Poisson frais

Articles

Poisson frais

Yakuza 5

Vues du Japon

Yakuza 5 se rêve comme une expérience totale, une somme vidéoludique, et une exploration, touristique mais désenchantée, du Japon contemporain.

Poisson frais

Dark Souls III

Soul Searching

Dark Souls et moi, c’est compliqué en ce moment.

Poisson frais

The Witness, Stephen’s Sausage Roll

Contre-témoignage

Du jeu de Jonathan Blow à celui de Stephen Lavelle, deux visions diamétralement opposées du jeu de puzzle.

Poisson frais

Uncharted 4 : A Thief’s End

Last Action Heroes

Episode définitif d’une saga qui a chamboulé la fusion entre cinéma et jeu vidéo, Uncharted 4 vaut plus que toutes les attentes ou craintes qu’il a pu susciter. Naughty Dog réussi un grand jeu introspectif et sidérant de maitrise, guidé par le seul impératif de déconstruire pour mieux la sublimer l’esprit d’aventure de sa licence. Nathan Drake raccroche en beauté dans un opus vertigineux et limpide où le studio s’interroge sur lui-même.

Poisson frais

Tom Clancy’s The Division

Fantaisie sécuritaire

The Division est un jeu détestable : le fantasme paramilitaire dans les rues de Manhattan, l’éloge de la loi martiale, très peu pour moi. Et pourtant, grâce à la rigueur de ses mécanismes, le MMO-TPS d’Ubisoft est passablement plaisant.

Poisson frais

Black Desert Online

Perdre le midi quotidien

Black Desert Online, le dernier MMO bac à sable coréen à la mode, s’ingénie à nous désorienter par ses multiples systèmes de jeu. Et c’est tant mieux.

Poisson frais

The Witness

Témoignage

The Witness, la mystique du chef-d’oeuvre, et le simple plaisir de jouer.

Poisson frais

Cities : Skylines

Pelures de temps

Comment bat le cœur de la ville ?

Poisson frais

Xenoblade Chronicles X

Uncharted Stupidity

Par où commencer  ? Face à un jeu comme Xenoblade Chronicles X, on semble un peu désarmé...

Poisson frais

Fallout 4

How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb

Fallout 4, ou comment la nostalgie peut sauver du néant un jeu rouillé.

© Merlanfrit.net | À propos | web design : Abel Poucet