Supplément Week-End

Le puzzle comme cosmogonie

Au rayon des jeux à énigmes, il y a ceux qui se contentent du minimum vital et qui ressassent les mêmes "taquins", "ânes rouges" et autres devinettes à base d’allumettes, comme on en trouve dans les Professeur Layton. Et il y a les jeux dont les énigmes constituent l’univers et l’histoire.

Chercher la solution d’une énigme ou le fonctionnement d’un mécanisme, ce n’est pas un obstacle qui met en pause l’avancée de l’histoire. Au contraire, c’est précisément ce qui construit l’univers. Que les puzzles fassent appel à une certaine logique mathématique, à l’association d’idées ou à l’intuition, ils nous demandent de découvrir le sens caché derrière des éléments à l’apparence ésotérique.

Parfois on nous propose des symboles à l’allure de hiéroglyphes et on joue les archéologues d’Histoires alternatives. Parfois on doit se débrouiller avec des signes astraux ou des suites de nombres. Parfois encore on doit manipuler des verrous compliqués ou machineries retorses...

Dans tous les cas, tout semble émaner d’un autre monde avec lequel nous ne partagerions que quelques données essentielles, comme celles inscrites sur la "plaque de Pioneer". Et en effet il n’y a souvent pas besoin de dialogues ou d’introductions narrées : ces univers se livrent presque sans parole à la curiosité du joueur. Ils se développent dans le non-dit, leurs mystères se laissent habiter par toutes les hypothèses possibles. Pour créer cet entre-deux-mondes qui ne demande qu’à être appréhendé, ils reposent sur le trompe-l’œil (Gorogoa), le portail de téléportation (Submachine) ou la lentille dimensionnelle (The Room).

C’est notre sélection de puzzle games tout frais.

The Room

"The Room" : de l’infiniment petit à l’infiniment grand, tout est dans tout et inversement.

Vous êtes seul dans une pièce, il y a un coffre-fort et une lettre à votre intention. Un coffre-fort dans lequel se trouve un coffret dans lequel se trouve une boîte dans laquelle... A chaque nouveau verrou le mystère s’épaissit : de quoi avez-vous hérité exactement ? Une magnifique ambiance, des puzzles très réussis servis par une 3D qui les rend tangibles. Disponible sur iPad.

Submachine

"Submachine" : des univers clos et claustrophobiques qui communiquent entre eux à travers un immense réseau de téléporteurs.

La série réalisée par Mateusz Skutnik en est à son huitième épisode - sans compter les spin-offs, toujours reconnaissable à son style de dessin "à main levée". Un monde désert, toujours nocturne ou souterrain, plein de machines rétro. Des cryptes ou des sous-marins, des ruines antiques et des couloirs aux portes blindées... Tout ceci communique par le biais de portails de téléportation. Qui a bien pu construire ce réseau abandonné ? Jouable gratuitement sur le web, l’épisode 8 dispose d’une version HD et la bande originale au prix de 2$.

Gorogoa

"Gorogoa" : on pose un dessin sur un autre, et le garçon devient prince, la pomme devient l’œil du dragon...

Ce jeu n’est pas encore sorti mais propose déjà de tester une démo assez fournie qui permet de bien saisir son originalité. Il s’agit d’explorer des illustrations, littéralement : on entre dans un tableau, on en détache l’avant-plan pour le coller sur un autre tableau et ainsi modifier les lieux, on déplace les vignettes pour faire évoluer le level design... Le principe semble absolument brillant. Gorogoa a d’ailleurs remporté un prix à l’Indiecade 2012. Démo à télécharger ici.

Il y a 3 Messages de forum pour "Le puzzle comme cosmogonie"
  • sseb22 Le 15 octobre 2012 à 10:39

    Adorant les Layton, l’introduction de l’article m’a intéressé !

    Et maintenant, je suis dégoûté car j’ai l’impression que "The Room" est seulement su iPad et pas sur iPhone, c’est ça ?

    Il me reste toujours les 2 autres.
    En tout cas, merci pour ces infos

  • Sachka Le 15 octobre 2012 à 23:29

    Eh oui seulement sur iPad, je pense que ça serait trop petit pour être jouable sur iPhone. A surveiller, on ne sait jamais.

  • Ouaicestpasfaux Le 29 octobre 2012 à 10:50

    Merci de m’avoir fait découvrir Gorogoa dont l’originalité et l’ambiance m’ont tout simplement enthousiasmé !
    J’ignore si l’émerveillement peut durer sur plusieurs heures mais je suivrai avec beaucoup d’attention l’évolution de ce titre au gameplay aussi simple que réjouissant.

Laisser un commentaire :

Qui êtes-vous ? (optionnel)
Ajoutez votre commentaire ici

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

© Merlanfrit.net | À propos | web design : Abel Poucet