Coming out : ces chefs d'oeuvre que vous trouvez surestimés

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

Re: Coming out : ces chefs d'oeuvre que vous trouvez surestimés

Messagepar Zure » 10 Juin 2011, 10:34

Ouais c'est ce que je te dis, ton origan faut le mettre dans la pizza, pas le fumer. :lol:
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11840
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Coming out : ces chefs d'oeuvre que vous trouvez surestimés

Messagepar Barbo » 10 Juin 2011, 21:07

Flower : je n'ai pas trouvé ça gnan-gnan, ni simplet, ni prétentieux. Juste franchement pas jouable.

Valkyrie Profile : de bons combats, mais c'est un poil trop larmoyant et le level-design est absurde en termes de progression (d'abord un niveau qui exploite très bien les mouvements de Lenneth, puis plein de niveaux plats comme la Terre avant Galilée).

Ico : entendons-nous bien : j'ai beaucoup aimé. Je le mets surtout pour souligner que j'en ai ma claque que le discours "la poésie faite jeu vidéo" soit autant récurrent dans le milieu au détriment du jeu lui-même et de son level-design brillantissime. Et Yorda m'est régulièrement apparue comme un fardeau. Un très bon jeu, pas un chef d’œuvre, et qui n'a pas non plus l'audace de SOTC.

J'ai déjà parlé des autres ailleurs. :D

Zure a écrit:Je sais pas pourquoi, je sens que ce topic va m'énerver. :lol:


Il va énerver tout le monde, oui ! ;)
Small minds discuss people, average minds discuss events, and great minds discuss ideas. Which one are you ?
Avatar de l’utilisateur
Barbo
 
Messages: 1410
Inscrit le: 04 Oct 2010, 14:17
Localisation: Brest

Re: Coming out : ces chefs d'oeuvre que vous trouvez surestimés

Messagepar roger » 10 Juin 2011, 23:04

Mass effect je suis en train d'y jouer et je trouve ça assez décevant sachant ce que j'en avais lu. Pourtant ça commence bien, il y a une chouette ambiance un peu bizarre au démarrage, le héros a une bonne gueule, le vaisseau ressemble à une boite de nuit, on a vite une nana sympa dans l'équipe...
Mais ça manque de corps, je ne sais pas comment dire, mais les personnages sont un peu désincarnés, je trouve que la sauce ne prend pas vraiment. Les décors sont aussi un peu trop froids. Jolis mais trop lisses. Tout fait trop net...
Il y a aussi le fait que je m'attendais à un jeu de rôle, avec plus de liberté dans le recrutement des personnages, des trucs plus rigolos à gérer que la vitesse de refroidissement des armes et le degré de perforation. Autant je trouve que ça peut-être fun dans un jeu "réaliste" autant jouer de la SF pour tomber dans des choses aussi triviales à gérer c'est dommage. On s'attache pas aux persos, les équipements n'ont pas de relief.
Bref j'ai quand même envie de me forcer un peu pour lui donner sa chance... Mais dans tous les cas c'est un jeu au moins estimable, il a du caractère même si ça ne me touche pas trop hélas.

Oblivion, puisqu'on en parle plus haut c'est encore plus délicat. Je ne sais pas si on peut dire qu'il est surestimé mais je ne le trouve pas enthousiasmant. Beau, intéressant, agréable, du moins au début, riche oui. Mais je n'ai pas senti de souffle épique comme on en trouvait dans Baldur's gate 2. A force de vouloir faire des univers énormes on se retrouve à glandouiller et pêcher des poissons sans plus trop se souvenir qu'on est sensé sauver le monde. C'est le cas de beaucoup de jeux de rôle certes mais dans les Elder scrolls c'est particulièrement fort. Et puis je reviens dessus à chaque fois que j'en parle mais j'arrive pas à supporter cet aspect standardisé, où le jeu transpire ses outils d'édition. Les visages ont tous cet air de familiarité, comme les lieux spéciaux. Au bout d'un moment c'est insupportable. Par exemple si je me rappelle bien j'ai laissé tomber Oblivion quand j'ai compris que les 7 (je crois que c'est 7) portes infernales allaient déboucher sur des zones qui auraient la même gueule.
Si quelqu'un me corrige ça va peut-être me donner envie de rejouer :D (ceci dit j'ai plus très envie de passer 100 heures sur un jeu, je me suis pas désintoxiqué de Football manager pour tomber dans Oblivion).
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2104
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Re: Coming out : ces chefs d'oeuvre que vous trouvez surestimés

Messagepar Zure » 11 Juin 2011, 15:50

Oblivion, c'est génial : les side-quest, les Guildes, tout ça. Par contre, à mon avis, pour vraiment apprécier le jeu faut se faire le scénar principal qu'à la fin. En gros tu commences le jeu, tu fais ton tuto de départ dans les égoûts et dès que tu sors et que t'as accès à la map, bin là tu fais ta life et tu vas pas au truc de quêtes principal (aller voir un mec dans une abbaye). Une fois que t'auras passer ta centaine d'heures à te taper toutes les quêtes, donjons, explorations, etc. Les missions de la guilde des assassins et des voleurs sont géniales. Bin t'attaques la quêtes principale (pas super longue) avec les portails d'Oblivion et tu finis le jeu.

Si tu fais un peu de quête, un peu de sidequest, ce qui va se passer c'est que quand le premier portail d'Oblivion sera actif, en fait ils vont respawner constamment sur la map et tu vas te retrouver à te les taper en boucle.

Mais si tu appliques la méthode, je trouve qu'Oblivion est un jeu au souffle incroyable. J'avais fait un peu du jeu sur 360 à sa sortie et j'avais arrête à cause des ces fameux respawn de portails mais quand il est sorti sur PS3 au lancement je l'ai refait, en appliquant ma méthode, et là franchement j'ai trouvé le jeu extraordinaire. Et à l'époque j'avais deux super potes qui le faisait aussi et quand on en parlait, on avait chacun des expériences complètement différentes parce que personne n'avait débuté le jeu dans le même coin. J'ai un pote qui était parti direct dans la ville montagneuse, un autre tout au sud au bord de la mer, moi j'ai démarré à la Cité Impériale. C'était génial. En terme de liberté, c'est l'un des jeux les plus incroyables que j'ai pu faire.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11840
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Coming out : ces chefs d'oeuvre que vous trouvez surestimés

Messagepar roger » 11 Juin 2011, 18:39

Bon, là je commence à avoir une petite envie d'y rejouer :D. Il me fallait pas grand chose faut dire, mais là ton conseil m'a donné envie...
Mais la quête principale n'est pas trop facile une fois que ton perso est devenu un monstre ? Certes le jeu s'adapte à ton niveau mais c'est pas une courbe totalement parallèle ou si ?
Sinon tu ne t'es pas lassé des donjons assez répétitifs ? Ou alors tu ne les as pas trouvés si répétitifs que ça ?
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2104
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Re: Coming out : ces chefs d'oeuvre que vous trouvez surestimés

Messagepar Zure » 12 Juin 2011, 00:58

roger a écrit:Bon, là je commence à avoir une petite envie d'y rejouer :D. Il me fallait pas grand chose faut dire, mais là ton conseil m'a donné envie...
Mais la quête principale n'est pas trop facile une fois que ton perso est devenu un monstre ? Certes le jeu s'adapte à ton niveau mais c'est pas une courbe totalement parallèle ou si ?
Sinon tu ne t'es pas lassé des donjons assez répétitifs ? Ou alors tu ne les as pas trouvés si répétitifs que ça ?


Bin je les trouve pas si répétitifs que ça les donjons. Du moins, j'aime beaucoup l'ambiance qu'il y a dans les donjons, tu t'enfonces dans ces coins sombres, tu sais pas trop ce que tu vas y découvrir. La structure elle-même est un peu répétitive oui, mais c'est compensé par l'atmosphère je trouve.

Concernant la difficulté, c'est justement mon reproche à Oblivion c'est que tu sens pas ta montée en puissance vu que les mobs montent avec toi. Et genre quand t'es level 10 les bandits de base sont super chiants alors qu'ils l'étaient pas trop quand tu débutes. ça m'avait fait chié sur ma partie Xbox ou j'étais resté avec la difficulté par défaut (la barre de diff était réglée pile au milieu). Quand je l'ai refait sur PS3, j'ai baissé la barre de 3 crans vers la gauche et là j'ai trouvé que c'était parfait : les combats nécessitaient de l'attention à bas level mais dès que j'ai commencé à monter, j'ai commencé à bien sentir que j'étais balèze. Perso dans les RPG quand je me fais chier à leveler j'aime sentir que je suis surpuissant, c'est mon optique. Après dans Oblivion c'est pas aussi net que dans un J-RPG mais bon en suivant cette méthode c'était satisfaisant.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11840
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Coming out : ces chefs d'oeuvre que vous trouvez surestimés

Messagepar Alexis » 12 Juin 2011, 09:12

Même à moi tu me donnes envie de m'y remettre, j'ai du y jouer une dizaine d'heures, parfaitement infructueuses. Je trouve le système de combat bizarre, j'ai toujours préféré les quêtes qui vous font ne pas vous battre. On découvre souvent les personnages, leur histoire, et tout l'univers en creux. :)
Dernière édition par Alexis le 12 Juin 2011, 13:49, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Alexis
 
Messages: 2339
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 20:32
Localisation: Parisse

Re: Coming out : ces chefs d'oeuvre que vous trouvez surestimés

Messagepar Martin » 12 Juin 2011, 09:50

C'est un drôle de jeu Oblivion. Il te guide vers des trucs qu'il fait plutôt mal (la quête principale), mais il y a de très bonnes mini-quêtes, et si tu te mets à la magie / au crafting, il y a moyen de se faire happer grave. Le gros trip c'est plus d'aller chercher du matos pour créer des potions, enchanter des machins... C'est assez mal branlé par moment mais assez unique dans son genre.

Par contre je pense qu'ils ont compris qu'il fallait pas procéder comme ça pour ajuster le niveau des ennemis, et ça marche beaucoup mieux dans Fallout 3.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12932
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Coming out : ces chefs d'oeuvre que vous trouvez surestimés

Messagepar Laurent Grospix » 12 Juin 2011, 11:04

Je joue à Oblivion en ce moment (55 heures, level 22, mage-guerrier). Je pense en effet qu'il faut faire un perso porté sur la magie, et éventuellement l'alchimie même si c'est gonflant au début. Si on ne fait que du combat à l'épée, on doit s'ennuyer. L'arc, par contre, peut être très fun. Il faut dire que par moments ce jeu est presque un vrai FPS tant les ennemis sont rapides, têtus, et les combats brutaux. Une autre option est d'exploiter à fond le côté infiltration, faire un voleur ou un assassin. Mais j'ai l'impression qu'il faut créer un perso dédié à cela.

Personnellement, je zappe entre l'aventure principale et les quêtes de la guilde des mages, avec quelques digressions dans des donjons rencontrés par hasard (on ne peut pas marcher deux minutes en extérieur sans en trouver un, il faut savoir se limiter) et des quêtes glanées dans les villes (il y a 4 ou 5 intrigues à dénouer dans chacune). Mon perso est un mage guerrier, et à part quelques moments de déséquilibre je trouve le réajustement des forces ennemies correct, même si assez voyant en effet. Dans ce jeu, il faut savoir se fixer des objectifs et éviter de trop en dévier, sinon on a l'impression de ne pas avancer, de perdre son temps, et on peut se lasser car la progression est vraiment lente. Il faut aussi éviter de trop se focaliser sur les portes d'Oblivion, même si la pierre sigillaire à récupérer est très tentante, car c'est toujours la même chose et on finit par ne plus être très impressionné par cette ambiance infernale.

J'aime aussi le côté rétro du jeu dans sa présentation, cette lenteur, cette raideur des NPC, cette absence de mise en scène, ces menus qui ne cherchent qu'à être fonctionnels, cette magie qui appelle la foudre de la foudre et le feu du feu, au lieu d'essayer de trouver de nouveaux concepts. Ca fait tout le charme du jeu, surtout si on est un peu passé (comme moi) à côté des grands CRPG des années 90. Et ça donne aux quêtes une grande uniformité, toutes ont l'air aussi réussies, aussi prenantes, il n'y a pas d'un côté les gros chapitres super travaillés et de l'autre les petits boulots vite torchés pour faire du chiffre.

Je trouve que c'est un très grand jeu, et je l'aime énormément.
Image
Avatar de l’utilisateur
Laurent Grospix
 
Messages: 70
Inscrit le: 22 Aoû 2010, 09:20
Localisation: Borgo (Corse)

Re: Coming out : ces chefs d'oeuvre que vous trouvez surestimés

Messagepar boulapomme » 12 Juin 2011, 13:25

Même s'ils ont de grandes qualités, les jeux développés par Rockstar me laissent généralement de marbre (à part le premier Manhunt pour son côté vraiment glauque et Bully que je trouve très marrant). GTA IV et ses missions bidons me tombe des mains à chaque fois que j'y joue, j'ai failli laisser tomber Red Dead à cause du héros et de certaines missions mal branlées, Max Payne m'en touche une sans faire bouger l'autre.

Sinon, je ne comprends pas Gears of War et God of War après le premier épisode, ça tombe dans la surenchère neuneu alors qu'il y avait moyen de se diriger vers des trucs un peu plus "intelligents" en termes de game design. Je me suis bien amusé avec les deux Uncharted, c'est trèèèèèès joli et souvent drôle, mais c'est clairement overhypé. Halo, j'ai jamais compris, même le premier me fait chier.

Voilà, je crois que Zure va recracher son déjeuner dominical s'il me lit :D
世界中に存する善きものすべてに感謝したい気持ちと共に、筆をおくことにしよう。じゃ、お先に。
Avatar de l’utilisateur
boulapomme
 
Messages: 230
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:08
Localisation: Over the Hills and Far Away

Re: Coming out : ces chefs d'oeuvre que vous trouvez surestimés

Messagepar roger » 12 Juin 2011, 13:48

C'est vrai qu'au niveau des mission GTA IV est un peu chiant. Mais bon c'est comme Oblivion : il y a des défauts mais le boulot est tellement énorme, il y a tellement de qualités par ailleurs que j'ai un peu mauvaise conscience de les critiquer.
En même temps les jeux vraiment pourris on ne les critique pas, on les ignore...
Avatar de l’utilisateur
roger
 
Messages: 2104
Inscrit le: 07 Mai 2011, 21:43

Re: Coming out : ces chefs d'oeuvre que vous trouvez surestimés

Messagepar Zure » 13 Juin 2011, 00:49

boulapomme a écrit:Même s'ils ont de grandes qualités, les jeux développés par Rockstar me laissent généralement de marbre (à part le premier Manhunt pour son côté vraiment glauque et Bully que je trouve très marrant). GTA IV et ses missions bidons me tombe des mains à chaque fois que j'y joue, j'ai failli laisser tomber Red Dead à cause du héros et de certaines missions mal branlées, Max Payne m'en touche une sans faire bouger l'autre.

Sinon, je ne comprends pas Gears of War et God of War après le premier épisode, ça tombe dans la surenchère neuneu alors qu'il y avait moyen de se diriger vers des trucs un peu plus "intelligents" en termes de game design. Je me suis bien amusé avec les deux Uncharted, c'est trèèèèèès joli et souvent drôle, mais c'est clairement overhypé. Halo, j'ai jamais compris, même le premier me fait chier.

Voilà, je crois que Zure va recracher son déjeuner dominical s'il me lit :D


Bah je relève même pas. :lol:

En même temps, t'es pas la cible de ces jeux, t'es un gamer branchouille. :D

Sinon super d'accord avec Laurent sur Oblivion.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11840
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Coming out : ces chefs d'oeuvre que vous trouvez surestimés

Messagepar polo » 13 Juin 2011, 14:20

:?: :?: :?:
Dernière édition par polo le 17 Jan 2016, 20:16, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
polo
 
Messages: 48
Inscrit le: 21 Jan 2011, 14:51

Re: Coming out : ces chefs d'oeuvre que vous trouvez surestimés

Messagepar Le Yéti » 13 Juin 2011, 14:50

Moi je trouve le 4 formidable. MAIS c'est vrai que les missions sont parfois foireuses, un peu bordéliques et répétitives. C'est avant tout le narratif qui prime et donc la ville, qui est quand même formidable. Tu as des petites perles je trouve mais ça se sent que les GD sont bien coincés.

Par contre RDR...
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8663
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Coming out : ces chefs d'oeuvre que vous trouvez surestimés

Messagepar Zure » 13 Juin 2011, 15:34

Fabien a écrit:Pour les GTA il y a un truc qui me fait super mal, c'est que c'est évident que les développeurs se sont d'abord appliqués à créer le monde, ses mécanismes et ses recoins, et qu'ils ont ensuite ajouté du mieux qu'ils pouvaient des missions bancales qui ne collent qu'à moitié au fonctionnement général du jeu (parce qu'il faut du challenge, parce qu'il faut donner une carotte au joueur, parce qu'il faut bien faire avancer une histoire dont on puisse parler dans la presse). C'est des jeux fantastiques pour s'amuser à faire n'importe quoi, mais dès que je tente d'y jouer sérieusement ça me donne l'impression d'un truc amorphe mal foutu complètement bâclé et buggé et j'ai jamais le courage d'en aller jusqu'au bout. J'ai jamais compris comment les gens arrivaient apparemment à tolérer ça. Et c'est criminel d'avoir lié l'ouverture du monde à l'avancement dans les missions, grr.
Le 4 est peut-être différent à ce niveau, j'y ai jamais joué.
Et Red Dead Redemption m'avait l'air intéressant aussi :| :|


Bin moi j'y joue sérieusement et je me les suis tous tapé et je tolère ça très bien. :lol:
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11840
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Précédent

Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités