camp pour sortir de là, ce qui cassera tout le charme de l'idée d'un monde peint. Priscilla qui proposait de sortir du tableau d'Ariamis sans combattre, c'était pas parfait mais tout de même mieux pensé, plus élégant.

C'est pareil pour le déblocage de l'arène PvP, non mais qu'est-ce que c'est que ces manières, cette procédure tordue qui n'apporte absolument rien à part d'envoyer quelques joueurs vers les wikis...

L'accès au DLC dans le premier Dark Souls était déjà très particulier avec le pendentif brisé et le retour obligatoire à l'endroit où on avait rencontré Brunante d'Oolacile, mais :

- C'était du jamais vu dans le genre, c'était osé, frais, c'était marrant.
- Aussi étrange soit-elle, la procédure n'était pas faisable sans avoir atteint les archives du duc, donc arrivé à un stade avancé où le perso était déjà bien costaud et le joueur avait fait ses preuves en battant Ornstein & Smough. Alors que là, la Cathédrale, c'est à peine le premier tiers du jeu, on n'a encore rien fait qui réclame de l'acharnement.
- Les arènes PvP étaient placées pour que personne ne les loupe et dans un décor sympa. Et dans Dark Souls 2 c'était encore mieux fait (mais bon, j'ai l'impression d'être le seul à avoir une liste de 25 améliorations du 2 sur le 1 qui ont été rétropédalée par le 3).

Bon c'était cool, ce DLC, je n'en fais pas une question de prix ou quoi et je me suis pas mal amusé (et ce boss est fantastique quoi qu'il en soit). C'est juste que cette licence nous a tellement montré de choses bien faites jusque là que j'ai du mal à lui pardonner de se montrer paresseuse, surtout au moment de son soi-disant bouquet final.
Image
Avatar de l’utilisateur
Laurent Grospix
 
Messages: 70
Inscrit le: 22 Aoû 2010, 09:20
Localisation: Borgo (Corse)

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités