Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar Sachka » 05 Mai 2011, 10:01

Ouais Martin fait un peu de Gamekult l'émission, là :lol: mais bon, un forum sert aussi à se défouler, pas comme sur un site/blog où on publie des analyses plus sérieuses. C'est une réaction à chaud à un scénario qui est quand même très mauvais, soyons honnêtes. :)

Une fois qu'on le sait, ça n'empêche pas d'apprécier ce qui est intéressant dans ce jeu.



PS : d'ailleurs ce qui m'amuse, c'est que vous n'en êtes pas encore à la plus mauvaise partie du scénario :lol:
Avatar de l’utilisateur
Sachka
 
Messages: 4366
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 23:19
Localisation: Lyon

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar Laurent » 05 Mai 2011, 10:06

Je ne pense pas qu'il faille une culture cinématographique particulièrement large pour repérer tous les clichés d'Heavy Rain. Le fait que l'ensemble de la presse JV l'ait considéré comme une oeuvre hautement culturelle et artistique en dit d'ailleurs bien long...
Ce que relève Martin au sujet de l'accumulation des problèmes chez les persos me semble très juste. C'est facile de faire chialer en montrant une aveugle pendue pour sauver son fils, ou de faire rire avec un coup de pied au cul... C'est un truc qui me fatigue un peu avec les séries US (autres modèle évident de l'hyperartiste David Cage), en 5-6 saisons le MOINDRE personnage a déjà connu les hauts et les bas d'une dizaine de vies, du coup tu finis par ne plus y croire et tu n'en retiens que les aspects les plus superficiels, genre les gags ou les références.

Désolé, je ne doute pas qu'Heavy Rain est globalement plus réussi que Fahrenheit, mais est-ce que ce n'est pas la formule qui est mauvaise dès le départ ? J'aime bien les films interactifs perso, mais je ne pense pas que Cage aura tant d'imitateurs que ça.
Avatar de l’utilisateur
Laurent
 
Messages: 946
Inscrit le: 30 Aoû 2010, 09:09
Localisation: 74

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar ippo » 05 Mai 2011, 10:19

Sachka a écrit:mais bon, un forum sert aussi à se défouler, pas comme sur un site/blog où on publie des analyses plus sérieuses

Tu as tout à fait raison.
Mais chacun sa manière de se défouler.
C'était ma manière à moi.
Note pour Le Yéti : Insérer l'image des bisounours ici. Mersea.
Avatar de l’utilisateur
ippo
 
Messages: 376
Inscrit le: 08 Fév 2011, 10:08

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar Martin » 05 Mai 2011, 10:21

@ Ippo : va falloir te tanner le cuir un peu, je suis juste en train de loler Cage. "Sans la liberté de blâmer, il n'y a point d'éloge flatteur". :)

camite a écrit:Désolé, je ne doute pas qu'Heavy Rain est globalement plus réussi que Fahrenheit, mais est-ce que ce n'est pas la formule qui est mauvaise dès le départ ? J'aime bien les films interactifs perso, mais je ne pense pas que Cage aura tant d'imitateurs que ça.


Non, la formule marche bien. C'est le scénario qui est même pas digne d'un mauvais épisode des Experts Miami.

En fait tous les problèmes du jeu proviennent de l'écriture.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12968
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar ippo » 05 Mai 2011, 10:30

camite a écrit:C'est facile de

Et c'est le moyen justement.
La facilité me semble être un atout d'Heavy Rain dans l'objectif d'agir comme un catalyseur et dans le public recherché.
C'est juste mon point de vue.
Avatar de l’utilisateur
ippo
 
Messages: 376
Inscrit le: 08 Fév 2011, 10:08

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar Sachka » 05 Mai 2011, 10:38

Il me semble que dans le domaine de la création, la facilité n'est jamais un atout. La simplicité oui, mais la facilité non. Sinon on en serait encore au comique troupier :D (que certains jeux utilisent encore, c'est vrai)
Avatar de l’utilisateur
Sachka
 
Messages: 4366
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 23:19
Localisation: Lyon

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar ippo » 05 Mai 2011, 10:39

Martin a écrit:@ Ippo : va falloir te tanner le cuir un peu, je suis juste en train de loler Cage. "Sans la liberté de blâmer, il n'y a point d'éloge flatteur".

Je comprends. Mais je préfère blâmer sans animosité.
"L'homme le plus heureux est celui qui n'a dans l'âme aucune trace de méchanceté."

Sachka a écrit:Il me semble que dans le domaine de la création, la facilité n'est jamais un atout. La simplicité oui, mais la facilité non. Sinon on en serait encore au comique troupier :D (que certains jeux utilisent encore, c'est vrai)

Tu es sans doute mieux placée que moi pour le dire, je te l'accorde, tu dois avoir raison.
Ce que j'avance dans le cadre d'Heavy Rain, je pourrais avancer l'inverse au sujet d'autres créations. Mais sans que cela ne me choque : chaque création a sa vision d'artiste, et chaque artiste propose avec ses moyens pour arriver au but qu'il s'est fixé.
Avatar de l’utilisateur
ippo
 
Messages: 376
Inscrit le: 08 Fév 2011, 10:08

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar Sachka » 05 Mai 2011, 10:49

Allez moi aussi j'ai un proverbe édifiant : "Qui aime bien châtie bien" :lol:

Je pense qu'on est durs avec HR parce qu'on sent qu'il aurait pu être tellement tellement mieux. Alors qu'un jeu mauvais de bout en bout, on ne prendrait même pas la peine de s'en moquer.
Avatar de l’utilisateur
Sachka
 
Messages: 4366
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 23:19
Localisation: Lyon

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar Laurent » 05 Mai 2011, 11:00

Désolé d'insister (en même temps j'ai pas beaucoup participé aux 8 pages de ce topic :) ) mais il me semble qu'on peut questionner le décalage ahurissant qu'il y a entre les intentions du Créateur et ce que le jeu fait réellement. Je veux dire, il faut relire les interviews où Cage se présente "modestement" (!) comme l'héritier d'Orson Welles ; je sais pas, si tu cherches à faire le Citizen Kane du jeu vidéo, y a peut-être mieux comme modèle que Les Experts et 24 heures chrono. Je ne dénigre pas ces séries, j'aime en regarder de temps en temps, mais juste rien à voir. Si là-dessus tu rajoutes Séguret qui cite Stendhal en faisant des triples saltos arrière, c'est la tasse.

Après ouais, j'ai bien compris que Cage partait d'un imaginaire commun (le thriller US) pour "faire avancer le médium", m'enfin...

Même si je ne suis pas un grand fan de Jonathan Blow, je suis déjà plus convaincu par un jeu comme Braid : le "sens caché" et les suranalyses qui s'en suivent me semblent grotesques, mais au moins il y a un jeu qui se suffit à lui-même derrière.
Avatar de l’utilisateur
Laurent
 
Messages: 946
Inscrit le: 30 Aoû 2010, 09:09
Localisation: 74

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar Sachka » 05 Mai 2011, 11:03

camite a écrit:Si là-dessus tu rajoutes Séguret qui cite Stendhal en faisant des triples saltos arrière, c'est la tasse.



T'as un lien ? :lol:
Avatar de l’utilisateur
Sachka
 
Messages: 4366
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 23:19
Localisation: Lyon

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar Laurent » 05 Mai 2011, 11:07

http://www.ecrans.fr/Heavy-Rain-immersion,9256.html

Le chapô en cadeau : "Avec « Heavy Rain », le Français David Cage fait passer le jeu vidéo à l'âge adulte."

Clair qu'avant Heavy Rain, y avait que des jeux pour gamins :roll:
Avatar de l’utilisateur
Laurent
 
Messages: 946
Inscrit le: 30 Aoû 2010, 09:09
Localisation: 74

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar Sachka » 05 Mai 2011, 11:10

oh purée la photo :lol:



Bon ça va, il cite Stendhal en parlant du gameplay et de l'UI, pas du scénario, ça me rassure. ;)
Dernière édition par Sachka le 05 Mai 2011, 11:20, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Sachka
 
Messages: 4366
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 23:19
Localisation: Lyon

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar Zure » 05 Mai 2011, 11:11

Moi ce qui me reste en travers de la gorge c'est pas le fait que Cage se prenne pour Orson Welles parce que bon, c'est tellement énorme que t'arrives pas à le prendre au sérieux. :lol: Mais par contre, qu'il se revendique de Shenmue, un jeu qui atomise HR en matière d'émotion justement et de traitement de l'émotion et de narration, ça me fait mal au fion. Je trouve ça insultant et c'est là que j'en veux à Cage.

Parce que le reste du jeu moi je l'aime bien. Dans la mesure ou je le perçois comme un téléfilm policier cliché, je suis pas déçu du résultat vu que bon j'attends pas d'un téléfilm la qualité d'un Hitchcock donc je trouve que là-dessus le jeu est fidèle à lui-même. Evidemment Cage lui ne l'a pas fait en considérant que ça serait un téléfilm. :lol: mais ça c'est pas mon problème. A partir de là, le scénar est pas plus téléphoné que X polars DTV. Je pense que c'est la seule manière, de se faire plaisir en jouant à Heavy Rain d'ailleurs.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11866
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar Laurent » 05 Mai 2011, 11:28

Ah mais je suis bien d'accord, dans cette optique de "polar improbable mais on sent fout c'est le suspense (et les émotions) qui comptent", je suis sûr que le jeu me plairait. Mais c'est juste pas possible de lire le mec se plaindre d'un site qui lui met 6/10, en expliquant que "le jeu vidéo entre dans l'âge adulte et que ce serait bien qu'on me suive dans cette voie émotionnelle". Mais mec, commence par faire des jeux qui tiennent la route ; Fahrenheit s'inscrivait dans la même démarche, pouvez-vous me citer UN jeu qui a clairement été influencé par Fahrenheit ? Et Nomad Soul, qui peut y rejouer aujourd'hui sans criser devant ses phases d'action merdiques ? (que Cage a beau jeu depuis de présenter comme "imposées" par son éditeur d'alors)

Par contre l'album de David Bowie composé pour l'occasion, ça oui c'est intemporel :)
Avatar de l’utilisateur
Laurent
 
Messages: 946
Inscrit le: 30 Aoû 2010, 09:09
Localisation: 74

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar Laurent » 05 Mai 2011, 11:30

Sachka a écrit:Bon ça va, il cite Stendhal en parlant du gameplay et de l'UI, pas du scénario, ça me rassure. ;)

Clair que Stendhal défonçait tout en UI :geek:
Avatar de l’utilisateur
Laurent
 
Messages: 946
Inscrit le: 30 Aoû 2010, 09:09
Localisation: 74

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar ippo » 05 Mai 2011, 11:37

Je ne suis pas un fanboy de David Cage, je ne revendique pas son jeu comme étant le saint graal de ma quête d'émotion dans le jeu vidéo (dans la forme, je trouve mon plaisir le plus intime dans le non-dit et du juste-ressenti des jeux d'Ueda ou de Chen).
Bref.
Mais quand même, si je biaise trop la réalité "positivement" à votre goût, certains font de même "négativement".

Je suis d'accord pour dire que le scénario d'HR est "moins bon" que ce qu'il aurait pu être.
Pour certains "c'est nul à chier", pour d'autres "moins bon que". Concédons que "cela aurait pu être mieux".

Mais après, je ne vois pas ce que vous trouvez de gênant dans cet article.

Le jeu vidéo, dans son écrasante majorité, raconte des histoires conformistes sur un mode conformiste - une mauvaise habitude prise par l’industrie, pour laquelle le progrès se mesure en percées technologiques, en puissance graphique, en franchissement de seuils dans la réalisation d’effets spéciaux, en développement de l’intelligence artificielle, etc. Jamais on ne met l’accent sur l’histoire elle-même et sur la façon dont celle-ci tire parti des immenses possibilités offertes en ce domaine par le jeu vidéo et sa nature interactive.

Dans son écrasante majorité, cela ne veut pas dire "tous". Sur le volume global, est-ce que c'est loin de la vérité, que la majorité des blockbusters se vendent sur de l'esbrouffe visuelle, du grand spectacle, ou du "fun", plutôt que sur du fond ? Je trouve que c'est juste (en terme de volume de vente).

c’est de faire passer le jeu vidéo, et le joueur par la même occasion, à l’âge adulte. Dans un monde où l’enfance éternellement prolongée est élevée en vertu, et où le cœur de cible adolescent ne semble friand que de la répétition des mêmes produits hardcore, l’idée de faire un jeu destiné aux adultes est presque un sacrilège.

Même si le propos du journaliste est large au début, il se précise à la fin son idée. On parle de jeux "destinés aux adultes", comparativement aux plaisirs "enfantins" ou "adolescents" (ce qui n'empêche pas un adulte de s'y adonner avec joie, et cela ne sous entend pas que c'est de la merde non plus). Heavy Rain est typiquement un jeu destiné à un adulte. Un enfant ne pourrait décemment pas s'y amuser.

« Ce qui m’intéresse, c’est l’émotion. Mon souhait est d’apporter l’empathie, la tristesse et l’amour à l’univers trop balisé du jeu. Je souhaitais offrir une expérience adulte, avec une histoire réaliste, vécue par de vraies gens. L’amour est le vrai thème de Heavy Rain : jusqu’où va-t-on par amour ? C’est une question profonde, qui s’adresse davantage à l’individu qui joue qu’au personnage que le joueur incarne. Dans ce jeu, chaque personnage a une réponse différente à cette question. »

Même si l'histoire n'a rien de réaliste, les clichés aident à s'approprier cette réalité : les clichés rendent les situations familières, et donc rendent "plausibles" les sentiments qui naissent plus facilement (mon avis). Il cherche à parler à l'individu, à travers une expérience adulte (= thématique des émotions qui parlent à des adultes). Je comprends cela.

Son public est lui aussi mondial, comme le sont la plupart des références livresques ou cinéphiles auxquelles le jeu fait appel.

Clichés -> ouverture au public et à la familiarité des situations pour faire naitre plus aisément les sentiments, voire l'empathie.

Après, de là à critiquer la photo de David Cage... Elle n'est pas humble sa pose, c'est pas mon problème. Je m'attache à ses propos et à ses créations, pas à son image en tant que personne :).
Appellez-le "Jem Patagueul" une bonne fois pour toutes.
Avatar de l’utilisateur
ippo
 
Messages: 376
Inscrit le: 08 Fév 2011, 10:08

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar Le Yéti » 05 Mai 2011, 11:49

Juste une chose :
ippo a écrit:
Le jeu vidéo, dans son écrasante majorité, raconte des histoires conformistes sur un mode conformiste - une mauvaise habitude prise par l’industrie, pour laquelle le progrès se mesure en percées technologiques, en puissance graphique, en franchissement de seuils dans la réalisation d’effets spéciaux, en développement de l’intelligence artificielle, etc. Jamais on ne met l’accent sur l’histoire elle-même et sur la façon dont celle-ci tire parti des immenses possibilités offertes en ce domaine par le jeu vidéo et sa nature interactive.

Dans son écrasante majorité, cela ne veut pas dire "tous". Sur le volume global, est-ce que c'est loin de la vérité, que la majorité des blockbusters se vendent sur de l'esbrouffe visuelle, du grand spectacle, ou du "fun", plutôt que sur du fond ? Je trouve que c'est juste (en terme de volume de vente).

Que le jeu vidéo raconte des choses sur un "mode" conformiste peut ou ne peut pas être un problème. Quelque part un livre c'est forcément des mots sur du papier. Un film c'est généralement des images qui bougent avec du son pendant une à trois heures. De la musique ce sont des sons. Un jeu vidéo c'est un un mélange de tout ça : on y lit, on entend, on voit, etc. Alors que le "mode" soit conformiste, soit, c'est hyper difficile et compliqué de raconter les choses différemment, sans doute parce que ça fait des milliers d'années qu'on le fait et plutôt bien.

Par contre "des histoires conformistes". Excuse-moi ippo mais le fond d'Heavy Rain en fait sans doute l'un des jeux les plus conformiste auquel j'ai joué : des situations vues et revues, des clichés (qui ont un rôle et du sens hein, c'est la base de notre "narration" dans tous les médias du monde) et des gros sabots. Le vrai problème d'Heavy Rain et de Cage c'est que son objectif de révolutionner le jeu vidéo et la narration en général est contredit par le fond du jeu. La forme marche (plus ou moins, mais elle marche, il faut l'admettre). Mais le fond se plante carrément la gueule. Est-ce que cette histoire a vraiment un intérêt à être racontée sous cette forme ? Un livre n'aurait-il pas été mieux ? Un film ? Une chanson ? Un poème ?
Ben moi je crois que oui.

Par contre, la sensation hallucinante que j'ai ressenti à la fin de Bayonetta quand tu pilotes une balle de pistolet au ralenti... Et la fois où j'ai terrassé ce boss dans FFXII avec mes personnages que j'avais programmé... Ou encore cette sensation de jouissance ultime à chaque fois que je foutais une balle dans la tête d'un crétin dans Battlefield BC2... Sans parler des larmes qui ont coulé sur mon visage quand tu visites le palais d'Hyrule sous l'eau dans WW...
Et j'ai six cents exemples comme ça. Ils m'ont ému car j'avais la manette en main, je ne faisais qu'un avec le jeu, l'interface, les contrôles, l'histoire, les personnages, la musique... Le jeu vidéo aura bien mûri quand il aura compris que l'émotion ce n'est pas un fils qui pleure, ce n'est pas un rayon de soleil. C'est quelque chose qui ne se fabrique pas, c'est pas une assemblage.

Vous n'avez pas le monopole de l'émotion monsieur ippo.
Dernière édition par Le Yéti le 05 Mai 2011, 11:59, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8696
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar bleubleubleu » 05 Mai 2011, 11:57

Le Yéti a écrit:Vous n'avez pas le monopole de l'émotion monsieur ippo.



Image
Avatar de l’utilisateur
bleubleubleu
 
Messages: 1238
Inscrit le: 05 Nov 2010, 16:28
Localisation: Verneuil sur Avre

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar ippo » 05 Mai 2011, 12:06

Vous n'avez pas le monopole de l'émotion monsieur ippo.

Cela me chagrine de lire ça.
Je n'ai le monopole de rien du tout. Je ne cherche pas à vous montrer comment vivre quoique ce soit, ni ne décrète "savoir" tout recevoir.
Dans Heavy Rain, j'ai ressenti de choses que d'autres ici n'ont pas ressenties : l'inverse est aussi vrai pour bon nombre d'autres expériences.

Ils m'ont ému car j'avais la manette en main, je ne faisais qu'un avec le jeu, l'interface, les contrôles, l'histoire, les personnages, la musique

Comme je te comprends. Mais pourquoi cela est-il si difficile d'imaginer que ce que tu dis ici peut s'appliquer à Heavy Rain ?
Le jeu vidéo aura bien mûri quand il aura compris que l'émotion ce n'est pas un divorce, ce n'est pas un rayon de soleil.

Et pourquoi pas ? Dans ce contexte là c'est l'empathie avec le personnage, se substituer à lui comme dans une seconde peau, qui te permet d'adhérer à une situation qui est "un assemblage" de choses, clichés ou non.

Je vais arrêter de vous saouler avec Heavy Rain, comme je le disais plus haut : je ne suis pas son porte étendard, et ce n'est pas mon saint graal.
Mais j'ai entendu tout ce que vous m'avez dit, et cela va me faire réfléchir sur ma manière d'appréhender ce jeu, et pour cela je vous en remercie vraiment.

Vaincu par ko technique.

@bleubleubleu : c'est ippo, sans h. Rien à voir avec l'animal, gros malin :P.
Avatar de l’utilisateur
ippo
 
Messages: 376
Inscrit le: 08 Fév 2011, 10:08

Re: Heavy Rain laïve thread wizz a side dish of lulz

Messagepar bleubleubleu » 05 Mai 2011, 12:08

ippo a écrit:@bleubleubleu : c'est ippo, sans h. Rien à voir avec l'animal, gros malin :P.


Ça manquait un peu de lulz... ;)
Avatar de l’utilisateur
bleubleubleu
 
Messages: 1238
Inscrit le: 05 Nov 2010, 16:28
Localisation: Verneuil sur Avre

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités