#1reasonwhy : sexisme et JV

Ca rend idiot mais c'est pas grave on l'est déjà.

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Martin » 11 Juil 2018, 18:06

Poppy a écrit:Etrange, pourquoi tu dis ça ? Et ça serait pas du man quelque chose des fois ? :lol:


Je suis sincèrement convaincu qu'une partie des activistes sur Twitter constituent de très mauvais modèles. Ils vantent la colère, l'indignation pour elles-même. Et forcément ça fait des dégâts. C'est pas parce que t'es agressif que tout d'un coup tu te transformes en Rosa Parks, et j'ai un peu peur que ça n'aide pas trop le combat affiché.

Ca n'excuse en rien les harcèlements, ou cette ahurissante vague de dénonciations des développeurs.

Mais pour moi l'égalité c'est aussi admettre que parfois, on peut se planter.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12706
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Poppy » 11 Juil 2018, 18:20

Je te titillais et c'était débile…;)

Ce que tu dis me semble être de bon sens.
Avatar de l’utilisateur
Poppy
 
Messages: 4518
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 17:30

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Shane_Fenton » 12 Juil 2018, 19:50

Je me souviens qu'il y a quelques mois, une twitteuse avait protesté auprès de Decathlon parce qu'elle avait vu des sacs bleus pour les hommes et roses pour les femmes. Le community manager de Decathlon lui avait répondu en justifiant son choix, il était resté courtois (sachant que dans mon souvenir la twitteuse était un peu obtuse). On aurait pu, et dû, en rester là. Malheureusement, des vermines ont débarqué en masse, et chacun y est allé de son insulte ordurière jusqu'à ce que ça se transforme en harcèlement en bonne et due forme. Le community manager en question a eu beau prendre la défense de celle qui l'avait interpellé, le mal était fait, il n'était plus possible de discuter sereinement : https://hitek.fr/actualite/decathlon-cy ... -lea_13762

Ici, qu'est-ce que nous avons ? Une développeuse, Jessica Price, qui parle des difficultés de son métier. Un Youtubeur qui la contredit mais reste courtois (d'après ce que j'ai compris, je n'ai pas vu sa vidéo). Price qui le prend très mal de recevoir des leçons d'un simple quidam sur un métier qu'elle pratique depuis des années, et qui répond agressivement. On peut comprendre son agacement, comme on peut déplorer qu'elle se soit montrée aussi sèche. Il y aurait beaucoup à dire dessus, de toute façon. Je me contenterai de ceci : dans un contexte post-GamerGate où tes consoeurs subissent procès en illégitimité sur procès en illégitimité, il est inévitable que la moindre contradiction doucereuse soit vue avec suspiscion. Au moins, une insulte ou une menace, c'est clair et net. Mais les trolls plus subtils qui vont pointer une contradiction l'air de rien, c'est beaucoup plus énervant, parce que plus sournois. Et beaucoup "préfère[nt] les connards qui s'assument aux connards hypocrites" (dixit Mar_Lard à propos de Canard PC il y a 6 ans). Donc j'imagine que Price a dû se dire qu'elle était en présence d'un "connard hypocrite" avec ce Youtubeur. Sans doute à tort, parce que ledit Youtubeur n'a pas insisté et a coupé court à la dispute.

Encore une fois, on aurait pu, on aurait dû, en rester là, si on n'était pas dans un contexte post-GamerGate. Si une bande de vermines n'était pas à l'affut du moindre faux pas (coucou Allison Rapp), de la moindre brêche dans laquelle s'engouffrer afin de montrer au monde entier que c'est elle qui fait la loi dans le monde du JV. Et comme le dit Le Yéti, c'est exactement ce message qu'ArenaNet a envoyé en offrant à ces vermines la tête de Jessica Price et d'une autre dev sur un plateau d'argent. Maintenant, ils ne se sentent plus pisser, et ils maquillent ça en victoire des "simples consommateurs" contre l'ingratitude de la méchante industrie et de son agressivité à leur encontre. Quand Jennifer Hepler en 2012 avait subi une campagne de harcèlement pour un prétexte complètement bidon (on lui reprochait d'être la source de tous les maux à BioWare), c'est exactement comme ça que ses harceleurs ont présenté la chose. Elle a d'abord voulu répliquer de façon sarcastique sur Twitter, ses sarcasmes ont été perçus comme une agression. Un collègue l'a défendue vigoureusement contre un twitto qu'il a traité de "fucking moron", il a été accusé "d'insulter ses propres consommateurs". Toujours l'inversion des reproches, et l'hypertrophie du langage, qui a été reprise pendant le GamerGate et après.

Pour en revenir à Jessica Price, elle me fait penser, non pas à Jennifer Hepler ou à Zoe Quinn, mais plutôt à Adam Orth, le dev de Microsoft viré après avoir défendu fort maladroitement sur Twitter le principe du "always on" sur la Xbox One. Je me souviens qu'à l'époque, j'avais pris ses remarques pour moi, elles m'avaient passablement énervé, et je m'étais réjoui quand MS l'avait saqué. Ce n'est qu'après, quand j'ai appris par quoi il était passé (harcèlement massif, dépression...) que j'ai eu des remords et que j'ai compris que tout maladroit qu'il était, il ne méritait certainement pas ça. Bien sûr, à l'époque, je ne voyais pas de mal à ce que la lutte contre certaines pratiques abusives de l'industrie (always on, loot boxes...) passe parfois par des campagnes de lynchage public et par quelques têtes coupées, offertes en sacrifice pour apaiser la "communauté". Après tout, c'était le même principe qui prévalait quand on "défendait le jeu vidéo" contre les agresseurs extérieurs (Jack Thompson & cie). Je me doutais que cette mentalité vengeresse allait se retourner contre nous. Je ne pensais pas que ça irait jusque-là. Quand j'apprends que des campagnes sont orchestrées contre Hazel Monforton à Arkane, ou contre Jennifer Scheuerle à Opaque, je me dis qu'une digue vient de péter. Une de plus.
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3886
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Poppy » 13 Juil 2018, 12:36

Juste pour dissiper un éventuel malentendu, pour toi la vermine ("à l'affut du moindre faux pas, de la moindre brêche dans laquelle s'engouffrer afin de montrer au monde entier que c'est elle qui fait la loi dans le monde du JV") c'est aussi ceux qui sont tombés sur le râble d'EviLore, le fondateur de NeoGAF, à l'automne dernier suite à des accusations d'agressions sexuelles ? On est bien d'accord ?
Avatar de l’utilisateur
Poppy
 
Messages: 4518
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 17:30

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Shane_Fenton » 13 Juil 2018, 14:17

En fait, par "vermines", j'ai surtout visé une meute particulière, qui exploite le moindre incident, qui qui n'hésite pas à le créer, que ce soit afin d'entretenir un climat de terreur, notamment vis-à-vis des femmes qui gravitent autour du JV, ou juste "pour le lulz". Un cas typique d'incident monté de toutes pièces, c'est Jennifer Hepler : à partir de citations d'une vieille interview, et d'une autre entièrement fabriquée, la meute l'a accusée pêle-mêle de "ne pas aimer les jeux vidéo", de vouloir "supprimer les scènes d'action", ou carrément, d'être responsable de tout ce qui n'allait pas chez BioWare. Et on a déversé sur elle un tombereau d'ordures. Pareil pour Zoe Quinn. Et pareil pour Allison Rapp : à cause d'un problème de localisation concernant un jeu sur lequel elle n'avait pas travaillé, la meute a demandé sa tête et l'a obtenue en allant fouiller dans son passé pour déterrer des trucs controversés.

Il y a sûrement plein d'autres meutes, et plein d'autres catégories de personnes qui méritent le qualificatif de vermine, mais je n'en visais qu'une en particulier. Celle-ci s'est réjouie bryamment de "l'affaire EvilLore", et c'était prévisible mais elle n'a pas orchestré le truc. En revanche, on est d'accord que ledit EvilLore a subi un lynchage disproportionné par rapport aux faits qui lui sont reprochés, et que plein de lyncheurs attendaient ça depuis des années (d'après ce que j'ai lu, on peut remonter à 2012).
Gaming Since 198X : http://gamingsince198x.fr/
Par des vieux cons, pour des vieux cons...
Avatar de l’utilisateur
Shane_Fenton
 
Messages: 3886
Inscrit le: 25 Aoû 2010, 15:59
Localisation: Cergy

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Zure » 13 Juil 2018, 15:29

Bah NeoGaf c'est devenu vachement bien depuis que tous les SJW ont dégagé sur ResetEra. On a un peu l'impression d'être revenu au vieux Gaf.

Après, si toutes ces histoires sont malheureuses et que c'est effectivement totalement débile de harceler/agresser des développeurs, je pense que l'état de la communauté est similaire au conflit israélo-palestinien et qu'il n'y aura jamais d'entente possible.

Parce qu'à la base les gens qui ont voulu, pour X raisons, sermonner la communauté s'y sont pris de la pire manière qui soit et comme des cons. Le problème, c'est qu'à un moment indéterminé du passé mais disons autour de 2010, tu as eu une minorité vocale de militants qui se sont incrustés dans le JV. Pour quelles raisons je l'ignore mais ma théorie c'est qu'à la fois dans le giron du succès de la Wii et du fait que l'industrie devenait de plus en plus visible et donc a finit par attirer l'attention et aussi, sans doute surtout, militer dans le JV est un acte parfaitement confortable plutôt que d'aller sauver des migrants qui se noient en méditerranée par exemple. Twitter ce n'est pas très fatiguant.

A partir de là, dans une communauté réputée pour fonctionner en autarcie et réputée pour être plutôt agressive, ces personnes n'ont rien trouvé de plus intelligent à faire que de débarquer en invectivant tout le monde ce qui est quand d'une telle connerie que ça forcerait presque le respect. C'est un peu pareil que si Michel Houellebecq allait faire chier The Rock. A un moment, t'es obligé d'admettre qu'il cherche un peu les coups.

Le truc c'est que vraiment à la base, c'était exactement pareil que t'imaginer être tranquille chez toi, dans ta vie privée, en train de jouer et qu'un mec débarque, défonce ta porte et te hurle dessus "woman hater" par exemple. Je veux dire toi t'as rien fait, le mec ne t'as jamais vu, ne te connaît pas, mais en se basant sur le fait que tu joues à un JRPG avec des jolies meufs il t'accuse d'être le pire mec de l'univers. Le problème, c'est que la plupart ont réagi exactement comme j'aurais réagi, c'est à dire que j'aurais levé le cul de mon canap, posé ma manette, cassé la gueule du dit mec et viré manu militari de chez moi. Parce qu'il n'y a aucune version de cette histoire ou une personne, peu importe qui d'ailleurs, va venir me sermonner ou venir m'expliquer la vie, et espérer s'en sortir tranquillement avec un sourire et une tape sur l'épaule.

A partir de ce moment-là, la fracture est là et c'est impossible de revenir en arrière. Et malgré les années qui ont passé, les SJW n'ont toujours pas compris comment procéder. Je me considère plutôt mesuré comme mec mais quand je lis des trucs comme le fait que ME Andromeda est un jeu colonialiste ou le tweet récent de je ne sais plus qui qui condamne l'utilisation du terme "insane" dans la campagne de com' de Rage 2, je te promets que j'ai envie d'aller adhérer à Reddit et c'est justement là le problème, si les SJW ne sont même pas foutus d'attirer dans leur giron la frange "cool" de la communauté, c'est à dire des mecs comme moi qui sont pro-meufs ou qui n'ont aucune opinion sur la race ou la sexualité des protagonistes de JV, c'est qu'ils font vraiment un boulot de merde dans leur formulation et le problème, c'est que les années passants, la fracture se creuse et j'ai de moins en moins envie d'être cool avec eux parce que je supporte de moins en moins leur politiquement correct, leurs rengaines et leur ignorance du fonctionnement d'une communauté dont pourtant ils se réclament.

Par exemple, la base, avant d'accuser une communauté entière d'être misogyne, c'est de choisir une personne crédible pour le faire. Quand il est avéré que Sarkeesian n'est pas gamer, qu'elle ne comprend rien à la culture, tu ne la mets pas en avant. Il faut vraiment ignorer le 101 du marketing là parce que vraiment tu donnes le bâton pour te faire battre et quand ça arrive, tu n'as pas le droit de lever les bras au ciel parce que tu as tout fait pour que justement ça se passe comme ça. Tu t'arranges pour faire les choses intelligemment, tu secoues pas une fourmilière quand t'es pas équipé pour résister à la contre-attaque.

Parce que je considère que non seulement ils sont les instigateurs du bordel actuel mais ils ont aussi fait sortir du bois tous les gros tarés de notre communauté et qu'on se retrouve avec eux sur les bras maintenant et qu'ils sont devenus hors de contrôle et que leurs comportement de débiles profonds vis à vis d'un certains nombre de studios causent des dégâts humains en permanence.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11325
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Poppy » 13 Juil 2018, 16:58

Shane_Fenton a écrit:En fait, par "vermines", j'ai surtout visé une meute particulière, qui exploite le moindre incident, qui qui n'hésite pas à le créer, que ce soit afin d'entretenir un climat de terreur, notamment vis-à-vis des femmes qui gravitent autour du JV, ou juste "pour le lulz". Un cas typique d'incident monté de toutes pièces, c'est Jennifer Hepler : à partir de citations d'une vieille interview, et d'une autre entièrement fabriquée, la meute l'a accusée pêle-mêle de "ne pas aimer les jeux vidéo", de vouloir "supprimer les scènes d'action", ou carrément, d'être responsable de tout ce qui n'allait pas chez BioWare. Et on a déversé sur elle un tombereau d'ordures. Pareil pour Zoe Quinn. Et pareil pour Allison Rapp : à cause d'un problème de localisation concernant un jeu sur lequel elle n'avait pas travaillé, la meute a demandé sa tête et l'a obtenue en allant fouiller dans son passé pour déterrer des trucs controversés.


OK. Mais amha pour bien cerner le problème il faut accepter le fait que la vermine se trouve partout, et pas seulement du côté des méchants qui ciblent les femmes.

Après on peut toujours se plaindre de la vermine, et on doit le faire (et même plus que ça) quand il s'agit des harceleurs, mais les fouteurs de merde ? Il y en aura toujours. Et qu'est ce que tu veux faire contre un mec qui accuse Jennifer Helper ne pas aimer les jeux vidéo ou Price de virer féministe hystérique ? J'ai l'impression que t'es un peu obligé d'accepter de vivre avec, non ?

Après c'est aux boîtes de mettre en place les outils pour gérer sérieusement la protection de leurs salariés (est-ce qu'ArenaNet a fait correctement son boulot de ce point de vue ? Je ne sais pas) et à ces derniers de suivre les consignes. Le cœur de l'affaire c'est la gestion de l'expression publique des professionnels et pas une histoire de féminisme, ou un autre truc du genre. Le problème aurait été le même si Price avait traité son interlocuteur d'empaffé de SJW.
Avatar de l’utilisateur
Poppy
 
Messages: 4518
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 17:30

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Le Yéti » 13 Juil 2018, 17:27

Le problème aurait été le même si Price avait traité son interlocuteur d'empaffé de SJW.


Non.

Encore une fois l'origine du problème c'est que Price a exprimé un ras-le-bol d'être traitée comme une sous-professionnelle à cause de son genre. On peut passer 50 pages à se demander si elle a eu tort ou raison, si elle a utilisé les bons mots, si Twitter est vraiment pertinent, etc. Reste que Reddit et la "vermine" se sont empressés de se jeter sur elle et de tenter de la faire dégager… ce qui a marché. Ce qui va provoquer une sorte de jurisprudence très claire : on ne parle pas mal aux joueurs puisqu'ils sont les rois.
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8565
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Poppy » 13 Juil 2018, 18:00

Le Yéti a écrit:Ce qui va provoquer une sorte de jurisprudence très claire : on ne parle pas mal aux joueurs puisqu'ils sont les rois.


Non, il y aurait eu jurisprudence si ArenaNet l'avait soutenue publiquement, au contraire de ce qu'il s'est passé.

Faut pas mettre la charrue avant les bœufs, le monde ne tourne pas encore exactement comme les progressistes le souhaitent.

[EDIT]: c'est pas une jurisprudence, mais ça a des conséquences (négatives), au moins à court terme : https://www.eurogamer.net/articles/2018-07-13-in-the-wake-of-the-arenanet-firings-women-game-devs-are-experiencing-a-new-wave-of-online-harassment. J'imagine que la plupart des boîtes concernées, si ce n'est toutes, vont raisonnablement gérer ces situations, c'est à dire ne pas donner suite à toutes ces demandes de licenciement à la con.
Avatar de l’utilisateur
Poppy
 
Messages: 4518
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 17:30

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Le Yéti » 13 Juil 2018, 18:41

C'est une victoire si tu veux. Et ils en manquent cruellement des victoires.
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8565
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Zure » 13 Juil 2018, 18:56

En même temps, les boîtes se comportent de manière totalement con. D'un camp comme dans l'autre, ce sont deux minorités vocales, dans les faits, le joueur lambda ne va pas arrêter d'acheter des jeux à cause d'une embrouille X entre deux factions incompatibles ou parce qu'une femme est aux commandes de tel ou tel projet. Donc virer une employée sous prétexte que c'est ce que les joueurs demandent c'est totalement débile. La plupart s'en foutent complètement, voire ne savent même pas exactement de qui est composée la plupart des équipes, sortis de quelques noms connus.

Et c'est un peu le problème d'avoir fait sortir du bois les fous parce qu'en fait, il y a toujours eu des femmes qui ont bossé dans le JV et jusqu'à ces dernières années, avant l'arrivée de tout le binz avec le sexisme, etc. il n'y avait pas cette ambiance toxique. Je ne dis pas que la situation était idéale mais j'ai pas le souvenir de campagnes de harcèlement ou d'avoir des trucs aussi extrêmes. A l'époque de GTA SA qui a été un gros carton commercial, personne n'en avait rien à battre que CJ soit black et peut-être qu'il y avait une bande de suprémacistes que ça emmerdait au fin fond d'un forum obscur mais sur le devant de la scène, tout le monde s'en foutait et ça n'a pas impacté le succès du jeu.
Avatar de l’utilisateur
Zure
 
Messages: 11325
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 16:14

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Martin » 13 Juil 2018, 20:04

J'aimerais tout de même avoir la preuve qu'ArenaNet a viré Price sous pression du GG.

Je veux dire les communautés de MMO n'ont pas attendu le GG pour être hyper irritables, et un développeur de MMO se prend en permanence plein de remarques dès qu'il pointe le bout de son nez. Quel que soit son genre.

Je suis bien conscient de la difficulté particulière pour les développeuses. Ou de l'hypocrisie qui te pousse à la langue de bois (je pourrais pas faire ça). Si je trouve la réaction d'ANet disproportionnée (après je sais pas, je ne la connais pas, mais de ce qu'elle renvoie sur les réseaux sociaux Price a pas l'air commode) et que ça aurait pu se régler par une légère réprimande et des excuses, je me vois tout de même mal faire de Price une martyre.

Je ne me reconnais pas tout à fait dans ce que dit Zure, mais il faut bien avouer que la tactique de certains militants conduit à une telle polarisation du débat, à une telle paranoïa que les gens pètent les plombs pour un oui ou pour un non. Le mec lui posait une question, sans doute à la con (mais bon excusez, elle écrit pour GW2, c'est pas tout à fait Toni Morrison non plus la meuf, elle pourrait descendre un peu de son perchoir), elle se voyait déjà brûlée vive par des GGeux.

Des fois je me dis qu'il faudrait que les dév sortent un peu de leur bulle pour voir comment ça se passe dans le monde réel hein. Parce que oui le GG c'est terrible, mais bon remettons les choses en perspective, il y a combien de victimes de ce mouvement débile ? Qu'ils viennent un peu bosser dans un bahut de zone sensible, dans un HP, aux urgences, ou n'importe où en contact avec le public dans ce qu'il a de plus difficile, comme le font des milliers d'hommes et de femmes et on reparle de l'inconfort qu'il y a à se faire incendier si on poste sur Twitter avec son vrai nom et celui de son employeur. Et je ne parle pas de tafs vraiment dangereux.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12706
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Poppy » 13 Juil 2018, 20:17

C'est pour dire, maintenant on évoque même d'affreux masculinistes. Soit quelques centaines de tarés marginaux à tout casser. Et mon correcteur d'orthographe ne reconnait même pas le mot... :lol: Que les RG s'y intéressent, comme à n'importe quelle secte potentiellement dangereuse, je peux comprendre, mais nous ? A un moment faut se sortir le nez du monde selon Twitter.
Avatar de l’utilisateur
Poppy
 
Messages: 4518
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 17:30

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Martin » 13 Juil 2018, 20:25

Bon cela dit si tu comptes les membres des forums pro GG la minorité est suffisamment nombreuse, et a une certaine influence sur la jeunesse (j'ai des élèves qui semblent tentés par l'alt-right US, et ils sont sans doute venu à eux par le jeu vidéo). Donc c'est un problème préoccupant, comme toute montée de l'extrême droite.

La question c'est comment combattre cette montée ? Je ne suis pas certain que la polarisation à outrance du débat aide des masses. D'ailleurs les antifas de Twitter feraient bien de lire attentivement l'histoire de la montée du nazisme en Allemagne, qu'ils semblent voir se répéter aux USA, sans vraiment percevoir les mécanismes qui sont derrière, ou l'état de la société pendant la République de Weimar. Puncher des nazis, ce n'est pas vraiment ce qui a manqué à l'époque, sauf que les nazis sont meilleurs dans ce registre.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12706
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Martin » 13 Juil 2018, 20:54

Bon après je ne doute pas que le sexisme et le harcèlement dans le milieu geek soient de véritables problèmes. Par exemple dans le monde du jeu de plateau.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12706
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Poppy » 13 Juil 2018, 21:00

Martin a écrit:La question c'est comment combattre cette montée ? Je ne suis pas certain que la polarisation à outrance du débat aide des masses. D'ailleurs les antifas de Twitter feraient bien de lire attentivement l'histoire de la montée du nazisme en Allemagne, qu'ils semblent voir se répéter aux USA, sans vraiment percevoir les mécanismes qui sont derrière, ou l'état de la société pendant la République de Weimar. Puncher des nazis, ce n'est pas vraiment ce qui a manqué à l'époque, sauf que les nazis sont meilleurs dans ce registre.


C'est un vieux débat ça. J'imagine par exemple qu'il doit y avoir un tas de papier sur la pertinence des méthodes de Luther King et des Black Panthers pour la cause des noirs aux US, peut être même qu'il y a des études universitaires sur le sujet ? Ca dépend sans doute aussi de chaque situation.

Mais j'imagine aussi qu'on peut difficilement éviter une polarisation à outrance avec les réseaux sociaux.
Avatar de l’utilisateur
Poppy
 
Messages: 4518
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 17:30

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Martin » 13 Juil 2018, 21:19

Luther King ne luttait pas essentiellement contre le fascisme, mais pour les droits civiques. On peut réclamer des droits, des lois, des augmentations. C'est plus dur de réclamer que les gens soient gentils.

En droit, les femmes sont globalement à égalité dans la majorité des pays occidentaux (on pourrait améliorer la gestion du congé de maternité). Après, le sociétal pur, c'est tout de même plus complexe à régler (de même que l'égalité de droit pour les afro-américains ne se traduit pas en égalité de fait). Je ne suis pas certain que la méthode "le monde devrait être comme ça, s'il ne l'est pas en s'indignant très fort on va le changer" ait la moindre efficacité, au contraire.

Que ce soit avec le sexisme ou la lutte contre l'extrême droite, j'ai l'impression qu'on est entré dans un cercle vicieux en voulant aller plus vite que la musique. On veut tellement éviter la réaction et combattre l'injustice qu'on les renforce en désignant la moindre chose comme la pire des choses. Au point que les petits trolls d'extrême droite peuvent parfois paraître presque raisonnable aux gens neutres.

Ca me semble un déni de réalité face au fait social. On peut évidemment souhaiter que le monde soit meilleur qu'il ne l'est, mais ce n'est pas en se fâchant dès qu'il n'est pas parfait qu'on va l'améliorer. Changer les esprits, c'est long, c'est compliqué, ça se fait pas toujours par la confrontation. D'ailleurs, les studios hollywoodiens l'ont pas mal compris, eux qui sont forts en communication de masse. Si tu montres des femmes badass (comme je sais pas dans Star Wars) et que c'est bien fait (bon du coup l'exemple est moyen), c'est plutôt efficace. Tiens plutôt que Star Wars qui s'est bouffé des polémiques, les derniers films Marvel comme les Gardiens 2 ou Black Panther mettent en valeur des héros qui ne sont pas tous des hommes cis-blancs.

Le problème de mon point de vue, c'est que ce genre de féminisme s'accommode fort bien de la relation capitaliste dans ce qu'elle a de dictatorial. Et c'est pour ça que je crois qu'ArenaNet n'est pas sexiste, seulement une entreprise capitaliste rationnelle.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12706
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Martin » 13 Juil 2018, 21:27

Le problème sur les réseaux sociaux, c'est que ça crée tout un tas de phénomènes tribaux, des espèces de rumeurs qui d'un post à l'autre évoluent (parce qu'untel répète un truc pas certain qu'il a pris pour assuré, etc.), et il faut le dire, qu'il y a une dimension presque évangélique dans le progressisme US grand-public. Ca me terrifie des fois de lire des gens qui semblent réciter des formules au lieu d'exercer leur esprit critique, qui répètent la cantate "woke" sans la moindre prise de distance, peut-être parce que c'est plus confortable.

De l'autre côté tu as la même chose avec un vocabulaire à la con ("cuck", "alpha", "cultural marxism" -- lol -- etc.) qui t'invite à penser que celui qui l'emploie ne réfléchit pas à ce qu'il écrit. C'est emmerdant dans la mesure où si quelqu'un tombe dans ces travers, difficile de le repêcher dans le camp dont les objectifs demeurent malgré tout louable. Au mieux il se fera insulter, ce que je peux comprendre, mais ce qui ne fera que renforcer sa descente dans la connerie.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12706
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Le Yéti » 13 Juil 2018, 21:58

J'ai un tout petit peu de mal à lire qu'il y a une égalité entre les féministes et les fachos dans la violences des débats. Jusqu'à preuve du contraire, les incels tuent et les féministes se font buter. Y'a quand même une montée de la violence hyper impressionnante — sans doute à cause des médias, sans doute parce que la parole se libère — aux USA et que ça déborde chez nous via les réseaux sociaux.

Mais oui, dans un monde idéal, personne aurait besoin de gueuler pour être entendu. Et certaines minorités, certaines personnes ne sont pas écoutées ou sont rendues muettes par les menaces, la violence, etc. Je pense que je parviens à comprendre peut-être davantage certains militants quand je vis ma propre petite oppression d'homo — dieu que cette phrase est angoissante à tous les niveaux.

Après, Jessica Price est-elle une personne super reloue qui saoule la Terre entière ? Peut-être. Elle s'est fait virer tout à fait légalement et elle a eu un comportent pas très pro. Mais les conséquences risquent d'être pénibles.
Avatar de l’utilisateur
Le Yéti
 
Messages: 8565
Inscrit le: 20 Aoû 2010, 14:38
Localisation: Bordeaux

Re: #1reasonwhy : sexisme et JV

Messagepar Martin » 13 Juil 2018, 22:15

Je pars du principe qu'on vaut mieux qu'eux (pas essentiellement, mais parce qu'on a raison), et que le but c'est de vaincre les idées puantes de l'extrême droite. La colère et même la violence peuvent avoir leur place (soit parce qu'on est crevé, soit parce que les bornes de l'intolérable ont été franchies).

Mais j'ai un peu peur qu'elles soient devenues des espèces de valeurs sacrées, l'indignation me semble vue comme forcément positive, parce que juste, peu importe si dans les faits elle n'est pas justifiée (cas Price imho), ou si elle s'avère contre-productive (la magnifique stratégie de diabolisation du FN qui n'a guère endigué sa montée constante).

Evidemment qu'on ne peut pas demander au gens de ne jamais céder à la colère, mais je ne sais pas si en tant que tactique elle n'a pas ses limites, surtout quand on s'adresse non pas à des instances, mais qu'on veut changer des mentalités.
Avatar de l’utilisateur
Martin
 
Messages: 12706
Inscrit le: 19 Aoû 2010, 14:09
Localisation: 75018

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités