Page 3 sur 6

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 01 Oct 2011, 01:31
par Sachka
bleubleubleu a écrit:
Sachka a écrit:Je viens de lire son interview sur le blog du Monde, c'est d'une prétention incroyable. Je commence à être vraiment saoulée des gens qui déclarent que le jeu vidéo n'a rien inventé en termes d'émotion, et que Ico et Passage sont l'alpha et l'oméga en la matière. Si les gens qui prétendent créer des jeux pouvaient JOUER de temps en temps, ça serait cool.


L'interview en question.

J'aimerais assez que tu développes ton point de vue. Un type capable d'élargir son spectre de Shadow of the Beast à Passage doit tout de même avoir un peu joué non?
Et pour le coup, il ne me paraît pas plus prétentieux qu'un Chris Crawford puisqu'il le cite. :?:


Je suis surtout énervée par le fait qu'il dise en gros que le JV est un peu "attardé" par rapport au cinéma, et que les jeux dans leur globalité ne sont pas capables d'exprimer une grande variété d'émotions. Je trouve que c'est faux tout simplement. Après on peut débattre de ça, et c'est bien sûr à nuancer dans un sens ou dans l'autre. Le problème c'est que son point de vue est là pour soutenir le jeu qu'il vient de créer, et qui donc logiquement, devrait apporter quelque chose de neuf ou de différent sur l'expression des émotions, et sur l'engagement par le choix que devrait vivre le joueur. Or c'est à mon sens un échec sur tous les plans.
Je ne veux pas avoir l'air de savoir mieux que tout le monde (n'est-ce pas Ellaed) mais game designer et/ou narrative designer, c'est un METIER. On ne s'improvise pas designer comme ça. Et là ça n'est absolument pas pro. Ce n'est même pas au niveau des productions amateurs qu'on trouve sur les sites de jeux flash. Du coup, je trouve qu'un peu de modestie dans la démarche aurait été bienvenue, plutôt que de prêter a priori des vertus thérapeutiques à son serious game.

Ensuite je suis énervée contre la presse généraliste qui s'empresse de passer le micro à ce genre d'auteurs de jeux simplement parce qu'il est capable d'aligner un titre universitaire et des références savantes. Ces gens-là (les journalistes) ne connaissent rien au sujet, et ils s'imaginent trouver dans des institutions vieillottes un savoir qui leur fait défaut et qui est loin d'être encore disponible par ces voies traditionnelles. Le savoir sur le jeu vidéo en France, il n'est pas à la Sorbonne ou je ne sais où (même si j'espère qu'il y sera un jour), il est par exemple dans les Cahiers du JV, une collection de livres qui je le rappelle risque de crever dans l'indifférence totale, et qui n'a jamais eu les honneurs du Monde ou de Libé.

Enfin je suis bien persuadée que Genvo a beaucoup joué dans sa vie, mais je me demande s'il ne fait pas partie des gens qui ont arrêté depuis un bail, et qui ont complètement décroché des productions contemporaines, mis à part les quelques titres branchouilles qu'il fait bon de citer, comme Passage.

Je suis peut-être injuste sous le coup de l'agacement, peut-être qu'il n'est pas doué pour les interviews, ça arrive... Mais ce qu'il a à proposer en termes de game design ne me convainc pas plus.

:)

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 01 Oct 2011, 06:18
par Martin
Seb Genvo a posté sur Planetjeux un moment, mais n'est pas resté bien longtemps, faut dire c'était une drôle de période pour le site, avec un petit côté Inquisition permanente... J'ai pas joué au jeu et j'ai pas envie de le faire, mais je pense pas qu'on puisse soupçonner Genvo de pas réellement s'intéresser au jeu vidéo. Par contre, disons que s'il a un certain talent pour le réseautage, ce que j'ai pu lire de lui ne m'a jamais convaincu.

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 01 Oct 2011, 09:13
par Pierre
Le savoir sur le jeu vidéo en France, il n'est pas à la Sorbonne ou je ne sais où (même si j'espère qu'il y sera un jour), il est par exemple dans les Cahiers du JV, une collection de livres qui je le rappelle risque de crever dans l'indifférence totale, et qui n'a jamais eu les honneurs du Monde ou de Libé.


Ah ? *sifflote*

Sinon, je n'écoute plus Genvo depuis qu'il a commis son premier bouquin, "Introduction aux enjeux artistiques et culturels des jeux vidéo". Je suis sûrement injuste avec Genvo - il s'est probablement amélioré entre-temps-, mais ce livre était tellement mauvais qu'il m'a mis en colère.

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 01 Oct 2011, 10:11
par Sachka
Pierre, il s'agit d'une news parue pour le #1 et qui se contente de reprendre le communiqué de presse. Il n'y a rien eu depuis. Soyons sérieux.

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 01 Oct 2011, 10:36
par Thufir
Bon ben je l'ai testé (le jeu est à télécharger, ensuite ça se finit très vite).

Pour un premier jeu, soyons honnêtes c'est sympa, et y a une vraie démarche. Par contre dans l'ensemble je suis pas du tout convaincue. C'est horriblement didactique et scolaire, un vrai manifeste. Et ce qui est problématique c'est que finalement le jeu lui-même, le gameplay (qui est du niveau de Sissy et ses ponycorns), va à l'encontre de l'intention de l'auteur. Comment expliquer que le jeu permet de simuler des choix, un engagement, et d'expérimenter ce qu'une autre personne a vécu, en proposant un jeu presque vide de choix et dont les seules options laissées au libre-arbitre du joueur sont binaires ?

Finalement à ce niveau-là, la proposition de Yéti était BIEN plus convaincante. Comme quoi tu vois, si t'avais pris tes crayons de couleur, t'aurais eu les faveurs de la presse.


Je viens de me faire le jeu. Emotivement, y'a des trucs qui fonctionnent, aucun doute là dessus. Mais je te rejoins sur tes critiques : narrativement, la structure est d'une indigence rare et linéarité du truc va à l'encontre de son sujet. Bon, et puis effectivement, c'est très pontifiant.

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 01 Oct 2011, 11:16
par Le Yéti
Le jeu ne fonctionne pas sur Mac donc je vais devoir attendre lundi d'être au boulot.
Mais j'ai lu son interview. J'ai eu envie de mourir. Réellement. Bordel, je vais devoir corriger les 500 000 bugs de Adam, mettre mieux ça en forme et écrire moi aussi un long texte prétentieux sur mes objectifs. ???. PROFIT!

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 01 Oct 2011, 15:28
par polo
vzvrezvezvze

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 05 Oct 2011, 23:46
par Martin
J'ai "fini" Trauma. J'ai sans doute écouté seulement d'une oreille (les acteurs sont mauvais, ça aide pas), et ben je vois pas trop l'intérêt. Il y a sans doute des choses que le jeu cherche à dire, mais je dois avouer que j'ai pas saisi. J'ai peut-être un problème de réceptivité quand je joue, mais jusqu'à preuve du contraire, même si l'idée des photos dans lesquelles on bouge comme sur streetview est marrante 5 mn, je vois pas trop l'intérêt...

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 06 Oct 2011, 02:35
par Le Yéti
Fabien a écrit:edit: J'aimerais beaucoup essayer le jeu du Yéti, au passage

Ah tiens je n'avais pas vu l'edit de Fabien... Tu peux le trouver ici.

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 31 Oct 2011, 23:50
par bleubleubleu
L'alpha de Voxatron est dispo ici.
Le prix est libre. Hourra.

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 01 Nov 2011, 00:03
par Martin
Ca a l'air pas mal en effet. :)

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 01 Nov 2011, 00:17
par bleubleubleu
Martin a écrit:Ca a l'air pas mal en effet. :)


C'est duuuuuur! :o

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 02 Nov 2011, 11:30
par roger
Le Yéti a écrit:
Fabien a écrit:edit: J'aimerais beaucoup essayer le jeu du Yéti, au passage

Ah tiens je n'avais pas vu l'edit de Fabien... Tu peux le trouver ici.


J'ai vu ce lien et du coup j'ai essayé, mais j'ai l'impression qu'on est nettement poussé dans une direction, qui est celle de l'intolérance. Des fois on a l'impression qu'on peut s'exprimer de façon un peu ouverte mais souvent on tombe sur des choix qui ne collent qu'à un type de personnage. J'ai fait quelques essais et je ne sais pas si toutes les fins sont pessimistes. J'ai l'impression que oui :D.

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 02 Nov 2011, 11:41
par Le Yéti
Désolé, ce n'est pas un jeu où tu peux faire ce que tu veux :D

Plus sérieusement, oui, les fins sont toutes pessimistes.

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 02 Nov 2011, 12:05
par roger
Non mais je me disais que ça aurait pu être intéressant, quoiqu'un peu atroce, de pouvoir se comporter de façon humaine, empathique et que le résultat soit malgré tout négatif.
Bon quelque part ça me plaît pas trop vu que ça fait déterminisme sarkoziste mais j'aime bien les trucs sans espoir (en fiction bien entendu).

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 02 Nov 2011, 12:12
par Le Yéti
ça fait déterminisme sarkoziste

Oula la, tu veux vraiment m'énerver en fait :/

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 02 Nov 2011, 12:13
par roger
Je ne parlais pas de ton jeu tel qu'il est mais avec la modification à laquelle je pensais (qu'un comportement compréhensif ne change rien au final).

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 02 Nov 2011, 12:17
par Le Yéti
Je sais bien que tu ne parlais pas de mon jeu. Mais quel rapport avec Sarkozy ?

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 02 Nov 2011, 13:09
par roger
Entre autres probables conneries il avait dit dans un dialogue avec Onfray qu'il croyait que les gens se suicidaient à cause d'une faiblesse initiale, un truc auquel on pouvait rien en gros et qui ne dépendait pas de l'éducation ou des conditions d'existence. Enfin voilà, après je pense que c'est pas le seul à avoir dit ça, mais on a les références qu'on peut :D.

Tiens :

"Il y a 1 200 ou 1 300 jeunes qui se suicident en France chaque année, ce n'est pas parce que leurs parents s'en sont mal occupés !
Mais parce que, génétiquement, ils avaient une fragilité, une douleur préalable. Prenez les fumeurs : certains développent un cancer, d'autres non.
Les premiers ont une faiblesse physiologique héréditaire. Les circonstances ne font pas tout, la part de l'inné est immense."

Voilà, je sais pas d'où il sort ça, peut-être que c'est vrai mais je sais pas pourquoi je me méfie de tout ce qu'il dit :D.

Re: L'observatoire du jeu vidéo indépendant

MessagePublié: 05 Nov 2011, 07:16
par Martin


Stealth Bastards, gratos. Apparemment le but c'est de faire plus ou moins le Super Meat Boy de l'infiltration.