Supplément Week-End

Et pour quelques euros de plus

Vous croyiez que c’était fini. Qu’il suffisait de lâcher un peu de monnaie pour acquérir le dernier Dishonored, ou un Darkest Dungeon, et qu’on ne parlerait plus des soldes steam. Mais voilà que la rédaction de Merlanfrit a déniché quelques perles à ne pas manquer. Il y aura quelques têtes d’affiches, d’autres qui ont quitté le devant de la scène pour s’enfoncer dans les profondeurs du catalogue, et quelques raretés oubliées. Pour quelques euros de plus.

Et vu que les merlans sont extrêmement organisés, le lecteur pourra aller voir les sections qui l’intéressent : Colin a plutôt sélectionné les productions japonaises, Shane les RPGs occidentaux ; Laurent s’occupe de combiner jeux de guerre et puzzles. Avec, bien sûr, quelques broutilles supplémentaires.

Aventure tendance nippone

La sélection de Colin Fourtet

Question rapport durée de jeu / prix, on fait rarement mieux qu’un bon RPG. Qu’ils soient longs et narrativement denses, plutôt courts mais idéalement rythmés ou entièrement tournés vers un gameplay à s’approprier sans modération, les soldes Steam sont souvent un bon moyen pour découvrir les perles méconnues ou franchir le pas sur une licence un peu badante.

Si le grand classique Dark Souls n’est pas — encore — en solde, ses suites en profitent pour se mettre sur le devant de la scène. Le mal-aimé mais tout de même excellent second épisode se décline dans deux éditions (normale et Scholar of the First Sin) toutes deux soldées à 11€99. Notez que la deuxième inclut les trois DLC mais est notoirement moins bien équilibrée que l’originale. Si vous optez pour cette version, pourquoi ne pas la prendre pour le même prix chez Humble, incluant un paquet d’autres jeux surprise ?

Dragon’s Dogma : Dark Arisen choisit une nouvelle fois de se caler sur l’un de ses modèles en s’alignant à 11€99. Lui non plus n’est pas des plus accueillants, mais son aventure peuplée de monstres hargneux et de classes de personnages vraiment éclectiques ne vient que bonifier un système de "pions" vraiment original.

Ys Origin.

Les séries de Falcom ont trouvées une seconde jeunesse sur la plateforme de Valve avec ses deux séries phare. Côté Action-RPG, c’est Ys qui ouvre le bal avec un Ys Origin au rythme et aux musiques endiablés (4€79) ou le plus classique Ys Oath in Felghana (3€59). Et si vous préférez le C-RPG, pourquoi ne pas tenter l’aventure avec un grand "A" chez Trails in the Sky premier du nom (7€99) et son duo de protagonistes terriblement attachants ?

J’aurais aimé vous conseiller avec aplomb Hollow Knight, ce metroidvania récent au succès critique alléchant. Malheureusement, la version chopée à 9€89 refuse désespérément de tourner au poil sur mon laptop vieillissant. Je me rabats donc sur le non-moins excellent Rogue Legacy aujourd’hui soldé au prix ridicule de 2€99, qui comme son nom l’indique est un roguelite utilisant un système d’héritage et de gènes pour aider une lignée maudite à mettre un terme au fléau qui la ronge.

Airpégés

La sélection de Shane Fenton

Restons calmes et raisonnables, concentrons-nous sur mon genre de prédilection, à savoir le RPG occidental, essayons d’éviter les recommandations obligatoires et contentons-nous d’une petite poignée de titres peut-être moins connus, sans doute sous-estimés, et qui méritent largement le détour.

Tout d’abord, en attendant le deuxième opus de Divinity : Original Sin, vous pouvez vous délecter de l’anthologie Divinity (2.5€), ou au moins de l’excellentissime Divine Divinity (50 centimes, difficile d’aller plus bas) qui est à mon avis l’un des meilleurs action-RPG du début des années 2000. Contemporain de Diablo 2, il en a le look et le feeling, et les premières heures dans le donjon initial font penser qu’on a affaire à un hack’n’slash. Mais ce n’est qu’une mise en bouche : dès qu’on en sort, on se retrouve dans un monde vaste, ouvert, peuplé de personnages aussi bizarres qu’attachants, et rempli de cette humour décalé qui va être la marque de fabrique de la franchise Divinity.

Ensuite, vous pouvez donner une chance à Drakensang (2.49€) comme à sa suite The River of Time (4.74€). Tous les deux situés dans l’univers du jeu de rôle allemand L’Oeil Noir, cette duologie en est de loin la meilleure ambassadrice. Elle en retranscrit fidèlement les règles, la feuille de personnage et le système de combat touffus à souhait, mais aussi cet univers féérique, ce sens du merveilleux qui font la particularité de ce cousin germain de Donjons & Dragons.

The Technomancer.

Enfin, poussons un cocorico bien mérité pour le dernier RPG des français de Spiders, j’ai nommé The Technomancer (8,99€). Si vous avez assez de sous, vous pouvez rajouter une dizaine d’euros pour les autres titres de leur collection (Bound By Flame, Faery, Of Orcs and Men et Mars : War Logs) qui ont en commun d’être un peu maladroits, un peu fauchés peut-être, mais malgré tout terriblement attachants. Néanmoins, The Technomancer est un, voire deux crans au-dessus. Au point que malgré quelques défauts résiduels, on a le sentiment que ça y est, que chez Spiders, ils tiennent enfin la bonne recette. L’univers, la narration, les choix combats... tout est plus ambitieux, mais aussi plus abouti, mieux maîtrisé. Il en ressort un RPG de science-fiction qui vous tiendra en haleine pendant une bonne quarantaine d’heures..

Guerre et puzzles

La sélection de Laurent Braud

Spécialiste autoproclamé du wargame sur Merlanfrit, je me dois de commencer par le classique Battle Academy (3.74€), introduction simple et efficace au genre dans un esprit cartoon. Tactique également, mais avec une pointe de RPG, on aura plaisir à cartonner des robots dans SteamWorld Heist (5.09€), ou massacrer des Amérindiens avec le plus difficile mais d’autant plus haletant Expeditions : Conquistador (4.99€). À moins qu’en ces temps d’état urgence permanent, la planification d’équipe policière de choc ne vous tente ? Il faudra enfiler les bottes de l’excellent Door Kickers (2.84€). Enfin, les plus aguerris craqueront leur porte-monnaie pour Flashpoint Campaigns : Red Storm (22.99€) et sa terrible inertie militaire ou bien — je ne peux pas ne pas le citer — l’incroyable puissance de Command : Modern Air / Naval Operations (25.89€).

Door Kickers.

Côté puzzle, on a l’embarras du choix, les perles commençant à s’accumuler au fil des années. Choisira-t-on les succulents spaghettis ferroviaires de Train Valley (2.49€) ? Les molécules de SpaceChem (2.49€), toujours le meilleur Zachtronics à ce jour ? Allez, c’est le moment d’oser l’abominable — tant esthétiquement qu’en mesure de difficulté — Stephen’s Sausage Roll (6.99€), dont on a déjà dit du bien. Ou, plus meta, modifier le code même de Hack&Slash (1.29€).

Tout ceci est bien fatigant. Un peu d’action pour se défouler ? Le plus efficace est probablement RAGE (2.49€), shooter nerveux à l’ancienne. Autres flingues, et plus pixelisé, Westerado (2.99€), ou le très metroïdesque Axiom Verge (8.99€). Si vous hésitez entre trop de styles, peut-être faut-il goûter au très mignon Evoland 2 (9.99€), qui les mélange avec grâce. Pour finir, un choix politique s’impose, entre la liberté d’entreprise dans l’espace de X3 : Terran Conflict (7.99€) et les champignons communistes du merveilleux The Sea Will Claim Everything (2.49€) — pour lequel notre Martin a jadis interviewé les créateurs ...

Il y a 0 Message pour "Et pour quelques euros de plus"

Laisser un commentaire :

Qui êtes-vous ? (optionnel)
Ajoutez votre commentaire ici

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

© Merlanfrit.net | À propos | web design : Abel Poucet