Supplément Week-End

PS4, Xbox One, Atari 2600 : Quelle console de huitième génération choisir ?

Vite ! Vite ! C’est bientôt Noël, et vous n’avez toujours pas trouvé de cadeau pour votre petit cousin/filleule par alliance ! Ne cherchez plus, chez Merlanfrit, on sait ce qui plaît aux jeunes : une console de nouvelle génération. Moins chère que le dernier iPhone, elle ravira toute la famille et restera à la pointe de la technologie pendant au moins quatre ans ! La question qui demeure c’est : laquelle choisir ?

Playstation 4, Xbox One, Atari 2600, ces derniers mois, il n’y en avait que pour elles ! Entre annonces démenties, rumeurs avérées et rétro-pédalages programmés, il devenait difficile de séparer le faux de l’ivraie et de savoir au juste, laquelle c’est la meilleure. Les trois consoles étant maintenant sorties et testées par la rédaction, nous sommes en mesure de vous apporter un verdict objectif [1]. Analysons donc point par point les forces et les défaillances de chacune de ces consoles.

Le Prix

Commençons par ce qui saute aux yeux. Quand la PS4 affiche un prix de départ de 399€ et la Xbox One de 499€, l’Atari 2600 se trouve généralement chez les revendeurs aux alentours de 50€, et si vous avez de la chance, le jeu Combat est même fourni avec. Le vainqueur dans cette catégorie peut alors sembler évident, mais c’est sans compter sur quelques subtilités. Il arrive en effet que l’Atari 2600 soit fournie sans manette, dans ce cas, il faudra en acheter une séparément (comptez 10€), mais le plus ennuyeux reste qu’une Atari 2600 sur deux ne fonctionne pas. Si vous n’avez pas eu de chance le premier coup, il faudra donc en acheter une deuxième pour être sûr. À 110€ tout compris, on voit alors bien que l’Atari 2600 se rapproche de la gamme de prix de ses concurrentes. Elle demeure cependant la moins chère et il convient donc de lui accorder le point.

Vainqueur : Atari 2600 (de peu)

Le Nom

On a tendance à sous-estimer le pouvoir du nom d’une console. Pourtant, si la Wii s’est vendue par palettes dans les pays anglophones, c’est bien parce que son nom a su faire sourire plusieurs générations de gamers. On ne comprend pas bien le choix de de Microsoft de nommer sa console la Xbox One. La précédente étant la Xbox 360, on aurait pu s’attendre à la Xbox 361, ou à la Xbox 720, non ? Pourquoi recommencer à zéro, ou plutôt, à 1 ? Ces circonvolutions ne font qu’embrouiller le consommateur et ne peuvent rien apporter de bon en termes de ventes. Côté Atari 2600, ce n’est guère mieux. Quelqu’un a-t-il entendu parler des 2599 premières ? Si elles existent, cela veut dire qu’elles se sont terriblement mal vendues, et ça n’annonce rien de bon pour cette 2600ème. Si elles n’existent pas, c’est encore pire, cela voudrait dire qu’Atari nous ment, purement et simplement ! C’est quelque chose que l’on ne peut décemment pas cautionner. En restant simple et fidèle à ses principes, Sony remporte la mise. Playstation 1,2, 3, 4, peut-on rêver plus limpide ? Certes, il y a bien eu une PSOne pour brouiller les pistes, mais l’eau a coulé sous les ponts depuis, on leur pardonne.

Vainqueur : Playstation 4

Les Dimensions

Alors là, c’est vite plié. En amateurs de grosses cylindrées, nous ne pouvons que donner la victoire à la Xbox one et ses 720 000cm³ (contre 710 000cm³ pour l’Atari 2600 et un misérable 440 000cm³ pour la PS4).

Vainqueur : Xbox One

Les Graphismes

Ah ! Voilà bien un des critères les plus cruciaux dans l’achat d’une console. En effet, quitte à passer l’après-midi à regarder un truc moche, autant la passer dans un musée d’art naïf ! Non, pour une console de salon, on exige du beau, du spectaculaire même, et nous allons voir qu’en ce domaine, la course est plutôt serrée. Parlons chiffres : la PS4 affiche une résolution de 1080p, la Xbox One se contente de1080p upscalé ( à moins que ce soit le contraire), et l’Atari 2600 de 160 x 192 pixels. Si vous n’avez pas saisi un mot de ce que vous venez de lire, comprenez que les graphismes de la PS4 sont complètement « Wouah », ceux de la Xbox One aussi, mais upscalés, tandis que ceux de l’Atari 2600 sont à priori plutôt dégueulasses. À priori, car malgré ces chiffres rigides, il se trouve que dans les faits, à l’écran, la différence n’est pas aussi frappante. Serez-vous capable par exemple d’attribuer chacun de ces screenshots à sa console ?

Il s’agissait respectivement de la PS4, de la Xbox One et de l’Atari 2600. Si vous n’avez pas su faire la différence, sachez cependant que votre petit cousin/filleule par alliance le saura. Sur ce critère, nous donnerons donc pour vainqueur la PS4, au coude à coude avec la Xbox One.

Vainqueur : Playstation 4

La Puissance

Voilà encore un sujet épineux. On entend tout et n’importe quoi à propose de la puissance des consoles, par exemple que la PS4 dispose d’un processeur AMD Jaguar 8 cœurs (1,6 GHz), la Xbox One d’un AMD Jaguar custom 8 cœurs (1,75 GHz) et l’Atari 2600 d’un MOS Technology 6506. Honnêtement, tout ça, c’est de la frime. La seule manière d’évaluer la vraie puissance d’une console c’est de la voir à l’œuvre, nous avons donc effectué une série de tests pour apporter une réponse adéquate aux besoins des consommateurs. Le verdict est sans appel : c’est l’Atari 2600 qui rafle la mise ! Des trois consoles en effet, aucune ne laggue lors d’une partie, preuve que leurs performances sont jusqu’ici très similaires. Les deux premières cependant ont tendance à afficher des temps de chargement entre chaque niveau, quand l’Atari 2600 les enchaîne en un éclair. Ce seul détail la place loin au dessus de ses concurrentes et lui rapporte un nouveau point.

Vainqueur : Atari 2600

Le Son

Le critère du son nous a posé un problème : il semble que l’Atari 2600 que nous nous sommes procuré souffre de dysfonctionnement à ce sujet. Nous avons eu beau essayer tous les réglages et souffler dans tous les interstices, tout ce que nous arrivions à en sortir étaient des «  Bip » des « Tuuut » et des « Krkrkrkrkrkrkr  ». Afin d’être justes dans notre comparatif et de ne pas blâmer Atari pour un incident sans doute isolé, nous avons disqualifié la console sur ce critère. Restent donc en lice les consoles de Sony et Microsoft. La Playstation 4 a su nous séduire avec le Blurred Line de Robin Thicke dans Just Dance 2014, mais nous n’avons pas pu nous empêcher de tiquer en entendant les paroles (on comprend l’anglais hein, faut pas nous prendre pour des buses), que nous avons trouvé sexuellement orientées, pour ne pas dire un poil sexistes. La bande son de Zumba Fitness World Party sur Xbox One en revanche, si elle n’est pas toujours aussi recherchée, nous a conquis par son éclectisme et l’effet saisissant qu’elle avait sur nos fessiers.

Vainqueur : Xbox One

Les Licences Exclusives

Côté licences, la PS4 et la Xbox One tapent fort, très fort. Dans un seul jeu en effet, elle parviennent à rassembler Angry Birds ET Star Wars. On n’avait jamais vu pareille audace depuis Super Smash Bros. Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’exploit est renouvelé avec LEGO Super Marvel Heroes qui allie comme son nom l’indique les briques de LEGO aux héros de l’univers Marvel. Aucune des deux consoles n’a cependant l’exclusivité sur ces titres, et on ne pourra par conséquent pas les voir comme des critères d’achat déterminants. L’Atari 2600 en revanche dispose d’un atout non négligeable : Mario Bros ! Du plus grand au plus petit, tout le monde aime les frères Mario, et il n’y a que sur Atari 2600 qu’on pourra les retrouver.

Vainqueur : Atari 2600

Le Design

Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas, mais il nous faut quand même partager quelques déconvenues que nous avons eu au déballage de l’Atari 2600. La console est belle, certes, et on apprécie tout particulièrement ses finitions bois, mais au moment d’y mettre une cartouche, c’est la panique ! Lorsqu’on insère une cartouche dans la fente prévue à cet effet, le nom du jeu, écrit au bas de la cartouche, nous fait face, dans le sens de lecture. En jetant un coup d’œil par derrière cependant, on réalise que l’illustration de ce même jeu fait face au mur, et qu’elle est à l’envers ! Mais où est le cu-cul, mais où est la tê-tête ? Le fait que les ports manettes soient du même côté que le port d’alimentation n’arrange pas les choses. C’est bien simple : on n’y comprend plus rien ! La PS4 et la Xbox One qui ont le bon goût de ne pas laisser les jeux visibles une fois insérés nous épargnent ces tourments. Pour ce qui est de différencier ces deux là, il n’y a pas photo : la PS4 n’est disponible qu’en un seul coloris (noir qui plus est..bravo les artistes !), alors que la Xbox One se décline en noir, blanc, et or massif. C’est un epic win pour Microsoft

Vainqueur : Xbox One

Les manettes

Pas d’innovation du côté de Microsoft puisque la manette de sa Xbox One ressemble à s’y méprendre à celle de sa précédente Xbox. La manette tient bien en main, les boutons boutonnent, la croix directionnelle directionne, mais franchement...des piles ? C’est sooooooo septième génération. De son côté, Sony a pris plus de risques avec un pavé tactile multipoint et un microphone intégré. On a toujours pas très bien compris à quoi servait ce dernier, mais on aime bien s’amuser à dire des gros mots dedans des fois que quelqu’un nous écouterait. Sans surprise, c’est tout de même l’Atari 2600 qui remporte la manche. Audacieux, cavalier, osé, hardi...on ne manque pas de synonymes pour qualifier cette décision révolutionnaire de ne pourvoir sa manette que d’un seul stick...et d’un seul bouton. Si cette manette qu’on croirait arrivée droit du futur surprend au début (surtout pour les jeux de baston), on ne pourra que s’habituer au confort de jouer d’une main tandis que nous fumons un cigarette/sirotons un cocktail de l’autre. Les joueurs aguerris pourront même tenir une manette dans chaque main et s’affronter dans des duels acharnés.

Vainqueur : Atari 2600

Rétro-compatibilité

Qui sait, votre petit cousin/filleule par alliance est peut-être un(e) affreux(se) petit(e) rétrograde ! Dans ce cas, il/elle n’aura qu’un seul mot à la bouche : Rétro-compatibilité. Pas de bol de ce côté là, ni la Xbox One ni la PS4 n’ont consenti à faire le moindre effort. La PS4 demeure bien compatible avec les manettes PsMove...mais ce n’est pas vraiment ce qu’on appelle « retro ». Non, le rétro, c’est la Mégadrive, et, surprise : l’Atari 2600 est compatible avec les manettes Mégadrive ! Bon, on n’a pas vraiment pu vérifier si elles marchaient parce qu’après avoir payé pour les trois consoles, il ne nous restait plus grand chose pour racheter une Megadrive, mais en tout cas, les ports manettes sont les même, c’est un plus, non ?

Vainqueur : Atari 2600

Tflops

On sait pas ce que c’est mais on l’a mis quand même parce qu’on s’est dit que ça pouvait être important pour vous. Alors voilà : la PS4 a 1,84 tflops, la Xbox One 1,31 tflops et l’Atari 2600 zéro (ou alors ils sont super bien cachés parce qu’on a cherché pendant genre une demi-heure).

Vainqueur : Playstation 4 (semble-t-il)

Services additionnels

Alors oui, ça c’est la nouvelle mode : faire des consoles qui servent à autre chose qu’à jouer. Nous, on comprend pas bien mais bon, pour les besoin du comparatif on va faire semblant. La Xbox One par exemple elle permet soi-disant de regarder la télé...bon bon bon...avec l’Atari 2600 pourtant on a essayé de changer de chaîne, et hop, voilà, on regarde la télé. La Xbox One et la PS4 permettent aussi toutes les deux de stocker des choses dans le Cloud. Moi perso je me suis payé une belle étagère de gaming 60€ chez Ikéa, c’est pas pour aller entreposer mes jeux je ne sais où après ! Mais chacun fait comme il veut, hein. De notre point de vue, le seul vrai service additionnel qui compte, c’est le porno. Parce que oui, l’Atari 2600 propose du porno. C’est pas ces effarouchées de Xbox One et PS4 qui feraient ça. Allez, un dernier point pour Atari.

Vainqueur Atari 2600

Verdict

Malgré quelques petits défauts notables, c’est bien l’Atari 2600 qui domine notre comparatif. S’il fallait n’en choisir qu’une, c’est celle ci qu’il faudrait prendre, et s’il fallait n’en choisir que deux...ben c’est aussi celle-ci, deux fois (on vous a déjà expliqué : des fois que la première ne marcherait pas bien). Les efforts de Microsoft et Sony sont tout de même à saluer, et vu la tournure que prennent doucement les choses, il n’est pas impossible de voir ces deux firmes dominer le marché de la console de salon d’ici deux ou trois générations.

Notes

[1] Les opinions exprimées dans ces articles sont de la responsabilité du journaliste et ne représentent en rien celles de la rédaction.

Il y a 7 Messages de forum pour "PS4, Xbox One, Atari 2600 : Quelle console de huitième génération choisir ?"
  • NoMoreLoveCocotte Le 20 décembre 2013 à 11:21

    Un bien bel article...

  • Manu Le 20 décembre 2013 à 11:59

    Enfin un bel article d’investigation, qui n’a pas froid aux yeux et qui dévoile les vérités qui dérangent !

    Bonnes fêtes à vous !

  • SkyzoQuiche Le 20 décembre 2013 à 12:45

    Quel dommage que l’Atari 2600 n’est pas eu la même couverture médiatique lors des grands salons de l’année. Ça aurait pu me permettre de m’essayer à la bête avant de l’acheter au fils de ma 3ème compagne.
    Tant pis, je me fie une fois de plus à votre avis éclairé. Par ailleurs Merci pour ce fabuleux article sur Europa Universalis IV (je sais c’est débile, mais vous n’irez plus voir les commentaires sur l’article...), qui m’ a permit de découvrir ce site.

  • cKei Le 20 décembre 2013 à 15:38

    Mensonge ! je demande à recompter les voix.

    En plus l’Atari n’a même pas Callof. Comme lineup on a fait mieux.

  • Zorglub Le 22 décembre 2013 à 17:45

    Les jeux vidéo, joujoux idéologiques.

    1/- Les jeux vidéo bébés du complexe militaro-industriel yankee :

    *... Cette industrie est dominée par les Etats-Unis, et ses relations avec l’armée sont quasi originelles. « Les jeux vidéo sont nés au sein du complexe militaro-industriel, à l’époque de la grande compétition entre l’URSS et les Etats-Unis dans la course pour la conquête spatiale. Apparu en 1962, Spacewar, le premier jeu vidéo simulant un combat dans l’espace, a servi avant tout à mesurer la puissance de calcul des ordinateurs », rappelle Tony Fortin, rédacteur en chef des Cahiers du jeu vidéo (éd. Pix’n Love)...*

    2/- Les jeux vidéo fabriquent du consentement :

    *... La violence à laquelle nous convient ces jeux flatte-t-elle nos instincts les plus vils, nous incitant, sous couvert de respecter les règles, à des actes virtuels de sadisme ? Pour Tony Fortin, l’omniprésence de l’homme blanc et guerrier qui sauve la communauté par la force n’a rien d’anodin. « En incorporant ces valeurs, de jeu en jeu, dans notre vie à tous, ces produits ludiques fabriquent du consentement », affirme-t-il. D’autant que le courant dominant de l’idéologie occidentale, compétitive, machiste et individualiste, n’imprègne pas seulement les jeux de guerre ou de sport...*

    3/- Les jeux vidéo sont sexistes :

    *... A l’exception de Lara Croft, héroïne intelligente et athlétique, les figures féminines y sont rarement actives et ont pour principale fonction d’être… regardées...*

    4/- Les jeux vidéo indépendants sont le creuset de la créativité :

    *... A côté des productions à gros budgets apparaît un nombre croissant de créations indépendantes, qui détonnent par leur inventivité...*

    5/- Joyeuses fêtes de fin d’année à toutes et à tous.

    http://www.lemonde.fr/culture/artic...

  • Le 24 décembre 2013 à 13:42

    Les criteres retenus sont arbitraires et biaisent completement votre classement ! Cet article n’est pas scientifique du tout !

    Un très bon article.

  • killscores2600 Le 27 décembre 2013 à 13:52

    Echange Atari 2600 (plus nombreux jeux) contre XBox One ou PS4.
    Très bonne affaire !! (voir étude comparative de Merlant Frit : http://www.merlanfrit.net/PS4-Xbox-...)
    Merci de me contacter

Laisser un commentaire :

Qui êtes-vous ? (optionnel)
Ajoutez votre commentaire ici

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

© Merlanfrit.net | À propos | web design : Abel Poucet