Fonds marins

Progymnasmata vidéoludiques

Progymnasmata : « exercices préparatoires ». Discours à sujets fictifs prononcés à titre d’exercices rhétoriques.

Le temps a passé depuis l’hilarant duel d’insultes de Monkey Island, et de nombreux gameplays ont éclos pour exposer nos idées de manière un brin plus mature au sein d’un jeu vidéo. Si la parlotte est reléguée au second plan dans la plupart des gros titres, ou cantonnée à une simple arborescence de réponses, aussi touffue soit-elle, il n’en va pas forcement de même des petits titres indés. Réalisés en 48h, quelques semaines ou quelques mois seulement, ceux-là persistent en effet à explorer de nouvelles façons de jouer. Voici donc une sélection de cinq titres gratuits sur le thème de la rhétorique, afin de recentrer le débat non pas sur, mais dans le jeu vidéo.

Prime Minister’s Question : The Game – Pixel Politics

Finalement pas si éloigné du duel d’insultes sus-cité, et par le gameplay, et par les pixels, Prime Minister’s Question nous propose d’enfiler le complet du premier ministre britannique pour répondre aux accusations de l’opposition (respectivement David Cameron et Ed Miliband). Réalisé sur Adventure Game Studio, il est un descendant direct des point & click de la grande époque, et il ne faudra pas s’étonner qu’il en reprenne le système de dialogues. Quelque chose vient s’ajouter pourtant : des éléments de gameplay façon JRPG. Cameron et Miliband se verront donc dotés de points de vie, d’attaques et défenses verbales, mais aussi du bon vieux coup de « vous pouvez répéter la question ? » histoire de gagner du temps. Collant de trop près à la réalité de la séance de question au premier ministre, PMQ peine un peu à nous engager, mais il parvient en revanche à prouver que le bon vieux principe du duel d’insultes peut être mis au service d’un propos plus sérieux et plus complexe.

Jouer à Prime Minister’s Question : The Game.

A Closed World – Singapore-MIT Gambit Game Lab

A Closed World est sans doute le moins amusant et le plus controversé de ces exemples. Il a pourtant le mérite d’avoir introduit un système d’argumentation simple et efficace. Traitant du combat constant que peut mener une personne homosexuelle contre ses proches, A Closed World avait été notamment critiqué pour sa tendance à simplifier les choses à outrance et à présenter l’homophobie comme franche, faible et stupide, quand elle est en réalité bien plus insidieuse. D’un pur point de vue ludique, je le critiquerais à mon tour pour ses dispensables cinématiques et scènes d’explorations. Il n’empêche qu’au cœur du jeu se trouve un solide gameplay. A Closed World nous propose de répondre à chaque attaque verbale de nos adversaires par la passion, l’éthique ou la logique. La passion défie la logique, la logique objecte à l’éthique, l’éthique balaye la passion. L’enjeu sera donc d’identifier lequel de ces trois concepts sous-tend l’argument adverse. Lui aussi sous la forme d’un combat de JRPG, A Closed World n’est donc pas beaucoup plus sorcier qu’un Pierre-Feuille-Ciseau dont nous pourrions prédire les coups, ou, pour rester dans le thème du jeu vidéo, d’un Salamèche-Carapuce-Bulbizarre, mais c’est déjà plus fin qu’un choix de réponses scriptées, et la porte ouverte à d’autres expérimentations.

Jouer à A Closed World.

Socrates Jones : Pro Philosopher – Connor Fallon et Valeria Reznitskaya

Poussons le concept encore un peu plus loin. Utilisant un gameplay proche du combat de Jap-RPG lui aussi, Socrates Jones cherche à nous enseigner les piliers du dialogue philosophique. Et si je vous dis dialogue philosophique, vous me répondez ? Oui, Socrate, c’est facile, c’était dans le titre. Mais ce cher Socrate ayant bu la ciguë il nous faudra incarner un de ses descendants spirituels : Socrates Jones, comptable de son état et pas du tout versé dans l’art de la rhétorique. Ici encore, il s’agira de réfuter un à un les arguments de nos adversaires, mais Protagoras, Thomas Hobbes ou Emmanuel Kant ne se laissent pas berner aussi facilement qu’Ed Miliband ou notre idiot de frère. Il nous faudra donc étudier chacune de leurs propositions avec soin, questionner leur pertinence, exiger des exemples pour finalement élaborer nos propres idées et les leur opposer. Syllogismes boiteux, faux dilemmes, pétitions de principe...nous touchons là au cœur de la rhétorique et du sophisme, et si Socrates Jones est (beaucoup trop ?) clairement inspiré de Phoenix Wright : Ace Attorney, il va, côté raisonnement logique, bien plus loin que ce dernier.

Jouer à Socrates Jones : Pro Philosopher.

Argument Champion – Bigblueboo Labs

Argumenter, ce n’est pas toujours réfuter les idées de l’autre, parfois, il faut aussi savoir défendre les siennes. C’est précisément ce que nous rappelle Argument Champion qui emprunte quant à lui une direction totalement différente. Oubliez ce à quoi vous avez joué plus tôt, on se concentre ici sur l’association d’idée, car comment mieux convaincre l’assistance du bien-fondé de son idée qu’en l’associant à une autre idée à laquelle elle est déjà favorable ? Choisissez donc un sujet de discussion, et tentez de le relier à un autre que votre auditoire porte dans son cœur, n’hésitez pas à user de mauvaise foi, ça aide toujours. Par exemple : « l’âge implique le développement, et qui aime développer aime les ordinateurs ». De la même manière, vous pourrez discréditer les idées de votre opposant en les associant à d’autres que l’audience abhorre. En se basant sur un véritable procédé oratoire (qui marche !), Argument Champion nous offre un gameplay unique qui n’a guère que les wiki wars comme lointains cousins. Comme si ça ne suffisait pas, il le fait avec humour, vraiment, que demander de plus ?

Jouer à Argument Champion.

Gamer Mom - Mordechai Buckman et Kyler Kelly

Quand il s’agit de défendre ses propres idées cependant, c’est Gamer Mom qui remporte la palme. Ici, notre but en tant que maman gameuse sera de convaincre notre famille de se mettre à World of Warcraft. Problème : mari et fille ne sont pas opposés à notre idée, ils s’en fichent, et royalement ! Il ne s’agira donc pas tant de réfuter leurs arguments que d’en mettre sur la table, cherchant les bons angles d’attaque, exploitant la moindre faiblesse. Si Gamer Mom prend l’apparence d’une Visual Novel, avec ses choix de dialogues et ses vignettes figées, il va en réalité beaucoup plus loin, exploitant au mieux son interface graphique et avec elle ,la psychologie humaine : un bouton qui rétrécit jusqu’à disparaître ? La perte de confiance. Un encadré rouge ? La colère. Des boutons vides ? La panne. En plus de nous servir une argumentation riche et complexe, Gamer Mom parvient aussi par son seul gameplay à nous faire ressentir les émotions de cette maman qu’on aimerait bien avoir. À sa rhétorique de la rhétorique en somme, s’ajoute une rhétorique narrative, ce qui en fait certainement le jeu le plus abouti de cette sélection.

Jouer à Gamer Mom.

Pour aller plus loin : Primaires à gauche, Devil’s Attorney, Split Fighters, Intense Staring Simulator...et parce qu’on ne peut pas toujours tout résoudre par le dialogue : Whack-a-congress.

Il y a 8 Messages de forum pour "Progymnasmata vidéoludiques "
  • Tolsanot Le 23 septembre 2013 à 19:39

    Merci de m’avoir fait découvrir Socrates Jones : Pro Philosopher, je ne pensais pas avoir la chance de jouer un jour à un simulateur de Socrate, c’est maintenant chose faite !
    Très bon jeu que je recommande vivement, superbe hommage (je trouve) à la pensée socratique.

  • léo.çacom Le 23 septembre 2013 à 20:02

    Wow, Gamer Mom c’est juste... wow Oo
    Déjà le jeu est bien construit, il y a suffisamment de possibilités pour qu’on évite de tomber dans le "Aucune réponse ne me correspond", et chaque fois qu’une branche de l’arbre des réponses tombe, on comprend ce qu’il s’est passé et pourquoi ça a capoté. Ça parait juste logique.
    De plus le lien entre les images, les paroles et les boutons est instinctif et bien pensé. Réussir à faire comprendre dans quel sens se dirige la discussion juste par la modification d’un bouton c’est fou.
    Mais surtout on ressent vraiment bien les choses. Quiconque a déjà tenté ce qu’essaye la mère retrouvera des sentiments qu’il a vécu.

    Après bon nombre d’essais infructueux je me suis demandé s’il y avait une façon de "gagner". En (bon) développeur j’ai donc inspecté le code source. Quelle surprise, les grosses parties sont commentées par des morceaux de vie de l’auteur, on en apprend notamment sur sa vision du monde, sur comment il s’y considère et, bien sûr, sur ses relations familiales. On comprend un peu plus le jeu aussi. C’est un niveau de lecture supplémentaire incroyable !

    Merci pour cette belle découverte !

  • DigitalSpammer Le 23 septembre 2013 à 22:32

    Impossible de télécharger "Prime Minister’s Question : The Game" quelqu’un a une solution ?

  • Pierrec Le 24 septembre 2013 à 00:29

    @DigitalSpammer J’ai signalé à l’auteur que le lien ne marchait plus, il m’a dit qu’il corrigerait, mais ça tarde

  • DigitalSpammer Le 24 septembre 2013 à 22:54

    D’ac, merci Pierrec, je checkerai de temps en temps !

  • Leulier Le 28 septembre 2013 à 19:20

    Je viens de finir Socrates Jones : Pro Philosopher.
    C’est vraiment génial, super intéressant et amusant. Ça donne envie de se replonger dans des bouquins de philo !
    Merci pour la sélection.

  • NaviLink Le 8 octobre 2013 à 00:51

    Très sympa comme article. Gamer Mom est vraiment sympa du peu que j’ai essayé.

  • Osymendias Le 11 octobre 2013 à 17:31

    Pour ceux qui veulent jouer à Prime Minister, gamefront a banni les adresses ip françaises, il faut donc contourner le site. (en utilisant le navigateur TOR par exemple)

Laisser un commentaire :

Qui êtes-vous ? (optionnel)
Ajoutez votre commentaire ici

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

© Merlanfrit.net | À propos | web design : Abel Poucet